Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés - face au clanisme de la majorité "Regain" - exigent la limitation des mandats et des cumuls nuisibles à la démocratie locale depuis 1995.
  • Contact

Recherche

Vite lu

Les sous-marins privés enfin autorisés à plonger sur la côte varoise (Twitter)

Sainte-Maxime plan sécheresse. Les douches des différentes plages de la ville sont coupées et l'eau supprimée au port de 8 h à 20 h (Twitter)

La Londe vol d’un portefeuille contenant 60 €. Le voleur est condamné à six mois de prison ferme en comparution immédiate (Facebook)

Les touristes boudent le Var dont la fréquentation est en nette baisse. Beaucoup ont plié bagages avant l’heure face aux incendies, météo mitigée, massifs forestiers fermés et tarifs dissuasifs (Google)

Nouveau cas de Chikungunya  signalé dans le Var déjà en niveau 3 du plan de lutte contre le moustique tigre (France Bleu)

Airbnb, la plateforme de locations temporaires, a payé moins de 100.000 € en 2016 au fisc, alors que plus de 10 millions de Français ont utilisé le site (Le Parisien)

Lavandou. Des milliers de vêtements et accessoires contrefaits saisis par la gendarmerie dans une boutique du centre-ville (Twitter)

Cogolin. Un policier de la BAC, en disponibilité,  tue deux personnes, dont l’amant de sa femme,  avec son arme de service (Google)

Sainte Maxime. L'Etat installe une trentaine de migrants pour une durée variable contre l’avis du maire (Google)

Des faux courriers électroniques se présentant comme des messages de l’administration fiscale demandent aux usagers de fournir leur numéro de carte bancaire ou de compléter leurs coordonnées personnelles en vue d'un remboursement via un formulaire en ligne, imitant le site www.impots.gouv.fr (DGFP)

Pannes d’électricité à répétition sur Hyères. Enedis accuse  l’accumulation des pics de chaleur et l’état du réseau (Google)

Cocaïne plage de Cavalière. Le prévenu condamné, en comparution immédiate, à un an de prison ferme, tandis que deux cartes SIM saisies révèlent les noms des clients (Twitter)

Europol diffuse des avis de recherche sur les réseaux sociaux sous forme de cartes postales humoristiques pour susciter davantage de témoignages sur les 20 criminels les plus recherchés en vue de leur arrestation (CEE)

Restriction d’eau. Le préfet du Var  prend des mesures pour faire face à la sécheresse alarmante du département. Une cinquantaine de communes sont concernées  dont la Londe, le Lavandou, Bormes, La Croix-Valmer, Cavalaire (France3)

Avec une économie orientée vers les emplois publics et le tourisme, 15 % des varois vivent sous le seuil de pauvreté avec des disparités marquées de niveau de vie ainsi qu’un faible niveau de formation des jeunes (Insee)

Des élus réclament une base d'intervention de Canadair à Hyères (Google)

La suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages  en 2018 c’est 8,5 milliards € qui n’arriveront plus dans les caisses et une profonde réorganisation des communes (Instagram)

Saint-Tropez. Trop de violences et d’agressions  gratuites sur la voie publique la nuit. Le maire mis en cause par son opposition (Facebook)

