Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan, réélu par 153 voix d'écart, expriment leur opposition dans cette tribune.
Ensemble, refusons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995.
Ensemble,
 rassemblons le Lavandou de demain !


*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
*Jean-Laurent Félizia.
 
Stéphanie Boccard. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Bertrand Carletti. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Regain pour le Lavandou :
*Gil Bernardi maire

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

Vaccins partiellement efficaces aux 3 variants Covid qui se propagent (VM)

Troisième reconfinement probable en mars malgré la chute économique française (F24)

+25,5 milliards € sur le livret A agace Bercy qui cherche comment les faire ressortir (BDF)

Ecologie. Le retour des USA dans les accords de Paris est signé (Fox)

QR code en projet pour ouvrir les portes des commerces et tracer les "cas contact" (FI)

Vaccin Covid . les files d'attente s'allongent faute de doses en France (HP)

Eurostar filiale à 55% de la SNCF pourrait déposer le bilan après -82% de son CA (ES)

Après la liberté d'informer, la liberté associative attaquée par un projet de loi (FI)

9 mosquées fermées pour non conformité à des normes de... sécurité (ministre)

La France franchit le cap des 70.000 morts de la Covid-19 (SPF)

Le Conseil d'Etat interdit la surveillance par drones policiers des manifestations (LCI)

Loi "sécurité globale" les français en colère protestent dans la rue (HP)

8 français sur 10 préfèrent un reconfinement qu'un couvre-feu à 18 h (Elabe)

Electricité nouvelle augmentation des tarifs +2% début février (Gouv)

Marseille 12.000 personnes sans ressources vivent dans la rue (115)

Urgence faillites un numéro Vert 0.800.94.25.64 mis en place par Bercy (TC)

Le cannabis récréatif déjà autorisé en 2019 pourrait être légalisé en France (CJE)

Le passeport vaccinal toujours à l'étude sur sa légalité par le Conseil d'Etat (CC)

L'inceste pratique répandue dans notre pays "n'est pas une infraction pénale" (Sénat)

France grippe aviaire + de 200 000 canards abattus, 400 000 en passe de l’être (SO)

Un français sur quatre victime directement de dépression (Actu)

Les français quittent massivement les villes pour les campagnes (Fnaim)

Cinéma. 1/3 des salles ferment après des pertes de 70% en fréquentation (CNC)

L'Etat français n'a plus d'argent pour imposer un 3ème confinement (FB)

Tous les vélos devront avoir une identification contre le vol au 1er juillet 2021 (APIC)

300.000 français en abandon social absolu et 3,6 millions de SDF (PFDP)

Toulon Métropole classée en 17ème position sur 20 en qualité de vie (PA)

Les citoyens pourront continuer à filmer et diffuser les images des forces de l'ordre (Brut)

Plainte au pénal "pour mise en danger d'autrui" contre 400.000 "dos d'âne" illégaux (LF)

France la pauvreté progresse de +37% avec 10 millions de pauvres en France (WK)

12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 00:09

main stop

12-03-2012. Selon le Rapport d’observations de la Chambre Régionale des Comptes du 28-11-2010, l’affaire SDIS repose sur des chiffres transmis par le maire du Lavandou.

…/…Le SDIS avait demandé aux communes du Var de lui communiquer des données relatives à leur population notamment la population estivale, propres à asseoir leur contribution respective. La réponse du maire du Lavandou, du 2 septembre 1998, à ce questionnement avait été "population INSEE: 5.500 et population journalière totale en période estivale (résidents et hébergés): 120.000 "
Dès la réception de sa première contribution, en 2001, la commune avait contesté son montant l’estimant trop élevé au regard d’une population réelle nettement inférieure. Le tribunal administratif de Nice, dans une décision du 24 novembre 2006, estimant que le SDIS ne pouvait pas justifier le chiffre de 120.000 habitants, pourtant communiqué par la ville, avait annulé les titres des exercices 2001 et 2002 ainsi que ceux des deux premiers trimestres de 2005. 
Le 30 juin 2008, la cour administrative d’appel de Marseille a rejeté le recours en annulation de cette décision formé par le SDIS du Var. Le tribunal administratif de Toulon, par plusieurs ordonnances du 12 novembre 2009, avait pris acte du retrait par le SDIS du Var des titres exécutoires de 2003 à 2009 (uniquement pour les trois premiers trimestres). Le tribunal administratif de Nice dans sa décision précitée analysait la situation en rappelant que même si la commune avait pu évaluer sa population estivale à 120.000 habitants elle avait ensuite reconnu qu’il s’agissait d’un chiffre exceptionnel atteint seulement certains soirs d’été (feu d’artifice). Selon cette décision, la commune compterait de 45.000 à 48.000 habitants en été pour une population permanente de 5.508 habitants les autres mois de l’année. 
L’arrêté préfectoral du 6 mars 2000, surclassant la commune, indiquait une population estivale de 44.942 habitants et une population moyenne de 24.360 habitantsSelon la juridiction administrative, un rapprochement avec les consommations d’eau potable, la production d’eau usée et le volume d’ordures ménagères, en 2003 et en 2004, ne permet pas de conclure que la population estivale atteindrait 120.000 habitants. 
Selon le SDIS, la commune ne peut pas prétendre ne pas avoir eu connaissance des clés de répartition et des modalités de calcul approuvées lors du vote de la délibération du CASDIS du 7 octobre 1998 puisque le recueil des actes administratifs du SDIS était adressé chaque semestre à chaque commune. Elle a également eu connaissance de sa population estivale telle que retenue dans le SDACR au moment où la préfecture du Var lui a transmis son recueil des actes administratifs. Mais, dans son mémoire en réponse, la commune a indiqué qu’elle contestait les données retenues et non pas la clé de répartition ou la méthode de calcul. Dans cette délibération, l’annexe 1, précisait que la population prise en compte était celle de la fiche DGF 1998 (de chaque commune), à savoir population INSEE, à laquelle sont ajoutées les résidences secondaires qu’enfin, la population estivale était celle mentionnée dans le SDACR. Le calcul de la population réelle résultait alors de l’équation suivante : [(population INSEE * 10) + (population estivale * 2) / 12. La commune avait alors déclaré à tort une population estivale de 120.000 habitantsROD SDIS DU VAR 24/50 
En définitive, les titres des années 2001 à 2008 ont été annulés en 2009 à hauteur de 7.385.371€ (mandats d’annulation n° 6021 à 6052) et des titres nouveaux ont été émis à hauteur de 6.476.854 € pour lesquels demeure un reste à recouvrer de 319.265 €, au titre de l’exercice 2008. A ce jour, la commune conteste à nouveau chacun des titres émis trimestriellement. Des frais de contentieux non négligeables sont donc ainsi comptabilisés par les deux parties. La commune du Lavandou devrait être invitée à mieux expliciter les critères qui, selon elle, seraient les plus représentatifs pour asseoir les contributions communales…/…

 

22-12-2011
main stopVoilà plus d'un mois que nous avons connu les dernières fortes pluies ! Heureusement les conséquences ont été limitées par la vigilance des citoyens. A Cavalière, le nettoyage des routes, des embacles, des rus et des cours d'eau ne semble pas être la priorité des services techniques, sous ordre de l'adjoint aux écarts aux abonnés absents... Ainsi certains citoyens sont contraints de prendre eux-mêmes les choses en main dans la plus grande indifférence municipale...003.JPG

 

 


31-10-2011

main stopLa mairie du Lavandou est en défaut de remboursement des commerçants du Quai Baptistin Pins pour leurs travaux engagés dans le cadre du plan Fisac (Fonds d'Intervention pour les Services, l'Artisanat et le Commerce). Ce plan est une participation financière de l'Etat mais aussi de la mairie pour améliorer les vitrines et abords extérieurs des commerces .

