Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés - face au clanisme de la majorité "Regain" - exigent la limitation des mandats et des cumuls nuisibles à la démocratie locale depuis 1995.
  • Contact

Recherche

Vite lu

Les sous-marins privés enfin autorisés à plonger sur la côte varoise (Twitter)

Sainte-Maxime plan sécheresse. Les douches des différentes plages de la ville sont coupées et l'eau supprimée au port de 8 h à 20 h (Twitter)

La Londe vol d’un portefeuille contenant 60 €. Le voleur est condamné à six mois de prison ferme en comparution immédiate (Facebook)

Les touristes boudent le Var dont la fréquentation est en nette baisse. Beaucoup ont plié bagages avant l’heure face aux incendies, météo mitigée, massifs forestiers fermés et tarifs dissuasifs (Google)

Nouveau cas de Chikungunya  signalé dans le Var déjà en niveau 3 du plan de lutte contre le moustique tigre (France Bleu)

Airbnb, la plateforme de locations temporaires, a payé moins de 100.000 € en 2016 au fisc, alors que plus de 10 millions de Français ont utilisé le site (Le Parisien)

Lavandou. Des milliers de vêtements et accessoires contrefaits saisis par la gendarmerie dans une boutique du centre-ville (Twitter)

Cogolin. Un policier de la BAC, en disponibilité,  tue deux personnes, dont l’amant de sa femme,  avec son arme de service (Google)

Sainte Maxime. L'Etat installe une trentaine de migrants pour une durée variable contre l’avis du maire (Google)

Des faux courriers électroniques se présentant comme des messages de l’administration fiscale demandent aux usagers de fournir leur numéro de carte bancaire ou de compléter leurs coordonnées personnelles en vue d'un remboursement via un formulaire en ligne, imitant le site www.impots.gouv.fr (DGFP)

Pannes d’électricité à répétition sur Hyères. Enedis accuse  l’accumulation des pics de chaleur et l’état du réseau (Google)

Cocaïne plage de Cavalière. Le prévenu condamné, en comparution immédiate, à un an de prison ferme, tandis que deux cartes SIM saisies révèlent les noms des clients (Twitter)

Europol diffuse des avis de recherche sur les réseaux sociaux sous forme de cartes postales humoristiques pour susciter davantage de témoignages sur les 20 criminels les plus recherchés en vue de leur arrestation (CEE)

Restriction d’eau. Le préfet du Var  prend des mesures pour faire face à la sécheresse alarmante du département. Une cinquantaine de communes sont concernées  dont la Londe, le Lavandou, Bormes, La Croix-Valmer, Cavalaire (France3)

Avec une économie orientée vers les emplois publics et le tourisme, 15 % des varois vivent sous le seuil de pauvreté avec des disparités marquées de niveau de vie ainsi qu’un faible niveau de formation des jeunes (Insee)

Des élus réclament une base d'intervention de Canadair à Hyères (Google)

La suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages  en 2018 c’est 8,5 milliards € qui n’arriveront plus dans les caisses et une profonde réorganisation des communes (Instagram)

Saint-Tropez. Trop de violences et d’agressions  gratuites sur la voie publique la nuit. Le maire mis en cause par son opposition (Facebook)

7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 12:04

Le PS varois par intermédiaire de Mme Mireille PEIRANO demande dans un communiqué de presse la démission du sénateur Mr Hubert Falco suite à des révélations concernant des indemnités touchées et qui correspondraient à un détournement de fonds publics
Extraits Var Matin : « Hubert Falco, sénateur-maire de Toulon, doit bientôt être entendu par la justice sur de possibles fait de "détournements de fonds publics", d'"abus de confiance" et de "blanchiment" au groupe UMP du Sénat. Selon Mediapart, Hubert Falco aurait été destinataire de "chèques douteux" de l'Union républicaine du Sénat (URS) pour un montant de 12.400€. Plusieurs sénateurs sont concernés dont Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille. Information judiciaire ouverte Le Parisien avait révélé l'ouverture d'une information judiciaire en mai après une enquête préliminaire de plusieurs mois menée par la brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA). C'est dans ce cadre que les juges René Cros et Emmanuelle Legrand doivent auditionner les sénateurs dont Hubert Falco. Chèques encaissés sur des comptes personnels . Les sénateurs sont suspectés d'avoir reçu de l'argent public en chèque ou en espèces sur leurs comptes personnels via l'URS et le Cercle de réflexion et d'études sur les problèmes internationaux (Crespi). L'URS et le Crespi auraient été alimentés en partie par de l'argent que verse chaque année le Sénat au groupe UMP pour financer ses travaux parlementaires. Hubert Falco: "Je plaide la bonne foi" . Interrogé par Médiapart, Hubert Falco ne cache pas avoir reçu des chèques de l'URS: "Je crois que je touchais de l'ordre de 1.000€ par mois. Ça correspond à un complément d'indemnité que nous attribuait le groupe UMP du Sénat". "Ça me servait dans l'exercice de mon mandat", a déclaré toujours à Médiapart le sénateur-maire de Toulon. "Ce sont des chèques qu'on encaissait tout naturellement, conclut-il. Je plaide la bonne foi, je ne pense pas que ce soit irrégulier."
Extraits L’Express : L'affaire avait commencé en mai dernier, après des révélations du Parisien sur de possibles détournements de fonds au profit de plusieurs sénateurs UMP. Elle se poursuit avec Mediapart (article payant), qui a publié lundi une partie de "la liste des bénéficiaires d'argent public". Le site d'informations affirme qu'une association "quasi-fantoche" de loi 1901 a alimenté des comptes personnels de plusieurs sénateurs UMP. La justice enquête déjà sur une affaire de "détournements de fonds publics", "abus de confiance" et "blanchiment", ajoute le site. Des dizaines de milliers d'euros en chèque, plus de 100.000 euros en liquide. Selon Mediapart, une partie des millions donnés par le Sénat à l'UMP pour financer des travaux parlementaires n'aurait pas été utilisée à bon escient. Plus de 200 000 euros auraient terminé sur les comptes personnels de sénateurs UMP après avoir transité par l'Union républicaine du Sénat (URS), une association-écran. Problème, "aucune contrepartie" à ces versements "n'est connue", rapporte le site. Dans le viseur, des poids lourds de l'UMP dont le maire de Marseille et président du groupe UMP au Sénat Jean-Claude Gaudin, qui aurait "encaissé 24 000 euros en six chèques". Ainsi que le maire de Toulon et sénateur du Var Hubert Falco, soupçonné d'avoir reçu "12 400 euros". 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anticor - dans Anticor.org
commenter cet article

commentaires

COBATY 07/10/2014 20:47


PAS VU PAS PRIS !!! TIENS CA SE REVEILLE UN PEU DANS CE COIN POURRI !!!

Dodette 07/10/2014 14:08


Nous ne sommes que des hommes et des femmes avec les tentations du pouvoir et de l'argent. Pourtant HF a l'air honnête sans cacher son excellente gestion de Toulon. Cela nous change du maire du
Lavandou qui fait tout bien pour nous cacher la vérité de notre déclin.