Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Bormes. Nouvel incendie attisé par le mistral. 10 hectares partis en fumée , 30 des habitations évacuées (France3)

Seillons. Un chasseur tire par 3 fois, au jugé, sur ce qu'il croyait être un sanglier. Un promeneur originaire de Saint-Maximin est tué sur le coup (Google)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 09:28

Interview de Var Matin du 18 fevrier 2014 par Stéphanie Mayol
Après avoir retiré sa candidature faute d'investiture de l'UMP départementale, l'ex-conseiller en communication de Nicolas Sarkozy à l'Elysée fait volte-face. Il s'en explique.
24381254.jpg
Thierry Saussez conduira la liste « Le Lavandou Cap 2020 ».

Pourquoi avoir pris la décision de revenir dans cette municipale ?
D'abord, j'ai été très impressionné par les centaines d'habitants du Lavandou auprès desquels j'avais créé un espoir et qui ont été très déçus par ma décision de me retirer. Suite à ce qui s'est passé ces dernières semaines, je considère que je leur dois plus de fidélité qu'aux appareils politiques.
Ensuite, la situation est grave et je ne voudrais pas avoir sur la conscience une "non-assistance à commune en danger". M. Bernardi se démène beaucoup pour panser des plaies qu'il a lui-même provoquées. Mais ce que l'on attend d'un maire, c'est d'éviter les drames. Cela fait trois fois en six ans que Le Lavandou fait face à des crues. À chaque fois, il nous explique qu'il fait ce qu'il faut, que ça ne se reproduira plus. Et c'est pire. C'est un drame humain, un gouffre financier, une déstabilisation de l'économie locale. C'est catastrophique pour l'image touristique et ce n'est pas bon pour la valeur immobilière des terrains.
Que lui reprochez-vous exactement ?
On arrive à la fin d'une époque. Je pense qu'il faut limiter le nombre de mandats d'un maire. Son premier mandat a été dynamique, le deuxième, il a été dans le train-train, le troisième se termine mal. Il finit par se sentir propriétaire de la ville.
Il joue une petite musique qui a probablement endormi les Lavandourains. Et moi, je viens ici pour les réveiller. Je viens pour remplacer le joueur de pipeau par un adepte de la trompette, qui a envie de les entraîner vers le haut. M. Bernardi est certainement le seul Lavandourain à penser qu'il a construit la maison de retraite en zone non-inondable.
Il est responsable de la nuit d'effroi qu'ont passée les personnes âgées. Et le joueur de pipeau leur cache une chose grave : l'État attaque en justice le PLU. Il dit que le PLU sera bientôt validé. Mais par qui ? Par lui ? Je vous le dis : le PLU sera annulé.
Ne craignez-vous pas que ce retour, à quelques semaines des élections, soit perçu comme opportuniste ?
La vie a été plutôt belle avec moi. J'ai réussi ma vie professionnelle, je suis considéré comme un spécialiste reconnu de la communication. J'ai accès aux médias, je suis un spécialiste de la promotion économique et touristique, j'ai géré pendant 25 ans à Rueil-Malmaison des budgets et des personnels plus importants que ceux du Lavandou.
Si je reviens, c'est par convictions personnelles. C'est par amour de cette ville… Que l'on me reproche, à la limite, d'avoir considéré que si tout n'allait pas comme je voulais dans cette campagne, je pouvais me retirer… Mais on me le pardonnera sans doute devant les exigences actuelles.
Compte tenu de ce que je viens de vous dire, de mon expérience, de mon influence et de ma notoriété nationale, je peux faire monter le niveau du maire du Lavandou : montrer aux Lavandourains qu'ils ne sont pas condamnés à avoir un maire rase-mottes. Je pense qu'il y a une cohérence entre ce dont Le Lavandou a besoin et ce que je suis.
Vous deviez présenter une liste avec MM. Lamazière et Parenty, qui ont depuis rejoint Jean-Laurent Félizia. Qui sera finalement à vos côtés ?
On se retrouvera sans doute au second tour. Mes amis d'hier restent mes amis. M. Félizia, je n'ai pas attendu pour dire que c'était un type très bien. Il est droit, honnête. Il a un parcours et des engagements politiques différents des miens, mais il a cet amour du Lavandou et cette analyse réaliste qu'il est temps de passer à autre chose. Sinon, nous sommes en train de multiplier les rencontres pour constituer la liste que je présenterai au début du mois de mars. Et nous ne manquons pas de concours.
Vous n'avez pas l'investiture de l'UMP départementale : vous vous présentez donc sans étiquette ?
Je n'ai pas vraiment besoin d'avoir d'étiquette, ça va. Mes 40 ans d'engagement politique et ma proximité avec Nicolas Sarkozy valent un peu mieux qu'une investiture, pour des raisons locales. M. Bernardi est un UMP peau de lapin. Il n'a pas levé le petit doigt pour la campagne de Nicolas Sarkozy ; il a soutenu le candidat dissident aux législatives ; son grand copain est un ministre socialiste (M. Frédéric Cuvillier, ndlr).
Vous avez qualifié à ce sujet le Var de "microcosme particulier"…
Oui, car je pense qu'il y a des gens ici qui n'ont pas très envie que je vienne leur faire de l'ombre. Quand vous êtes dans un département, que vous le possédez, que vous le dirigez, que vous en êtes les icônes politiques, vous vous dites : "Mais pourquoi Saussez vient-il nous faire de l'ombre dans le Var ? Il ne peut pas s'occuper d'autre chose ?". Ils ont investi M. Bernardi pour rester entre eux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphanie MAYOL - dans Municipales 2014
commenter cet article

