Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan, réélu par 153 voix d'écart, expriment leur opposition dans cette tribune.
Ensemble, refusons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995.
Ensemble,
 rassemblons le Lavandou de demain !


*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
*Jean-Laurent Félizia.
 
Stéphanie Boccard. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Bertrand Carletti. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Regain pour le Lavandou :
*Gil Bernardi maire

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

Covid début des vaccinations prioritaires début janvier sans obligation (AFP)

Messes à 30 personnes maximum et couvre-feu de 21h à 7 h jusqu'au 20/01(FB) 

Réouverture des commerces le 28/11, bars et restaurants le 20/01 sous conditions (FI)

Probable alliance LR + LRM sans EELV contre le RN aux présidentielles 2022 (LM)

L'incertitude médicale et l'anxiété sécuritaire plombent l'économie française (WK)

Les militants RN applaudissent après le virage sécuritaire du gouvernement (FB)

Loi "sécurité globale" la CEE critique ce projet incompatible avec le droit européen (HP)

Plainte au pénal "pour mise en danger d'autrui" contre 400.000 "dos d'âne" illégaux (LF)

Brexit. A un mois de l'échéance les négociations avec l'UE ne progressent pas (LE)

En 3 mois 2 millions d'actes médicaux  annulés ou repoussés en France (FHF)

Mal-vivre, suicides, précarité, violences, repli, font plus de dégâts que la Covid-19 (LM)

Taxe de séjour en chute de 40% dans le Var compensée par l'Etat providence (CF)

Lieux de cultes. Les catholiques obligés de prier dans les rues sont verbalisés (AFP)

Confinement. Bars et restaurants resteront fermés jusqu'au 15 janvier (BFM)

Les commerces en survie préfèrent payer 135 € que de fermer définitivement (PME)

France 2020. La dette publique atteindra 120 % du PIB. Qui va payer et quand ? (FI)

France la pauvreté progresse de +37% avec 10 millions de pauvres en France (WK)

De mars à juin 2020 l'économie touristique a reculé de 65% dans le Var (insee)

La grande roue démontée et son exploitant ne veut plus revenir au Lavandou (FB)

Amazon progresse de +37% et crée 400.000 emplois dans le monde depuis la pandémie (FI)

Les communes annulent repas et colis de Noël par peur de propager la Covid-19 (FB)

L'Assemblé Nationale vote l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16-02-2021 (AFP)

Sécurité Sociale le déficit serait de 44,7 milliards en 2020 contre 5,4 en 2019 (Bercy)

Le virus Covid-19 a déjà muté plus de 1000 fois depuis son apparition (HP)

Le président de la Région Sud et son bureau épinglés pour leurs salaires exorbitants (CRC)

3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 01:09

Après 15 années d'attente, de tergiversations et de promesses sans cesse repoussées, voila qu'enfin le quai Baptistin Pins se refait une beauté. "La critique est facile, l'Art est difficile" dit le dicton !  Toujours ironique, je ne peux m'empêcher de penser qu'il s'agit là d'un rafistolage éclairé de dernière mandature  pour répondre à la "cassure" que représentait ce quai, dans la promenade du Front de Mer par nos estivants ... Le village serait coupé en deux. Les travaux ont donc commencé et le résultat semble plutôt prometteur d'une solution. Voilà même que les enfants, qui pourtant ne votent pas encore, sont pris en considération. Sur les restanques du trou du port, un petit parc ludique et municipal, donc gratuit, leur sera aménagé. L'escalade sera gratuite aussi pour les mamans et landaus qui s'y rendront ... Biceps et beaux mollets sont attendus, prévoir de réviser les freins de la poussette !  La proximité des bars et night-club risque bien de transformer l'endroit, la nuit venue, en lupanar lubrique à moins que quelques camés de la seringue y trouvent là le refuge à leurs voyages hallucinogènes ! Prévoir un grand nettoyage matinal et l'ire du patron de l'hôtel mitoyen ...

Pour ma part, je crois qu'il aurait été plus judicieux d'installer cet espace ludique enfantin sur le terrain de boules situé entre le manège et l'école de voile. Bien sûr nos amis boulistes, qui sont de bons électeurs, si bien subventionnés, ne l'auraient pas vu de cet œil. Voilà pourtant un bel endroit, ce beau rectangle au cœur du village, si mal exploité qui aurait pu, sous le statut de délégation de service public, recevoir quelques petites attractions familiales (karting,  balançoires et autres mini parcours "aventure"). Les villes de Toulon au Mourillon ou Sanary sur le port ont choisi cette solution. Il est clair que la fréquentation des lieux s'en est ressentie immédiatement ! Les dimanches ensoleillés en hors saison seraient moins moroses pour nos familles et nos visiteurs d'un jour ! Les glaciers auraient apprécié !

