Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan font entendre leur opposition dans cette tribune. Ensemble, combattons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995. En 2020-2026 rassemblons le Lavandou de demain !

*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
*Jean-Laurent Félizia.
 
Stéphanie Boccard. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Bertrand CarlettiI. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Regain pour le Lavandou :
*Gil Bernardi maire

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

Var Covid-19 les rassemblements + de 10 personnes sont à déclarer (Préfet)

Var Covid-19 interdiction de tous les rassemblements + de 30 personnes (Préfet)

Sont élus sénateurs pour le Var : M. Bonnus, F. Dumont, Jean Bacci et André Guiol (Sénat)

Vatican malversations financières = démission d’un cardinal très en vue (RIA)  

BNP Paribas accusée de crimes contre l'humanité et blanchiment au Soudan (FIDH)

Une co-infection au Covid-19 et à la grippe = 2 fois plus de chances de succomber (HP)

Aix Marseille zone alerte maximale Covid : fermeture 15 jours des bars et restaurants (FI)

L'ex ministre de l'économie J.Cahuzac ne porte plus de bracelet électronique (FI)

Les enquêtes sur les fraudes bancaires sont des "crimes" contre les USA (Trump) 

2000 milliards $ "d'argent sale" blanchis par HSBC, JP Morgan, Deutsche Bank (CNN)

Var tornades sur Toulon, Hyères, Pradet. Etat de catastrophe naturelle en cours (VM)

La France toujours championne européenne des impôts : 46,1% du PIB ponctionnés (TC)

Anticor saisit la justice contre StopCovid qui coûte 300.000 €/mois aux contribuables (AC)

Législation. Il n'est plus nécessaire de payer l'amende stationnement pour la contester (CC)

Abus de confiance l'ex-trésorier du CE détourne 40.000 € d'une filiale Pizzorno (FB)

Drogue Coup de filet dans le grand banditisme varois et italien. 30 arrestations (HP)

Les salles de cinéma ferment désertées à 70% depuis mars en France malgré les aides (Actu)

Brexit. Londres déchire son accord avec l'UE et s'achemine vers un "no deal" (FI)

9,3 millions de français vivent en dessous du seuil de pauvreté (Insee)

Le moral des français au plus bas, l'épargne de précaution au plus haut (Insee)

Sanary. Le maire condamné pour prise illégale d'intérêts, favoritisme... reste maire (HP) 

Amende forfaitaire de 200 € pour les consommateurs de stupéfiants (AFP) 

8 français sur 10 inquiets sur l'avenir économique et leur sécurité (odoxa)

Faute de candidat éligible en 2022 la droite L.R.tente un accord avec Macron (LFI)

Net regain des braquages avec masque dans les commerces et sur la voie publique (LP)

La Saur aurait "offert" 2 œuvres d'art à l'ex-maire d’Annonay contre un contrat d'eau (HP)

Le Lavandou classé 76 sur 100 communes du littoral méditerranéen où il fait bon vivre (V&V)

L'Iran émet un mandat d'arrêt international contre Trump après la mort de Soleimani (HP)

Carqueiranne "Monsieur X" doit rendre à la mairie 124.634 € détournés en 2012 (CEC)

20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 00:17

Merci à notre confrère Sébastien Boistel du Ravi
…trouvez un terrain. Qu’importe sa qualité : terre agricole, ancien site industriel, friche, terrain vague... S’il est trop pollué, à part des hangars, rien ne pourra pousser. S’il y a encore des occupants, faites jouer votre droit de préemption ou, mieux, laissez pourrir. S’il appartient à l’un de vos proches, profitez-en pour en tirer mutuellement quelques avantages. Réservez.

