Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan, réélu par 153 voix d'écart, expriment leur opposition dans cette tribune.
Ensemble, refusons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995.
Ensemble,
 rassemblons le Lavandou de demain !


*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
*Jean-Laurent Félizia.
 
Stéphanie Boccard. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Bertrand Carletti. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Regain pour le Lavandou :
*Gil Bernardi maire

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

Confinement. Bars et restaurants resteront fermés jusqu'au 20 janvier (BFM)

Bavure policière à caractère raciste : des "images qui nous font honte" (Elysée)

Multiplication des manifestations anti "sécurité globale" contre le pouvoir (HP)

La police veut obtenir un droit de validation avant diffusion des reportages TV (FI)

Covid début des vaccinations prioritaires début janvier sans obligation (AFP)

Messes à 30 personnes maximum et couvre-feu de 21h à 7 h jusqu'au 20/01(FB) 

Probable alliance LR + LRM sans EELV contre le RN aux présidentielles 2022 (LM)

Les militants RN applaudissent le virage sécuritaire du gouvernement (FB)

Loi "sécurité globale" la CEE critique ce projet incompatible avec le droit européen (HP)

Plainte au pénal "pour mise en danger d'autrui" contre 400.000 "dos d'âne" illégaux (LF)

Mal-vivre, suicides, précarité, violences, repli, font plus de dégâts que la Covid-19 (LM)

Taxe de séjour en chute de 40% dans le Var compensée par l'Etat providence (CF)

France 2020. La dette publique atteindra 120 % du PIB. Qui va payer et quand ? (FI)

France la pauvreté progresse de +37% avec 10 millions de pauvres en France (WK)

De mars à juin 2020 l'économie touristique a reculé de 65% dans le Var (insee)

La grande roue démontée et son exploitant ne veut plus revenir au Lavandou (FB)

Amazon progresse de +37% et crée 400.000 emplois dans le monde depuis la pandémie (FI)

Les communes annulent repas et colis de Noël par peur de propager la Covid-19 (FB)

L'Assemblé Nationale vote l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16-02-2021 (AFP)

Sécurité Sociale le déficit serait de 44,7 milliards en 2020 contre 5,4 en 2019 (Bercy)

Le virus Covid-19 a déjà muté plus de 1000 fois depuis son apparition (HP)

Le président de la Région Sud et son bureau épinglés pour leurs salaires exorbitants (CRC)

7 novembre 2020 6 07 /11 /novembre /2020 18:59

Avec l’arrivée de Joe Biden en tant que 46ème président élu des Etats Unis, le message du peuple américain est clair.
« Make America Great Again » ou « Keep America Great » laissent un pays socialement abandonné sur l’autel de la productivité aveugle et du narcissisme d’un seul, parti jouer au golf en ce jour mémorable comme un dernier pied de nez à son peuple.
La suprématie blanche, la Covid, la récession, les bouffonneries et la division raciale laissent un goût amer à la grande majorité des électeurs qui chassent le président en lui montrant la porte.
Mais la fracture est là, attisée par les "rednecks", QAnon, KKK… relents nationalistes de l’Amérique profonde qui n’a pas encore acceptée l’anastrophe sociale se hasardant, dans les voies dangereuses de la force, au maintien de leur idole déchue.
Le besoin de poser les valises signe la volonté d'un peuple. Remettre le climat dans la vérité, rétablir le commerce avec l’Europe, apaiser les relations avec la Chine, panser les blessures sanitaires, sortir du clivage, revenir dans l’OMS, protéger les pauvres… sera le chantier d’une grande démocratie dont l'image a été inopportunément abimée en quatre ans.
Welcome Mr. President !

Partager cet article

Repost0
6 novembre 2020 5 06 /11 /novembre /2020 06:20

Bizarrement en observant l’affligeant spectacle des élections américaines je me suis revu au Lavandou ce soir du 28 juin 2020 où les braillements de victoire du camp Regain et les propos indignes du vainqueur (contre ces déloyaux opposants) sur le parvis de la mairie, me questionnent sur la République.
Pourquoi toute cette animosité ? L’avidité du pouvoir par la domination de l’autre passe-t-elle par la case humiliation au point d'oublier que nous sommes tous dans le même bateau ? Ici et ailleurs, cette parodie d'une "démocratie lavandouraine" par 153 petites voix d’écart, ni recomptées, ni contestées, n’a pas honoré son auteur. Pas plus que celle d’un entêté président refusant la réalité des urnes avant la fin du dépouillement pour le même motif.
Parfois, je me demande ce qui pousse ainsi les hommes à accumuler autant d’insolences à diriger leurs populations comme des dictateurs détenteurs de la vérité. Leurs postures relèvent de la psychiatrie.
Mais à y regarder de plus près l’organisation politique des hommes, fondée sur la force et non pas la sagesse, le ressort du pouvoir est toujours le même : l’Ego. Pourtant l’histoire est parsemée de naufrages économiques, sociaux et parfois humains par les mauvais choix des urnes. Mais comme l’homme a une mémoire de serin le chant des sirènes le bercera toujours jusque dans le prétoire.