Mais revenons au quai Baptistin Pins pour s'inquiéter de la circulation automobile estivale. Ce double sens, qui paraît large, ne risque-t'il pas de créer un effet d'autoroute ? Combien de places de parking seront perdues. ? Et la darse de mise à l'eau, déjà si peu pratique et dont le réagencement n'est pas prévu ?  Son accès risque d'être encore plus délicat... Et les platanes tristement coupés, sans aucun avis, seront-ils remplacés par d'autres essences provençales ? Les massifs vont-ils être aplatis pour dégager l'espace visuel ?

Ne pouvait-on pas être plus ambitieux, notamment en ce qui concerne l'agencement des toits terrasses des commerces qui offrent un affligeant spectacle ?  Continuer dans la lignée du réaménagement de la terrasse de l'ex office du tourisme, fort réussi ?  Dommage, la perspective de l'hôtel de la Calanque, vu du port, est plutôt jolie mais gâchée par ce manque d’entretien.

Bon point pour l'hôtel Baptistin dont la rénovation récente fait le meilleur effet et pour la réfection du parking.  Hélas, en face, la circulation des piétons restera toujours aussi périlleuse. La terrasse du "Cabanon" pourrait s'agrandir en supprimant la voirie qui mène au parking longeant le nouveau port, en créant un effet de chicane face à l'entrée réservée d'accès au port.

Bon allez, ne parlons même pas de l'investissement (ou de l'endettement ?) aux risques de gâcher notre plaisir sur la bonne volonté qui s'est enfin exprimée. Il est certain qu'avec l'existant, le projet retenu ne pouvait qu'être le meilleur. Laissons les commerçants essuyer les plâtres et analyser leur chiffre d'affaires à venir. La facture indirecte ce sont eux qui vont la payer !


2010-01parc-photo-volt-cons
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Fumette , suite et fin du pétard ! 31/05/2011 16:36



suite ...par gestes saccadés et précis, nœud après nœud, sur le sable chauffé à blanc, guidés par la toise. L’œil plissé sous l’ombre de la casquette de toile. Le «
Peirou »… lieu du tirage au sort dominical dei BUSCO… pendant que les femmes allaient à la messe. Au grand dam du Curé !… Ceci explique cela.


Hommage à nos pêcheurs, venus de Gênes, de Ponza, de la Galite, amarrer leurs barques côte à côte avec ceux de Provence, métisser leurs familles et leurs
techniques de pêche.


Ce sont eux qui ont versé leur sueur pour les nourrir, bravé les paquets de mer, pesté contre les ravages des marsouins dans leurs pièces de filets, et jeté tant
de signaux ornés d’une branche de palmier… fichés dans la natte !… Ce sont eux, artisans du Lavandou et de son succès, qui ont fondé notre Commune et nous ont montré le chemin : celui de la
gratitude envers la nature, du respect des équilibres de la pêche… avec les « rascas »…, le soin de ne pas abimer le pays… et encore, de ne se laisser imposer par personne le cap qu’ils s’étaient
fixés pour leur village – Par personne – Jamais !.


Aussi, puissions-nous conserver ensemble le bon cap, et guidés par l’esprit de nos Anciens, comme par cette rose des vents, amorcer avec fierté et confiance ce
début du XXIème siècle, sans rien oublier de notre passé – Et relever tous les défis, un œil sur le Timon, un autre sur l’horizon, et la main ferme sur la barre du gouvernail, pour conduire Le
Lavandou vers de nouveaux horizons et vers de belles réussites. Vive le Lavandou ! » ...


(Oh, putain j'arrète la fumette, c'est pas bon pour moi !) Jo )



Fumette ? 31/05/2011 15:26



Faut qu'il arrete de fumer, notre poète local ! il voit les éléphants roses ou quoi ?  (repiqué sur le site de la commune... ) Il est bien allumé ! ...


Après un vaste chantier de réaménagement du quai Baptistin Pins … le rideau vient d’être levé par le maire, Gil Bernardi, et les élus du Lavandou. Une inauguration très applaudie.
Extraits du discours….


