Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan, réélu par 153 voix d'écart, expriment leur opposition dans cette tribune.
Ensemble, refusons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995.
Ensemble,
 rassemblons le Lavandou de demain !


*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
*Jean-Laurent Félizia.
 
Stéphanie Boccard. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Bertrand CarlettiI. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Regain pour le Lavandou :
*Gil Bernardi maire

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

Le président fera une déclaration importante aux français le 28-10 à 20h (AFP)

Un reconfinement probable est à l'étude pour la région Paca après la Toussaint (FB)

Réactivation du plan Vigipirate autour des rassemblements religieux (AFP)

Boycott des produits et manifestations contre la France dans les pays musulmans (HP)

70 à 90% des pharmacies n'ont plus de stock de vaccins contre la grippe (FI)

L'application "TousAntiCovid" disponible sur smartphone est encore boudée (Ministre)

Incident diplomatique France-Turquie suite aux propos des présidents (F24)

Les communes annulent repas et colis de Noël par peur de propager la Covid-19 (FB)

L'Assemblé Nationale vote l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16-02-2021 (AFP)

Couvre-feu dans le Var à partir du 24 octobre pour six semaines (Préfet)

Brexit. La France perdra 3,6 milliards € en exportation en cas de no-deal (Euler)

Couvre-feu. 46 millions de français contraints de rester chez eux de 21h à 6h (LP)

Une amende record de 4,3 milliards € contre Google infligée en 2018 par l'UE (FI)

Google poursuivi pour abus de position dominante aux USA (HP)

Vaccins contre la grippe en rupture de stock dans 60% des pharmacies (LM)

Europe la France cotisera 26 milliards € à Bruxelles mais en recevra 40 d'aides (AN)

Facebook interdit toutes publicités ou infos contre la vaccination de la grippe (AFP)

Sécurité Sociale le déficit serait de 44,7 milliards en 2020 contre 5,4 en 2019 (Bercy)

Le virus Covid-19 a déjà muté plus de 1000 fois depuis son apparition (HP)

Confusion des statistiques par amalgame entre Covid-19 et grippe saisonnière (Twitter)

Le président de la Région Sud et son bureau épinglés pour leurs salaires exorbitants (CRC)

Une loi en préparation va obliger les maires à réguler leur surfréquentation touristique (AN) 

Tempête Alex l'urbanisation incontrôlée à l'origine des dégâts exceptionnels (HP)

Création d'un observatoire national des agressions envers les élu(e)s (AMF)

56 % des américains prédisent la réélection de Trump qui "rattrape son retard" (NYT)

Cinéma. Le streaming vide les salles de cinéma désertées par la pandémie (Actu)

440 milliards € dorment à perte sur les comptes courants des français (BdF)

L'ex ministre de l'économie J.Cahuzac ne porte plus de bracelet électronique (FI)

La France toujours championne européenne des impôts : 46,1% du PIB ponctionnés (TC)

Faute de candidat éligible en 2022 la droite L.R. tente un accord avec Macron (LFI)

La Saur aurait "offert" 2 œuvres d'art à l'ex-maire d’Annonay contre un contrat d'eau (HP)

Le Lavandou classé 76 sur 100 communes du littoral méditerranéen où il fait bon vivre (V&V)

L'Iran émet un mandat d'arrêt international contre Trump après la mort de Soleimani (HP)

Carqueiranne "Monsieur X" doit rendre à la mairie 124.634 € détournés en 2012 (CEC)

6 décembre 2018 4 06 /12 /décembre /2018 02:11

La dette, longue histoire !
Reprenons quelques chiffres. Depuis fin 1994, la dette publique du Lavandou s'élevait à 22 millions €. La nouvelle majorité municipale "Regain", élue en 1995, avait fait gorge chaude pour critiquer leur prédécesseur de cette dette abyssale.
Elle a pourtant commencé son mandat par une augmentation des taxes locales de + 42% pour les baisser de - 9% en 1996, ce qui fait tout de même une hausse de + 33%. La recette fiscale locale est donc passée brutalement de 4,4 millions € en 1994 à 6,3 millions € en 1996. Soit plus de 2 millions € de recette supplémentaire par an !!! Pour l'année 2017, cette même recette fiscale s'élève à près de 13 millions € . Elle a doublé en vingt ans !