 

 

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2020 2 08 /09 /septembre /2020 01:44

Après le département la liste des justiciables s’allonge à petits pas parmi les élus de la respectable "république varoise". Une tradition qui commence à fatiguer les juges tellement ces clients sont habiles avec une armée d’avocats et de témoins de complaisance.
Dernier trophée de la Justice : un maire, conseiller départemental du Var, président de la Communauté d'agglomération, 4000 adorateurs sur Facebook, réélu depuis 1989 "dans un fauteuil" dixit Var matin en mars 2020 avec 68,71 %…
Finalement après 30 ans de prise illégale d’intérêt, détournement de fonds public, favoritisme et abus de pouvoir... il a fini par tomber : 36 mois de prison dont 6 mois ferme, privation des droits civiques, inéligibilité, biens immobiliers confisqués, 100.000 € d’amende...
Lâché par sa complice maîtresse (8 mois d’emprisonnement + 50.000 € d’amende) promue imprudemment directrice générale des services ( 5000 € par mois) qui a tout balancé aux enquêteurs... l’élu - malgré ses 20.000 € de revenu mensuel - avait commis quelques audacieuses opérations immobilières personnelles via sa SCI familiale sur des terrains réputés inconstructibles.
Au tribunal cet élu autoritaire s’est présenté " ignorant, incompétent et naïf " ce qui a fait rire jaune le tribunal et la Chambre régionale des Comptes sur les infractions accumulées depuis des dizaines d’années sur sa gestion communale.
On pourrait féliciter la Justice de son jugement "Au nom du peuple français" sauf que ce maire "ordinaire" a repris aussitôt le chemin de l’hôtel de ville et toutes ses fonctions par l’habilité d’un Appel contre un procès qui "n'est pas le juste reflet du contenu de ce dossier et des débats" dixit son comité de soutien qui relève d’importantes réalisations au sein de la commune, qui jouit aujourd’hui d’une renommée dépassant nos frontières repéré par le magazine américain "Cruise Insight"…
Cela ne vous rappelle pas une récente affaire dans les Hauts de Seine ?
Evidemment, ni le Syndicat des Communes du Littoral Varois, ni le Conseil départemental, ni même ses collègues politiques n’ont fait de commentaire sur son bracelet électronique (aussi répandu dans le var que le masque) puisqu’il n’a jamais rien fait d’illégal…
Circulez ! y a rien de nouveau… à qui le tour ?

 

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2020 5 04 /09 /septembre /2020 06:00

Décidément rien ne va plus au Lavandou où l’annulation des festivités s’enchaînent aussi vite que la propagation du virus. Et pourtant le Romérage du 6 septembre à Saint Clair aurait pu effrayer le Covid-19 et remercier dignement les 108 électeurs Regain du bureau N°5 - sur les 153 voix d'écart du second tour - qui ont permis un inespéré cinquième mandat à Maître Regain !
Reconnaissance ? Que nenni ! L’heure n’est plus à la rigolade et même le Père Noel a oublié le 31 juillet au Lavandou. Pourtant les communales cousines redoublent d’initiatives et d'animations pour maintenir leur économie locale.
Pétarades, cagoules, masques, joyeux balèti, défroque de sa majesté passent donc aux oubliettes... sanitaires cette année !

Mais ne vous inquiétez pas le Covid-19 s’accroche aux arrêtés du Lavandou comme d’autres à leur siège… Toutefois, coincé entre la liberté d’expression et les représailles du Ministre de la Justice sur les vilainies contre les maires si méritants, nous n’irons pas plus loin. Sauf que le ministre oublie trop facilement l’abandon des décisions de justice et l'accumulation des dossiers sans suite à leur égard. L'élu local ne tient plus qu'à un fil de légitimité, celui du préfet !
Miroir... gentil miroir dis-moi qui est le meilleur maire du coin ?
A force de rester dans l'indifférence citoyenne, le Lavandou a perdu son âme et le sens de la réalité. C’est déjà l’hiver ici !

