Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 07:47

Le climat change à vue d’œil. Les pluies diluviennes (centennales diront certains ingénus) se multiplient, la mer grignote inexorablement le littoral malgré les lignes Maginot de sacs de sable et remblais de toute sorte. Manquent encore les tornades pour comprendre que le dérèglement climatique n’est plus à prendre à la légère. Les premiers concernés sont les habitants du trait de côte méditerranéen où la fonte des pôles prédit la remontée spectaculaire de 1,20 m de la mer sur 100 ans. La place Reyer les pieds dans l’eau ? oui mais aucun risque pour les élus perchés dans les étages supérieurs (signe de supériorité absolue). Faudra-t-il déménager vers le super Lavandou et, à grands coups de modification du PLU, sacrifier notre espace forestier pour résister ? front-de-mer.jpgLes plus tranquilles sont les borméens juchés sur leur piton qui voudraient bien voir ces « pescadous », autrefois réfugiés économiques, noyés dans leur suffisance centenaire. Dans ce cas faut-il encore investir dans la modification du Batailler, alors que le danger viendra à l’évidence de la mer ? Mais personne n’y prend garde. Pourtant il suffit de comparer le trait de côte de 1913 à celui d’aujourd’hui pour comprendre que ce n’est pas la faute du courant Ligure, mais bien de la fonte des glaciers si lointains. Le jeu du foulard politique est donc engagé. L’avenir sera plus favorable aux maires écolos lorsqu’ils auront terminé leur autodestruction, car ce sont les seuls à réfléchir là-dessus. Les premiers réfugiés climatiques de France sont de Soulac sur Mer (Gironde). Un immeuble construit dans les années 1960 à 200 mètres de la mer se retrouve les pieds dans l’eau et doit être rasé par la commune (malgré les sacs de sable et les digues). La loi littoral de 1986 est déjà bien dépassée sur la non constructibilité sur la bande des 100 mètres. Reste que la gestion des flux migratoires et des futurs risques liés aux catastrophes écologiques feront certainement partie des grands défis de demain. Selon les Nations Unies, 500 millions de personnes pourraient migrer d’ici 2050 pour cause d’inondations, de dégradation des sols, de catastrophes naturelles ou encore de déforestation et d’accidents industriels. Jamais en retard,  les partis d’extrême droite ont déjà récupéré le thème pour alimenter la peur de l’étranger dans certains discours.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascal Docquenies - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

@jc 27/05/2014 10:08


La verrue du port a généré une perturbation importante dans le flux maritime. L'idée écologique serait de le détruire et de remettre le trait de côte dans son origine cela semble utopique mais
logique. La mer ne fait que reprendre sa place naturelle.L'homme est un sinistre imbécile face à la nature par ex mettre des sacs de sable sur les fonds de cavalière est un contresens écologique
et économique.Le maire s'est fait berné par les peudo scientifiques affairistes MFG

bleuvert 27/05/2014 09:53


Malheureusement notre lavandou perdra 30 à 35 % de son territoire sans solution ?

jc 27/05/2014 08:52


Je me souviens plongé du parapet en face de la mairie ou j'habitait alors, il y avait des escaliers et 2 mètres de fonds et surtout pas de plage, elle commençait en face du goéland.


La plage à été gagné artificiellement grace aux digues face au Paradise, c'était il y a 50 ans, la nature reprends ce qu'ont lui a pris......

bergame 26/05/2014 22:44


MON DIEU QUE J'AI PEUR !!! 

julie romanao 26/05/2014 11:11


Les plages du lavandou ont effectivement perdues plusieurs mètres du fait des constructions et de la montée de l'eau seulement c'est à peine perceptible donc tout le monde s'en fout à part le
maire qui balance des sacs de billets à la mer.