commentaires

effrayant 02/03/2014 06:45


Faites comme moi, utilisez ce merveilleux outil qu' est internet pour vous informer sur qui est réellement THIERRY SAUSSEZ. Des articles sur " LE PARISIEN MARIANNE etc...Et vous comprendrez
pourquoi il ne faut surtout pas voter pour cet infame personnage qui est bien plus dangereux que le maire actuel. SAUSSEZ = ATTENTION DANGER.

CASSANDRE 20/02/2014 09:23


Soyions clair....Les 50 emplois de la maison de retraite n'existent pas....Pas plus que les autres...Les seuls emplois qui existent sont les presque 250 employés municipaux de la mairie avec plus
de 30% d'absentéisme.....Voilà la gestion de Bernardi...à offrir tout à ses copains, il en a certainnement récupéré un peu......Dernier coup fourré en date, il y a 2 commerce à céder quai
baptistin ¨Pin, or Bernardi a cédé pour rien le local municipal pour en faire un commerce d'encadrement à celui qui bénéficie déjà de ce commerce à côté du bar du centre....Céder un local pour
rien quand 2 fonds de commerce sont à vendre à côté constitue une vrai distorsion de concurrence car les 2 propriétaires de fonds n'ont même pas étés contactés par l'éventuel repreneur.....Bref
le nouveau locataire municipal va conserver son activité d'encadrement, et l'activité de son usine dans le local municipal et va transformer son propre fond de commerce en glacier....encore
un...mais à propos quel est le plus gros glacier du Lavandou.....celui du local municipal près du chateau.....encore un commerce subventionné....


 

PMU VAROIS 19/02/2014 18:43


BAGARRE ENTRE MEMBRES DE L'UMP. PARFOIS LA CONTREFACON EST MIEUX QUE L'ORIGINAL. EST-CE QUE SARKO SOUTIENDRA SAUSSEZ COMME IL SOUTIENT GIRAN AILLEURS ? LES LANGOUSTES DE BERNARDI OFFERTES
CHAQUE ANNEE AU CAP SERONT-ELLES DANS LES COMPTES DE CAMPAGNE DU DONATEUR ? LE DETOURNEMENT DE FOIE GRAS DESTINE AUX VIEUX REND-T-IL INELIGIBLE ? LE PLEIN DE CARBURANT DANS SA VOITURE PERSO AUX
FRAIS DU CONTRIBUABLE EST-CE UN ABUS DE BIEN SOCIAL ? CONFONDRE UNE ZONE BLANCHE D'UNE ZONE BLEUE EST-CE UN HANDICAP POUR CONDUIRE ? UN MENTEUR PEUT-IL ÊTRE HEUREUX AVEC SA FEMME ? MANGER DANS LA
MÊME GARGOTTE DONNE-t-IL LE CHOLESTEROL DE L'ELU ? INSTALLER SON BUREAU DE CAMPAGNE A LA MAIRIE EST-CE UN AVANTAGE EN NATURE ?... FAITES VOS JEUX AU LAVANDOU. GROS LOT: SIX ANS DE PLANQUE AUX
FRAIS DE LA PRINCESSE. IMPUNITE & FÊTES A NEUNEU GARANTIS. LOT DE CONSOLATION: SIX ANS PEINARD A REGARDER NAGER LE GAGNANT A CONTRE COURANT.

Baliverne 19/02/2014 16:05


A en croire le Monsieur de la région parisienne " JE JE J'AI J'AI MOI MOI" oh c' est bon on a compris qu' il veut la place de Maire. Bientôt il vas nous faire croire que c' est le messie et qu'
il vient pour nous sauver. Bientôt il vas nous faire croire que le Lavandou n' a besoin que d' un homme comme lui. Il nous prends vraiment pour des fadas. 

julie romano 19/02/2014 09:52


Le maire du lavandou n’a de projets que de vagues promesses bidons. Ah non ! j’oubliai ses 8000 ou 10000 euros mensuels + ses petites
combines sur les terrains et les permis + le bonus de vice président interco.Je suis favorable à la transformation pure et simple de la mairie en bureau de l’interco ; cela suffirait à baisser la
fiscalité du bassin Porte des Maures et serait plus efficace que 250 employés à l'année 

Roberto D 19/02/2014 09:23


Thierry S a plus d'idée que Gil B et notre village a besoin d'idées en ce moment autre que de bétonner une fois encore le rond-point du Baou même avec 50 emplois publics.Si Gil B avait laissé le
privé investir au lieu de le concurrencer nous ne serions pas dans l'impasse. L'administration municipale rampante n'est plus de notre époque. Roberto