 

Partager cet article

Repost0
22 juin 2020 1 22 /06 /juin /2020 06:08

Certaines allégations comme "Notre authenticité est une force" dans la presse locale sont à lire avec modération. A tel point que des commerçants du Lavandou contrariés ont retiré de leurs rayons le Var Matin du 10 août 2018 à la gloire du "sérénissime" maire sortant du Lavandou qui aimerait bien être reconnu comme le meilleur depuis 1913 par ses administrés. 
Hélas, à chaque publication, il creuse son impopularité et multiplie les opposants contre sa gestion. Dans ce bric-à-brac d’autosatisfaction c’est surtout du réchauffé que nous sert le journaliste de service : les feux d’artifices, la villa Théo, les spectacles payants, les 12 plages, les croisiéristes… oubliant de parler bétonnage, parcmètres en or, pollution, l'interminable projet cinéma, locations prohibitives, terrasses de café et restaurants déserts.
La modestie légendaire du maire sortant est surtout de parler au nom de TOUS les lavandourains, ignorant que le 15 mars 57,48 % n’ont pas souhaité le revoir, le forçant au 2ème tour du 28 juin 2020.
La presse locale, en chute libre - à l’image des élus qu’elle soutient - publie sans contrôle depuis des années des "fake-news", publi-reportages, brèves douteuses... des commanditaires ordonnant articles et photos agréables aux oreilles de leurs administrés.

 Cliquez sur l'image pour l'agrandir .  Var Matin 10/08/2018
 Cliquez sur l'image pour l'agrandir .  Var Matin 10/08/2018

Cliquez sur l'image pour l'agrandir . Var Matin 10/08/2018

Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com
Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com

Florilège d'authenticité au Lavandou. Continuez à poster sur lavandoutribune@gmail.com

Partager cet article

Repost0
9 juin 2020 2 09 /06 /juin /2020 06:05
Cliquez sur la pochette pour accompagner musicalement les paroles

Réplique aux propos insultants du maire sortant du Lavandou contre la liste "Lavandou rassemblement" publiés dans Var Matin le 06 juin à savoir: 
"Cette alliance est une pantalonnade ou une "polichinelade" qui me rappelle un album des Rolling stones Beggars banquet (mendiants de banquet, ndlr)"


Paroles arrangées du titre "Sympathy For The Devil" tiré de l’album Beggar's Banquet* des Rolling Stones :

Enchanté de vous connaître j'espère que vous devinez mon nom
Mais ce qui vous intrigue c'est de comprendre en quoi consiste mon jeu

S'il vous plait permettez-moi de me présenter
...
Je suis un homme de goût et fortuné
Je suis là depuis 25 longues années
Et j'ai dépouillé à beaucoup d'hommes leur âme et leur foi
Et j'ai monté des guet-apens contre les comploteurs

En 1995 j'étais dans les parages de la place Reyer
Quand j'ai vu que c'était le bon moment pour un changement
J'ai viré le maire et ses conseillers
J'ai conduit le combat et eu rang de général

De la même façon que tous mes contradicteurs sont des félons
Et tous les coupables des innocents
Ainsi que pile est face, appelez-moi simplement maire
Car j'ai le besoin de faire preuve d'un peu de modestie

S'il vous plait ne touchez rien de ce qui m’appartient
Ou je jetterai votre réputation
aux ordures
Je suis un homme de goût et fortuné
Je suis là encore pour de longues années

Alors si vous me rencontrez, ayez un peu de courtoisie
Ayez un peu de compassion et de bon goût
Utilisez toute votre politesse bien apprise
Enchanté de vous connaître j'espère que vous devinez mon nom
Mais ce qui vous intrigue c'est de comprendre en quoi consiste mon jeu

...

*Sortie en 1968 Beggar's Banquet sera le témoin de la grandeur retrouvée des Rolling Stones et le premier maillon d’une série exceptionnel d’albums. Tout un symbole.. pour le Lavandou !

Partager cet article

Repost0
19 mai 2020 2 19 /05 /mai /2020 15:29

Il y a quatre mois nous étions en période électorale et comme les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent... il nous avait promis l’Eldorado mais nous avons eu l’enfer : interdiction, soumission, punition, récession … mais pas démission.
Pensez donc ! L’ami du préfet, le président du syndicat du littoral varois, le vice-président intercommunal, l’homme providentiel, le guide spirituel, l’éclairé qui sait tout et décide tout SEUL !…
Voilà donc venir le deuxième tour des municipales qui lui donne des prétentions de "sauveur". Il clame et réclame la reconnaissance éperdue de ses ouailles qui en redemandent. Et, comme il est face à des niais, il inonde la toile de communiqués et articles de presse dont le dernier: "Point sanitaire" fait bondir la Communauté Professionnelle de Santé
 .