Différentes phases permettent le dépôt de dossiers avec devis des travaux, terrasses et ouvertures à effectuer, puis de les transmettre en mairie à charge pour elle de les traiter. La somme à laquelle les commerçants ont droit représente 30% des devis déposés pour accord ainsi qu'un apport de la mairie non précisé, mais dont le montant est équivalent selon les textes en vigueur. 
Pour les commerçants du Quai Baptistin Pins, 3 phases étaient à respecter impérativement - car le plan Fisac se réalise par déblocage successifs des fonds - toutes dépendantes de l'accord de la phase précédente. Ainsi la phase 2 n’est engagée qu’après l’accord sur la phase 1 par le Fisac, idem pour la phase 3. 
Or, le maire du Lavandou a fait effectuer les travaux relatifs à la phase 3 sans se préoccuper des règles du Fisac et découvre un peu tard que ses services n'ont pas fait leur travail, puisque le dossier final phase 2 incombant à l'équipe précédente n'a jamais été déposé au Fisac. Comme à son habitude, le maire essaie de faire "porter le chapeau" à l’ex-animatrice qui n'a aucune responsabilité sur le fonctionnement municipal. Ainsi, la remise des documents préalables phase 2 avait bien été faite en son temps par elle à la mairie, mais jamais traitée (information confirmée par le Directeur des services fin 2010 et par mail reçu du Fisac le 30 septembre 2011). De ce fait, le maire devant "l'oubli" de ses services cherche à masquer son incompétence, trouvant un bouc émissaire en la personne de l’ex-animatrice. Ceci est une mystification insupportable et démontre son incapacité à proposer une quelconque solution. De plus, en mettant fin unilatéralement au contrat de travail de la seule personne ayant la connaissance du Fisac et qui aurait pu arranger l'affaire, le maire bloque la démarche auprès de cette institution.
En résumé, le dossier phase 2 a bien été déposé à la mairie en son temps, mais enterré pour une raison inconuue, malgré les relances permanentes de l’ex-animatrice. En conséquence, le dossier complet phase 3 avec les factures ne peut être déposé au Fisac. Tout serait déjà intégralement terminé si la mairie avait fait son travail correctement.
Cette explication, rétablit la vérité des faits et toute autre interprétation n'est que mensonge. Si les commerçants concernés n'obtiennent pas ce qui leur a été promis, ils doivent s'adresser directement au maire, qui est responsable de cette situation et seul habilité à faire le nécessaire, pour qu'ils essaient de récupérer la partie financière promise par la municipalité.


30-05-2011

main stop

Le maire du Lavandou a commis une manipulation hors norme de l’opinion à l’occasion du référendum du 22 mai 2011 sur l’extension du périmètre de Port-Cros.
Acte 1
Le cumulard maire du Lavandou est aussi Président du syndicat des élus du littoral varois. Il lui fallait mener la fronde contre l’Etat pour resserrer les rangs de ses adhérents et montrer l’exemple afin de ne pas risquer un débordement par le maire d’Hyères, candidat à la succession de cette présidence et à l’initiative d’un nouveau syndicat plus ouvert… Mais il lui fallait aussi laver l’affront répété des fonctionnaires de Port-Cros à son encontre et la mise en minorité des élus du littoral au conseil d’administration de Port-Cros.
Acte 2
Seul, il ne peut rien faire. Il lui faut donc légitimer sa position par le soutien de son Conseil municipal – ou plutôt de l’association Regain - toujours prête à en découdre sur ordre. Chose faite le 11 février 2011 où il est décidé de consulter la population par référendum, histoire de faire monter les médias… qui n’y apporteront aucun écho !
Acte 3
La médiatisation locale est pour lui un jeu d’enfant et l’argent du contribuable est disponible (4000 € d’après lui – certainement 3 à 4 fois plus d’après nos calculs) pour défendre sa «  noble cause ». Habilement, 4 réunions d’information sont montées à la hâte dont 3 clairement orientées sur le NON, puis une Gazette spéciale (au frais du contribuable ) est éditée, enfin un habile courrier électoral dont la partie Port-Cros est un montage tiré d’internet, à l’insu des intéressés. Entre temps un député iconoclaste accourt des Pyrénées Orientales pour défendre le « courage » du maire tandis que le député auteur de la loi est précipité contre son gré dans le traquenard d’une salle hostile, déjà chauffée par 2 réunions partisanes contre Port-Cros.
Acte 4
Le 22 mai 2011, seulement 37,19% des lavandourains se déplacent pour voter massivement NON. Pendant que Regain jubile, le maire, qui lui, fait grise mine, se dépêche de communiquer sur les 88,92% de NON qui, selon lui, marqueront un coup d’arrêt à ces prétentieux fonctionnaires parisiens… Pourtant il n’y a pas de quoi pavoiser…
Acte 5
Observateur silencieux, l’Elysée n’a rien dit mais n’en pense pas moins sur l’audace de cette attaque qui vient de ses rangs. D’autant que l’auteur de la loi des parcs nationaux est un ami du président qui l’accompagne souvent dans ses déplacements, comme celui de Bormes, le 19 mai, veille du référendum. Le maire n’a pas été invité à profiter de ce podium pour s’exprimer sur le sujet du référendum. Motus et bouche cousue !... Le président n’a pas eu un mot pour Le Lavandou et son actualité. Il a félicité les maires de Bormes et de La Londe, sans un regard pour celui du Lavandou.. Tout cela se réglera le moment venu, murmure-t-on, dans les rangs de la majorité.
Epilogue
En réfléchissant un peu, les lavandourains se rendront compte qu’ils ont votés pour rien puisque la charte, qui sera soumise à enquête publique, avant le vote des communes concernées n’est pas encore écrite, ni même débattue. Le maire du Lavandou s’est ainsi distingué dans un dossier prévu en 2015, après les municipales, sur l’extension du Parc national en occupant une position à contrecourant de l’opinion nationale. Cette mise en scène a été négligée lors de son choix de rejoindre l’intercommunalité située à l’Est, que le préfet s’est empressé à juste de titre de replacer à l’Ouest… ou d’ouvrir de nouveaux emprunts plutôt que de rembourser une partie des 17 millions € que doit encore la commune aux banques
Et maintenant ?
L’onde choc du référendum n’est pas encore perceptible. Ce vote de mi-mandat a été un cadeau pour les opposants du maire avec des informations précieuses sur la méthode et sur l’électorat. Il a aussi permis de nouer des alliances utiles pour le moment venu. L’opposition a repris ses marques et tisse son réseau au sein d’un pouvoir de plus en plus contesté. Laissons le temps au temps… 

 

