Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Bormes. Nouvel incendie attisé par le mistral. 10 hectares partis en fumée , 30 des habitations évacuées (France3)

Seillons. Un chasseur tire par 3 fois, au jugé, sur ce qu'il croyait être un sanglier. Un promeneur originaire de Saint-Maximin est tué sur le coup (Google)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 07:29

C’est  donc avec 55.45% de suffrages exprimés que le maire du Lavandou rempile pour un quatrième mandat.  Malgré l’usure du pouvoir et l’absence totale d’ambition pour sa commune, le conservatisme de nos ainés et le copinage de quelques affidés redevables de petits ou grands services personnels, ont permis cette réélection dès le premier tour. Le Lavandou l’a voulu ! Le Lavandou l’a eu !  C’est au détriment de la créativité, de l’enthousiasme et d’une certaine "hygiène démocratique". Et cela n’augure pas des jours meilleurs pour le tissu économique local qui s’enfonce, saison après saison,  dans le marasme et la désillusion.
Pas de quoi pavoiser pour Gil Bernardi qui perd 20% des voix par rapport aux élections de 2008 et se sait fragilisé par la défiance de ses 6 opposants ( 3 Lavandou Cap 2020 Thierry Saussez – 3  La Ville Heureuse Jean Laurent Felizia ). Adepte du « diviser pour mieux régner » il aura tenté l’impensable  – heureusement sans succès - de proposer à Jean-Laurent Félizia, de rejoindre les bancs de la majorité, lui promettant un poste à l’environnement qu’il a refusé avec l’intégrité qu’on lui connait.
55.45% des voix , c’est  1994 voix  pour la liste Regain et, cumulées, 1602 voix pour l’opposition.
soit une différence de 392 voix. Il aura donc manqué 196 voix + 1 pour  s’engager dans un second tour qui paraissait inévitable et sans doute fatal à l’équipe Regain…  Où sont ces voix ?
Les agissements du maire sortant, vieux briscard clientéliste, les a soudoyées par d’astucieuses manipulations. Comment ? En voici quelques exemples :
- De nombreux lavandourains se sont étonnés que les premiers travaux entamés au lendemain des inondations ont porté sur la réfection du terrain de boules qui n’en avait pas souffert ! Priorité donc au boulistes subventionnés qui ne manqueront pas de s’en souvenir devant l’urne !
- L’impasse privée du vallon de Saint-Clair, qui se développe sur un kilomètre environ à l’intérieur du vallon, curieusement rattachée, voilà peu, au domaine communal ! La collectivité - vous, moi -qui n’avons aucune raison de nous y rendre, règlerons donc la facture de ce gentil cadeau fait aux nombreux résidents (+ de 150 ) de ce chemin à peine carrossable, qui, faute d’entretien, sera entièrement goudronné puis éclairé, sans bourse délier … Merci Monsieur le maire ! La collectivité mise au service des intérêts particuliers… Ça vaut bien quelques bulletins de vote…
- Les deux courriers, envoyés aux frais de la mairie, en pleine campagne électorale… 
Le premier destiné aux 300 personnes, évidemment  inscrites sur les listes électorales, en attente d’un logement social, qui annonçait opportunément  un dossier d’attribution favorable pour une entrée dans les lieux en octobre prochain !..  
Le second à 182 foyers lavandourains sinistrés, toujours inscrits sur les listes électorales,  leur annonçant l’invitation de retirer un chèque de 150 euros, via le CCAS. Un détournement de destination des dons à des fins électoralistes dont le maire n’a pas raison d’être très fier, lui qui n’a même pas proposé d’y participer, sur sa cassette personnelle de frais de bouche… ( 12.000€ par an depuis 19 ans !) …La encore, cela vaut bien quelques remerciements d’affection dans l’isoloir…
la Préfecture n’a rien trouvé à redire… Etonnant. Mais nous sommes dans le Var … Cette même préfecture qui a classé arbitrairement  la liste sans étiquette de Jean Laurent Felizia en Divers Gauche, alors qu’elle était animée par des citoyens de toutes sensibilités, UMP, UDI, EELV, PS, sauf les extrêmes. Réclamation faite, la Préfecture a reconnu son erreur de classement, sans corriger les listings... Curieux.
- N’oublions pas le traitement de faveur accordé au maire sortant par le quotidien local (à l’agonie), qui évoquait sur une page entière "la leçon de politique locale" donnée par Gil Bernardi !...
- Un petit détour par le Corso dont la date a été sournoisement avancée à la veille des élections, alors que programmée initialement après… avec les sinistrés invités à la tribune d’honneur aux côtés du sauveur qui les avait noyés sous les eaux, faute de travaux indispensables.
Les élections sont passées. je n’y reviendrai  pas. Les intérêts particuliers ont dépassé l’esprit collectif.  Les lavandourains sont seuls responsables. C’est  "mon jeu de boules", "ma rue qui fait peau neuve à l’œil !", "mon logement social !, "mon chèque de 150€ ! ", etc. , etc. 
Le nouveau maire n’a fait que jouer avec l’air du temps : l’égoïsme et l’intérêt personnel. C’est pourtant ce qui fâche la France contre la politique. Je n’ai pas envie de refaire le monde. Juste déplorer la bêtise humaine quand elle est si crasse et facile à manipuler ! … Mais, la rééducation démocratique ne fait que commencer pour lui : 1 lavandourain sur 2 contre sa réélection, 6 conseillers municipaux aguerris, Anticor à l'affût, la Chambre régionale des comptes en vigilance. Tout cela avec une dette abyssale, sans augmentation d’impôts… 6 ans de purgatoire !