 

Communiqué de presse de Gil Bernardi, Maire du Lavandou

Ce lundi 18 mai à 17h, j’ai voulu faire un point précis sur la situation sanitaire au Lavandou. Le laboratoire d’analyses médicales confirme que depuis le début de la crise du Covid-19 et jusqu’à ce jour, aucun cas de coronavirus n’a été détecté au Lavandou, ni par test PCR, ni par analyse sérologique. Selon la responsable du laboratoire, cette situation exceptionnelle tient au fait que les « les mesures de confinement sur notre Commune ont été scrupuleusement respectées par la population ». Je tenais à vous faire partager cette nouvelle réjouissante, d’abord parce qu’en ces temps d’inquiétude, les informations heureuses sont rares, mais surtout parce que ce succès vous revient.

Merci à tous.
Gil Bernardi. 

 


Vous l’avez compris " MOI " a vaincu le Covid-19… avec perspicacité, anticipation et la célérité des machines à coudre de ses sujets...
Le plus grave n’est pas que Mr Bernardi fanfaronne comme d’habitude.
Le plus grave n’est même pas qu’il invente les propos de la directrice du Laboratoire.
Le plus grave est qu’il démobilise la population dans l’application des gestes barrières tout cela pour un hypothétique profit électoral.

Allons-nous nous laisser berner une cinquième fois par le renard des plages et ses apôtres ?
Emploi en berne, béton frénétique, économie abandonnée, cinéma chronique, expulsions cyniques, désert de Gobie, mystifications et faits du prince… les administrés sont usés de cette pensée unique qui a fait son temps de pain blanc par ses mensonges.
Les lavandouraines et lavandourains éveillés sont en ordre marche pour sortir le Lavandou de cette imposture permanente !

Partager cet article

Repost0
16 mai 2020 6 16 /05 /mai /2020 09:25

Comme la plupart des plages du littoral varois le préfet, par dérogation,  autorise ce jour 16 mai l'ouverture de 3 grandes plages publiques du Lavandou : centre-ville, Saint-Clair et Cavalière.

Conditions à respecter :

  • Accès autorisé entre 11h30 et 17h30
  • Pratique d’activités dynamiques telles que : la marche, la course à pied et la baignade dans la bande des 300 mètres sous protection des surveillants de baignade.
  • Possibilité de pratiquer la plage de façon statique (serviettes, parasols).
  • Obligation de respecter une distance de 2 mètres entre les familles ou les particuliers (moins de 10 personnes).
  • Port du masque recommandé et application des gestes barrières habituels (se laver les mains très régulièrement, tousser ou éternuer dans un mouchoir à usage unique et le jeter dans la poubelle dédiée aux ordures ménagères et non pas pour le tri sélectif, ne pas serrer la main et éviter les embrassades).
  • Information des usagers de la plage par différents moyens (affichage général sur chaque plage et sur les supports numériques de la Ville et de l’Office de tourisme).
  • Contrôle des accès et régulation des flux.
  • Dépôt des déchets dans les poubelles prévues à cet effet.
  • L’ouverture des établissements de plage privées n’est pour l’instant pas autorisée.
  • Dans un second temps - du 25 mai au 2 juin - les autres plages rouvriront progressivement dans les mêmes conditions si les dispositions de contrôle mises en place bien respectées
Cliquez sur l'image pour voir les plages autorisées dans le Var

