Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés, - face au clanisme en place depuis 22 ans - demandent l'interdiction du cumul et de la répétition des mandats nuisibles à la démocratie locale.
  • Contact

Recherche

Vite lu

Le témoignage de l'ancien directeur de la communication du Modem a entraîné l'ouverture d'une enquête préliminaire pour "abus de confiance et recel de ce délit" (Le Point)

Des démarchages frauduleux, afin d’obtenir de l’argent se présentant au nom de la mairie de Gassin sont  signalés à la gendarmerie (Facebook)

Pic de pollution à l'ozone. La préfecture du Var décide de réduire la vitesse autorisée de 20 km/h (France Bleu)

Démission Bayrou, De Sarnez, Goulard. LREM n'a plus besoin du MoDem pour gouverner. Avec ses 308 députés, La République en marche dispose désormais de la majorité absolue à l'Assemblée nationale

Le nouveau gouvernement d’Edouard Philippe, annoncé mercredi, compte trente membres, respecte une parité stricte et laisse la part belle à la société civile.(Le Monde)

Le département du Var placé en vigilance sécheresse depuis le 18 juin (Préfecture)

Députés élus dans le Var. 1ère circonscription. Geneviève Levy (LR). 2ème circonscription Cécile Muschotti (En marche). 3ème circonscription Jean-Louis Masson (LR). 4ème circonscription Sereine Mauborgne (En marche). 5ème circonscription Philippe Michel-Kleisbauer (Modem). 6ème circonscription Valérie Gomez-Bassac (En marche). 7ème circonscription Emilie Guerel (En marche). 8ème circonscription Fabien Matras (En marche). (Ministère)

Bormes-les-Mimosas. Des riverains lancent une pétition contre des antennes relais à proximité d’une école (Twitter)

Un migrant de 17 ans, originaire du Bangladesh, isolé, dormant dans la rue depuis 1 mois et sans ressources, a fait condamner le département des Bouches-du-Rhône - pour grave atteinte à une liberté fondamentale - qui est désormais obligé de le prendre en charge (AFP)

La Cour d'Appel de Lyon confirme les "graves irrégularités" commises par la municipalité Tuvéri dans le dossier des logements des Lices et de l'ancien hôpital. Le promoteur écarté réclame 54,5 millions € à la commune de Saint-Tropez (Twitter)

Les plages de Hyères : l'Almanarre, Estagnets et de la Capte vont devenir accessibles aux handicapés permettant d’être la première commune varoise à obtenir le label Tourisme et Handicap. (Google)

Contrôle renforcé des enseignes et publicités au Lavandou. Le maire (certainement non-voyant depuis 1995 ?) se dit "choqué" par le fleurissement de la pollution visuelle sur sa commune. (Facebook)

A Lagneville (Oise) un arrêté municipal interdit de décéder chez soi pour protester contre le manque de médecins. Ce n'est qu’une pâle contrefaçon de l’arrêté du Lavandou de 2000 "il est interdit à toute personne ne disposant pas de caveau de décéder sur le territoire de la commune" ridiculisant planétairement son auteur (Facebook)

La monarchie républicaine fête son 2208 ème milliard € de déficit contre 1833 milliards € en 2012 et 1211 milliards en 2007 dans l’indifférence générale des partis politiques (Twitter)

Le Conseil d’Etat pourrait annuler l’arrêté qui ferme l’aéroport de Saint-Tropez La Mole aux vols internationaux. C’est le sens des conclusions présentées par le rapporteur public (Twitter)

7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 12:04

Le PS varois par intermédiaire de Mme Mireille PEIRANO demande dans un communiqué de presse la démission du sénateur Mr Hubert Falco suite à des révélations concernant des indemnités touchées et qui correspondraient à un détournement de fonds publics
Extraits Var Matin : « Hubert Falco, sénateur-maire de Toulon, doit bientôt être entendu par la justice sur de possibles fait de "détournements de fonds publics", d'"abus de confiance" et de "blanchiment" au groupe UMP du Sénat. Selon Mediapart, Hubert Falco aurait été destinataire de "chèques douteux" de l'Union républicaine du Sénat (URS) pour un montant de 12.400€. Plusieurs sénateurs sont concernés dont Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille. Information judiciaire ouverte Le Parisien avait révélé l'ouverture d'une information judiciaire en mai après une enquête préliminaire de plusieurs mois menée par la brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA). C'est dans ce cadre que les juges René Cros et Emmanuelle Legrand doivent auditionner les sénateurs dont Hubert Falco. Chèques encaissés sur des comptes personnels . Les sénateurs sont suspectés d'avoir reçu de l'argent public en chèque ou en espèces sur leurs comptes personnels via l'URS et le Cercle de réflexion et d'études sur les problèmes internationaux (Crespi). L'URS et le Crespi auraient été alimentés en partie par de l'argent que verse chaque année le Sénat au groupe UMP pour financer ses travaux parlementaires. Hubert Falco: "Je plaide la bonne foi" . Interrogé par Médiapart, Hubert Falco ne cache pas avoir reçu des chèques de l'URS: "Je crois que je touchais de l'ordre de 1.000€ par mois. Ça correspond à un complément d'indemnité que nous attribuait le groupe UMP du Sénat". "Ça me servait dans l'exercice de mon mandat", a déclaré toujours à Médiapart le sénateur-maire de Toulon. "Ce sont des chèques qu'on encaissait tout naturellement, conclut-il. Je plaide la bonne foi, je ne pense pas que ce soit irrégulier."
Extraits L’Express : L'affaire avait commencé en mai dernier, après des révélations du Parisien sur de possibles détournements de fonds au profit de plusieurs sénateurs UMP. Elle se poursuit avec Mediapart (article payant), qui a publié lundi une partie de "la liste des bénéficiaires d'argent public". Le site d'informations affirme qu'une association "quasi-fantoche" de loi 1901 a alimenté des comptes personnels de plusieurs sénateurs UMP. La justice enquête déjà sur une affaire de "détournements de fonds publics", "abus de confiance" et "blanchiment", ajoute le site. Des dizaines de milliers d'euros en chèque, plus de 100.000 euros en liquide. Selon Mediapart, une partie des millions donnés par le Sénat à l'UMP pour financer des travaux parlementaires n'aurait pas été utilisée à bon escient. Plus de 200 000 euros auraient terminé sur les comptes personnels de sénateurs UMP après avoir transité par l'Union républicaine du Sénat (URS), une association-écran. Problème, "aucune contrepartie" à ces versements "n'est connue", rapporte le site. Dans le viseur, des poids lourds de l'UMP dont le maire de Marseille et président du groupe UMP au Sénat Jean-Claude Gaudin, qui aurait "encaissé 24 000 euros en six chèques". Ainsi que le maire de Toulon et sénateur du Var Hubert Falco, soupçonné d'avoir reçu "12 400 euros". 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anticor - dans Anticor.org
commenter cet article

commentaires

COBATY 07/10/2014 20:47


PAS VU PAS PRIS !!! TIENS CA SE REVEILLE UN PEU DANS CE COIN POURRI !!!

Dodette 07/10/2014 14:08


Nous ne sommes que des hommes et des femmes avec les tentations du pouvoir et de l'argent. Pourtant HF a l'air honnête sans cacher son excellente gestion de Toulon. Cela nous change du maire du
Lavandou qui fait tout bien pour nous cacher la vérité de notre déclin.