31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 23:12

Un an déjà ! Lavandou Ensemble, opposition de la précédente mandature n’a pas été réélu. La démocratie perd ainsi trois élus sentinelles et lanceurs d’alertes sur la gestion municipale imposée depuis 18 ans – et pour cinq ans encore - par le maire . Marc Lamaziere, Arnaud Parenty, et Jacqueline Pilette, ne siègent désormais plus au conseil municipal. Ils restent pourtant attentifs à ce qui se passe et, toujours soucieux de l’intérêt du Lavandou ne s’interdiseat pas d’intervenir pour commenter l’actualité politique de la commune …
Quelle analyse en cette date anniversaire ? Tout d’abord , il faut bien reconnaître les talents du maire ! … Sans mettre en cause son investissement personnel au service de la commune - certes largement récompensé - il pratique l’art de la manipulation ( Inondations, Parc National de Port Cros, etc.), les promesses non tenues, du clientélisme le plus retors ( sinistrés, emplois municipaux, HLM, PLU, réfection des rues et impasses privées, etc…). Il sait baratiner son public avec l’habile toupet de dire et faire le contraire de ce qu’il annonçait la veille… ( intercommunalité, etc…)
Pas de quoi pavoiser donc, avec un score de 55% ( contre 75% en 2008 ), en utilisant toutes les vieilles ficelles, usées mais toujours solides, à la disposition d’un maire sortant : repas des personnes âgées, lettres mailing (aux frais de la commune) pour les sinistrés des inondations, détournement de finalité des dons reçus à des fins électorales, commissions d’attribution des logements sociaux, sollicitation des amis du réseau, réciproquement redevables du renvoi d’ascenseur … La liste est longue mais n’a pas été relevée par la Préfecture, ni son bureau de la légalité qui a laissé faire, dans le silence assourdissant d’une indifférence qui pourrait paraître complice où bienveillante…
La seule bonne nouvelle de ce nouveau mandat, c’est le rapprochement avec le village frère siamois qu’est Bormes. L’intercommunalité est en marche, enfin ! On ne manquera pas de s’étonner de ce retournement de veste, après la fumisterie d’une « mission exploratoire vers le golfe de Saint Tropez !... » Il est flagrant désormais que ce retard de mise en place de l’intercommunalité naturelle vers Bormes et la Londe, qui nous a faire perdre quelques millions d’euros, n’était dû à l’époque qu’a des problèmes de personnes entre notre premier édile et le maire de Bormes, Albert Vatinet…
Aujourd’hui c’est l’enthousiasme et la grande réconciliation avec mémoire sélective et mauvaise foi !
Le SIPI s’est enfin réveillé et promet la résolution des inondations, contre quelques millions d’euros chez Monsieur Crédit…
Deux groupes d’opposition distincts se sont proposés au suffrage : Celui de Jean Laurent Felizia, annonçant une liste « La ville heureuse » , sans étiquette et celle de Thierry Saussez , le communiquant parisien, grand stratège qui présentait la liste Lavandou Cap 2020.
Lavandou Ensemble et ses 3 élus sortants, séduits par le personnage, avait rapidement rejoint cette liste en toute confiance. Hélas, Monsieur Saussez, vexé de n’avoir obtenu l’investiture UMP que lui avait promis Nicolas, Hubert, Jean Michel, Vincent , François Paul et les autres - qu’il claironnait partout entre 2 haussements d’épaule pour marquer l’évidence - s’est retiré sans délicatesse, se fendant d’un mail laconique qui n’expliquait rien, en laissant ses colistiers dans la panade … Libérés de tout engagement et victimes de cette esquive bien mal élevée, nos trois élus ont tenté de mettre sur pied une nouvelle liste. Quelques co listiers, proche du communiquant ont essayé aussi de créer la leur, dans une ambiance délétère, voire agressive vis-à-vis de Lavandou Ensemble et de ses élus, considérés comme des sans grade, des petits, des minus…. Vous allez voir ce que vous allez voir ! Ca va changer !... Les candidats d’opposition ne sont pas légion, dans un village ou règne les menaces de rétorsion à leur encontre… Dans cette ambiance et devant tant d’impolitesse, d’atermoiements et d’indécision, Lavandou Ensemble a répondu présent à l’appel amical de Jean Laurent Felizia, devenu seul candidat déclaré, prêt à affronter la liste Regain de Gil Bernardi. Jean Laurent Felizia désirait s’entourer de leurs compétences et de leur connaissance des rouages du conseil municipal. Une fois les violons accordés, ils ont pu convenir d’une liste sans étiquette, colorée de plusieurs sensibilités, hormis les extrêmes…
On connait l’engagement écolo de gauche de Jean Laurent Félizia.
Hélas, derrière l’étiquette restait la colle !... Les lavandourains n’ont pas suivi… mais le score fut loin d’être ridicule… contrarié par le retour en fanfare de Thierry Saussez, le monsieur virtuel de la TV, réapparu tel le Messie marchant sur les eaux, après les inondations catastrophiques de Janvier 2014. La valse-hésitation du peu modeste trublion ne l’empêche pas de tirer à boulets rouges sur le maire, responsable à ses yeux de la situation… A nos yeux, erreur tactique, Monsieur Saussez, pourtant conseiller en communication politique, n’était plus en position pour dénoncer cette vérité après son retrait si peu glorieux … Ces attaques ont « victimisé » le sortant, agacé les lavandourains qui n’aiment pas les girouettes… « C’est quand même pas la faute de Gil s’il pleut ! »… Les carottes sont cuites !...
On connait la suite… Le maire sortant est repassé au premier tour , certes affaibli d’un score moindre qu’en 2008 et deux groupes d’opposition distincts, de 3 élus chacun, sont sortis des urnes. Les élus de Lavandou Ensemble ont été remerciés. Circulez ! Ya rien à voir !
Voilà donc, parait-il, 6 Elus d’opposition remontés à bloc, pour contrer la politique municipale, enracinée depuis 19 ans, adoubée par un conseil municipal atone et godillot devant les diktats d’un maire, mielleux d’hypocrisie devant la nouvelle donne. Ce dernier affiche de belles intentions à l’égard de cette nouvelle opposition qu’il souhaite constructive, à qui il promet respect, écoute et transparence … Evidence : quelques semaines suffiront pour en connaître les limites.
Hélas, trop de divergences politiques interdisent à ces deux groupes d’opposition de s’entendre.
Il n’y aura pas de front républicain. Jean Laurent Félizia et ses 2 élus préfèrent s’installer dans une opposition à leur avis moins conflictuelle, choisissant le dialogue et la concertation. Ils ont cru au vœu du maire - chassez le naturel, il revient au galop – mais ont très vite déchanté…
La liste de Jean Laurent Felizia était sans doute mal verrouillée. Un de ses élus manifeste son désaccord sur un sujet clé – le Parc National de Port Cros – et vote favorablement pour le rejet de l’adhésion. Une dissension fâcheuse, soldée par une séparation amiable de l’élu qui se présente désormais comme une opposition indépendant…
Du côté de Lavandou cap 2020, Thierry Saussez brille par son absence au conseil . D’autres impératifs
plus médiatiques, le retiennent à Paris. Ce qui ne manque pas d’agacer à plusieurs reprises un de ces élus, qui se désole d’avoir à tenir au conseil un rôle qu’il n’attendait pas. Là encore, démission et prise d’indépendance, ce qui est légal, mais surtout règlement de compte en règle à l’encontre de cet élu, qui reste meurtri par cette soudaine agressivité de la part de ses ex- co listiers. Selon eux, il aurait dû démissionner et laisser sa place au suivant sur la liste… Nous pensons la même chose, mais pas pour les mêmes raisons … C’est la déception qui l’a contraint à ce qu’ils appellent trahison. Se sont-ils posé la question du pourquoi ? Si la prise d’indépendance d’un élu, qui reste opposant, coûte autant de sarcasmes, il nous parait urgent de jeter l’éponge pour retrouver la sérénité d’une retraite bien méritée …

