Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 00:05

29-02-2012. mise à jour.
Grand désarroi à l’Union Interprofessionnelle du Lavandou…Suite à deux réunions successives et faute de combattants intéressés au renouvellement du bureau de l’association des commerçants, ainsi qu’à la promotion, sous tutelle municipale, des commerces du village, le maire - notre gentil organisateur - invite l’association qui ne compte plus qu’une vingtaine d’adhérents, à jour de leur cotisation, à se réunir à nouveau sous quinzaine. mondialisation-copie-1.jpgUn programme des animations y sera proposé pour la prochaine saison… Braderie, loto et vide greniers… Que du lourd !
  L’association devrait recevoir le renfort d’une responsable détachée du personnel municipal pour cette mission… L’office de tourisme n’est pas loin… Son sémillant directeur ne s’étonne-t-il pas de constater que le tissu économique  du plus beau village de France n’arrive pas à se fédérer ? [+de 500 commerces au Lavandou ! ]. Une fois de plus, le maire ne perçoit pas le dépit des commerçants de la commune qui ne supportent plus ses foucades, blocages et crises d’autorité. Plutôt que de vouloir tout régir et contrôler, la sagesse serait plutôt d’accompagner les initiatives au lieu de les contrarier. Encore faut-il pour le comprendre, connaître les affres de la gestion d’une entreprise privée. Ceux du  remboursement des fonds Fisac par exemple, promis mais toujours bloqués…Le robinet des facilités bancaires pour les commerçants n’a pas le même débit que celui du financement public, assuré d’être remboursé avec étalement par les administrés, sans risque pour son manipulateur. Les commerçants n’attendent plus rien de celui qui se croit propriétaire du village. Ils ne veulent plus perdre de temps dans des réunions stériles et préfèrent consacrer individuellement leur énergie au devenir de leur affaires.  C’est clair. C’est dommage mais c’est la réalité. L’opposition n’y est pour rien !

06-04-2011. UIL les absents ont toujours [forcément] tort !
L'Union interprofessionnelle du Lavandou (UIL) n'arrive pas à se vendre auprès des commerçants ! L'assemblée générale qui s'est tenue le mardi 29 mars 2011 n'a pas atteint le quorum ! Une quinzaine d'adhérents se sont déplacés, sur les 500 invitations lancées, pour entendre la bonne parole de son président découragé, de son maire décourageant, président virtuel comme à son habitude, flanqué de son gratin municipal, adjoint au tourisme, adjoint au commerce, et le directeur de l'office du tourisme en renfort...Que du beau linge pour soutenir le commerce lavandourain !  Un public clairsemé, une démotivation flagrante, mais, bien évidemment, une grande satisfaction de la part de nos décideurs qui ne se posent même pas la bonne question. Pourquoi si peu d'intérêt de la part des intéressés ? 
coiffeur.gifLa réponse se trouve sans aucun doute dans la cleptomanie des pouvoirs pratiquée par le maire qui veut avoir la main sur tout. Dans l'art de couper les cheveux en quatre, Il ne sait pas, ne peut pas, ne veut pas déléguer les responsabilités qu'il a décidé de faire siennes. N'oublions pas les 18 années de règne sans partage ni concertation qui, par des décisions, diktats, vexations, brimades, en ont écœuré plus d'un à s'impliquer dans l'initiative et la promotion du tissu économique local. Chat échaudé craint l'eau froide ! D'autres, moins naïfs, en ont fait le constat depuis longtemps et concentrent avec succès leurs efforts sur la seule gestion de leur entreprise, n'attendant plus rien de cette municipalité et de ses auxiliaires, l'office de tourisme ou l'UIL !  
Les commerçants n'y croient donc plus. Il manque l'enthousiasme, la créativité, du sang neuf et des idées nouvelles. Il manque une jeunesse d'esprit ! Il manque de l'envergure à ces projets ! Toutes ces valeurs qui seront piétinées  par ceux qui savent tout et décident l'arbitraire. Ce n'est pas quelques lotos de quartier, quelques vide-greniers de paroisse qui vont réveiller  le commerce lavandourain ! Nous restons dans l'amateurisme du gagne petit. Oui, bien sur, un "salon du bateau" va dans le bon sens, mais nous avons 15 années de retard sur les communes proches (Bandol, la Ciotat, St-Tropez, Cannes…) et ne nous donnons pas les moyens d'imposer une idée "phare" pour attirer le client. Nous avons bien des idées, mais nous savons ce qu'elles deviennent ! Rejetées avec mépris ou pillées sans vergogne par le maire qui se les attribue (Mini-port de Cavalière, petit train des plages par exemple avec le triste résultat que l'on connait aujourd'hui...). Il ne fait pas bon avoir ou garder quelques talents au Lavandou. On aura tôt fait de les étouffer !
Monsieur le maire n'est pas un commerçant. Il ne connait rien du stress, des loyers et des charges, des investissements, de la promotion, de la fréquentation  et  des échéances de fin de mois, ni du coup de fil du banquier. C'est tellement vrai que, toutes proportions gardées, aucune entreprise commerciale ne pourrait survivre à 18 millions € de dettes dont le dépôt de bilan serait obligatoire par la justice et les actionnaires ! La libre entreprise se défend seule quand elle n'est pas soutenue par une politique locale, qui reste inconsciente des réalités du terrain. Les absents n'ont pas toujours tort ! Ils travaillent... Le maire et son staff n'ont rien à faire à L'UIL ! Qu'ils laissent faire les commerçants, libres entrepreneurs majeurs et vaccinés. Que les commerçants s'émancipent de cette inquisition permanente ! Que la mairie soutienne les projets mais ne s'en mêle pas...Vive l'UIL libre !
Les absents n'ont pas toujours tort ! Eux, au moins ils travaillent, enfin... ils essaient !


