Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan font entendre leur opposition dans cette tribune. Ensemble, combattons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995. En 2020-2026 rassemblons le Lavandou de demain !

*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
*Jean-Laurent Félizia.
 
Stéphanie Boccard. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Bertrand CarlettiI. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Regain pour le Lavandou :
*Gil Bernardi maire

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

Toulon violente tornade sur le Mourillon. Etat de catastrophe naturelle demandée (Mairie)

La France toujours championne européenne des impôts : 46,1% du PIB ponctionnés (TC)

Anticor saisit la justice contre StopCovid qui coûte 300.000 €/mois aux contribuables (AC)

Cyberattaques russes chinoises et iraniennes dans la présidentielle américaine (MS)

Alexeï Navalny du poison retrouvé sur une “bouteille d’eau en plastique ordinaire” (RFA)

Le "medicane" Ianos, cyclone méditerranéen va frapper la Grèce (HP)

Préparer "la fin des concessions" d’autoroutes  à l'échéance car trop rentables (Sénat)

Non-respect du port du masque : 45 000 verbalisations depuis le mois de mai (FI)

Législation. Il n'est plus nécessaire de payer l'amende stationnement pour la contester (CC)

Abus de confiance l'ex-trésorier du CE détourne 40.000 € d'une filiale Pizzorno (FB)

Drogue Coup de filet dans le grand banditisme varois et italien. 30 arrestations (HP)

Canicule  record historique du réchauffement climatique dans le monde (AFP)

Les salles de cinéma ferment désertées à 70% depuis mars en France malgré les aides (Actu)

Ecologie. Fin des sapins de Noel dans différentes villes dont Bordeaux (LCI)

Covid-19 désormais considéré comme une maladie professionnelle (AFP)

Covid-19. La quarantaine réduite à 7 jours sous surveillance médicale (ministre)

Brexit. Londres déchire son accord avec l'UE et s'achemine vers un "no deal" (FI)

9,3 millions de français vivent en dessous du seuil de pauvreté (Insee)

Le moral des français au plus bas, l'épargne de précaution au plus haut (Insee)

Sanary. Le maire condamné pour prise illégale d'intérêts, favoritisme... reste maire (HP) 

Amende forfaitaire de 200 € pour les consommateurs de stupéfiants (AFP) 

8 français sur 10 inquiets sur l'avenir économique et leur sécurité (odoxa)

Faute de candidat éligible en 2022 la droite L.R.tente un accord avec Macron (LFI)

Net regain des braquages avec masque dans les commerces et sur la voie publique (LP)

Evence Richard est le nouveau préfet du Var en provenance de la Loire (PA)

Covid-19. En terme de mortalité, cette maladie n'est "pas pire que la grippe" (DR)

Hygiène : seuls trois Français sur quatre se lavent tous les jours (lePoint)

La Saur aurait "offert" 2 œuvres d'art à l'ex-maire d’Annonay contre un contrat d'eau (HP)

Le Lavandou classé 76 sur 100 communes du littoral méditerranéen où il fait bon vivre (V&V)

L'Iran émet un mandat d'arrêt international contre Trump après la mort de Soleimani (HP)

Le plan "zéro plastique" anéanti par l'usage intensif du plastique contre le Covid-19 (PT)

Carqueiranne "Monsieur X" doit rendre à la mairie 124.634 € détournés en 2012 (CEC)

1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 21:03

Voici l’histoire du banal assassinat social de Madame Barian, veuve Calvo, ourdi dans l’ombre depuis 15 ans par le maire du Lavandou...

Elle commence en 1995 sous le règne de Gil 1er, regain pourfendeur de la dette communale, apôtre enthousiaste d'une nouvelle moralité municipale qui le porte au pouvoir, alors que les pratiques de clientélisme battaient monnaie en échange de quelques souplesses foncières...

Elle a pour théâtre la colline des Chênes Lièges où de nombreux lavandourains ont acheté dans les années 1984 pour y construire leur maison. A cette époque une certaine tolérance administrative, faute de contrôle rigoureux sur toute la commune, permettait d'interpréter avec une certaine largesse les plans et surfaces construites. C'était un secret de Polichinelle... et tout le monde savait. Notaires, services de l'urbanisme, commune et Trésor public, pourtant lésés sur la taxe d'habitation, restaient cois.