Repost 0
Published by Arnaud Parenty - dans Lavandou Ensemble
commenter cet article
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 00:04

Lavandou Ensemble, groupe d’opposition représenté par Marc Lamaziere, Jacqueline Pilette et Arnaud Parenty, vous présente ses meilleurs vœux pour l’année nouvelle.
Santé, prospérité et joie de vivre malgré la morosité ambiante qu’il nous faut combattre.
Cette année sera celle des élections municipales. Un choix crucial pour l’avenir de notre commune.
Voter est un devoir civique. Quel que soit le candidat retenu par nos suffrages , nous lui souhaitons  clairvoyance, rigueur et talent dans la mission que nous lui aurons tous confié.
Présents bénévolement sur les bancs de l’opposition, nous connaissons l’ampleur de la tâche.
Au terme de ce mandat, il ne pourra pas être dit que nous avons manqué à notre devoir d’élu, fut-il d’opposition.  Ce contre-pouvoir citoyen est un bien nécessaire à la démocratie locale.
Nous avons rempli ce rôle ingrat avec opiniâtreté, détermination et sincérité. Ce fut une formidable expérience. Nous pouvions espérer  plus d’écoute, de respect et de tolérance pour nos avis différents. Ce ne fut pas le cas. Nous n’avons pas toujours reçu l’information claire et objective, pourtant légale, sur les orientations prises par le décideur. C’est dommage…pour Le Lavandou…La gestion d’une commune se doit d’être transparente…La pensée unique ne doit pas être un mode de gouvernance. Le clientélisme  doit être banni.  Espérons que le futur élu et son équipe auront la politesse et la sagesse d’écouter le message des électeurs qui n’auront pas voté pour eux et de respecter les engagements qu’ils auront pris pour l’ensemble de notre collectivité. Vive le Lavandou ! 

Arnaud Parenty, Jacqueline Pilette, Marc Lamaziere. Conseillers municipaux du Lavandou


Lavandou-ensemble-640 Lavandou Ensemble
Un nouveau Cap pour le Lavandou !

 

Repost 0
Published by Lavandou Tribune - dans Lavandou Ensemble
commenter cet article
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 23:09

Retrouvez ici le texte intégral de l'opposition à paraitre en juin 2013 (avant censure illégale du maire) dans les supports municipaux du Lavandou, conformément aux dispositions de l'article L.2121-27-1 du Code Général des collectivités territoriales.

Il faut bien le reconnaître : à l’approche de l’échéance électorale, notre maire hyperactif n’a pas compté ses heures pour suivre les trop nombreux chantiers de reconstruction imposés  après l’inondation qui a dévasté notre commune en fin d’année. Souhaitons-lui que les vacances  prochaines lui permette de réfléchir au vieil adage : « mieux vaut prévenir que guérir » .
Ce premier semestre fut assez chargé. Les élus se sont prononcés  sur le Plan Local d’Urbanisme.
Pourtant soucieux d’éviter le moindre vice de procédure, qui  anéantirait sa conclusion, le conseil municipal dans sa majorité l’a fait passer en force, usant du stratagème contestable de le mettre immédiatement en révision après approbation. L’urgence semble être la règle alors que ce PLU aurait pu être instruit et finalisé depuis très longtemps …
Notre groupe d’opposition – Lavandou Ensemble – a voté contre. Pourquoi ?  Certaines recommandations  du commissaire enquêteur sont restées lettre morte.  Sans incidence sur la physionomie générale du projet, elles auraient pu être prises en considération  lors de la présentation  soumise au vote du conseil . Il en a rien été et c’est fort regrettable pour tous les administrés face aux conséquences urbanistiques, administratives et financières . Bien évidemment ce PLU est attaqué et de nombreux recours sont déposés de la part de particuliers et d’associations. Les avocats ont du pain sur la planche ! 
Autre sujet d’importance, le conseil s’est prononcé sur les délégations de service public de l’eau et de l’assainissement. Le principe d’obligation de mise en concurrence dans les appels d’offre, mis en place par les pouvoirs de l’Etat depuis plusieurs années, porte ses fruits que nous recueillons. La concurrence acharnée à laquelle se livrent  les entreprises fait baisser leurs prétentions tarifaires. La Saur, mieux disante, a remporté le marché. C’est tant mieux. Les lavandourains vont bénéficier d’une baisse sensible (35%) du prix de l’eau potable et de l’assainissement pour les douze prochaines années avec la garantie de service équivalent, voire supérieur dans le suivi et le contrôle de la qualité de l’eau. Nous avons voté pour . Une question se pose :  Aurions-nous payé l’eau trop cher depuis trop longtemps ?  Rappelons  ici l’observation assassine de la Chambre Régionale des Comptes  sur le suivi très insuffisant  de la commune vis-à-vis du délégataire… alors que les usagers ont subi des hausses tarifaires significatives. Abordons les finances communales et tout d’abord les dépenses de fonctionnement, notamment les charges de personnel. En 2002, elles s’élevaient à  4.897.770 €. En 2012 elles sont de 7.185.247 € soit une progression de 2.287.476 € en 10 ans soit + 46.7 %.
Les salaires n’ont pas suivi la même ascension.
La dette communale (fin 2012) est de 15.131.804 €. Nous sommes donc presque au double de la promesse électorale. ( 1.500 € par habitant…). Cette dette nous a couté 650.025 € d’intérêts versés aux banques en 2012, soit la somme cumulée de  7.770.049 € versée depuis 10 ans…
Nous faudra t’il cent ans pour nous en défaire ? …
La nouvelle station d’épuration des eaux de Cavalière ne sera pas réalisée.  Elle aurait couté trop chère aux administrés rayolais ( augmentation de + 300% de l’assainissement.) Ceux-ci ont-ils été consultés avant les grands effets d’annonce  qui tombent à plat ?  L’opposition avait considéré qu’une simple remise aux normes et la mise en sécurité face aux intempéries était suffisante. Le préfet a tranché.
Ce sera chose faite pour un cout d’environ 200.000€. La sagesse a eu gain de cause.
Finissons notre intervention, partielle faute de place, pour constater une cécité grandissante de notre maire vis-à-vis de certaines constructions illicites sur la commune, pour déplorer  une inégalité de traitement caractérisée du coût et de l’espace attribué aux commercants du centre-ville et s’indigner de la récupération électoraliste des festivités du centenaire, au frais des administrés. 