« La réalisation que nous inaugurons ce soir porte une triple ambition : celle de réunir le Cœur de Village avec l’espace commercial du port, en assurant une
nouvelle continuité piétonne en front de mer, comme d’ouvrir une belle dynamique commerciale sur un secteur qui le méritait et, surtout, de participer à l’embellissement de notre village. Sans en
dénaturer la prodigieuse beauté. Et pour en avoir rêvé… autant vous le dire d’emblée, cet espoir là est largement atteint par l’unanimité de vos sourires. Et d’un seul coup oubliés les
difficultés inhérentes à un chantier de cette taille : les pluies incessantes du début d’année, les paveurs sans pavés, les pavés sans paveurs… tout est effacé par la finition du Quai Pins
(…)


Je remercie les commerçants et riverains pour leur aimable compréhension et leur bienveillante patience : les éléments n’ont pas été avares de bénédiction céleste
sur ce chantier qui présentait bien des défis – Que de pluies, en effet… mais cette terre en a tant besoin !… – Rénover la totalité des réseaux d’électricité et d’eau, et surtout, reprendre et
déplacer l’assainissement et le relevage des eaux usées, dont la localisation constituait une nuisance. A laquelle nous cherchions une solution depuis belle lurette ! Mais aussi, assurer un
nouveau passage piéton le long des commerces, ample, vaste, confortable, restituer la vue sur la mer en transparence au travers des jardins publics, permettre la déambulation des familles
jusqu’au superbe jardin du Belvédère, pour que les petits s’y ébattent sous le regard doux de leurs parents, et assurer des jonctions transversales avec les quais… tout cela afin que nous
visiteurs se sentent bien, apaisés et insouciants, lors de leurs promenades nocturnes – Et c’est précisément l’éclairage, aussi bien renforcé au travers d’un mobilier de style, que zénithal avec
les systèmes d’halogènes destinés à utiliser les frondaisons comme support réfléchissant, que les cheminements de « leds » bleutés, qui feront toute la différence ; lorsque, le soir venu, nous
l’animerons pour nimber de lumière tout un quartier de notre Commune qui méritait cette mobilisation de nos efforts – Autant que le respect de son caractère. Alors, tous ensembles, nous pourrons
nous asseoir… à tour de rôle, sur les deux bancs de l’espace vert ? Pour gouter à la respiration de cet espace, dans la fraicheur du soir (…).


Bien entendu, ce dessein a un prix à payer : 814 294 € Régie du Port – 123 206 € Ville – 232 540 Budget Assainissement – 19 555 € Budget Eau pour un total de 1
422 756 € TTC ? Pas seulement financier, celui de la suppression de quelques dizaines de stationnements – Et le courage d’engager le mouvement qui ne pourra s’amplifier qu’avec une meilleure utilisation de nos parkings, que les commerçants
veilleront à libérer pour les vacanciers, et la redécouverte du plaisir de la promenade, depuis les parkings périphériques. Vaste défi !


Cette œuvre collective, concrétise une démarche qui vise à embellir systématiquement la totalité de notre Commune, sans en oublier une rue – Tant la beauté du
Lavandou mérite d’attentions et porte tout autant d’attrait pour nos visiteurs, qu’elle exige de gout à le parer de décors attractifs. Quelle meilleure publicité pour notre station balnéaire, en
effet, que ce message transmis de bouche à oreille… cet ébahissement des inconditionnels du Lavandou, à le voir ainsi renaître au soleil de l’été, après une patiente mue hivernale.


Quel meilleur prosélytisme, que les soins attentifs et appliqués que nous prodiguons ensemble à notre Commune, en partage de passion !…


Historique


Et l’histoire du Lavandou, n’est que passion !… N’est-ce pas, Baptistin Pins !


Cher Baptistin, toi qui as connu l’appel du large et dont la vie fut marquée par l’amour de la mer et du beau. Sommes-nous dignes de tes rêves ?


Toi, l’enfant qui pêchait, les pantalons retroussés, dans les trous de rochers du rivage de la Cassette… Ce quartier de Monte-Carlo que tant de petits du Lavandou
ont fréquenté, génération après génération, y promenant leurs épuisettes à la poursuite des crabes et des gobies, tu l’aimais, ce Lavandou de Touze-Tagan – Jusqu’à le servir pendant près de 23
ans, comme 1er Adjoint.