C'est dans ce contexte qu'une maison fût construite et revendue plusieurs fois selon le principe de la « boule de neige ». Ainsi,  Monsieur A,  propriétaire initial, l’a vendue à Monsieur V. qui l'a revendue à Monsieur et Mme C. qui l'ont revendue en 1994  à  Monsieur M. aujourd'hui paisible retraité, toujours propriétaire du bien ou il espérait vivre en toute quiétude, dans notre belle commune.

urbanimeHélas pour ce dernier, notre « Monsieur Propre » nouvellement élu en 1995, envisage d'acheter pour la commune le terrain mitoyen, mais le métrage fait apparaître l'annexion de 47 M2 du domaine public par ce voisin qui clame haut et fort sa bonne foi. Le nouveau maire décide de mettre un grand coup de pied dans la fourmilière pour tenir sa promesse électorale ! Et pour cette maison le "délit" de circonstance est déjà caractérisé.  Une procédure, visant à restituer cette micro parcelle inaccessible et  sans aucun intérêt,  est aussitôt engagée contre lui et le premier propriétaire, malgré la prescription légale.

Poursuivi pour un "délit" qu'il n'a pas commis, le dernier propriétaire Monsieur M. est contraint,  d'engager à son tour une procédure en garantie contre le précédent propriétaire - le couple Calvo - alors que tous les documents sont légalisés devant notaire, officier ministériel, avec,  preuve à l'appui, une fiche de renseignement  d'urbanisme, vierge de toute observation en 1994. A son tour Madame Calvo , devenue veuve, malade - sous chimio - sans le sou, installée à l'autre bout de la France et mal défendue,  sera  poursuivie sans pitié.... Le maillon faible n'est pas une administrée de la commune !  Monsieur V. son vendeur, est lui décédé.
Mme Calvo, elle aussi totalement innocente des faits reprochés, a bien espéré pouvoir se libérer de cet  interminable imbroglio juridique  en proposant une solution amiable par le rachat de ces 47 M2 afin que tout puisse rentrer dans l'ordre. Refus catégorique du maire qui rajoute aussi la condamnation de trois fenêtres  en rez de jardin. Triste acharnement quand on sait que cette situation est fréquente sur la commune, mais jamais poursuivie... Pourquoi celle là ?
Résultat du feuilleton qui encombre les tribunaux depuis 15 années en procédures, expertises, frais de Justice, avocats,  vies et rêves brisés  pour 47 M2 (qui redeviendront une friche non entretenue sans aucune utilité pour la commune) :  Mme Calvo doit payer les frais et les travaux de remise en état des lieux, de la restitution des 47m² à la commune et compenser la moins value immobilière qu'engendre la transformation du rez de chaussée en triste cave par la fermeture de 3 fenêtres, dont la vue plonge audacieusement sur cette parcelle communale, soit la modique somme de… 200.000€, qu'elle n'a pas !

Moralité ? Aucune, face à l’hypocrisie collective bien organisée :  a) La commune dissimulée derrière la "découverte" tardive de la non-conformité au permis de construire  b) Le premier propriétaire innocenté, qui n'est pas l'auteur de cette annexion, ni même concerné c) Le maire arcbouté sur le droit plutôt que sur le bon sens , alors que c'est son propre service d'urbanisme qui est à l'origine de la légalité des actes d) Une justice trop lente qui s'est perdue dans le dédale du demandeur qu'elle aurait dû débouter
Pour Lavandou Ensemble, cette affaire ouvre la boîte de Pandore sur d’autres dossiers d’urbanisme, plus récents, sur lesquels nous reviendrons plus tard. De promesses en élections, l’histoire se répète invariablement au Lavandou…
Rapport d'expertise du TGI de Toulon

 

Lavandou-ensemble-640 Lavandou Ensemble  
Une nouvelle ambition pour le Lavandou 
Arnaud Parenty, Jacqueline Pilette, Marc Lamaziere



Partager cet article

Repost0

commentaires

raisonnable 06/05/2010 14:49



Doit bien y avoir une raison de voisinage à cet acharnement, un droit de passage, une source,un intérêt privé,une rancœur de villageois pour faire 15 années de plaidoiries?



cankan 05/05/2010 18:59



Pourquoi la mairie ne dit-elle rien sur les procédures qu'elle engage au nom du peuple français. Je veux bien entendre le secret judiciaire mais après? une fois jugé gagné ou perdu personne ne
demande rien à personne? jamais un bilan?grosse daube la "démocratie" surtout au Lavandou à ce que je lis.Votre blog est super courageux il devrait exister dans toutes les villes où le maire
pratique un pouvoir absolu sans transparence



comité de soutien ! 05/05/2010 14:47



comité de soutien ???? !!!! au Lavandou !!!:! tu reves !!!! les lavandourains n'en ont rien à foutre, ils sont le centre du monde. Ya qu'eux qui existent. en plus la dame n'est pas d'ici ! meme
une petition ca marcherait pas !  alertez la presse c'est mieux



Fonlup Y. 05/05/2010 14:23



Pourquoi ne pas faire un comité de soutien pour mme Calvo? Elle se sentirait soutenue. Certain que ce ferait réfléchir le petit chef de tribu



Utile 05/05/2010 12:12



Si votre site permettait seulement de freiner le favoritisme ambiant qui regne au lavandou, ce serait déja beaucoup ! Vous faites déja bien. Continuez de nous informer, ça nous interesse meme si
nous choisissons de rester dans l'anonymat ...