Lavandou-ensemble-640 Lavandou Ensemble  
Une nouvelle ambition pour le Lavandou 
Arnaud Parenty, Jacqueline Pilette, Marc Lamaziere

 

Repost 0
Published by Lavandou Tribune - dans Lavandou Ensemble
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 00:07

Marc Lamaziere, Jacqueline Pilette  et  Arnaud Parenty, élus du groupe d’opposition Lavandou Ensemble vous présentent leurs meilleurs vœux pour l’année nouvelle. A la morosité ambiante, préférons l’optimisme !  Les français ne manquent pas de ressources .
Ne doutons pas de l’avenir et rappelons-nous l’adage «  Après la pluie, le beau temps !... »
Le Lavandou vient de connaitre une nouvelle épreuve. Nous partageons la détresse des personnes sinistrées et restons attentifs aux solutions proposées par l’équipe en place pour que cette affligeante situation ne puisse se reproduire.
2013 sera l’année du centenaire de la commune. Souhaitons que cet anniversaire démontre avec liesse la faculté de notre commune  à vivre dans l’harmonie et la sérénité avec les villages voisins dont nous nous sentons si proches.
Le Lavandou fera ses premiers pas dans l’intercommunalité Méditerranée Porte des maures .
N’y allons pas avec résignation , en trainant les pieds… Un soupçon de diplomatie, un zeste de tact  et une once de respect réciproque  nous ouvriront les portes d’une nouvelle époque pour le bien mutuel des six communes enfin réunies. Le Lavandou ne peut se permettre de rater cette opportunité. Nous n’avons pas d’autres choix et nous avons perdu assez de temps donc d’argent.
Nos édiles semblent l’avoir compris… Tant mieux si cela se confirme.
Les polémiques stériles doivent disparaitre pour faire place à la construction positive de notre bassin de vie. Le Lavandou n’est plus seul  face aux enjeux de demain et ça, c’est une très bonne nouvelle.

Lavandou-ensemble-640 Lavandou Ensemble  
Une nouvelle ambition pour le Lavandou 
Arnaud Parenty, Jacqueline Pilette, Marc Lamaziere
Repost 0
Published by Lavandou Ensemble - dans Lavandou Ensemble
commenter cet article
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 00:06

Retrouvez ici le texte de l'opposition à paraitre en décembre 2012 dans la Gazette municipale du Lavandou, conformément aux dispositions de l'article L.2121-27-1 du Code Général des collectivités territoriales.

L’actualité n’est pas tendre avec notre maire.  Tout n’est pas si rose au Lavandou !

1 ) La Chambre Régionale de la Cour des comptes vient de se pencher sur la gestion communale .
Le  rapport d’observation définitives  a porté sur les thèmes suivants :
L’évolution de la situation financière, la maitrise des charges, la régularité des pratiques de gestion et des procédures ainsi que sur la régie du port.  En avant-propos, une présentation succincte de la commune précise la faible progression démographique depuis 1990 qui s’accompagne d’un vieillissement significatif de la population de la commune, la part des plus de 60 ans se situant en 2007 à 37.2% (28,5% en 1990) alors que la population de moins de 15 ans s’affaiblit à 13.2% (15,2%en 1990). Elle comporte en 2007, 40.8% de retraités ( 26,2%en 1990 ). Le parc de logement de la ville se caractérise par une part prépondérante de résidences secondaires avec 72.4% en 2007 (62.7% en 1990) et se compose à 76% d’habitat collectif. La part des ménages propriétaires de leur résidence principale est de 50.8% (42.2 en 1990 ). Le logement locatif social représente environ 14% des résidences principales.
Le rapport souligne que la situation financière de la commune s’est améliorée depuis 2008, essentiellement du fait d’une hausse de la fiscalité. La commune dispose de peu de ressources d’investissement propres et ne peut financer ses projets que par le recours à l’emprunt. L’endettement atteint 2991 € par habitant en 2010 (ratio moyen, même strate = 1136€ / habitant). L’encours de la dette cumulée fin 2010 s’élève à 20,2 millions d’euros,  dont  20% par un contrat  Dexia renégocié en 2007 pour une durée de 20 ans, dont il faut suivre l’évolution. La Chambre a mis en évidence, dans de nombreux domaines la nécessité de faire des progrès importants pour sécuriser des pratiques de gestion approximatives sinon irrégulières. Une plus grande rigueur lui apparait indispensable pour garantir la sincérité des documents budgétaires. La chambre recommande le respect de la réglementation en matière de frais de déplacement et de restauration ainsi qu’un suivi plus rigoureux des associations. (dont Sol Football). Les charges de personnel représentent 7.75 millions d’euros ( 214 emplois).  Entre autres irrégularités, la chambre a relevé un absentéisme élevé équivalent à 26 agents à temps plein, soit 12% de l’effectif de commune.
Les contrats de délégation de service public passés avec la Saur font l’objet d’un suivi très insuffisant de la part de la collectivité. Notamment sur la détérioration continue du rendement du réseau, il appartenait pourtant à la commune de s’enquérir auprès du délégataire de cette dégradation sensible du rapport  coût –rendement du service alors que les usagers ont subi des hausses tarifaires significatives…Le contrôle a porté aussi sur la régie du port  et relevé le manque de transparence dans la gestion des listes d’attente. La Cour des comptes a également constaté que les conclusions de son précédent rapport d’observations n’avaient pas conduit à remettre en cause les avantages illégaux de tarification des anneaux du port accordés à l’association de plaisanciers la Girelle, qui bénéficient d’une tarification préférentielle de 50% du prix public. 
(rapport complet sur le site de la Cour des Comptes en cliquant ii)i