Pour quelles réalisations structurelles ?

Aucune, malgré toutes ces rentrées fiscales ! La commune se trouve toujours anormalement endettée. Fin 2017, la dette est encore de 11,8 millions € + 2,3 millions € de l'ex-SIPI (dont le maire fut aussi président) - soit 14,1 millions € - bien au dessus des communes varoises équivalentes. Par exemple, La Londe ou Bormes ont une dette d’environ 10 millions € avec bien plus d'habitants.

Quels intérêts versés aux banques entre 2000 et 2017 ?
Ce n’est pas moins de 13 millions € d’intérêts que le contribuable a déjà payé pour enrichir les établissements prêteurs. Alors que l'équipe "Regain" avait promis de liquider la dette en contrepartie de son arbitraire augmentation fiscale de + 44% dès son arrivée.

Aujourd'hui, fin 2018, le maire se glorifie, au dernier conseil municipal, d'avoir fait un effort inégalé de gestion publique, annonçant une dette de 10,4 millions € (oubliant toujours au passage la dette de l'ex-SIPI), donc en réalité 12,4 millions € à fin 2018.
De plus, le maire clame haut et fort que la commune réalise des excédents budgétaires tous les ans (2,3 millions € en 2017, mais seulement 1,6 million € pour 2018). Une tarte à la crème de fonctionnement comptable qu'il pratique à chaque exercice par simple artifice de report sur l'année suivante.
Ce qui veut dire, qu’en 12 mois glissants, la gestion municipale dissimule aux citoyens 
un véritable déficit de -700 000 €. Ce n'est pas de cette façon que l'équipe "Regain" fera baisser la dette du Lavandou, fanfaronnant chaque fois qu'elle fait un excédent budgétaire sans en calculer le vrai déficit courant.

Le Lavandou est une ville riche ! s'exclame le maire. Alors comment se fait il qu'il continue de brader les terrains communaux ? Encore cinq lors du dernier conseil, pour tenter de réaliser des investissements... invisibles.
Comme le pharaonique "complexe cinéma". 3 salles (où une seule aurait été suffisante), toujours en recherche d’exploitant motivé mettant 4,5 millions € d’équipement sur la table. Le maire précise d'ailleurs au conseil municipal "que ce complexe sera réalisé dans la mesure où la commune aura vendu pour autant de biens communaux"... pour éviter l'endettement.
C'est l'arlésienne qui rejoint le parking souterrain du soleil, la piscine, l'eau thermale et bien d'autres annonces municipales faites depuis plus de vingt ans !!!

Donc, avis aux acheteurs, c'est le moment de faire des affaires au Lavandou ! Le maire a même le culot de soutenir, que le "complexe cinéma" ne coutera rien aux contribuables. Il vend tous les bijoux de famille, mais n'a toujours pas compris qu'ils appartiennent d'abord aux Lavandouraines et Lavandourains.

Mais, peut-on rembourser la dette sans croissance alors que le tourisme – unique source de revenus - s’essouffle ? C’est là que s’invite le béton visant à accroître une population fiscale de résidences secondaires déjà bien trop pesante (73,4%) dans la fréquentation estivale.
La méthode de la majorité municipale "Regain" est un équilibre budgétaire diabolique, sans volonté, ni imagination, sanctionnant les administrés de tous les maux modernes : environnement, qualité de vie, emploi pérenne, saisonnalité, stationnement…

Finalement, ce sont encore les contribuables qui règleront l'addition finale de cette "coquille" vide.