Partager cet article

Repost 0
Published by Arnaud Parenty - dans Municipales 2014
commenter cet article

commentaires

agathe 13/04/2014 19:03


A ce Monsieur Grollais qui a l'air bien content que Bernardi ait été réélu je lui dit que maintenant il y en a quand même 1 sur 2 au Lavandou qui ne se réjouit pas et qui a le droit de le
dire...
Ce cher Gil aura bien du mal à garder son calme et à contineur a faire le "gentil" avec les 2 autres groupes;;;car savez vous monsieur qu'au Lavandou il n'y a plus d'opposition mais 3 groupes,
l'un majoritaire Regain (de quoi on se demande), la ville heureuse avec 3 représentants et Lavandou Cap 2020 avec 3 représentants....
Donc voyez  qu'il devra en tenir compte et c'est tout à fait son discours d'ouverture...sauf que pour le moment aucune question qui fâche n'a vraiment été posée....Dès que les 2 groupes
minoritaires vont commencer à "gratter" notamment sur les comptes, l'ambiance changera sans doute... Donc Monsieur grollais suivez bien l'affaire...ça n'est pas fini....

Réponse à Louis Grollais - Arnaud Parenty 03/04/2014 09:06


Vous avez gagné. Un point c'est tout ! Des faits autorisés par la Loi ?... Cela reste à prouver...mais les elections ne se gagnent pas devant les tribunaux. Je suis avant tout libre et démocrate.
Je respecte le choix des lavandourains. Cela ne m'empechera pas de porter à leur connaissance les pratiques déloyales du candidat maire sortant. Je laisse donc les élus "travailler" et je n'ai
aucun pouvoir ni volonté de les en empecher. Je souhaite bonne chance au Lavandou et aux élus choisis. Notre ancien nouveau maire annonce qu'il est un "maire nouveau" et qu'il a changé. Je lui en
fais petit crédit. J'attends avec scepticisme qu'il nous en fasse la démonstration... Chat échaudé craint l'eau froide ! Disparaitre du paysage ? Votre agressivité partisane vous égare. Sans
cette tribune et ses nombreux lecteurs, le maire perdrait l'occasion de prendre le pouls de la commune et de corriger sa politique locale. Ca lui est fort utile ! Le passé l'a démontré plusieurs
fois...Lavandou Tribune devrait etre déclaré d'utilité publique !
Cordialement, Arnaud Parenty  

malaise 02/04/2014 16:57


quand bobardi rigole de son bon coup, c'est la démocratie qui pleure. viendra le tour des lavandourains. mrX