Cliquez sur l'image pour voir les plages autorisées dans le Var

Nouvelle signalétique sur les plages du Lavandou autorisées

Nouvelle signalétique sur les plages du Lavandou autorisées

Partager cet article

Repost0
11 mai 2020 1 11 /05 /mai /2020 05:30

Sortie conditionnelle pour 14 millions de chômeurs partiels priés de retourner au travail et 4 millions d'inscrits d’en trouver rapidement. Mais avant, commencez par lire vos devoirs et vos droits :
Devoirs : porter un masque, se laver les mains, ne pas s’embrasser, s’éloigner des autres, accepter le dépistage et peut-être une quarantaine chez Ibis ou F1 tous frais payés.
Droits : métro, boulot, dodo pour rembourser l’énorme gâchis financier (55 milliards € d’urgence sanitaire) ; économique (faillite +25% , PIB en recul 8%, perte de 87 milliards € du portefeuille d’actions de l’Etat, prêts garantis par Bercy 300 milliards €, pertes fiscales 43 milliards €...); dommage social incalculable (pauvreté, divorce, dépression, deuil...). 
Un coût collectif provisoire entre 1,8 et 2 millions € par décès. Nous mettrons des années à effacer l’ardoise alors que le retour cyclique du Coronavirus invaincu est d’actualité.
Les dommages collatéraux sont également énormes : perte de confiance dans les gouvernements qui ont cumulé les erreurs de diagnostics, de communication, de chaine de commandements, de pouvoir personnel ; la panique  médicale sur la réalité de notre hôpital à l’abandon depuis des années ; notre dépendance aux autres (médicament, masque, textile, matériel...) dont les asiatiques sont les premiers commerçants. Sans ignorer les délaissés de la vie, abandonnés aux œuvres caritatives pour ne pas mourir de faim ou soumis aux plus forts pour échapper à la rue.
Chacun a pris sa part dans ce destin commun. Les uns respectueux des codes, les autres insoumis, spéculateurs ou calculateurs.
La vie n’est pas un long fleuve tranquille, c’est une montagne à gravir*
Et si vous souhaitez rester confiné comme 35% des français**, ce qui reste votre liberté, utilisez le document ci-dessous.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

*Charles Regimbeau spécialiste des médecines anciennes d'Asie et du Bouddhisme
** Sondage 07 mai Odoxa

Partager cet article

Repost0
8 mai 2020 5 08 /05 /mai /2020 06:30

Comment reprocher aux citoyens de ne pas respecter l’autorité de l’Etat quand les élus de la République affichent le mauvais exemple de leur côté ? L’événement Covid-19 que nous traversons en est l’illustration cacophonique.
Certains maires zélés décrètent couvre-feux, port du masque, achats strictement regroupés (aucun achat à l’unité, tel que le pain ou le journal), interdiction à plus de dix mètres du domicile, restriction des horaires pour certaines pratiques, impunité de la milice municipale, aggravant les mesures de confinement… comme demain seront fermées les écoles ou ouvertes les plages, les restaurants… par défi du jacobinisme. Les médias étaleront ainsi l’inaction du gouvernement et les "faits d'armes" des désobéissants.
Hier on bravait le pouvoir en décrochant des lieux publics le portrait du Président de la République, ou en appliquant la loi d’une façon personnelle (accueil gens du voyage ; sépulture à un autochtone ; permis en zone inondable ; rejet des intercommunalités ; tracé PLU…)
L'acte de désobéissance civile de l’élu se traduit donc par une posture politique. Pour refuser de remplir une obligation à laquelle il ne peut déroger, l’élu s’entoure de pétitions, tribunes publiques, "class action", rferendums, réseaux sociaux à la recherche d’un public à sa cause.
En général l’élu - censé symboliser la République - commet plutôt des actes personnels à l’insu de toute consultation qui pourrait le désavouer. Un excès de pouvoir  admis par soumission ou désintérêt des administrés.
Ainsi, les écharpes tricolores sont souvent derrière les premières lignes: avortement 1971, Larzac 1981, LGV méditerranée 2001, OGM 2005, sans-papiers 2010, Port-Cros 2011, immigration 2015, voile et burkini 2016, épandage pesticides 2019...
Curieusement cette désobéissance est davantage sanctionnée par les tribunaux contre le particulier et le milieu associatif que contre l’élu, jamais démis, juste rappelé à l’ordre par sa tutelle.
Le 11 mai le pouvoir de police des maires va-t-il s'étendre à la police sanitaire ? Le Sénat vient de voter la relaxe pénale des élus locaux et fonctionnaires qui seront amenés à permettre la sortie du confinement*avec ce double langage : « Il n'est pas question de placer les élus au-dessus de la loi ».
Camouflet immédiatement relevé par le Président de la République :
« On ne doit pas donner le sentiment qu'il y aurait une amnistie pour les élus »
Mais, si les élus ne respectent plus l’autorité républicaine qui respectera les élus ?

 

*Pendant la durée de l'état d'urgence sanitaire, les articles L.3131-12 du code de la santé publique (prolongés jusqu'au 24 juillet 2020) confient au Premier ministre, au ministre chargé de la santé et au Préfet le pouvoir de prendre toute mesure de nature à faire face "à une catastrophe sanitaire mettant en péril, par sa nature et sa gravité, la santé de la population"
Aux termes de cette ordonnance, le préfet comme le maire peuvent "adopter" des "mesures plus contraignantes permettant d'assurer la sûreté, la sécurité et la salubrité publique".

Partager cet article

Repost0