Année Intérêts versés Dette
  aux banques millions €
2008  843 143 € 18,7 M€
2009  775 908 € 17,6 M€
2010  690 164 € 17,5 M€
2011  667 707 € 16,3 M€
2012  650 025 € 15,5 M€
2013  584 032 € 15,3 M€
2014  532 488 € 15,3 M€
2015  497 985 € 13,2 M€
2016  450 586 € 13,0 M€
2017  408 535 € 11,8 M€
     
2008 à 2017  6 100 573 € Recette parkings payants
Intérets versés soit 610 000 € par an 390 000 € 2017
     
2000 à 2007  6 900 000 €  
Intérets versés  soit 860 000 € par an  
     
  Baisse de la dette effective depuis 2008
  Aucune volonté de baisser la dette avant 2008 

 

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2018 4 12 /07 /juillet /2018 00:34

Var Matin du 12/07/2018
Ils s’y prennent tôt, très tôt même, mais l’essentiel sera d’être premier à l’arrivée. Alors que les prochaines municipales se tiendront au printemps 2020, deux visages lavandourains – Jean-Laurent Félizia et Franck Giorgi – ont d’ores et déjà pris place sur la ligne de départ. Tout du moins pour bâtir les fondations de leur future campagne.

Jean-Laurent Félizia, le premier, n’est pas un inconnu dans le combat électoral. Déjà en lice en 2014, il est aujourd’hui conseiller municipal d’opposition, " mais pas intéressé par les débats houleux. Si des bonnes décisions sont proposées dans la commune, je les vote " explique-t-il.
" Pour 2020, nous allons proposer une liste de rassemblement transpartisane. Ma couleur politique c’est Le Lavandou ajoute-t-il. Je ne souhaite pas rentrer dans le débat stérile et contre-productif."
La liste La Ville heureuse, est construite " autour de jeunes et moins jeunes qui veulent donner une impulsion pour les deux prochains mandats"
Depuis plusieurs mois, son équipe travaille sur une " une stratégie de construction. Nous avons créé neuf groupes thématiques pour apporter une vision, des compétences.
Une soixantaine de personnes travaille sur le fond des choses, en bon gestionnaire, avec une grosse consultation de la population.
Notre vision est basée sur l’action et le dialogue. On veut donner envie aux gens de se sentir concernés sur les projets de la ville qui ne doivent pas être de l’utopie. On défend un aménagement du territoire qui serve la collectivité ".
Et d’ajouter: " Ce mandat m’a beaucoup servi pour comprendre le fonctionnement d’une commune."

Franck Giorgi, lui, n’a pu, pour des raisons familiales, s’engager dans la course en 2014. Mais depuis 2016, ce chef d’entreprise de 43 ans a la tête tournée vers l’échéance de 2020.
Celui dont les gens ont parfois du mal à mettre un visage sur ce nom a lancé un tract au mois de juin pour " se présenter " L’annonce des projets viendra plus tard. "On a les grandes lignes explique-t-il. Mais des lignes on peut en rajouter. Et je n’ai pas envie de donner des idées à tout le monde sur des projets qui me tiennent à cœur."
Sa candidature Franck Giorgi la propose pour "faire bouger sa ville." avec Lavandou renaissance
"J’ai vu des initiatives novatrices dans les mairies dans lesquelles je suis intervenu par mon métier. Ici rien ne bouge. Il y a une mono-vision de la politique au Lavandou, il n’y a eu aucune avancée, aucune infrastructure créée depuis 22 ans et plus d’envie de la part du maire" juge-t-il.
"Mon objectif est de faire bouger Le Lavandou et de remettre les choses à plat. Imaginer qu’il existe une économie en parallèle du tourisme qui restera, bien sûr, l’économie principale du Lavandou. Je souhaite la création d’entreprises autre que dédiées au tourisme, ce petit plus pour la ville qui nous manque... Ceux qui aspirent à autre chose que le tourisme doivent s’exiler", regrette-t-il.
Et même niveau tourisme, Franck Giorgi veut offrir "d’autres perspectives, renouveler, et en parallèle, créer de nouveaux segments économiques." à ce jour, la moitié de sa liste, qu’il considère de divers droite, est bouclée, "pas une liste de copinage, précise Franck Giorgi. J’ai essayé de trouver des personnes compétentes et influentes"

La bataille est lancée...