11-04-2011
main stopLa fermeture de trois classes au Lavandou par l’inspection  académique reflète 16 ans d’immobilisme  de politique municipale en faveur des jeunes, l’accession aux logements et  la création d’emplois . Le maire du Lavandou ne peut qu’apprécier son bilan d’errements et de manque d’ouverture aux autres, depuis  trois mandats. Il démontre les limites de son pouvoir absolu, muselant l’opposition, maltraitant les récalcitrants, estant en justice à tout va. Il a divisé chaque jour un peu plus les citoyens  empêchant l’harmonie et la prospérité au profit d’un clan de privilégiés, applaudissant à toutes ses décisions contre productives. Aujourd’hui, il tente tardivement de faire illusion sur l’arrivée prochaine (dans 3 à 5 ans)  de 200 à 300 enfants avec le PAE Village dont la première pierre serait posée en septembre…2011 !  ou d’une future maison de retraite,  avec une cinquantaine d’emplois. Avenir brillant de perspectives pour une commune comptant déjà 30% de retraités parmi sa population et bel écran de fumée destiné à masquer l’absence de projets structurants depuis 1995 au Lavandou. Indignons-nous sur la façon résignée de communiquer du maire qui devrait plutôt organiser une pétition, une manif (qu’il laisse à la FCPE83), un appel sur Facebook ou une campagne de presse  pour faire plier l’Académie. Aujourd’hui, son intercommunalité vers l’Est paraît bien superflue face à l’Education Nationale. Pas comme son référendum contre Port-Cros qui peut lui rapporter des électeurs qui lui ressemblent. 


08-04-2011
main stopUn élu "Regain" est propriétaire des murs d'un" établissement de bains de mer " (selon l'expression consacrée par le maire du Lavandou), à Cavalière, au pied du fameux Cap Nègre. Cet établissement de bonne notoriété a brulé voilà déjà quatre années dans des circonstances qui n'ont jamais été élucidées. Le même établissement, entièrement reconstruit et reloué depuis, vient d'être victime de la proie des flammes dans la nuit du 7 au 8 avril , vers 2h du matin, suivi d'une forte explosion , qui a soufflé l'entièreté des installations...Triste spectacle d'une vie de travail anéantie en quelques secondes ! Racket, vengeance, intimidation, assurances,  accident ? A l'heure ou nous écrivons ces lignes, nous n'en savons rien. La gendarmerie fait son travail et ne nous avancerons pas sur les hypothèses... Tout cela fait un peu désordre sous l'éclairage de notre gestion municipale idyllique  et ne donne pas une très bonne image de notre commune juste avant la saison ! Rappelons que voila deux ans, la mafia russe dessoudait à l'arme lourde, un de ses représentant patenté sur une plage du centre-ville au Lavandou ! A quelques dizaines de mètres de la résidence de villégiature présidentielle, cette nouvelle explosion  fait désordre ...Au pays de Bisounours et de Candy, la réalité semble moins jolie, dans le plus beau village du monde...

IMG_2552.jpg IMG_2551.jpg IMG_2553.jpg

 

07-04-2011
main stop
Si la saison touristique parait bien engagée pour les communes voisines, le Lavandou est toujours à la traine en ce début d'Avril 2011, ce qui devient très préoccupant pour les professionnels en plein désarroi, qui restent sans véritable promotion de la commune depuis la saison passée. Le système de réservation en ligne n'a pas convaincu les hébergeurs sollicités à toujours payer plus,  choqués de verser un pourcentage sur le chiffre d'affaires  apporté par un Epic qu'ils financent déjà par la fiscalité locale. Ceux d'entre eux qui, bon gré, mal gré, ont accepté n'obtiennent pas les résultats escomptés. Pourtant les "états généraux du tourisme" d'octobre 2009, mis en scène par la municipalité, questionnaire et sondage orientés à l'appui, devaient faire révolution magistrale en accouchant  de cet établissement public industriel et commercial, confié à l'adjointe au tourisme et à l'animation, épaulée d' un directeur, spécialiste des sports d'hiver, et d'un aréopage de 9 élus Regain et de 7 professionnels locaux, suivi d'une dotation budgétaire de 450.000€, directement financée par la commune en attendant le relais de la taxe de séjour...Cerise sur le gâteau, le recrutement de prestataires, étrangers au village et à son économie, venus de Grenoble, pour assurer la publication des éditions de l'OT ainsi que la régie publicitaire à nos yeux illégale pour fait de concurrence déloyale à l'encontre des entreprises privées du village, a fini par agacer les "partenaires" cochons de payants.  Un magnifique pied de nez aux prestataires locaux, efficaces et tenant pignon sur rue ! Le budget explose déjà ! Il y a fort à parier que le budget 2012 de cet Epic approchera le million d'euros. L'association Lavandou Tourisme, moribonde malgré quelques tentatives d'acharnement thérapeutique s'est éteinte silencieusement dans l'indifférence générale. Petite bombe atomique locale, une autopsie de sa dépouille irradiée est en cours par la Chambre Régionale des Comptes, dont nous ne connaitrons les conclusions que dans quelques mois...la montagne accouche donc d'une souris de laboratoire.  L’apprenti laborantin maire du Lavandou joue à  la roulette russe sur ce dossier depuis 18 mois, alors que tout semblait devoir réussir. Tout comme l'Union des commerçants, il reste le maitre d'œuvre  omniprésent qui refuse de déléguer ses pouvoirs et veut tout décider. Tant de retards, de tergiversations, de pilotage à vue d'un pouvoir autocratique devient criant d'inefficacité.

05-04-2011

main stopProcédure d'attribution d'exploitation des plages . Toujours dans l'attente !... La commission de délégation de service public pour l'attribution des sous concessions des lots de plages s'est réunie le 14 février et  rendu procès verbal de cette réunion qui attribue les   lots :  8 Cavalière  - 1 Cavalière  - 7 Cavalière - 3 Aiguebelle -  4  Aiguebelle  - 6  Cavalière  - 1 Layet -  9 Cavalière -  2 Aiguebelle -  3 Cavalière -  2 Cavalière -  5  Cavalière - 1 La Fossette 1 Aiguebelle . Au 5 avril 2011 , ces attributions n'ont toujours pas été votées par le Conseil Municipal , ce qui interdit aux différents attributaires de préparer sereinement  leur saison, d'engager le personnel, les  frais et travaux d'aménagement pour enfin s'installer.  Il serait grand temps de prendre conscience  que les délégataires de" service public", statut passe-partout , servent les intérêts de la commune  et soient enfin respectés, et non pas traités comme la dernière roue du carrosse. Ils sont 14 dans l'attente  et l'inconfort moral ...Ce retard à la présentation des choix  de cette  commission aux élus du Conseil Municipal cache t'il quelque embarras au maire du Lavandou en fonction de candidatures non retenues ? Un peu de patience, nous savons tous que le favoritisme relationnel n'existe pas au Lavandou. C'est une légende  entretenue par cette vilaine opposition, toujours si prompte à tout critiquer ...

30-03-2011
main stopPas de petit train des plages au Lavandou pour la saison 2011 ? Par la faute du maire et la cupidité de l'ancien exploitant au détriment du créateur, Le Lavandou a perdu, le ravissant petit parc de loisirs du bassin Beaumont à Cavalière, où les enfants pouvaient piloter, seuls  ou en famille, un véritable petit bateau électrique. Il n'y aucun candidat à la reprise de cette activité, pourtant fort appréciée des estivants. Ce même exploitant n'a pas souhaité renouveler sa candidature pour l'exploitation du Petit train des plages , faute de parking nocturne en ville... Même constat: pas de candidat retenu... Il y a fort à parier que, malgré la relance dans l'urgence, de la  procédure,  la commune soit privée de Petit train des plages pour la prochaine saison. Dommage ! Le succès, malgré des tarifs trop élevés, était au rendez vous et le service rendu très utile à la commune. A vouloir trop gagner, on finit par tout perdre ! Retour de manivelle ! A vouloir tout régir, le maire du Lavandou impulsif hyper actif, s'est lamentablement planté !... mais ce n'est jamais de sa faute !