2)  Le Lavandou s’apprête à  fêter son centenaire. Cruel camouflet  pour le maire qui a trop longtemps tergiversé, au détriment de la plus élémentaire logique: 2013 sera l’année du rapprochement, imposé par le préfet, vers Bormes, au sein de la nouvelle communauté de communes "Méditerranée Porte des Maures" (Bormes, La Londe, Cuers, Pierrefeu, rejoints au 1er janvier par Collobrieres et Le Lavandou )
Ouvrez les strapontins, les fauteuils sont déjà pris ! 

Lavandou-ensemble-640 Lavandou Ensemble  
Une nouvelle ambition pour le Lavandou 
Arnaud Parenty, Jacqueline Pilette, Marc Lamaziere

Le maire du Lavandou n'a pu s'empêcher d'y aller de sa belle plume à la suite de notre droit de publication dans la dernière Gazette du Lavandou. Les impôts ? jamais augmentés; la Cour des Comptes ? un bon rapport; les emprunts ? lesquels ? Dont acte ! Nous pensons qu'il ne doit pas habiter le... Lavandou.

2012-11-gazette.jpg
 

Repost 0
Published by Lavandou Ensemble - dans Lavandou Ensemble
commenter cet article
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 23:16

Privée d’expression sur la revue municipale 2011, l’opposition a engagé une procédure au Tribunal Administratif qui sera jugée dans les prochains mois. Conscient du risque encouru, le maire n’a pas censuré le texte paru sur la l’édition 2012 de cette revue municipale, outil de propagande de la gestion Regain, financé par les contribuables lavandourains et les annonceurs obligeants où obligés, contraints ou contrits, flatteurs diplômés ou simplement diplomates, d’avoir à paraître à grands frais sur ce catalogue de beau papier, parait-il recyclé… Le maire, décidément fort susceptible, ne supporte pas la critique et s’y autorise une réponse, entre autre illégale, pour décrédibiliser en toute mauvaise foi cette insupportable opposition qui, comble d’audace et d’irrespect, ne partage pas la pensée unique régnante…Juge et partie, déformant la vérité, il déclare, avant même que la chose ne soit jugée au Tribunal, que l’opposition n’a pas été victime de censure pour l’édition 2011. C’est faux et nous en aurons bientôt la démonstration.  Il nous reproche d’avoir tout fait pour retarder la construction de la Maison de retraite. Là - encore - c’est faux ! Soucieux de l’intérêt de la commune, nous nous sommes, comme notre rôle d’élus responsables nous l’impose, inquiétés du montage juridico-financier de l’opération qui engage la commune à long terme (40 ans). Il est ainsi facile de claironner vers les personnes âgées et leurs familles concernées que l’opposition sans-cœur gène, à des fins électoralistes, la tenue d’une promesse vieille de 15 années, enfin tenue dans des conditions qui ne nous conviennent pas. Même raisonnement développé pour le Pae Village ou pour le projet cinéma-hôtel, que nous avons pourtant soutenu. Si nous avons voté positivement ces projets sur le fond, nous ne pouvons les soutenir plus longtemps sur la forme retenue. L’urgence à tenir ses engagements avant la prochaine échéance électorale n’autorise pas notre maire à faire n’importe quoi, n’importe comment... Pour lui, qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse... La gueule de bois, c'est pour plus tard !... Il sera facile aux plus impertinents de questionner quelques moteurs de recherche du web pour découvrir une tribune d’expression libre au Lavandou. La démocratie locale sera enfin gagnante. Tant mieux !

Lavandou-ensemble-640 Lavandou Ensemble  
Une nouvelle ambition pour le Lavandou 
Arnaud Parenty, Jacqueline Pilette, Marc Lamaziere


 

Repost 0
Published by Lavandou Ensemble - dans Lavandou Ensemble
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 00:34

Retrouvez ici le texte de l'opposition à paraitre en juillet 2012 dans la revue municipale du Lavandou, conformément aux dispositions de l'article L.2121-27-1 du Code Général des collectivités territoriales.

