Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Bormes-les-Mimosas. Des cambrioleurs ont mis la main sur 6.000 bouteilles de vin, conditionnées en palettes au Caveau deï Bormani (Google)

Loi travail : les ordonnances signées par Macron entrent immédiatement en vigueur (Sud-Ouest)

Le FN perd ses leaders qui s'emparent de la droite orpheline de chefs et d’idées nouvelles (Huffpost)

Le maire de Cogolin quitte un Front national en pleine crise d'identité et dénonce un FN "machine à perdre". Il sera désormais "divers droite" (JDD)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. Mais on ne proteste pas contre les squares, boulevards, rues... qui honorent ceux qui ont ruiné leurs villes par détournement ou cupidité (Libération)

Mairie de Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Collobrières. Deux blessés graves dans un accident de chasse à la chevrotine – munition interdite depuis 20 ans (Google)

Hyères a dépensé 20.000 € sans succès pour récupérer les épreuves de voile aux J.O 2024 qui profitent à Marseille. La France estime l'organisation des jeux à 6,8 milliards € (Orange)

Pas moins de 6 tonnes de papier  ont été utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 du Lavandou (Facebook)

François de Canson, maire de La Londe, sur les incendies du 2 et 3 septembre "Le temps est maintenant à l'enquête … Demain, il le sera à la reconstruction et au reboisement "Et de remercier par le detail, tous les intervenants, les pompiers, les élus et maires pour leur solidarité, omettant le maire du Lavandou (Mairie)

La clause Molière, qui oblige à parler Français sur les chantiers, imposé par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône (BFM)

Brexit : Britanniques et Européens se ruent sur les passeports indispensables après mars 2019. Des milliers de britanniques "âgés" tentent leur naturalisation en France (La Tribune)

6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 00:04

Comment prendre une stature internationale lorsque les sondages commencent à chuter ?  Ordonner une petite guerre dont les fondements sur la liberté sont aussi flous que les stocks d’armes chimiques qui ont permis à Bush d’aller en Irak. Les liesses populaires des villes "libérées" à l’égard du président français expriment surtout le désir d’un retour à la colonisation. C’est le piège qu’il nous faut éviter avant qu’il ne soit trop tard. Car, pourquoi partir maintenant d’un pays hypocoristique  qui veut nous voir rester avec notre cortège d’humanitaires, de fonds de coopération, d’assistance militaire et médical…or la flatteuse hypocrisie internationale nous impose maintenant de coordonner les troupes africaines afin de contenir les "rebelles". Cela sans bourse délié, avec juste quelques technologies américaines et l’aumône d’une poignées de pays européens. Notre chef de guerre ramasse indument les lauriers, en creusant les finances publiques, sur un ressort cher à nos compatriotes : la défense de la veuve et de l’orphelin. Mais, à partir de 1960, qu’à fait le Mali de sa devise "un peuple, un but, une foi" alors que depuis 1883 il recevait la becquée de l’Etat français envahisseur ? Et pourquoi n’explique-t-on pas aux français la vérité sur notre engagement ?
maliEn 2012, un énième coup d’Etat renverse le gouvernement légal et le Mali est coupé en deux. Au Nord le MNLA (Mouvement national pour la libération de l'Azawad), tenu par les Touaregs rejoints par le mouvement des salafistes Ançar Dine, proclame l'indépendance de l'Azawad (intégré de force dans le Soudan français en 1899). Du coup, ils deviennent tous des rebelles pour le sud où le président par intérim Dioncounda Traoré (ex Président de l’Assemblée nationale renversée en 2007, dont le père a été lui-même renversé en 1991) tente d’asseoir une légitimité. Il a l’avantage d’avoir fait ses études en France et d’avoir un puissant réseau fraternel. La suite est un appel au secours international (en vain) alors que le MNLA mieux organisé (et qui s’est emparé de l’arsenal de Kadhafi fourni par la France) descend vers le sud prendre la capitale Bamako par les armes. La France dispose d’un accord d’assistance tacite, dont Sarkozy ne voulait plus. L’habillage médiatique autour des salafistes a fait l’opinion internationale, bernée par de simples conflits tribaux pour le pouvoir depuis l’indépendance. Cela explique l’engagement de la France le 13 janvier 2013. Evidemment c’est moins poétique, mais explique en partie le désintérêt de nos alliés pour le Mali. Seules, nos anciennes colonies sont obligées d’y aller, non pas par fraternité africaine mais par solidarité sub-saharienne avec nous. A une condition : financement, armement et formation restent à la charge du "toubab". Si seulement on pouvait être remboursé en pétrole... !

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascale N - dans Politique
commenter cet article

commentaires

PLM 07/02/2013 11:05


Qu'à fait le Mali pour nous ?

Romero 06/02/2013 18:45


le mali les toubabs s'en balancent c'est loin ca nous coute un bras ils n'ont rien à donner à part des clandestins