29-03-2011
main stop"Inutile et scandaleux ! " c’est en ces termes que les élus de la majorité ont accueillis à Paris l’information sur le référendum du Lavandou décidé par le maire UMP Gil Bernardi, opposé à l’extension du Parc National de Port-Cros. Et d’ajouter "...nous n’avons pas besoin d’un agitateur dans notre famille. Cet élu est en marge de la majorité départementale et de sa famille politique. Les communes concernées par l’extension du Parc National seront démocratiquement consultées en leur temps. Nous demandons au Préfet de ne pas autoriser cette dérive scandaleuse". Les maires des communes voisines ont été priés de ne pas imiter cette initiative, jugée comme une provocation contre le plan environnement du gouvernement

04-03-2011

main stopJe vais casser la baraque ! C'est, sans aucun doute, le raisonnement du propriétaire des murs de l'Hôtel Restaurant " Les sables d'Or à Saint Clair. Le 16 février dernier, une simple déclaration de travaux est déposée aux services de l'Urbanisme de la commune...( N°08307011H0017). A ce jour, 4 mars , elle est toujours en instruction et dans l'attente de réponse d'accord ou de refus... La politique du fait accompli  - en toute impunité -  est bien plus rapide et efficace que l'attente contraignante d'une décision administrative des services de l'Urbanisme... Donc, je casse tout, je démolis, je reconstruis et j'emm… tout le monde...on verra après ! et d'assurer à la cantonade "Le maire ne peut rien me refuser, c'est mon copain" (situation déjà connue au garage du rond-point de la Saint Glin Glin ...). C'est ainsi qu'à Saint Clair, l'Hôtel Restaurant des Sables d'Or se retrouve sans toiture, ni charpente, sans fenêtres ni murs intérieurs depuis plusieurs semaines. On déplore un bombardement de la dernière guerre? Pas du tout. Vous n'y êtes pas ! Entre autres délits, on constate : pas de permis de démolir, pas de permis de construire. Un changement de destination de l'immeuble.  (transformation en appartement), percement de nouvelles ouvertures. Sécurité du chantier inexistante malgré la réception de clientèle du restaurant toujours ouvert, ( Bail commercial en cours, locataire gravement lésé...). Ça se passe comme ça au Lavandou !

Partager cet article

Repost0
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 00:05

29-02-2012. mise à jour.
Grand désarroi à l’Union Interprofessionnelle du Lavandou…Suite à deux réunions successives et faute de combattants intéressés au renouvellement du bureau de l’association des commerçants, ainsi qu’à la promotion, sous tutelle municipale, des commerces du village, le maire - notre gentil organisateur - invite l’association qui ne compte plus qu’une vingtaine d’adhérents, à jour de leur cotisation, à se réunir à nouveau sous quinzaine. mondialisation-copie-1.jpgUn programme des animations y sera proposé pour la prochaine saison… Braderie, loto et vide greniers… Que du lourd !
  L’association devrait recevoir le renfort d’une responsable détachée du personnel municipal pour cette mission… L’office de tourisme n’est pas loin… Son sémillant directeur ne s’étonne-t-il pas de constater que le tissu économique  du plus beau village de France n’arrive pas à se fédérer ? [+de 500 commerces au Lavandou ! ]. Une fois de plus, le maire ne perçoit pas le dépit des commerçants de la commune qui ne supportent plus ses foucades, blocages et crises d’autorité. Plutôt que de vouloir tout régir et contrôler, la sagesse serait plutôt d’accompagner les initiatives au lieu de les contrarier. Encore faut-il pour le comprendre, connaître les affres de la gestion d’une entreprise privée. Ceux du  remboursement des fonds Fisac par exemple, promis mais toujours bloqués…Le robinet des facilités bancaires pour les commerçants n’a pas le même débit que celui du financement public, assuré d’être remboursé avec étalement par les administrés, sans risque pour son manipulateur. Les commerçants n’attendent plus rien de celui qui se croit propriétaire du village. Ils ne veulent plus perdre de temps dans des réunions stériles et préfèrent consacrer individuellement leur énergie au devenir de leur affaires.  C’est clair. C’est dommage mais c’est la réalité. L’opposition n’y est pour rien !

06-04-2011. UIL les absents ont toujours [forcément] tort !
L'Union interprofessionnelle du Lavandou (UIL) n'arrive pas à se vendre auprès des commerçants ! L'assemblée générale qui s'est tenue le mardi 29 mars 2011 n'a pas atteint le quorum ! Une quinzaine d'adhérents se sont déplacés, sur les 500 invitations lancées, pour entendre la bonne parole de son président découragé, de son maire décourageant, président virtuel comme à son habitude, flanqué de son gratin municipal, adjoint au tourisme, adjoint au commerce, et le directeur de l'office du tourisme en renfort...Que du beau linge pour soutenir le commerce lavandourain !  Un public clairsemé, une démotivation flagrante, mais, bien évidemment, une grande satisfaction de la part de nos décideurs qui ne se posent même pas la bonne question. Pourquoi si peu d'intérêt de la part des intéressés ? 
coiffeur.gifLa réponse se trouve sans aucun doute dans la cleptomanie des pouvoirs pratiquée par le maire qui veut avoir la main sur tout. Dans l'art de couper les cheveux en quatre, Il ne sait pas, ne peut pas, ne veut pas déléguer les responsabilités qu'il a décidé de faire siennes. N'oublions pas les 18 années de règne sans partage ni concertation qui, par des décisions, diktats, vexations, brimades, en ont écœuré plus d'un à s'impliquer dans l'initiative et la promotion du tissu économique local. Chat échaudé craint l'eau froide ! D'autres, moins naïfs, en ont fait le constat depuis longtemps et concentrent avec succès leurs efforts sur la seule gestion de leur entreprise, n'attendant plus rien de cette municipalité et de ses auxiliaires, l'office de tourisme ou l'UIL !  
Les commerçants n'y croient donc plus. Il manque l'enthousiasme, la créativité, du sang neuf et des idées nouvelles. Il manque une jeunesse d'esprit ! Il manque de l'envergure à ces projets ! Toutes ces valeurs qui seront piétinées  par ceux qui savent tout et décident l'arbitraire. Ce n'est pas quelques lotos de quartier, quelques vide-greniers de paroisse qui vont réveiller  le commerce lavandourain ! Nous restons dans l'amateurisme du gagne petit. Oui, bien sur, un "salon du bateau" va dans le bon sens, mais nous avons 15 années de retard sur les communes proches (Bandol, la Ciotat, St-Tropez, Cannes…) et ne nous donnons pas les moyens d'imposer une idée "phare" pour attirer le client. Nous avons bien des idées, mais nous savons ce qu'elles deviennent ! Rejetées avec mépris ou pillées sans vergogne par le maire qui se les attribue (Mini-port de Cavalière, petit train des plages par exemple avec le triste résultat que l'on connait aujourd'hui...). Il ne fait pas bon avoir ou garder quelques talents au Lavandou. On aura tôt fait de les étouffer !
Monsieur le maire n'est pas un commerçant. Il ne connait rien du stress, des loyers et des charges, des investissements, de la promotion, de la fréquentation  et  des échéances de fin de mois, ni du coup de fil du banquier. C'est tellement vrai que, toutes proportions gardées, aucune entreprise commerciale ne pourrait survivre à 18 millions € de dettes dont le dépôt de bilan serait obligatoire par la justice et les actionnaires ! La libre entreprise se défend seule quand elle n'est pas soutenue par une politique locale, qui reste inconsciente des réalités du terrain. Les absents n'ont pas toujours tort ! Ils travaillent... Le maire et son staff n'ont rien à faire à L'UIL ! Qu'ils laissent faire les commerçants, libres entrepreneurs majeurs et vaccinés. Que les commerçants s'émancipent de cette inquisition permanente ! Que la mairie soutienne les projets mais ne s'en mêle pas...Vive l'UIL libre !
Les absents n'ont pas toujours tort ! Eux, au moins ils travaillent, enfin... ils essaient !