La mer a été toute ta vie, et la marine à voile n’avait aucun secret pour toi- Pas plus que les eaux de Saint-Pierre et Miquelon, que tu sillonnais à bord d’un
navire garde-pêche de la Marine Nationale, comme matelot fourrier, ou la ligne Marseille-Saigon des Messageries Maritimes que tu assurais en bon quartier maître – Année après année… Port Saïd,
Djibouti, Madras, Malacca l’exotique et pourtant, toujours la nostalgie de La Fourmigue. Cette mer qui portait en rêve les maquettes parfaites des yachts de ta création, élégants et raffinés, et
prisés pour leur fini incomparable, lors de l’exposition de 1937 à Paris.


Et les vents du pays natal, ceux qui sont gravés dans la pierre, tu les savais par cœur, du Mistral au Labbé, du Pounin au Levant…toi qui dirigeas la Compagnie
des Iles d’Or, revenu au pays que tu aimais tant !… Tout auréolé de la gloire de tant d’intrépides traversées.


Tu les as tous connus, ces pêcheurs qui s’activaient autour des foyers du « Péirou » pour faire bouillir leurs filets de coton, ces barques provençales à la ligne
voluptueuse de hanches de femmes sur lesquelles tu montais… Les barques… avec le prestige d’un Amiral commandant des unités aux noms évocateurs… « la Démocratie »… « le Vengeur » « Le Rouget de
l’Isle ». Et la renommée de l’Instructeur au Régiment Sénégalais, aussi bien que de l’engagement au Régiment Etranger Colonial, durant la Grande Guerre, ces caractères épicés de nos anciens
comptoirs, burinés au sel de mer des embruns et ces regards portés sur l’horizon – Toi, l’enfant du Lavandou.


Et la rose des vents caresse encore tes départs pour Port-Cros, celle des parties de pêche dans les hauts-fonds du Manteau, aux tombants du Cap Nègre et au large
du Layet, qui continuera longtemps de porter tes rêves d’océans et ton amour du Lavandou.


Ton Quai…Rencontre du Lavandou, entre son histoire et son projet, par lequel nous avons aussi voulu adresser un clin d’œil à ces générations de pêcheurs qui se
sont succédés, à force d’avirons et de filets remontés à larges bras d’hommes, les mains calleuses sur les lignes plombées et le talon appuyé sur le franc-bord, pour en forger le destin et le
caractère – Ce Peirou », ce chaudron où tant de marins ses sont succédés devant les feux de l’enfer et l’âcre fumée du chêne liège, pour traiter leurs entremails, et « ramander » leurs filets sur
la grève… Les mailles calées dans leurs orteils, et l’aiguille de bois posant les fils de coton nouveau, par gestes sa



DEVIGE Raymond 07/10/2010 15:40



Encore moi, réponse au Monsieur d’avant : Le rapport des gains pour le stationnement (plus PV etc.) n’est pas en rapport avec les dégâts de pollution, mais ceux-ci sont
visibles que des années plus tard (la pierre des bâtiments toute effritée, recul des glaciers, tornades etc.). La classe politique veut des solutions visibles tout de suite, dans leur période
électorale pour être sûr d’être réélu ! Un transport public pourrai très bien se faire au Lavandou sur ces 12 Km (ou plus) avec un trolleybus, naturellement électrique, et en fonction
pendant toute l’année avec des horaires synchronisés en pointe toutes les 10 min., en hiver toutes les 20/30 min. L’informatique routière (induction dans le bitume) aide le trolley à avoir
toujours vert, ce qui donne au système sa performance. L’entrée domestique dans le/les villages est autorisée seulement si vous pouvez prouvez que vous avez une place de parc qui vous appartient
(comme au Japon). Le délestage se fait avant la Favière et après Cavalière. A long terme, on peut même allonger cette ligne de trolley jusqu’à St-Tropez. L’important, c’est que ce système soit
performant. Il ne faut pas devoir attendre plus de 10 min. à une station. Il faut commencer par décider où mettre les voitures, cherchez des endroits propices au parcage de millier de véhicules,
mettre tout le monde d’accord, c’est le boulot le plus dur. Il y a trois solutions au Lavandou, dans les collines, sur l’eau ou sous l’eau. Le « sur l’eau » est très moche, des milliers
de m2 plein de poussière en plein soleil etc. Le « sous l’eau » c’est aujourd’hui le plus cher à la construction comme à l’entretien. Il nous reste « dans les collines ». On
doit pouvoir trouvez des terrains non utilisé (appartenant à la commune) dans les hauteurs du Lavandou. Même si il y a des travaux de remblaiements, c’est moins cher que « sur ou sous
l’eau » et l’aspect peut être embelli avec beaucoup de fleurs et de verdure.  Le parcage et le transport se fait avec une seule carte, un seul tarif pour la voiture et le
transport. L’argent est ensuite redistribué aux communes suivant les investissements qu’ils ont dû faire. Et puis tout ç’à apporte du boulot au Lavandou et aussi une certaine fierté de pouvoir
dire « Nous voulons faire quelque chose pour notre avenir ». C’à c’est de la vrai politique, du long terme. R.



