Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 23:05

Sur les inondations… quelques réunions publiques ont été récemment organisées  pour expliquer les importants travaux engagés sur la commune pour limiter les dégâts des fortes précipitations que connait régulièrement  notre village. Quel constat pouvons-nous faire ? Depuis plus de 18 ans, la majorité en place a indéniablement  embelli  le village et surtout son centre-ville.  Palmiers, fontaines, oliviers, parterres fleuris, réfection du quai Baptistin Pins et de la plage de Cavalière, font le ravissement des administrés et de nos visiteurs. N’oublions pas que tout cela a un coût qui nous parait excessif, notamment pour l’entretien…L’époque et les finances de la commune le permettaient encore, en se souvenant toutefois que les impôts locaux avaient fortement augmentés… (+37% en 1996). La situation est aujourd’hui bien différente.
Tous ces investissements « cosmétiques » se sont faits au détriment de travaux structurels,  moins glorieux mais pourtant indispensables et inévitables, pour le bien être des lavandourains. C’est le cas de l’entretien et le recalibrage de nos cours d’eau. Il aura donc fallu la tempête de décembre 2008 pour s’apercevoir qu’il y avait des cours d’eau au Lavandou ! Le maire est président du SIPI (Syndicat intercommunal  Bormes – Le Lavandou  Prévention Inondation) qui gère les ruisseaux du Batailler et de la Vieille. On peut constater qu’après l’inondation calamiteuse  de 2008, les investissements réalisés pour les deux ruisseaux traversant les deux communes n’ont pas été à la hauteur des besoins réels et des risques prévisibles. Il suffit de se rendre compte sur place de l’état des contreforts du lit de la Vieille, qui canalisent les eaux de pluie entre la départementale et l’arrière de l’ancien collège, pour déplorer qu’aucun investissement n’ait été réalisé avant 2008, afin d’éviter les débordements en cas de crue, qui se sont reproduits avec les mêmes conséquences en 2012…
C’est après  cette seconde catastrophe dans le quartier de la Salamandre qu’une décision a enfin été prise pour réaliser des travaux plus conséquents… Aujourd’hui  en 2013, à l’approche de l’échéance électorale, voilà que l’on prend conscience des nécessités impérieuses…Le SIPI, (investissement 2009/114.430€ - 2010/ 13.606€ - 2011/ 44.132€ - 2012/ 16.269€, ce qui correspond au budget d’un petit entretien courant) sort de sa léthargie chronique (on se demande pourquoi pas plus tôt ? ) pour emprunter dans l’urgence 1,7 million €, qui seront payés par les contribuables, pour résoudre une partie des problèmes…(la Vieille- le Batailler ) Les couteux travaux pour les autres cours d’eau communaux impacteront le budget 2013 ou seront pris en compte par l’Etat dans le cadre de la catastrophe naturelle. Le budget communal 2013 devait être équilibré: il devient difficile à boucler. Une pensée envers  les contribuables, les comptes seront exposés en juin 2014, après les élections. Une question se pose pour les années à venir. Il restera beaucoup de travaux à réaliser pour que tous les ruisseaux de notre commune puissent recevoir d’autres précipitations, fussent-elles centennales. Qui paiera ? La réponse est simple : les contribuables de demain, donc nos enfants, qui régleront l’ardoise publique laissée par les prédécesseurs qui n’ont pas eu la sagesse de lisser ces investissements et travaux sur 18 ans d’exercice du pouvoir. Après moi, le déluge et… les palmiers!
L’endettement communal reste trop élevé. - 16 313 267€ fin 2011. Auquel s’ajoutent les endettements des régies et des syndicats intercommunaux (Le rapport de la Chambre Régionale des Comptes l’établit à 20.200.528 (20 millions €) en 2010. Les intérêts versés au banque pour 2013 = 600.000 € - six cent mille € -… Le Lavandou, vit au-dessus de ses moyens.
En ces périodes d’incertitude économique, l’opposition reste lucide face à l’avenir.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Lavandou Tribune - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Dodette 15/05/2013 17:18


Bernardi a les pieds mouillés et l'eau du mécontentement continue de monter au Lavandou. Ras le bol de ce menteur professionnel. Du vent...du balai qu'il
prenne le large !

Jean de la Fontaine 15/05/2013 08:50


C la fable de La Fontaine : Le lièvre et  la tortue. se presse de rattraper son retard avant la ligne droite des élections. les lavandourains seront ils assez c... pour lui redonner son
petit business ? pas moi