Article Var Matin du 05 avril 2011
UIL-05042011.jpg 

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 00:30

Au Lavandou, "La propagande est à la démocratie ce que la matraque est à la dictature"  [Noham Chomsky]. Evidemment les assertions propagées dans la Gazette du Lavandou à destination des contribuables n’engagent que ceux qui y croient encore; déjà tellement intoxiqués aux superlatifs depuis 1995. Usé par son pouvoir absolu, qu’il s’est octroyé au fil du temps par influence auprès de ses conseillers municipaux autistes, le maire s’estime tellement génial qu’il en a perdu de le sens de la réalité. Il fustige l’opposition de ses déboires et se drape dans la dignité de l’élu protecteur à l’identique de son mentor.

Ainsi,  IL a renégocié un emprunt pour alléger la dette de la commune oubliant de préciser que cette manœuvre consistant à repousser les échéances jusqu’en 2027 n’était qu’un habillage électoral pour sa réélection de 2008. Il en coutera à la commune juste quelques années d’intérêts supplémentaires. Quant aux taux Euribor, notre devin affirme "promis- juré" qu’il ne changera pas jusqu’en 2027. Qui aurait parié il y a seulement 6 mois que l’euro serait aujourd'hui au bord du gouffre et la France sans triple A ?

Ainsi, IL a imaginé un Epic de tourisme, dont le budget a explosé depuis feu l’association Lavandou Tourisme [toujours existante], pour devenir en toute simplicité N°1 des plateformes de réservation d’hébergement. La belle affaire quand son offre est quasi atone face aux mastodontes comme Booking (1,5 million de visiteurs par mois) ou voyages.sncf (7 millions de visiteurs par mois) alors que les professionnels du Lavandou renâclent au racket municipal. Et puis franchement revendiquer 212.287 visiteurs annuels sur le site de l’OT face au 1,2 million de son concurrent le plus direct fait poser bien des questions sur la mégalomanie de son directeur [nouvelle psyché de sa majesté] et l’inefficacité de la déléguée au tourisme

Ainsi, IL accuse l’opposition de retarder la mise en place de la maison de retraite, alors que doté des meilleurs juristes, il ferme les yeux sur le contournement de clauses qui engagent la commune sur 40 ans en s’arrogeant l’autorisation de signer un changement de bénéficiaire avant l’heure afin de gagner du temps. Patatras ! les 50 emplois privés, qui ne dépendent nullement de lui, les 90 futurs pensionnaires fortunés et la sagesse du preneur ne lui serviront plus sa campagne électorale de 2014. Sans piscine, sans parking souterrain, sans source d'eau chaude, sans parc photovoltaïque, progressivement lâché par ses groupies, en disgrâce présidentielle, endetté..."monsieur JE promets tout" voit s'éloigner son quatrième mandat...

Gazette-lavandou96Ainsi, IL se targue d’avoir commis un délit d’influence en amenant des magistrats sur le terrain pour mieux inspirer leurs jugements sur des affaires en justice. Il s’accorde même un satisfecit sur l’évolution de la loi littoral grâce à son intervention. Avouons qu’une telle audace à fouler les lois de la République, de la part du pourfendeur de l’extension du Parc de Port-Cros, me laisse sans voix et n’honore pas la classe politique. Le maire du Lavandou possède un égo démesuré, sans doute protégé par son encartage d’aubaine à l’UMP qui ne le supporte plus.

Son sens de l’intérêt général est fortement remis en cause par son appétit carriériste transpirant dans ses propos indignes. L’argent public sert bien finalement sa pub comme le dénonce le rapport de Jean-Pierre Giran sur les dérives des élus. Aujourd’hui, notre super héros de la Place Reyer, n’a pas encore compris que la contestation contre sa gestion à vue est bien plus profonde que la simple expression, quasi imperceptible, de trois conseillers d’opposition. Il est vrai qu’il a été peu habitué à rencontrer des obstacles dans sa trop longue carrière politicienne. Normal, notre béni des dieux, que l’on va bientôt glorifier à la messe de minuit, est en dehors du temps et de l’espace !

Partager cet article

Repost0
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 00:06

L’avenir du Lavandou ne peut s’inscrire que dans la rupture d’un système. La ville est gérée au jour le jour à tâtons. Arnaud Parenty, Marc Lamazière et Jacqueline Pilette ont eu le mérite d’avoir porté le fer pour dénoncer un dysfonctionnement au Lavandou mais ne seront qu’une base logistique dans la future confrontation électorale. Le maire Gil Bernardi, porté par Regain, a excédé son électorat traditionnel des "retraités" par des indécisionsBoule-de-cristal.gifet des voltes face regrettables. Assimilé à la classe politique des nantis, il n’a pas su conquérir les jeunes qui vont voter en 2014 et veulent couper les têtes. Combattu par les écologistes suite au camouflet du referendum Port-Cros, laminé sur sa droite par sa disgrâce au sein même de sa famille politique, marginalisé et peu crédible dans la majorité départementale qui l’a difficilement rallié à TPM, observé par l’extrême droite pour ses amitiés d’antan, caviardé par le commerce local en souffrance…la marge de manœuvre du maire sortant est étroite. D’autant que la Chambre Régionale des Comptes cherche des poux dans sa gestion à sens unique depuis 1995 en se méfiant de son habilité à travestir la vérité des chiffres. Comment dans ces conditions ne pas attirer une multitude de candidatures aux prochaines municipales ? Pourquoi depuis 1995, le contexte aurait-il évolué partout en France sans changement d’équipe au Lavandou ? A la recherche d’un nouveau scandale, au parfum d’abus de pouvoir ou de conflits d’intérêts, ses amis caressent l’hypothèse d’un parachutage à droite si l’investiture UMP lui était retirée. Mais que vaudrait-elle après des présidentielles perdues par son parti ? Quelques insoumis Regain le pressentent déjà et se sont discrètement mis aux abris sans oser franchir le pas de l’encartage ou du changement de camp, mais bien présents à la manœuvre du déboulonnage Bernardi. Pour eux, le souffle du candidat de 1995 s’est émoussé sur la réalité quotidienne et l’absence de résultats. Il a été avalé comme les autres par le vertige du pouvoir, le cumul facile et le cercle de l’arbitraire. En 3 mandatures, la question sur la direction de la commune est passée du pourquoi au comment ? Des réponses existent bien sûr mais inacceptables par le sortant, trop confiant dans son fonds de commerce électoral dont il n’a pas perçu le regard par-dessus son épaule. De Bernardi, dans la tête de la majorité silencieuse, il ne restera bientôt plus qu’une plaque de rue ou d’impasse !