Article Var Matin du 05 avril 2011
UIL-05042011.jpg 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Dejuste - dans Le bêtisier du maire
commenter cet article

commentaires

LINCOMPRIS 24/03/2012 18:01


le flop concerne aussi les commercants restaurateurs et hoteliers.Personne ne croit au succes de l'OT sans l'argent de la mairie ce qui pose des problèmes de concurrence déloyale comme la
plateforme de reservation loin d'être imprtiale alors que l'impot concerne tous les professionnels. A l'époque Thorn il y avait un meilleur équilibre entre les adhérents volontaires et la
subvention d'équilibre maintenant c'est fin et les professionnels laissent le maire payer la facture sous prétexte de collecte de taxe de séjour. La réalité est que le dirigisme imposé par le
maire au profit de ses amis découragent beaucoup les professionels. Leur argent et leur temps n'est pas mis à la dispostion de la commune afin de ne pas être récupéré. A cet instant comme
ailleurs l'OT aux mains du pouvoir municipal ne donne pas envie et n'a aucune efficacité sauf pour la pub du maire. Le dommage a gagné les inconditionnels du maire qui poliment s'échappent par la
petite excuse de la récession. Ils ne veulent pas du maire dans leurs affaires qui ne l'a pas encore compris lui le fils de commercant

TOPCHEF 05/03/2012 10:00


Après topchef des plagistes, topchef des hoteliers, topchef des tribunaux, topchef de l'animation, topchef des emprunts voici le topchef des commerçants. YOUPI
!!!!!!!!!!!!!!!!

fnpc83 02/03/2012 19:38


Les petits commerces ne peuvent pas se fédérer du fait des divergences internes.Les collectivités mettent de l'argent sur la table pour nib. Ils ne sont jamais contents et ne veulent rien
entreprendre qui coutent du temps ou de l'argent ou les deux. Le maire a raison de vouloir les prendre en main. Il sera très déçu et finira trahi

DFA-RITON 02/03/2012 09:22


la dernière de GB imposer sa protégée à l'uil avec une grosse subvention à la clé  c très très fort. Refus des commerçants survivants pas des gobbis annihilés par son baratin faudra trouver
une autre planque pour elle alléluia  

@JO 29/02/2012 18:06


MR BERNARDI SOUFFRE D'UN GROS CULTE DE PERSONNALITE EN S'ARROGEANT LES PLEINS POUVOIRS PARTOUT OU C'EST ENCORE POSSIBLE CAD NULLE PART TELLEMENT IL EST PEU CREDIBLE. L-UMP CHERCHE UN REMPLACANT A
POUSSER EN 2014 !

@jo 29/02/2012 14:43


Le maire n'a jamais rien capté au commerce. Il a préféré être politicard que de reprendre le bouclard familial. Avec cette différence d'un probable dépôt de bilan privé alors que l'argent
public est intarissable lol

suite lecture article var matin 5 avril 2011 29/02/2012 10:31


"L'avenir est rose" pour l'UIL , dixit le maire !  Rose très sombre alors ! Jo

Alka 15/10/2011 11:31



Comme je comprends les commerçants qui ont désertés cette "guignolade 2011" comique du reste vu de l'extérieur .Seulement l'individualisme ne sauvera pas le
LAvandou.


Mais qu'est devenu Marie-Jo? Seul lien solide et censé entre le Fisac, Uil, la Mairie et les commerçants...maintenants en déroutes.