Permis de construire ? 05/05/2010 10:11



allez voir au 22 et 24 rue de la chapelle, sous le galaxie. permis non affichés et non respectés...



je sais 05/05/2010 07:34



D' après ce que j' ai pu voir ,des conseillers qui sont à la majorité,il n' y a pas que des nuls.Il y en a 6 ou sept de bien même de très bien .Et  Mr Maupeu  en fait parti .C' est un
homme  qui à l' air droit ,mais limité .Il est obligé de suivre l' autre agité.Je le verrais bien dans l' opposition . J' ai noté La date du prochain conseil .Et vous Lavandou Tribune
CON-TI-NUEZ et merci pour vos articles



en tirer les conclusions... 04/05/2010 11:24



toute ces salades, faut en tirer les conclusions et savoir qu'au lavandou faut tout vérifier chez le notaire avant de signé les actes sinon tu morfle 15 ans après. personne n'est a l'abri .



REPONSE A VAREZE 04/05/2010 09:16



Vous n'avez pas du lire l'article jusqu'au bout. Il est pourtant bien expliqué que cette dame n'y est pour rien. C'est le premier propriétaire qui semble responsable. En + C une procédure longue
couteuse et inutile... la commune pouvait négocier comme elle le fait pour d'autres et récuperer de l'argent de cette friche



VAREZE 03/05/2010 21:05



OUI mais quand même les 47 m2 sont à nous les contribuables. Normal qu'un propriétaire qui triche soit puni. Elle en a profité donc elle doit payer.Le maire a raison de demander une réparation
pour nous Je ne vois pas de politique dans ce cas



info 03/05/2010 19:10



CONSEIL MUNICIPAL , JEUDI  6 MAI  A 19 heures à la mairie



Alertez Carla ! 03/05/2010 17:34



Alertez donc Carla ! Avec son association "La France qui souffre", elle devrait intervenir... on comprend mieux pourquoi Bernardi est de moins en moins apprécié



Qui fait quoi ? Béni Oui Oui ! 03/05/2010 14:58



Lu rapport expertise... il fait quoi Maupeu dans cette galère ? Parait plutôt etre un brave homme ... comme d'autres au conseil... et Charlotte ? et
Grandveaux ? et Cavatore ? et Bonnet ? Droits dans leurs bottes ? Rien à redire ?  Beni oui oui !



klm440 03/05/2010 10:47



Très mauvaise pioche pour Bernardi. Elle a bien raison de cafter à la presse je la soutien 100%. Levillage est remonté contre lui et son naufrage économique j'vai pas faire le café du
commerce il est mort dans l'opinion. Pour faire chier devant les tribunaux avec l'argent des autres et ses potes il est fortiche pour le reste se ramasseà chaque foiset fait bien marrer les
autres maires



LES COPAINS DABORD 03/05/2010 08:40



Appliquer la loi ? Oui, mais il faut l'appliquer à tt le monde de la mm façon ! Les poursuites au Lavandou sont à la gueule du client,  c'est
inadmissible



Hugues Deltato 02/05/2010 20:49



Je ne comprends pas bien ? Vous voulez que Bernardi n'applique pas la loi ? pas sérieux ! Question pourquoi il ne s'attaque pas au premier propriétaire et à tous ceux qui ont légélisé
l'arnaque puisque la responsabilité collective est démontré , Prescription , la bonne  blague. Ca saute aux yeux qu'il les protègent ou en a peur. Mme Calvo est une victime collatérale d'une
perverssion dominatrice où les faibles sont le miroir secret de ce bourreau moderne. Imaginez le en 1789 en train de régler ses comptes !


Hugues DELTATO



LOUIS 02/05/2010 20:18



Pouvez-vous m'expliquer à quoi joue le Lavandou? Se croit intouchable parce-qu'il a une cocarde tricolore? Ce triste monsieur ne doit pas avoir d'amis ou alors des gens comme lui Beurkkkk Ma
pauvre'dam si vous aviez su vous ne seriez pas venu dans cette galère 



Que disent les élus Regain ? 02/05/2010 14:39



Ils en pensent quoi les élus de regain ? pas de quoi etre fier de laisser faire . Et le conseil des sages y sert à quoi ?  Fredo



leduc 02/05/2010 08:55



Vous ne pouvez pas lui reprocher d'appliquer la loi.il manque de coeur c'est son problème vous n'en savez rien.Le service
urbanisme doit assumer son erreur les élus passent mais l'institution reste. Salomon partagerait la sanction en deux et répartirait le solde entre tous les propriétaires successifs