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 23:10

Il n’appartient pas à Lavandou-Tribune de porter un jugement sur le contenu public de cette lettre qui n’engage que son auteur .Selon les textes en vigueur, un droit de réponse peut être demandé dans les trois mois à compter de la publication de l'article. Fisac: Fonds d'Intervention pour les services, l'artisanat et le commerce

 


LETTRE OUVERTE A MONSIEUR BERNARDI, MAIRE DU LAVANDOU.

                                              

Monsieur,

A partir de ragots basés sur  la malveillance de la coiffeuse Cretella *,  vous avez cru bon de mettre fin aux fonctions de l’animatrice Fisac, Marie-Jo Bonnier.

Toucher pour des raisons fallacieuses à celle qui est ma compagne m’est insupportable, même si cela ne motive qu’en partie cette lettre.

Celle-ci va au delà d’une simple récrimination pour concerner votre type de fonctionnement municipal ainsi que vos rapports avec les administrés du Lavandou .

En dehors de toute polémique, j’essaie simplement d’analyser un comportement.

Vous ne manquez pas d’humour lorsque vous parlez du ton désobligeant qu’aurait employé Marie-Jo dans sa réponse ; cela me fait sourire, sachant le peu de considération, que vous manifestez en privé, concernant, entre autre, le personnel municipal.

Face à vos arguments qui se veulent péremptoires, je ne puis croire que votre façon de « gouverner » soit basée sur l’utilisation et la menace de sanctions pour ceux qui auraient l’outrecuidance de s’opposer à vous.

Je ne veux pas croire non plus que les commerçants du Lavandou, hormis quelques privilégiés, aient peur de vous et de votre vengeance.

Je savais par ouï-dire,  que vous vous preniez quasiment pour un élu de droit divin, pourquoi pas  si cela flatte votre ego, cependant vous semblez oublier que vous n’êtes là qu’à titre provisoire.

 La plupart des citoyens du Lavandou, dont je fais partie, aimeraient exprimer leur ressenti sans craindre vos réactions épidermiques ; certains même allant jusqu’à les qualifier, d’une manière peut-être exagérée, de névrotiques.

Ceci posé, les lettres adressées à ma compagne m’apparaissent comme excessives et comme tout ce qui est excessif, dérisoire. Je ne suis pas surpris par cette forme de réaction car vous avez la réputation, non usurpée, de toujours faire rejaillir sur les autres vos errements éventuels en dehors de toute réflexion. Cela ressemblant à s’y méprendre à un infantilisme du genre, « c’est pas moi m’sieur, c’est l’autre ».

Si ces quelques considérations, qui n’engagent que moi, vous permettaient de voir plus clair en vous quant à vos relations avec les Lavandourains, l’humanisme qui est ma morale serait alors satisfait ; mais on peut toujours rêver !

Salutations distinguées

Lavandou le 14 octobre 2011

J.B Chassignole
 

* Lier une décision à partir des allégations mensongères et non vérifiées d’une personne au QI incertain n’est pas digne de quelqu’un qui s’étant fait manipulé, prétend à l’intelligence.

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 21:25

Après avoir occupé la direction de Lavandou Tourisme, dont il fut débarqué il y a 11 ans avec inélégance par l’actuel maire [et son ex président, ex directeur général, ex élu], Gérard Neveu officie depuis plusieurs années sur le circuit HTTT Paul Ricard. paul-ricard-httt.jpgD'abord directeur de piste à l'époque Gurdjian, il est devenu par la suite responsable du circuit et de l'aéroport, des fonctions qu'il cumulait avec celles de Directeur de course international en Endurance. C'est à lui que nous devons la réouverture de l'enceinte au public mais à partir de l'automne, il quittera ses fonctions dans le sud pour aller prendre en charge le nouveau Championnat du monde d'Endurance créé par l'ACO et la FIA. Gérard Neveu, patron emblématique du HTTT Paul Ricard a annoncé son départ du circuit la semaine dernière. Dans le communiqué, il n'évoquait pas encore sa nouvelle destination mais parlait d'une proposition qui ne se refuse pas. Nous l'avions croisé aux 24h du Mans, tout sourire, nous savons désormais pourquoi. Gérard Neveu a accepté la proposition de l'ACO de devenir le Directeur des Opérations du Championnat du Monde d'Endurance FIA qui connaitra sa première édition l'année prochaine. Il prendra ses fonctions le 1er octobre prochain. Son remplaçant au HTTT Paul Ricard n'est pas encore connu mais Gérard Neveu a confié qu'il restait au sein du Comité de travail mis en place par François Fillon réfléchissant aux moyens de retrouver un GP de F1 en France. Pour lui, s'il doit y avoir aboutissement, cela se fera dans les semaines à venir, au plus tard à l'automne lorsqu'il cédera pour de bon sa place de directeur du circuit varois appelé à abriter l'hypothétique retour de la F1. Comme quoi une petite erreur de jugement - sport favori de notre stratège politique - a privé le Lavandou d'une grande personnalité. 

Partager cet article

Repost0
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 18:46

C'est, sans aucun doute, le raisonnement du propriétaire des murs de l'Hôtel Restaurant "Les Sables d'Or" à Saint-Clair. Le 16 février dernier, une simple déclaration de travaux est déposée aux services de l'Urbanisme de la commune (N° 08307011H0017). A ce jour, elle est toujours en instruction et dans l'attente de réponse d'accord ou de refus... passedroit-copie-1.jpgLa politique du fait accompli - en toute impunité - est bien plus rapide et efficace que l'attente contraignante d'une décision administrative des services de l'Urbanisme du Lavandou...Donc, je casse tout, je démolis, je reconstruis et j'emm… tout le monde. On verra après ! et d'assurer à la cantonade "Le maire ne peut rien me refuser, c'est mon copain"  (situation déjà connue au garage du rond-point de la Saint Glin Glin ...). C'est ainsi qu'à Saint-Clair, l'Hôtel Restaurant "les Sables d'Or" se retrouve sans toiture, ni charpente, sans fenêtres ni murs intérieurs depuis plusieurs semaines. On déplore un bombardement de la dernière guerre ? Pas du tout. Vous n'y êtes pas ! Entre autres délits, on constate: pas de permis de démolir, pas de permis de construire, un changement de destination de l'immeuble. (transformation en appartement ), percement de nouvelles ouvertures. Et sécurité du chantier inexistante malgré la réception de clientèle du restaurant toujours ouvert. (Bail commercial en cours, locataire gravement lésé...). Certains élus Regain s'étonnent de la situation et, bien embarrassés, déplorent de ne pouvoir intervenir dans ce dossier "Top Secret" géré par le maire du Lavandou en solo...Si la situation ne leur convient pas, il leur reste l'élégance d'une solution : démissionner ! 