Partager cet article

Repost0
11 juin 2018 1 11 /06 /juin /2018 08:58
2020 c'est demain !
2020 c'est demain !

Partager cet article

Repost0
28 mars 2016 1 28 /03 /mars /2016 23:17

Comme évoqué sur ce blog, il y a quelques jours, j’ai le plaisir de vous informer de ma candidature à la prochaine élection municipale de notre chère commune sous la liste que je souhaite créer « Lavandou Renaissance ».

Certains diront que 4 ans avant l’échéance c’est un peu tôt, je suis persuadé qu’il faut bien 4 ans pour cerner l’ensemble des problèmes et des demandes et y trouver des solutions.

Je pense qu’il est important pour un tel projet de fournir quelques éléments plus personnels.

Certains m’ont déjà vu poster ici sous le pseudo « Sons of Liberty ».

J’aurai 45 ans le jour des prochaines élections. Fils de commerçant, descendant d’une des plus vieilles familles du Lavandou (Cavatore) et d’une des plus vieilles familles de Bormes (Giorgi), papa de deux enfants, j’ai grandi au Lavandou et poursuivi mes études à Toulon puis Paris.

Ingénieurs des Arts et Métiers, mon parcours professionnel m’a permis de découvrir pendant huit ans la France entière avec pour principaux interlocuteurs les communes, les DDE et les DIREN, au travers de la gestion de projets départementaux sur des système d’alertes à la population (Risques de crues)

Trop loin de mon Lavandou natal et de sa Grande Bleue et aimant le challenge, j’ai choisi de créer ma propre société il y a 7 ans afin de m’assurer sous deux ans un retour sur la région dans les meilleures conditions.

A nouveau Lavandourain, depuis 5 ans maintenant, je constate amèrement la stagnation de notre village et l’absence totale de politique communale tournée vers l’avenir. La gestion globale se faisant à la petite journée, notre commune prend quotidiennement et inexorablement du retard sur nos voisins directs et il devient urgent de faire quelque chose.

Je ne fais pas parti de ceux qui pensent qu’absolument tout ce qui a été effectué depuis quatre mandats est totalement critiquable. Les meubles ont été relativement sauvés, mais pour combien de temps encore? L’attentisme mène rarement à quelque chose de bon.

Le Lavandou a besoin d’une nouvelle donne, d’une nouvelle vision plus contemporaine de son avenir afin de rattraper son retard sur ces voisines (certaines autrefois loin derrière) et redevenir l’une des perles du littoral Varois, en étant précurseur plutôt que suiveur.

Cette évolution ne peut passer outre le tourisme. Une manne que beaucoup de communes bien moins loties nous envient, mais celui-ci n’est qu’un moyen et non une finalité en soi, ce qui semble avoir été oublié depuis quelques années.

Le Lavandou doit devenir beaucoup plus attractif pour les entreprises afin de les faire venir sur notre territoire et pérenniser notre avenir, celui de nos jeunes et de nos moins jeunes.

Quelques-uns demanderont mon étiquette politique. A ceux-là je répondrai que je suis plutôt de droite, mais rattaché à aucun parti politique en particulier. D’ailleurs cette question est pour moi hors sujet dans la gestion d’une commune. L’objectif réel doit rester l’épanouissement de l’ensemble de ses habitants au travers du respect des lois de la République.

Je ne manque pas d’idées pour réussir un tel projet, mais comme tout à chacun je ne suis pas un « monsieur je sais tout ». Je suis ouvert à toutes les idées permettant d’inscrire le Lavandou dans un avenir plus dynamique. Toute personne voulant me contacter ou me rejoindre est bienvenue.

Ensemble sortons le Lavandou de sa torpeur lancinante !

Franck GIORGI

lavandou.renaissance@gmail.com

Partager cet article

Repost0