 



Convocation UIL 20/04/2011 08:57



Convocation assemblée UIL - Var Matin du 20.04 -" L'assemblée générale n'ayant pu se faire faute de quorum le 29 mars, une nouvelle assemblée
est programmée demain (!) à 19 heures à l'Espace culturel. Il sera procédé à l'élection du nouveau bureau. Tous les commercants adhérents à l'UIL sont attendus". Désolé, je ne pourrai pas
m'y rendre... J'ai un autre rendez vous que je ne peux pas annuler et suis prévenu bien trop tard !  Jo



suite commentaire président UIL 15/04/2011 12:45



@président UIl - Sur le fond, a lire entre les lignes, votre commentaire est un aveu d'impuissance que vous semblez regretter... Sur la forme, la politesse n'est pas une pratique courante dans la
politique locale... Le maire ne nous y a pas habitué ... Fredo



ARSIQUAUD MARC président de l'U.I.L. 14/04/2011 09:29



Sur le fond , je peux comprendre votre commentaire : je suis le premier à avoir des regrets quand au manque d'enthousiasme des adhérents .


Sur la forme : vous titrez " Les absents ont toujours tort " ; il ne me semble pas vous avoir vu à cette assemblée . Et il aurait peut-être été judicieux de votre part d'avoir la
politesse de prendre contact avec moi , ou au moins de m'informer de votre commentaire à propos de cette assemblée .


 De plus , vous me faites passer pour une marionnette alors que c'est sans doute ma volonté d'indépendance qui est peut être à l'origine , et c'est effectivement bien dommage au final , des
difficultés rencontrées pour des actions d'ampleur .


Bien à vous



Un ex commerçant.. 11/04/2011 09:02



Plus de commerçants,bientôt plus de classe, plus de salle de jeux, plus de skate park,plus de places au cimetière.....et la liste est longue. Mais peut-être une maison de retraite.



KLM 07/04/2011 12:47



Revue de paquetage et grand nettoyage de printemps par l'entreprise de démolition Bernardi and Co



Jul 07/04/2011 07:58



M. Bernardi a t il l'adresse de votre blog? Cela l'aiderait peut etre a se remettre en cause, un peu de lecture "ouverte" . Merci pour votre travail



accro 06/04/2011 21:22



Je suis devenu accro à la lecture de tous les  articles de ce site, qui est très intéressant. Les informations que nous les Lavandourains sommes  en  droit d' attendre. Vous nous
donnez de l' espoir .Je me suis même inscrit sur  facebook Lavandou Tribune . Recevez toute ma sympathie et mes encouragements de bonne continuation .


 



Le Corso Oui mais ça nous coute combien ? 06/04/2011 17:37



Question très incongrue dans cette période de liesse populaire entretenue ! Un corso comme celui du Lavandou, ça coute combien et ca rapporte quoi ? Succès ou pas, existe t'il une
comptabilité des entrées, des frais réels engagés, et du bénéfice pour la commune et ses commerces ? Pour 4 heures de festivités. Du pain et des jeux ! Que demande le peuple ? Moi j'en
ai marre de payer pour  tout ça, récupéré par ce roitelet de bazar, pour sa gloire personnelle avec mon pognon. Je veux savoir. JP



renata83980 06/04/2011 15:39



Toujours tord ? heureusement que vous êtes là pour le dénoncer !



helene 06/04/2011 13:55



Impossible d'entreprendre avec Bernardi si l'idée ne vient pas de lui donc comme il n'en a pas lui-même l'UIL tournent en rond



Pram 06/04/2011 12:36



Serait-il possible d'avoir le mention des sources des articles reproduits sur votre blogue.  C'est utile et surtout ça aide à la crédibilité de l'ensemble.


Par ailleurs vous faites état dans votre commentaire d'un projet de mini-port à Cavalière.  Où peut-on trouver des détails à ce sujet?



Lavandou-Paris-Compiègne 06/04/2011 08:58



Il ne s'agit pas d'un manque de motivation mais du rejet de l'ingérence du maire qui rode depuis des années autour des
commerçants. Voici l'exemple typique de ce qu'il ne faut pas faire: se mêler des affaires des autres. Chez les commerçants le maire du lavandou a perdu sa crédibilité. Si les
élections se déroulaient maintenant il perd. N'importe qui ferait l'affaire. Les électeurs ont changés, le maire non ! il est du siècle dernier les commerces sont dans le monde réel avec son lot
de contraintes. Tant que le fisac aide personne ne bouge. Dès que l'argent de la cci manquera les commerçants se retourneront contre le maire puisque c'est lui qui décide de son usage avec sa
permanente imposée. Il peut faire illusion avec des touristes de passage mais pas avec des commerçants à l'année.



ras le bol des commercants 06/04/2011 08:34



C'est bien vu, c'est bien dit. Aucun projet d'envergure et l'autosatisfaction permanente comme seule réponse. Vivement l'alternance et
de nouvelles tetes pour gérer la commune autrement.  Jo