Partager cet article

Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 18:22

Cela a déjà été dit : la démocratie est en grande souffrance au Lavandou . L'intervention  écrite de l'opposition a été tout simplement supprimée de la dernière  gazette municipale ( N° 92 -Présentation des vœux, parue le...7 février...)  Le texte n'a pas eu l'heur de plaire à notre susceptible maire qui a violé sciemment et pour la quatrième fois les dispositions de la loi N° 2002-276 du 27 février 2002, relative à la démocratie de proximité, et l'article. L2121-27 du code général des collectivités territoriales réservant un espace à l'expression des groupes d'opposition municipaux.

Une plainte circonstanciée a été envoyée par le groupe d'opposition Lavandou Ensemble au Préfet, garant de l'application des lois de la République. Sans doute rejoindra-t-elle la gigantesque corbeille à papier qui reçoit toutes les doléances de tous les élus de France victimes des agissements impunis de leur premier magistrat communal...
Lavandou Ensemble ne laissera pas sans suite cette nouvelle provocation du maire qui est de facto disqualifié en tant que représentant de TOUS les lavandourains.
La Gazette du Lavandou est devenue un publi-reportage permanent à la gloire des actions du maire et de son équipe Regain, financé par l'ensemble des contribuables lavandourains. Non seulement elle propage ses idées personnelles contre l'Europe et l'Etat qui s’imposent à lui, mais il est raillé dans les instances politiques dirigeantes locales par ses prises de position. En 16 ans, le maire du Lavandou a transformé notre collectivité en propriété personnelle, décidant tout sans concertation. Quand le propriétaire du Lavandou a parlé : "je m'en occupe, je sais faire " (permis de construire contestés, Bol des sables, projet  photovoltaïque mort-né, etc... !) que tous les lavandourains s'unissent derrière mon étendard. Je suis le rassembleur ! Le bon berger. Celui qui vous sauvera de la Peste et du Choléra.Suivez-moi ! " plus personne ne s’oppose. Le prochain référendum, pour ou contre l’extension du Parc national de Port-Cros, est un bon exemple de manipulation régressive par le maire. Cette fausse démocratie, qui supprime nos libertés de penser et de parler, est un retour au féodalisme de nos campagnes où le suzerain imposait la gabelle et le droit de cuissage à ses sujets.
"Pas de place pour les pacifistes inconscients quand nos frontières sont attaquées ! " Coupez leur le sifflet !"   Les lavandourains éclairés restent encore arbitres de leur avenir par les urnes !


En plein désarroi le maire du Lavandou censure ses opposants

13-06-2010. Le maire du Lavandou, n'a pu s'empêcher de censurer le texte de notre intervention dans la gazette du Lavandou, support de propagande du parti unique municipal. Nous remettons donc les pendules à l'heure et vous invitons à relire la version originale sur Internet
censure3C'est avant tout une affaire de principe où, à l'heure d'internet, la publication sur papier, fut-elle recyclée, est à la presse ce que le poste à galène est à la radio ! Obsolète ... tirée à 8000 ex pour 5900 habitants, sa couteuse feuille lénifiante d'autosatisfaction encombre les boites aux lettres des résidences et, triste sort, finit au pilon sans lecteur...
Au jeu des 7 erreurs où l'on ne gagne rien, (sauf la vérité, ce qui est déjà beaucoup au Lavandou...) vous constaterez que différentes lignes ont mystérieusement disparues...
Ainsi notre allusion sur les sources d'eau chaude miraculeuse s'est vue amputée de sa courte conclusion : - Dossier classé, il n'y a plus d'eau chaude! - (Nous pinaillons, diront certains !...)  "La "pinaille" a coûté aux contribuables 87.000 € d'études jetés par les fenêtres ! C'est inadmissible ...
Plus loin dans le texte, nous évoquions  le coût estimatif de la promesse de complexe Piscine et cinéma... Nous précisions "Plus près de 6 à 7 millions d'euro que des 4, initialement prévus, auxquels s'ajoutent les frais de fonctionnement annuels ( +/- 1M€)". Cette phrase, sans doute trop lucide et compromettante, elle aussi, a disparue... 
Nous vous invitions à ne pas oublier que les taxes locales avaient augmenté de 10% depuis 2 ans... Le maire, mauvais comptable, corrige sans vergogne ce chiffre qui passe à 6% !  Inexact et nous persistons : c'est bien 10% en tenant compte de l'augmentation de la taxe de base, décidée par l'Etat.  La vérité c'est notre porte monnaie qui la connait... 
Hors de notre" Tribune libre" qui ne l'est donc pas, nous constatons que la motion d'opposition à la cession du Layet au conservatoire du littoral par le Conseil Général, aurait été approuvée à l'unanimité des 29 membres du conseil municipal... Faux! Imposée en questions diverses de dernière minute, les 3 élus de l'opposition se sont abstenus, faute de recul et d'informations vérifiables sur cette motion!... 
Concernant l'intercommunalité et les positions cyclothymiques, fort tranchées, prises récemment par le maire, nous constatons qu'il semble mettre un peu d'eau dans son vin... Voila qu'il se défausse une fois de plus sur son conseil municipal, que l'on sait aux ordres... A l'Ouest, Bormes et la Londe, c'est presque redevenu une évidence! Donc fréquentable ... mais pour Cuers ou Pierrefeu, ça l'est moins ! Mais à l'Est sur le golfe, Le Plan de la Tour et la Garde Freinet, c'est quoi ? Il évoque  l'image "porteuse" de Saint-Tropez. Nous autorisera-t-il à la trouver très superficielle et surfaite? Les lavandourains n'ont que faire des "pipoles" et de leur excès !...
Combien sont ceux, contrits et contraints de quitter la commune pour s'installer sur La Londe, plus populaire et abordable, faute d'une véritable stratégie sociale et urbanistique, d’une politique lucide de l’emploi sur notre commune? Le Lavandou se paupérise… Il nous assure que la taille moyenne des communes du golfe de Saint Tropez éviterait un leadership ! C'est quasiment la même qu'à l'Ouest! Nous rappelons que les 12 communes du golfe se chamaillent depuis dix ans, certaines d'entre elles reportant l'éventuelle adhésion du Lavandou, après un armistice qu'elles ne sont pas prêtes de signer...  
La mairie du Lavandou, à la traine de toutes les autres communes voisines, s'apprête enfin à lancer son site internet et c'est tant mieux ! Espérons toutefois que la vérité si longue à sortir de la bouche de notre premier magistrat honorera la technologie de l'information et laissera une part de voix à l'opposition.
Concernant la dette de la commune, nous avons "ironiquement" pris acte de l'effort louable de la baisse de 1,1M€ en 2009. Nous précisions cependant que la commune avait cédé, la même année, une partie de son patrimoine pour la même somme, sans aucune acquisition ... Les "bijoux de famille" de la mariée" sont vendus, ce qui la rend plus présentable avec un si beau maquillage, mais la dette reste toujours impressionnante: 17.592.333 millions €, sans en oublier les intérêts : 775.918 € pour 2009, ce qui fait 2.126€ par jour pour les banques depuis 1995 !
Au Lavandou, faute de démocratie, toute vérité n'est pas bonne à écrire...