Dressez sur la table un plan. Un beau plan. Il doit être suffisamment incompréhensible pour forcer l’admiration du novice et suffisamment creux pour que l’urbaniste y trace à grands traits la « ville de demain », l’éco-quartier le plus vert ou l’habitat le plus « durable ».
Trouvez parmi vos amis quelque architecte adepte de maquettes, tant virtuelles que réelles et demandez-lui de prendre sur son temps de repos pour ciseler, en polystyrène et en couleur, quelques tours futuristes, quelques maisons à panneau solaire, quelques parcs de jeux. Sans oublier, surtout, des petites boules vertes (des balles de ping-pong feront parfaitement l’affaire) piquées sur des cure-dents qui représenteront les arbres qui ne manqueront pas d’entourer les maquettes. S’il a des enfants, l’architecte pourra leur emprunter quelques petites voitures et autres bonhommes en plastique qui mettront un peu de vie dans cet univers de plastique. Mais attention, pas trop de voitures. Ça fait mauvais genre.
Avant même de soumettre le projet à l’assemblée décisionnaire que vous présidez (en ayant pris soin de vous entourer de quelques collaborateurs qui sont « du métier », trouvez des entrepreneurs qui, par le plus grand des hasards, sauront parfaitement correspondre aux appels d’offre que la loi vous obligera, pour la forme, à mettre en œuvre. Les faire suer, en prenant soin d’arroser copieusement, afin qu’ils rendent leur jus. Réservez.
Une fois votre projet ficelé, vos entrepreneurs trouvés, mixez le tout dans votre bétonnière. Et ajoutez-y avec précaution l’ingrédient le plus fragile : les habitants. Attention : incorporés trop tôt et sans précaution, ils risquent de donner un goût un peu trop âcre à l’ensemble, un goût qui couvrira tout le reste, au risque d’affadir votre recette. Les habitants sont à mi-chemin entre la grenouille et le homard. Il faut à la fois les ébouillanter pour les neutraliser et, dans le même temps, faire monter petit à petit la température afin qu’ils ne s’en rendent pas compte...ou les attendrir, sollicitez la presse (pas n’importe laquelle, celle qui n’a pas les moyens d’enquêter) pour mettre en avant les vertus écologiques, économiques, sociales, urbaines, circulatoires de votre projet. Incorporez à ce moment votre architecte, avec ses plans, ses maquettes. Mettez le paquet sur la com. Plaquettes de présentation sur papier glacé, diapositives au kilo, visites virtuelles en 3D, animations de quartier, visites de chantier, site internet... N’hésitez pas à trouver dans votre opposition un membre que vous installerez à un poste au titre suffisamment ronflant pour qu’il soit flatté et suffisamment creux pour qu’il ne soit pas décisionnaire. Laisser mijoter.
Surveillez de temps en temps et n’hésitez pas à goûter. Si le goût acre de certains habitants commence à se faire sentir, n’hésitez pas à arroser et, si cela ne suffit pas, écumez en couvrant le goût avec celui insipide d’associations aux ordres, d’urbanistes de complaisance, d’architectes en mal de reconnaissance... Noyez le poisson et ne relâchez pas la pression. Il va bientôt être temps de saisir l’ensemble à feu vif.
C’est maintenant qu’il faut le coup de main. Comme avec un soufflet, ne laissez pas retomber l’ensemble. Saisir à feu vif. La concertation ne doit durer qu’un bref instant. Arrosez abondamment les habitants de réunions, de plaquettes d’information, de diapositives, de sondages, d’opération com dans la presse, de sigles incompréhensibles. Qu’ils s’expriment maintenant ou se taisent à jamais ! En parallèle, lancez appels d’offre et séances confidentielles des instances décisionnaires. Les habitants ne sauront où donner de la tête et, avant même qu’ils ne comprennent, c’est cuit !
Si certains veulent mettre leur grain de sel ou, pire, la main à la pâte, dissuadez-les. Si leurs plaintes sortent de la bétonnière et trouvent le chemin du palais de justice, laissez-les s’épuiser. Les recours ne sont que rarement suspensifs. Peut-être leur donnera-t-on raison d’ici quelques années, peut-être que votre plat était trop épicé, votre gratin un peu trop réchauffé, votre choucroute de béton bien trop lourde ? Qu’importe ! La table est dressée, le plat est servi. Et ceux qui n’ont pas d’appétit ou n’apprécient pas votre cuisine n’ont qu’à aller manger ailleurs. N’était-ce pas le but, d’ailleurs ?
Applications de la recette : PLU, éco quartier, trait de côte, site non remarquable, Ehpad, parc photovoltaïque, ex-site EDF, traitement des eaux, cession de bijoux de famille,municipalisation de voie privée… 

Partager cet article

Repost0

commentaires

cousinie. 05/02/2014 09:16


J'ai tweeté: c'est bon pour toute La Côte!

Jean-Laurent Félizia 20/12/2013 11:37


Toute ressemblance avec des personnes, des lieux et des faits ayant existé ne serait que fortuite...

NON AU QUATRIEME MANDAT 20/12/2013 08:45


A SURVEILLER : LE ROND POINT DE LA BAOU + TERRAINS DE LA DRÔME + SACS DE CAVALIERE + PARC DE CAVALIERE + NOTRE PATRIMOINE... TOUT EST DIT DANS CET ARTICLE.SUR LA GARGOTE BERNARDI.