Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés - face au clanisme de la majorité "Regain" - exigent la limitation des mandats et des cumuls nuisibles à la démocratie locale depuis 1995.
  • Contact

Recherche

Vite lu

La République en marche devient, de loin, le premier bénéficiaire du financement public, tandis que Les Républicains et le Parti socialiste vont voir leurs subventions baisser dangereusement (Le Figaro)

La suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages  en 2018 c’est 8,5 milliards € qui n’arriveront plus dans les caisses et une profonde réorganisation des communes (Instagram)

Tourisme en recul sur la côte varoise. En cause : mauvaises prestations,  tarifs abusifs, environnement dégradé, trop d’interdits, absence de promotion, racisme ambiant. L’Espagne récupère une grande partie du tourisme européen  (Instagram)

La Croix-Valmer. Polémique autour d'un projet immobilier au Cap Lardier. Les riverains se mobilisent contre la mairie (Google)

Saint-Tropez. Trop de violences et d’agressions  gratuites sur la voie publique la nuit. Le maire mis en cause par son opposition (Facebook)

La préfecture du Var interdit les tirs de feux d'artifices par les particuliers dans le département le 13 et 14 juillet (Facebook)

Toulon Provence Méditerranée veut devenir la première destination régionale en matière de tourisme (Google)

Déficit: la Cour des comptes tacle Hollande et tire la sonnette d'alarme d’un déficit qui présage des restrictions budgétaires de l’Etat et des collectivités locales (Google)

Le département du Var placé en vigilance sécheresse depuis le 18 juin (Préfecture)

Bormes-les-Mimosas. Des riverains lancent une pétition contre des antennes relais à proximité d’une école (Twitter)

La Cour d'Appel de Lyon confirme les "graves irrégularités" commises par la municipalité Tuvéri dans le dossier des logements des Lices et de l'ancien hôpital. Le promoteur écarté réclame 54,5 millions € à la commune de Saint-Tropez (Twitter)

Les plages de Hyères : l'Almanarre, Estagnets et de la Capte vont devenir accessibles aux handicapés permettant d’être la première commune varoise à obtenir le label Tourisme et Handicap. (Google)

Contrôle renforcé des enseignes et publicités au Lavandou. Le maire (certainement non-voyant depuis 1995 ?) se dit "choqué" par le fleurissement de la pollution visuelle sur sa commune. (Facebook)

A Lagneville (Oise) un arrêté municipal interdit de décéder chez soi pour protester contre le manque de médecins. Ce n'est qu’une pâle contrefaçon de l’arrêté du Lavandou de 2000 "il est interdit à toute personne ne disposant pas de caveau de décéder sur le territoire de la commune" ridiculisant planétairement son auteur (Facebook)

Le Conseil d’Etat pourrait annuler l’arrêté qui ferme l’aéroport de Saint-Tropez La Mole aux vols internationaux. C’est le sens des conclusions présentées par le rapporteur public (Twitter)

20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 00:17

Merci à notre confrère Sébastien Boistel du Ravi
…trouvez un terrain. Qu’importe sa qualité : terre agricole, ancien site industriel, friche, terrain vague... S’il est trop pollué, à part des hangars, rien ne pourra pousser. S’il y a encore des occupants, faites jouer votre droit de préemption ou, mieux, laissez pourrir. S’il appartient à l’un de vos proches, profitez-en pour en tirer mutuellement quelques avantages. Réservez.