L’opposition, victime de la censure arbitraire du maire, n’a pu s’exprimer sur la revue municipale de l’année dernière. Nous évoquions quelques sujets qui fâchent. Ceux que l’on préfère taire sous le soleil, à l’ombre des palmiers du plus beau village du monde… Les décisions sur l’intercommunalité, l’adhésion à TPM (Toulon Provence Méditerranée ), ou la conclusion du PLU ( Plan local d’urbanisme) restent en souffrance … Quoi de neuf donc au Lavandou ? - La maison de retraite, promise et espérée depuis tant d’années, dont la construction et gestion ont été confiées aux intérêts privés, que l’on sait philanthropes, sort de terre…- Un projet de lourde promotion immobilière privée sur notre sol, propriété communale, (7200 m² - Hôtel, centre commercial, pole médico-social, cinéma, Fast Food , parking, etc… ) dénaturant l’entrée du village, se dessine au carrefour de la Baou, sans que les lavandourains n’aient été consultés…- Le trop fameux, trop fumeux, PAE Village et sa justification pseudo sociale fort contestable (20% de logements accessibles aux actifs lavandourains et 80% de bétonnage en libre accession…) voit laborieusement le jour sous une architecture sans talent.
La mer, fille d’une nature contrariée par l’urbanisation, reprend ses droits, le sable disparait de nos plages tant appréciées mais on y réfléchit, usant dans l’attente quelques techniques palliatives, couteuses et sans garantie de succès…
Le référendum 2011 sur l’adhésion au Parc National de Port Cros est oublié. Le vœu du refus des 1904 électeurs qui se sont sentis concernés( Abstention 62.81% ) et «l’enjeu décisif pour le destin de la commune» sont passés à la trappe d’une nouvelle stratégie de politique communale. Le Parc National de Port Cros redevient discrètement fréquentable !... L’identité du Lavandou se cherche à grand renfort de certitudes et d’aménagement de rond-point,  inauguré avec  tambours et trompettes, causeries stériles et petits fours… Dauphins, station des 12 plages, des 12 fontaines, Parfums de Lumière, signé Lavandou …, s’abandonnent au chant des  baleines de Mare Nostrum, nouvelle évocation allégorique, opportunément  redécouverte, du respect de notre environnement meurtri par la cupidité des bétonneurs.
L’inventaire scientifique des ressources halieutiques est par lui contesté, mais notre premier magistrat revendique sans tousser d’être l’instigateur de la charte Pelagos, heureuse initiative franco-italo-monégasque datant de 1999 pour la protection des mammifères marins, animé par le Parc national de Port Cros, si contesté  il y a peu… Nous faudra t’il proposer la construction d’un rondpoint de la girouette, près du cimetière de nos illusions perdues ? Dernière incongruité à relater: L’année 2013 sera l’année du centenaire du Lavandou. D’autres évoquent le centenaire de la séparation d’avec Bormes Les Mimosas ! Nuance révélatrice d’un conflit de personnes qui ne concerne pas les habitants de notre bassin de vie… Borméens et lavandourains sont frères siamois devenus jumeaux.  A l’heure de la réforme des collectivités territoriales, ( qui, en toute logique, ne devrait pas être remise en cause par le nouveau pouvoir ), le rapprochement  vers les villages voisins s’imposera  bientôt dans une intercommunalité économe et constructive. Sachons raison garder. Fêtons ce centenaire avec sagesse, retenue, liesse et respect, sans exploitation électoraliste d’une différence qui n’existe pas. Le Lavandou n’est pas seul. Il n’a rien à gagner à vouloir crânement le rester. Nous n’en prenons pas le chemin.

Lavandou-ensemble-640 Lavandou Ensemble  
Une nouvelle ambition pour le Lavandou 
Arnaud Parenty, Jacqueline Pilette, Marc Lamaziere

La réponse du maire publiée dan s la revue municipale du Lavandou 2012

revue2012-bernardi.jpg

Repost 0
Published by Lavandou Ensemble - dans Lavandou Ensemble
commenter cet article
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 00:02

Lavandou Ensemble souhaite à tous les lavandourains une année 2012 remplie d’Espérance !
Depuis 1995, les scandales se multiplient au Lavandou. Permis de construire annulés, notes de frais honteuses, tourisme utopique, dette record, emprunts reportés sur nos enfants, mépris des opposants, manipulations de l’information, arrêtés municipaux fantaisistes, irrégularités de gestion, absence de projets, carence de décisions, référendum contre la protection de l’environnement, fiscalité galopante…ont ruinés la commune à votre insu. L’imprévoyance, la gabegie, l’irresponsabilité et l’immobilisme de l’actuelle équipe municipale précipitent inexorablement le Lavandou dans la régression économique.

Lavandou Ensemble défend les lavandourains privés de parole
Lavandou Ensemble représente la majorité silencieuse du Lavandou privée de parole depuis 1995 face à la mainmise clanique d’une équipe avide de pouvoir absolu.
Lavandou Ensemble est le rassemblement de tous les citoyens, sans parti-pris politique, avec une seule ambition : replacer le Lavandou dans l’harmonie sociale et la réussite économique.

Lavandou Ensemble a besoin de votre aide pour lutter contre la pensée unique
Lavandou Ensemble souhaite l’intercommunalité, la protection de l’environnement, l’emploi des jeunes, l’alternative au tourisme de masse et une meilleure organisation des services aux citoyens.
Lavandou Ensemble n’est ni de droite, ni de gauche, et veut simplement remettre au Lavandou l’équité, la justice et stopper la dette, le déficit et la division.