Lavandou-ensemble-640 Lavandou Ensemble  
Une nouvelle ambition pour le Lavandou 
Arnaud Parenty, Jacqueline Pilette, Marc Lamaziere

Partager cet article

Repost0
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 14:36

Marc Lamaziere 
Jacqueline Pilette 
Pierre-Arnaud Parenty

Groupe Lavandou Ensemble  

                                                                                  Monsieur Gil Bernardi
Maire du Lavandou

83980 LE LAVANDOU

Le Lavandou, le 8 février 2011


Monsieur le Maire,

Le groupe d'opposition Lavandou Ensemble, constate avec regret, qu'une fois de plus, vous ne respectez pas les dispositions de la loi N° 2002-276 du 27 février 2002, relative à la démocratie de proximité, et l'art. L2121-27 du code général des collectivités territoriales réservant un espace à l'expression des groupes d'opposition municipaux.

La gazette municipale dans sa dernière édition, ( N° 92 datée Janvier / Février,)  est amputée du texte de notre  groupe. Ce texte a été remis en temps et en heure au service concerné. Il n'est pas de votre autorité d'en juger le contenu et d'en interdire la publication pour de fallacieux prétextes, ni d'y apporter vos commentaires à la suite.  C'est d'autant plus fâcheux que cette édition du bulletin municipal fait le bilan "idyllique" et détaillé de votre action à mi mandat, et ne permet pas à l'opposition d'exprimer ses réserves sur cette gestion,  ainsi que sur vos prises de position très tranchées, qui engagent l'avenir de notre commune, sur l'intercommunalité, Natura 2000 en mer, l'adhésion au périmètre optimal du Parc National de Port Cros et sur le Référendum d'initiative populaire que vous proposez d'organiser prochainement.

Nous transmettons copie de ce courrier et des pièces au secrétaire  général de la Préfecture du Var ainsi qu'à notre conseil .

Recevez, Monsieur le Maire, l'expression de nos salutations.

Lavandou Ensemble

Marc Lamaziere, Jacqueline Pilette, Pierre Arnaud Parenty, 

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 00:00

Texte non publié dans la Gazette du Lavandou N°92 (janvier-février 2011) en violation des dispositions de la loi N° 2002-276 du 27 février 2002, relative à la démocratie de proximité et l'art. L2121-27 du code général des collectivités territoriales réservant un espace à l'expression des groupes d'opposition municipaux. Texte remis en mairie le 25-01-2011 à 15h dont voici la copie.


En cette nouvelle année , Lavandou Ensemble présente ses meilleurs vœux à tous les lavandourains.
En effet, il n'existe pour nous aucune différence entre les habitants. Nous formons une communauté d'hommes et de femmes qui partageons un espace magnifique : Le Lavandou. Il nous faut tous protéger ce cadre de vie et le faire respecter par tout ceux qui, farouches défenseurs de la pensée unique, se l'accaparent comme d'une propriété exclusive. Cette vigilance concerne aussi bien le bétonnage que la protection des plages, la fiscalité excessive, la nouvelle politique touristique, et l'intercommunalité égarée dans les méandres d'une stratégie personnelle. Trop de pouvoir, exercé trop longtemps, altère la sagesse, le discernement et la perspicacité des hommes. C'est pour cela que Lavandou Ensemble défend avec opiniâtreté sa perception des
  intérêts du Lavandou au conseil municipal. Preuve de son bien fondé, notre mission - bénévole-  reçoit de plus en plus d'écho et de soutien. Ce qui ne manque pas d'agacer notre maire, toujours prêt à ferrailler avec ses détracteurs. Une posture sur la défensive et l'attaque, main de fer et gant de velours, que nous connaissons sur bien des sujets. Il va de soi que nous sommes incompétents et que nous ne proposons rien de cohérent et constructif ...
Nous retrouvons les mêmes pulsions velléitaires sur d'importants projets, ficelés par d'autres pouvoirs, que notre maire, susceptible, remet en cause: Lui seul sait et nous ne savons rien sur l'intercommunalité vers Bormes et La Londe, (les Portes de Maures ), sur Natura 2000 en mer, et sur l'extension et l'adhésion au périmètre optimal du parc régional de Port Cros.
 Les exemples ne manquent pas. Nous sommes des ignares. Nous nous en excusons platement devant tant d'excellence. Cependant, nous reprenons les vœux que nous avions formulé l'année dernière. Non, ce n'est pas une paresse de plumitif mais bien la démonstration de notre clairvoyance, toujours d'actualité :" Le Lavandou peut t'il devenir une démocratie locale? Pourquoi pas ! Il suffit d'un peu d'écoute de l'autre, de tolérance, et de se rappeler que la fonction d'élu n'est que précaire. Demain un autre arrive, tandis que celui qui part - avec ou sans les honneurs d'un bilan respectable - rentre dans le rang des contribuables contradicteurs.
Que restera t'il de lui ? Une ou deux réalisations, une plaque de rue, d'impasse, des impôts et la mémoire collective l'effacera. Ceux qui restent dans le cœur des hommes sont philanthropes, généreux, rassembleurs, à l'opposé des arrivistes, autocrates, rentiers de situation qui cumulent contre eux toute la rancœur de décisions imposées par la force, la ruse et la pensée unique.
En ce sens, une nouvelle génération d'élus se prépare avec une vision sociétale plus participative ou chaque citoyen peut librement s'exprimer, sans que sa parole se termine dans les oubliettes d'un conseil municipal aux ordres.
 Oui ! un village de 5800 habitants a sa place au Conseil Général, à l'intercommunalité naturelle, à la région sans que l'appartenance ne s'en mêle, sans lauréat politique, sans "combinazione"...Tout simplement par la considération, le respect et l'écoute de l'autre. Certains administrent par la division, d'autres par la conciliation. Certains maintiennent ou manipulent la nostalgie du passé, d'autres préparent l'avenir avec conviction. La réforme territoriale, l'argent plus rare, la compétition plus dure, les changements sociologiques... vont considérablement réduire les fringales de pouvoir pour une écharpe tricolore. Pour Le Lavandou, l'harmonie que nous espérons passe par l'union de tous.
C'est le vœu que nous formulons pour l'année nouvelle".

Lavandou Ensemble, Marc Lamazière, Jacqueline Pilette, Arnaud Parenty


Bonne santé et prospérité au Lavandou


01-01-2011. En cette nouvelle année, Lavandou Ensemble présente ses meilleurs vœux à TOUS les lavandourains. En effet, pour nous il n’existe aucune différence entre les habitants, nous formons une communauté d’hommes et de femmes qui partageons un espace magnifique : le Lavandou. Mais il nous faut protéger cet espace, le faire prospérer, le faire respecter par tous ceux qui voudraient tellement se l’accaparer comme propriété exclusive. Cette vigilance concerne aussi bien le bétonnage que la protection des plages, la fiscalité excessive, le clanisme, l’intercommunalité égarée, l’endettement déraisonnable…Trop de pouvoir altère la sagesse et la perspicacité des hommes. C’est pour cela que Lavandou Ensemble défend, plus qu’un autre groupe, les intérêts du Lavandou au conseil municipal et dans ses relations institutionnelles. Vous nous le témoignez avec plus de 80.000 pages lues cette année sur Lavandou Tribune, que nous remercions encore pour son hébergement, sans à priori, sans censure. Nous choisirons toujours la voie de la vérité plutôt que celle du clientélisme. Nous vous souhaitons le meilleur pour cette nouvelle année 2011

rouge-02-bon-an-2011

Lavandou-ensemble-640 Lavandou Ensemble  
Une nouvelle ambition pour le Lavandou 
Arnaud Parenty, Jacqueline Pilette, Marc Lamaziere

 

 

 

Partager cet article

Repost0