Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Mairie de Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Collobrières. Deux blessés graves dans un accident de chasse à la chevrotine – munition interdite depuis 20 ans (Google)

Sainte Maxime. Après la manne des parcmètres, le PV pour stationnement dépassé passera de 17 à 27 € en 2018, car les communes ne récupéreront plus la gestion des amendes.. Les commerçants protestent (Google)

Hyères a dépensé 20.000 € sans succès pour récupérer les épreuves de voile aux J.O 2024 qui profitent à Marseille. La France estime l'organisation des jeux à 6,8 milliards € (Orange)

Pas moins de 6 tonnes de papier  ont été utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 du Lavandou. Malheureusement, pour son auteur et les 83 annonceurs, cette philanthropique propagande, imprimée à 10.000 ex pour 5.165 habitants, n’est pas diffusée (Facebook)

François de Canson, maire de La Londe, sur les incendies du 2 et 3 septembre "Le temps est maintenant à l'enquête … Demain, il le sera à la reconstruction et au reboisement "Et de remercier par le detail, tous les intervenants, les pompiers, les élus et maires pour leur solidarité, omettant le maire du Lavandou (Mairie)

La clause Molière, qui oblige à parler Français sur les chantiers, imposé par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône (BFM)

Brexit : Britanniques et Européens se ruent sur les passeports indispensables après mars 2019. Des milliers de britanniques "âgés" tentent leur naturalisation en France (La Tribune)

Lavandou. Des milliers de vêtements et accessoires contrefaits saisis par la gendarmerie dans une boutique du centre-ville (Twitter)

Sainte Maxime. L'Etat installe une trentaine de migrants pour une durée variable contre l’avis du maire (Google)

Cocaïne plage de Cavalière. Le prévenu condamné, en comparution immédiate, à un an de prison ferme, tandis que deux cartes SIM saisies révèlent les noms des clients (Twitter)

21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 23:00

20 ans après l’arrivée de Regain au pouvoir municipal  le Lavandou stagne. Trop de fonctionnement, pas assez d’investissements, aucun projet structurant, une dette handicapante compromettent un quelconque rebond économique. Seul, le Lavandou n’y arrive pas. Or c’est la politique du "moi je sais tout" et du monoproduit "tourisme", les causes de notre situation. C’est aussi la conséquence d’un immobilisme d’entreprise où les investisseurs se dégagent rapidement en vendant vite le plus cher possible. Nous avons atteint le point de rupture entre le marché réel et les prétentions de la communication de "notre commune la plus belle du monde", car nous ne sommes pas Saint-Tropez. Le stock immobilier, que le maire voudrait transformer en logements sociaux, en est l’illustration. Petit à petit la municipalité s’est immiscée dans le privé par calcul ou simple occupation du vacant. Elle pratique ce que l’on appelle, dans les pays totalitaires, l’administration rampante en se rendant incontournable, souvent en montrant les crocs ou créant des structures concurrentes. Elle s’est placé par exemple dans la situation de plus gros employeur par nécessité (peut être par clientélisme); de distributeur d’autorisations (par avidité fiscale) imposant des règles de fonctionnement qui ont fait partir ceux dont l'imagination aurait pu l’enrichir sans s’épuiser vainement. Pourtant elle a promis : piscine, parking souterrain, eau chaude, parc photovoltaïque, salle de spectacles… mais rien n’a pu se réaliser, à part une maison de retraite privée. La raison en est le manque de confiance dans une municipalité flottante où les décisions sont à l’emporte-pièce et parfois contraire à l’intérêt commun. Il manque à cette municipalité du recul, un dessein partagé et les commissions mulpiliées par deux n'y suffiront pas. La faute aussi au profil des habitants vieillissants qui ne veulent plus prendre de risque au seuil de leur vie de labeur.  Archétype de la meute bien rangée derrière son guide qui ne sait pas lui-même où il va (à part sa retraite dorée en 2020). Ce pilotage du court terme ne peut construire une cité ambitieuse pour la génération de demain. Le Lavandou, c’est un peu l’histoire de la France dans le rétroviseur qui refuse l’Europe donneuse de leçons injustifiées à ses yeux, cause de tous les maux. Notre Europe à nous est l’intercommunalité. Nous y allons à reculons, conscients que l’on ne peut y échapper , essayant d’y imposer notre vision du monde. Il aurait été plus intéressant d’avoir un projet municipal autour de cette articulation pour régler les transports, la communication, le tourisme, l’artisanat, les saisonniers, l’animation et les contingences communes. Lorsque l’on oublie les inondations que reste-il au fond du sac ? La porte de sortie, par le haut, reste l’intercommunalité. Mais cela exigera quelques concessions alors que notre ralliement forcé dénote une certaine aversion au partage.

Partager cet article

Repost 0
Published by Paulette TOUITOU - dans Intercommunalité
commenter cet article

commentaires

NON AU QUATRIEME MANDAT 22/05/2014 19:38


BORMES A DES CAPACITES D’ENDETTEMENT QUE NOUS N’AVONS PLUS SON POGNON NOUS INTERESSE. M.ARIZZI EST UN
GENTIL QUI APPREND LE METIER AUPRES DE SON MAITREM. BERNARDI QUI EN PROFITE ET SE VENGE DE M.VATINET. LES FIANCAILLES NE VONT PAS DURER LONGTEMPS.

julie romano 22/05/2014 10:30


Le lavandou a tout le temps trainé les pieds. Regardez le rapprochement avec Bormes après cent ans d'indépendance.Finalement les borméens de 1913 connaissaient la suite de l'histoire avec ou sans
Gil Bernardi. La vie à deux est bien mieux que la vie isolée dans son coin.La pleureuse revient à ses fondamentaux et Bormes souveraine ricane.

BONNACIEUX 22/05/2014 08:42


AVEC UN PEU D'IMAGINATION ET PAR EXTENSION SUR LE MAIRE DU LAVANDOU, MEDITEZ CETTE PHRASE D'ALBERT EISTEIN:Le monde est dangereux à vivre non
pas tant à cause de ceux qui font le mal,



> > mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. "