Pour faire gagner le Lavandou en 2014, préparez l’avenir avec nous ! 
Marc Lamazière, Jacqueline Pilette, Arnaud Parenty
2014-2020, une nouvelle ambition pour le Lavandou
lavandouensemble@orange.fr
suivez l’actualité de Lavandou Ensemble sur www.lavandou-tribune.com

Lavandou-ensemble-640.jpg 
Arnaud Parenty, Jacqueline Pilette, Marc Lamazière 
© 2012

 

Repost 0
Published by Lavandou Tribune - dans Lavandou Ensemble
commenter cet article
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 00:04

Contrairement à ce qu’annonce le maire dans la dernière gazette du Lavandou, l’opposition n’a pas déposé de recours pour faire bloquer le démarrage du chantier de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. La vérité est toute autre. L’opposition s’est, à juste titre préventif, inquiété  de la légalité du montage juridique qui lui paraissait tiré par les cheveux. Interrogé, le bureau de la Légalité de la préfecture, qui vérifie - nuance - les actes sur la forme, mais pas sur le fond, n’a rien trouvé à redire. Nous en prenons acte.
Le contexte :
Notons toutefois que le maire élude dans son propos l’objet du litige : le transfert de compétence de la Société Résidalya vers une S.C.I, créée pour la circonstance: SCI Grand Batailler Invest  (au capital de 1000€…)
Ce n’est donc pas Résidalya qui a retardé l’ouverture de chantier mais cette SCI Grand Batailler Invest qui s’y est substituée jusqu’au permis de construire...avec l’accord du maire, à sa seule initiative par courrier du 3 décembre 2010, suivi de son conseil municipal par délibération du 21 septembre 2011, faussant l’appel d’offres et lésant les concurrents malheureux…
Gazette96La SCI Grand Batailler Invest n’a pas le ducroire de la société retenue…N’oublions pas que les interlocuteurs sont avant tout des promoteurs qui ne font pas dans la philanthropie. Résidalya est elle-même filiale d’un puissant groupe-holding de promotion immobilière, le groupe Vidal. La technique des poupées russes est classique: Résidalya répond et gagne l’appel d’offres. Elle obtient dans la rédaction d’un premier bail emphytéotique, une clause discrète (article 6-7) de substitution qui, sous réserve d’accord de la commune, c'est-à-dire celui de son conseil municipal, sera bien évidemment utilisée. La commune est alors placée devant le fait accompli et prise au piège. Ce sera comme ça et pas autrement sinon, désolé,  pas de maison de retraite. Face à cette nébuleuse d’intervenants et la dilution des responsabilités, on comprend l’embarras d’une équipe municipale qui a travaillé sur le projet, posé la première pierre, et croit pouvoir se glorifier d’une promesse électorale enfin tenue…Il lui faut aller jusqu’au bout , prête à signer n’importe quoi, illégalement (?)  pourvu que le projet aboutisse. Contraint mais imprudent, le maire a signifié par écrit le 3 décembre 2010 à Résidalya son accord pour ce transfert de compétence. Il n’en avait pas l’autorité. Seul le conseil municipal en avait le pouvoir. Ce qui sera fait 9 longs mois plus tard, le 21 septembre 2011 pour se remettre dans les clous et permettre la signature le 23 septembre 2011 d’un nouveau bail emphytéotique, annulant le précédent, remanié pour répondre aux exigences hypothécaires des banques et du groupe financier qui portent le projet (9 millions €). L’opposition s’est effectivement rapproché du notaire pour l’inviter à reporter cette signature jusqu’à l’avis du bureau de la légalité de la Préfecture du Var. C’est son droit. C’est son devoir. Si la SCI Grand Batailler Invest a retardé l’ouverture du chantier, en préférant attendre la fin des délais contentieux, c’est bien qu’il y avait matière à contestation. Ne doutons pas de ses compétences juridiques dans le montage d’entreprises gigognes.
Pourquoi s’y opposer ?
Plusieurs raisons ont guidé notre démarche : c’est nous faire offense que de pérorer à qui veut l’entendre que l’opposition ne cherche qu’à enquiquiner le maire ! Le raisonnement est puéril et prêterait à sourire s’il n’avait pour conséquence  d’alerter sournoisement la population pour mettre en cause notre sens de l’intérêt général. "Voyez cette méchante opposition qui fait tout pour mettre des bâtons dans les roues et vous priver de notre belle maison de retraite !" Le raccourci est facile !
La mémoire fait défaut au maire du Lavandou. L’opposition a ferraillé durant quelques années en 2006 et 2007 pour remettre en cause la très couteuse "Résidence Service", soit disant transformable en EHPAD, (mais plus tard,  ce qui veut dire jamais…)  que la majorité voulait imposer. (délibération du 2 juin 2006 ) Par chance, deux élus de l’opposition membres de la commission, Madame D’ANTONI et Marc LAMAZIERE, ont fait preuve d’opiniâtreté et de persévérance pour exiger un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes. L’opposition d’alors s’est impliquée à juste titre, car une Résidence Service n’est autre qu’une luxueuse résidence privée pour personnes âgées, aux tarifs autrement plus élevés, réservée donc aux plus fortunés, qui ne correspondait en rien aux besoins des citoyens de notre commune.
Nous avons été finalement entendus et soutenus par  certains élus de la majorité d’alors. C’est assez rare pour le souligner. A l’approche des élections 2008, le maire sortant voulait faire vite, la promesse d’une maison de retraite n’étant toujours respectée…De sa part, qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse. Exit le projet résidence Service, ce sera un EHPAD et ne perdons plus de temps !…
champagne-tous-les-jours.jpgPar délibération du 22 mars 2007, la commune s’engage à long terme dans cette opération (Maison de retraite EHPAD) définie par la commission. Souvenons-nous que le Maire était absent le jour de la décision finale du choix du candidat. Aujourd’hui, il critique l’opposition en prétendant qu’elle fait retarder le dossier ! C’est une supercherie ! Nous avons toujours été pour la réalisation d’un EHPAD, mais avec des certitudes de réalisation et une garantie sur la compétence et le financement du candidat retenu pour une durée de 40 années. Qu’en est-il aujourd’hui ? 
Nous sommes déjà dans une situation de faiblesse face à nos partenaires intéressés. Qu’arrivera- t-il en cas de problèmes, de dédit, de défaillance, de nouvelle stratégie commerciale, d’une évolution de la  tarification des prestations, du non-respect du cahier des charges, du choix des résidents? Voilà  plus de 16 ans qu’une maison de retraite nous est promise. Nous sommes ravis qu’elle sorte enfin de terre. Nous souhaitons simplement qu’elle soit juridiquement bien encadrée pour nous éviter de possibles désillusions. Ce n’est pas le cas. Nous reprocher le retard de livraison de 90 lits, qui gèle 50 emplois n’est pas sans arrière-pensées électorales …C’est facile, populiste et méprisable.
Notre "bien curieuse" conception du bien de la communauté qui nous pousse vers "un tel degré de nuisance", selon le maire, est pourtant respectable. Nous assumons notre démarche pour défendre Le Lavandou de demain. Rappelons encore que la municipalité, propriétaire des lieux, avait depuis 1995 l’opportunité, à moindre coût, d’installer une maison de retraite autrement plus confortable aux colonies de la Drome à Cavalière…Cette prestigieuse propriété communale fut à l’époque bradée pour réduire la dette qui pèse à ce jour tout autant… 
La municipalité se félicite des conditions financières du bail emphytéotique (30.000€/an). 
A votre avis, qui paiera ? Les résidents bien sûr ! Dans ces conditions, ne nous étonnons pas des tarifs insupportables que pratiquent les établissements d’hébergement derrière lesquels se cachent d’autres appétits financiers, banques et promoteurs confondus… La vieillesse c’est du business !
Le village frère et voisin de Bormes-les-Mimosas a trouvé une autre logique financière. C’est l’Armée du Salut qui a financé et gère sa maison de retraite, opérationnelle depuis 3 ans. Donc, Marianne de plomb pour le Lavandou !