petit poucet 06/10/2010 23:11



Le problème du stationnement est dans toutes les villes et je crois que tout a été tenté. Fermer la ville aux voitures why not? mais dans ce cas il est nécessaire de transporter les gens comme à
Aix avec une flotte de voiturettes électriques donc des emplois et moins de pollution. Sauf pour une ville le stationnement rapporte des taxes, des PV et tutti. Faut aussi voir que les gens
veulent arriver avec leur voiture devant leur logement ou leur magasin. Insoluble au Lavandou faute de terrain et l'étendue de la commune 12 km où mettre le délestage et comment assurer le
transport public alors que l'on est pas foutu d'avoir un petit train payant 4 mois dans l'année



DEVIGE Raymond 06/10/2010 17:26



Bonjour, Je passe 4 à 5 fois par an au Lavandou depuis 10 ans. Les changements sont toujours mal reçus. Je trouve cette station balnéaire très sympa et les derniers travaux
vont à mon avis dans le bon sens. Moins il y aura de bagnole au bord de la mer, plus vous aurez des gens qui sont prêts à se balader et à acheter quelque chose (Apéro, glaces, T-shirt, savons
etc.) et les touristes recherchent ces endroits (la vue et le calme). C’est pas une bagnole, même à 1 Euros les 15 minutes pour le parking, qui pourra renflouer les caisses de la mairie. On vient
au Lavandou pour faire des vacances et pour respirer le bon air de la Mer Méditerranée. La PUB nous dit qu’il y a 12 plages, alors je viens pour aller à la plage et j’y vais à pied, en vélo ou
avec le petit train. On pourrait combiner tout ç’à avec un peu de volonté. Ce qui manque, pour résoudre le problème bagnole, c’est un GRAND parking dans le haut du Lavandou et une navette
(électrique, ç’est une superbe PUB) et le tout avec un seul ticket à un prix modéré. Même si la mairie ne gagne rien, la référence touristique est énorme et les gens reviendront. A Bormes les
Mimosas, le parking central est très bien intégré dans la colline. Pour mon compte, il faudrait supprimer toutes les bagnoles (et motos) au centre du Lavandou. C’est débile de faire 4 ou 5 fois
le tour pour être absolument parqué devant la brasserie ou le château (ou bien j’ai besoin de montrer ma nouvelle bagnole que je viens d’acheter à crédit). Prenez exemple de La Rochelle, et ç’à
fonctionne ! Pour les bus de voyageurs ainsi que les livraisons des commerçants, il y a toujours une solution. Les bus passent par en haut, et les livraisons se font de telle à telle heure
suivant un planning informatique. A long terme, la station sera un modèle et nos enfants nous dirons merci. R.



mp droopy 31/08/2010 12:24



tout a fait daccord avec tous le monde et pas k sur ce sujet!!! il y aurai ds tas d chose a fer et voir pour ls petit ki arrive et ls ados ki sont deja la et ki traine dan lls rue sans savoir koi
fer (il n'ont pas d'argent pour s'amuser et s'ils en avaient ils irait ailleurs ,(styl gran var!!!)avant y avait une salle d jeu et d billard pour ceux ki vouler sortir sans forcement entrer dans
un bar !enfin bref trop d discution,pas asser d'ecoute et surtou pas ds bonne personnes;en ce ki concerne ls boulistes" le lavandou nest plus une ville faite pour et avec ls jeunes!!!"


   salutation  muriel p



Les terrasses Baptistin Pins 04/06/2010 13:32



Quai Baptistin Pins: Mr le maire transforme ce quai en zone piétonne, et de ce fait va louer au prix fort le domaine public aux commercants. Mr le maire a t'il réflechi aux nuisances sonores que
cela va engendrer dans ce quartier, la ou il y a des résidences et des hotels juste au dessus ? peut etre prefere t'il faire payer les commercants dabord et ensuite les empecher de travailler
suite aux plaintes des voisins qui ont leurs chambres au dessus de ces établissements ? Il me semble qu'une enquete de quartier serait judicieuse avant de mettre les commercants dans l'embarras
et les voisins très en colère...