Dressez sur la table un plan. Un beau plan. Il doit être suffisamment incompréhensible pour forcer l’admiration du novice et suffisamment creux pour que l’urbaniste y trace à grands traits la « ville de demain », l’éco-quartier le plus vert ou l’habitat le plus « durable ».
Trouvez parmi vos amis quelque architecte adepte de maquettes, tant virtuelles que réelles et demandez-lui de prendre sur son temps de repos pour ciseler, en polystyrène et en couleur, quelques tours futuristes, quelques maisons à panneau solaire, quelques parcs de jeux. Sans oublier, surtout, des petites boules vertes (des balles de ping-pong feront parfaitement l’affaire) piquées sur des cure-dents qui représenteront les arbres qui ne manqueront pas d’entourer les maquettes. S’il a des enfants, l’architecte pourra leur emprunter quelques petites voitures et autres bonhommes en plastique qui mettront un peu de vie dans cet univers de plastique. Mais attention, pas trop de voitures. Ça fait mauvais genre.
Avant même de soumettre le projet à l’assemblée décisionnaire que vous présidez (en ayant pris soin de vous entourer de quelques collaborateurs qui sont « du métier », trouvez des entrepreneurs qui, par le plus grand des hasards, sauront parfaitement correspondre aux appels d’offre que la loi vous obligera, pour la forme, à mettre en œuvre. Les faire suer, en prenant soin d’arroser copieusement, afin qu’ils rendent leur jus. Réservez.
Une fois votre projet ficelé, vos entrepreneurs trouvés, mixez le tout dans votre bétonnière. Et ajoutez-y avec précaution l’ingrédient le plus fragile : les habitants. Attention : incorporés trop tôt et sans précaution, ils risquent de donner un goût un peu trop âcre à l’ensemble, un goût qui couvrira tout le reste, au risque d’affadir votre recette. Les habitants sont à mi-chemin entre la grenouille et le homard. Il faut à la fois les ébouillanter pour les neutraliser et, dans le même temps, faire monter petit à petit la température afin qu’ils ne s’en rendent pas compte...ou les attendrir, sollicitez la presse (pas n’importe laquelle, celle qui n’a pas les moyens d’enquêter) pour mettre en avant les vertus écologiques, économiques, sociales, urbaines, circulatoires de votre projet. Incorporez à ce moment votre architecte, avec ses plans, ses maquettes. Mettez le paquet sur la com. Plaquettes de présentation sur papier glacé, diapositives au kilo, visites virtuelles en 3D, animations de quartier, visites de chantier, site internet... N’hésitez pas à trouver dans votre opposition un membre que vous installerez à un poste au titre suffisamment ronflant pour qu’il soit flatté et suffisamment creux pour qu’il ne soit pas décisionnaire. Laisser mijoter.
Surveillez de temps en temps et n’hésitez pas à goûter. Si le goût acre de certains habitants commence à se faire sentir, n’hésitez pas à arroser et, si cela ne suffit pas, écumez en couvrant le goût avec celui insipide d’associations aux ordres, d’urbanistes de complaisance, d’architectes en mal de reconnaissance... Noyez le poisson et ne relâchez pas la pression. Il va bientôt être temps de saisir l’ensemble à feu vif.
C’est maintenant qu’il faut le coup de main. Comme avec un soufflet, ne laissez pas retomber l’ensemble. Saisir à feu vif. La concertation ne doit durer qu’un bref instant. Arrosez abondamment les habitants de réunions, de plaquettes d’information, de diapositives, de sondages, d’opération com dans la presse, de sigles incompréhensibles. Qu’ils s’expriment maintenant ou se taisent à jamais ! En parallèle, lancez appels d’offre et séances confidentielles des instances décisionnaires. Les habitants ne sauront où donner de la tête et, avant même qu’ils ne comprennent, c’est cuit !
Si certains veulent mettre leur grain de sel ou, pire, la main à la pâte, dissuadez-les. Si leurs plaintes sortent de la bétonnière et trouvent le chemin du palais de justice, laissez-les s’épuiser. Les recours ne sont que rarement suspensifs. Peut-être leur donnera-t-on raison d’ici quelques années, peut-être que votre plat était trop épicé, votre gratin un peu trop réchauffé, votre choucroute de béton bien trop lourde ? Qu’importe ! La table est dressée, le plat est servi. Et ceux qui n’ont pas d’appétit ou n’apprécient pas votre cuisine n’ont qu’à aller manger ailleurs. N’était-ce pas le but, d’ailleurs ?
Applications de la recette : PLU, éco quartier, trait de côte, site non remarquable, Ehpad, parc photovoltaïque, ex-site EDF, traitement des eaux, cession de bijoux de famille,municipalisation de voie privée… 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sébastien BOISTEL - dans Urbanisme
commenter cet article

commentaires

cousinie. 05/02/2014 09:16


J'ai tweeté: c'est bon pour toute La Côte!

Jean-Laurent Félizia 20/12/2013 11:37


Toute ressemblance avec des personnes, des lieux et des faits ayant existé ne serait que fortuite...

NON AU QUATRIEME MANDAT 20/12/2013 08:45


A SURVEILLER : LE ROND POINT DE LA BAOU + TERRAINS DE LA DRÔME + SACS DE CAVALIERE + PARC DE CAVALIERE + NOTRE PATRIMOINE... TOUT EST DIT DANS CET ARTICLE.SUR LA GARGOTE BERNARDI.