Lavandou-ensemble-640 Lavandou Ensemble  
Une nouvelle ambition pour le Lavandou 
Arnaud Parenty, Jacqueline Pilette, Marc Lamaziere
Repost 0
Published by Lavandou Ensemble - dans Lavandou Ensemble
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 00:08

Retrouvez ici le texte de l'opposition à paraitre en novembre 2011 dans les supports municipaux du Lavandou, conformément aux dispositions de l'article L.2121-27-1 du Code Général des collectivités territoriales.

Nous avons eu l’occasion à maintes reprises de dénoncer la politique du "secret" savamment orchestrée par la municipalité en place, à l’encontre de l’opposition. Cette volonté délibérée de taire ou d’interpréter la gestion communale nous place dans une situation fort désagréable : Mis devant le fait accompli, nous ne savons rien, ou nous les apprenons trop tard, sur les décisions courantes prises par le maire et son équipe. Nous sommes désinformés… et le droit à l’information nous est retiré.
La mauvaise foi régnante s’est encore récemment cachée derrière de faux prétextes pour justifier la censure de nos interventions écrites, notamment sur la dernière revue municipale, publication annuelle éditée aux frais de tous les lavandourains. La dernière mouture de cette revue de 56 pages couleur dont le tirage annoncé est de 15.000 ex. est un véritable publireportage de la politique communale. Notre texte a tout simplement disparu. Certaines vérités ne doivent donc pas être étalées sur la place publique. Elles viendraient gâcher le constat idyllique qui y est dressé… L’opposition ne peut tolérer plus longtemps que les électeurs lavandourains qui nous ont accordé leurs suffrages ne soient pas respectés. Nous avons engagé une procédure auprès du tribunal administratif de Toulon pour que cessent de tels agissements. Dans la foulée, sans que cela puisse être considéré comme une "attaque personnelle", nous déplorons que le quotidien régional puisse confier la rédaction d’articles d’intérêt général concernant la commune à un correspondant local qui cumule la fonction d’élu de la majorité. Un soupçon d’objectivité serait bienvenu. A l’évidence, c’est avant tout affaire de principe plutôt que de personne. Face à de telles pratiques, ne nous étonnons pas que le Web fasse fleurir blogs, tribunes et sites de contre-pouvoir citoyen. Rappelons ici que les élus de l’opposition sont des démocrates bénévoles, sans avantages, qui, par civisme, défendent âprement leurs points de vue pour le bien de la communauté, face à la pensée unique. Ils donnent leur temps et leur énergie. Cet engagement devrait suffire pour obtenir le respect et l’information qu’ils sont en droit d’attendre.

Lavandou-ensemble-640 Lavandou Ensemble  
Une nouvelle ambition pour le Lavandou 
Arnaud Parenty, Jacqueline Pilette, Marc Lamaziere
Repost 0
Published by Lavandou Ensemble - dans Lavandou Ensemble
commenter cet article