ça va pas le faire ! 25/03/2010 11:29


Ca s'annonce mal ! Places de parking perdues, circulation a double sens, parking en épi pour les voitures trop longues, et surtout invisiblité des commerces cachés derriere la
végétation. 
Aucune raison que les estivants se promènent à cet endroit pas très acceuillant... fallait faire une esplanade avec circulation centrale et de larges terrasses de chaque coté, revoir toutes les
implantations végétales et demander l'avis d'un bureau d'études plutôt que l'avis d'un seul. C'est du bricolage à la petite semaine... et ça va couter combien ?  


présipauté de Cavaliere 08/03/2010 14:53


le gros bordel à Cavaliere. Aucune concertation avec les commercants...livraisons impossibles, amateurisme et incompétence sont au rendez vous. Ca va merder cet été, moi le vous le dis.


polmetraz 05/03/2010 17:01


Stationnement devant le tabac presse? pas très sage comme décision


Présipauté de Cavalière 05/03/2010 11:48


Belle concertation avec les commercants du quai Baptistin Pins en centre ville! Seront ils écoutés? C'est une autre affaire... Par contre, aucune concertation avec les commercants de Cavalière
qui vocifèrent contre les places de livraison et parking-minute qui disparaissent (sauf devant le tabac -presse...) et vont rendre la circulation très difficile cet été sur l'avenue du Cap
Nègre.(Nicolas risque de poireauter dans sa limousine...) Aucun projet ne leur a été présenté. Ils sont mis devant le fait accompli, une fois de plus...


Bouchon 23/02/2010 17:58


Au Lavandou, pour ceux qui savent pas : Ya un port, Ya des bateaux. Les bateaux faut les mettre à /ou les sortir de / l'eau . La darse est inutilisable. Faut passer par le carénage
difficile d'accès et la grue pour les gros bateaux. On amène les gros bateaux avec des grosses remorques et  des grosses autos ! ON FAIT COMMENT POUR PASSER LE NOUVEAU ROND POINT devant
l'hotel ? et les autocars ? font comment ? Ca va coincer cet été!        Capitaine Haddock


réponse à Fabrice par Ludo 08/02/2010 17:57


Pourquoi les lavandourains ne réagissent pas ? Parce qu'ils sont hypnotisés par le charmeur de serpent à sonnettes qui les a endormi depuis belle lurette ! ou parce qu'il n'attendent plus rien
et n'aspirent qu'à une chose : avoir la paix . ils ne croient plus aux bonimenteurs et autres beaux parleurs de la politique qui se la jouent grave. on peut les comprendre !


Fabrice 08/02/2010 11:58


Suite à la lecture de l'article précèdent, j 'étais curieux de savoir combien de places de parking devraient être condamnées?et bien j' ai compté aux alentours de 75 places .Déjà que les places ne
me paraissaient pas très larges.Là, il faudra faire encore plus de tour pour trouver une place. le problème de se garer  vas s' accroître dans ce secteur.Un Jardin d' enfants n' est pas une
solution. J' ai bien peur que cet espace dédiait aux enfants le jour,ne devienne,la nuit un rendez-vous pour tous les pochetronnés et camés .On se demande ,ou il trouve des idées aussi nul... ,il
n' y a personne pour l' arrêter.Il est vrai que les boulistes ont d' après moi un bon nombre d' espaces pour eux.Mais bon.Cela me sidère que les Lavandourains ne réagissent pas plus que ça.Je tiens
à mon tour à saluer votre professionnalisme,comme j' ai pu lire à travers les commentaires de vos lecteurs.


Fredéric Bernadet 03/02/2010 15:35


Votre analyse n'est pas fausse. Fallait faire quelque chose dans ce coin mais ce n'est pas le bon moment pour ce chantier. Imaginez que les Travaux trainent avec le corso, la saison qui arrive et
le temps des finitions c'est risqué sans compter l'addition. Notre village se poudre le visage en ferment les yeux sur sa gangrène animation zéro, dette exorbitante. Il a les artères de ses élus
TROP VIEUX. Ma génération j'ai 25 ans veut que ça bouge...


hachere 03/02/2010 10:05


Ce qui me préoccupe c'est le budget que ca coute à la collectivité. Faire ces travaux d'accord mais avec quel argent ? un nouvel emprunt. Rembourser OUI emprunter NON faudrait que la ville
regarde avec réalisme sa dette publique!!!!