LOUIS GROLLAIS 02/04/2014 16:29


Vous avez perdu un point c'est tout. Vous ramenez la dicussion sur des faits autorisés par la loi. Un maire reste aux commandes jusqu'au bout pas comme vous qui avez conspiré contre lui
au premier jour. Disparaissez du paysage et laissez les élus travailler.

morisse jean 02/04/2014 14:30


Une autre vérité est que le sieur Bernardi n'a jamais travaillé de sa vie. Il se prétend "auteur" mais vit aux crochets des collectivités qui ferment les yeux sur son incapacité et ses notes de
frais

GUILLAUME michel 02/04/2014 14:24


Bravo pour cette article , tout est dit !.La triste vérité sort de la plume de monsieur Parenty, mais que l on ce rassure plus que jamais l'opposition est la ,les deux yeux grand ouvert
Prête à agir . 

Stress 02/04/2014 12:06


Bernardi était vraiment très inquiet pour sa réeection. . Ses valises etaient pretes. 

Rebelle 02/04/2014 10:53


Heureusement J-Laurent Félizia, n’est pas dupe et n'est pas tombé dans le piégé de Bernardi qui consiste à incorporer un élu de l'opposition à sa majorité pour mieux le museler en lui faisant
croire qu'il va œuvrer pour la commune ....Comme le fut un jour J-M Gonod entre autre il y a  quelques années!


 


Ce pauvre J-M Gonod qui faisait bien des remous pour entreprendre des mesures contre les inondations à répétions dans les années 90,  notamment sur la problématique de la ZAC du Batailler
systématiquement touchée à chaque fois. Il a cru bien faire et se faire entendre quand Bernardi lui a proposé de faire partie du SIPI et donc de la majorité....Cela n'a servi à rien....Sauf à
éteindre la seule voix qui s’apposait véritablement au Maire…. !


N'empêche, 14 ans après on en est toujours quasiment au même point, le Maire conserve le même bureau d'étude incompétent Sogreah  qui s’appelle  Artelia maintenant et qui a prescrit les
ridicules aménagements inefficaces que nous avons vu réalisés en fin d’années 2013.


 Attendons de voir si le Maire va prendre ses responsabilités face à ce qui s'est passé le 19 janvier, la maison de retraite en zone inondable et sans vide sanitaire....Quel bol il a, pas de
victimes. Mais jusqu’à quand ?????????????????????????????


Bref, j'y crois pas trop, les gens ont revoté pour ce type qui laissent des écoles et construit des maisons de retraites en zones inondables...Non, franchement, les lavandourains me font honte, à
croire qu'ils s'en fichent de leur enfants ou de leurs ainés ?!!!!!!!!!


En attendant, on n'a pas fini d'avoir les pieds dans l'eau et à être dans la merde, au sens propre comme au sens figuré....!


 


Ah oui, ça c'est une autre d’histoire "la merde" et son cortège de bactéries pathogènes avec  la Station d'épuration de Cavalière dont le rejet est impropre à la qualité eau de baignade.
N’oublions pas la qualité des eaux d’autres plages  qui ont elles aussi du jus de M….


 

NON AU QUATRIEME MANDAT 02/04/2014 09:54


LA MORALE DU VAINQUEUR EST D'ABORD LA SIENNE FLEXIBLE AUX VENTS. PEU IMPORTE LES MOYENS IL A REUSSI A DIVISER POUR REGNER. UN SYSTEME QUI L'A MAINTENU ALORS QUE LE LAVANDOU SOUHAITAIT SON DEPART.
ATTENDONS LA SUITE ET LE PREMIER JOYEUX CONSEIL MUNICIPAL

julie romano 02/04/2014 09:07


Vous avez raison de vous inquiéter sur la santé morale de notre maire. Ce constat fait une démocratie de paillette, la soupe étant bien plus importante que la noble fonction. Le peuple a voté
 pour celui qui leur ressemble. Vous l'avez dit on est dans le Var. Justement c'est là où l'onrencontre le FN plus qu'ailleurs, non pas que les habitants le désirent mais c'est l'expression
du ras le bol d'un système mafieux entretenu par les partis politiques. Le lavandou n'échappe pas à ce triste bilan des politiques figés dans leur gamelle. Allez dans six ans ce sera votre tour,
la tenacité paie toujours.