Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan, réélu par 153 voix d'écart, expriment leur opposition dans cette tribune.
Ensemble, refusons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995.
Ensemble,
 rassemblons le Lavandou de demain !


*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
*Jean-Laurent Félizia.
 
Stéphanie Boccard. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Bertrand Carletti. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Regain pour le Lavandou :
*Gil Bernardi maire

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

L'économie française ne pourra pas supporter un 3ème confinement (HP)

Variant britannique plus contagieux +70% et plus mortel +30% (BJ)

L'utilisation des portables déconseillée dans les transports publics en France (FI)

Pfizer réduit ses livraisons à la France qui conseille 6 doses par flacon au lieu de 5 (FB)

Test PCR obligatoire pour tous les européens entrant en France (AFP)

Deux repas par jour à 1€ pour sauver les étudiants de la misère (Elysée)

FBI. Prime de 75.000 $ pour retrouver le poseur de bombes du Capitole (CNN)

Un décret ministériel va mettre fin aux masques artisanaux et ... municipaux (FI)

Vaccins partiellement efficaces aux 3 variants Covid qui se propagent (VM)

Troisième reconfinement probable en mars malgré la chute économique française (F24)

+25,5 milliards € sur le livret A agace Bercy qui cherche comment les faire ressortir (BDF)

Ecologie. Le retour des USA dans les accords de Paris est signé (Fox)

QR code en projet pour ouvrir les portes des commerces et tracer les "cas contact" (FI)

Vaccin Covid . les files d'attente s'allongent faute de doses en France (HP)

Eurostar filiale à 55% de la SNCF pourrait déposer le bilan après -82% de son CA (ES)

Après la liberté d'informer, la liberté associative attaquée par un projet de loi (FI)

Le Conseil d'Etat interdit la surveillance par drones policiers des manifestations (LCI)

Loi "sécurité globale" les français en colère protestent dans la rue (HP)

Electricité nouvelle augmentation des tarifs +2% début février (Gouv)

Urgence faillites un numéro Vert 0.800.94.25.64 mis en place par Bercy (TC)

Le cannabis récréatif déjà autorisé en 2019 pourrait être légalisé en France (CJE)

Le passeport vaccinal toujours à l'étude sur sa légalité par le Conseil d'Etat (CC)

L'inceste pratique répandue dans notre pays "n'est pas une infraction pénale" (Sénat)

Cinéma. 1/3 des salles ferment après des pertes de 70% en fréquentation (CNC)

L'Etat français n'a plus d'argent pour imposer un 3ème confinement (FB)

Tous les vélos devront avoir une identification contre le vol au 1er juillet 2021 (APIC)

300.000 français en abandon social absolu et 3,6 millions de SDF (PFDP)

Plainte au pénal "pour mise en danger d'autrui" contre 400.000 "dos d'âne" illégaux (LF)

France la pauvreté progresse de +37% avec 10 millions de pauvres en France (WK)

17 juin 2018 7 17 /06 /juin /2018 06:09

Il était une fois un centre commercial né en 1967 de la création du port du Lavandou…  sur le domaine public maritime.
Contre monnaie sonnante et trébuchante d’heureux propriétaires obtenaient, sous contrôle préfectoral, le titre d’Amodiataire d’Occupation Temporaire (AOT)  créé en 1965, supprimé en 1981, valable jusqu’au 1er janvier 2029 Seule obligation : exploiter un commerce.
En 1995 changement de majorité, dégradation des locaux, dont certains vacants faute de clients ou conséquences des aléas de la vie. Le nouveau maître - joueur de billard à trois bandes - manoeuvre sur la régie du Port gestionnaire du "radeau" pour payer une réhabilitation coûteuse de *1,2 millions d'euros de budget en autofinancement pur; et entreprend de récupérer les uns après les autres les AOT à coups de constats d'inexploitation, de récupération de charges portuaires majorées, d’avocats qui savent lire les petites lignes (et se gaver d’honoraires) contre le Syndicat des copropriétaires du port, vent debout !
Les proies n’avaient hélas pas les moyens, ni compris ces subtilités d'AOT; et, selon la loi du plus fort (et de l’argent public), la justice fit un boulevard au requérant.
C’est là que celui-ci, remet aussitôt sur le marché les lots tombés du ciel pour son propre compte. Les propriétaires confisqués de leur AOT sont contraints d’abandonner leur bien ou de repasser par la caisse sous le nouveau statut de "locataires" pour ne pas perdre leur entreprise.
La propagande est au satisfecit municipal de *la concertation permanente...(avec) les commerçants qui se sont associés avec enthousiasme à cet embellissement, donnant un coup de jeune à leurs enseignes et auvents.

La tragédie est que certains propriétaires ont souscrit des emprunts pour acquérir leur AOT et se retrouvent à payer d’un côté la banque et de l’autre le racketteur – de 8 à 10.000 €/an -  sans oublier les impôts fonciers (puisque fiscalement propriétaires) et les charges du port (puisque occupants du domaine public concédé)
Vous n’avez pas perdu le fil ?

Le vaudeville se complique lorsque quelques propriétaires ont la mauvaise idée de céder leur AOT sans prévenir l’autorité de tutelle. Le feu gagne alors l’étage supérieur des actes notariés légaux et du fisc qui ne sait plus qui doit payer les impôts fonciers.
Une pagaille dans le dos des citoyens, de procédures en Appel, Cassation et expulsions. Les trophées s’accumulent au profit du pirate insensible au désarroi des spoliés, aux drames personnels…
Ce dossier est une parfaite illustration d’une faillite morale collective et d’une escroquerie légale en bande organisée. 
Promoteurs, maires, conseillers municipaux, SCI et autres acteurs de l’époque ont disparu depuis belle lurette.
Alors se pose maintenant la question de l’avenir du nouveau Port dont les locaux commerciaux ne peuvent résister à une fréquentation en berne et une période estivale de plus en plus moribonde.

Quelques raisons de cette désertification : le manque d’imagination de la mairie et de ses satellites - le port international (vaste parking à bateaux); l’Epic de tourisme, volontairement isolé de l’intercommunalité par décision municipale - arguments irrecevables pour la justice.
Victime de ses propres turpitudes, que fera la mairie des locaux récupérés, loués puis probablement inexploités une grande partie de l'année ?
Et que pensent les usagers du port de leur argent abusivement détourné par égo municipal ?

 

*La Gazette du Lavandou N°136

Partager cet article

Repost0
2 juin 2018 6 02 /06 /juin /2018 05:45

Un nouvel effet d’annonce dans Var Matin du 29 mai 2018 de Gil Bernardi relance le serpent de mer de la Baou. 

Initialement annoncé en 2007, repromis en 2014 (campagne Regain), combattu par les indignés, inauguration repoussée à maintes reprises, ce complexe de 7200 M2 de béton armé : hôtel, résidence de tourisme, galerie marchande, centre sportif, cinémas, restaurants, pôle médical, centre de tri postal… accouchera peut-être d’une souris cinématographique - made in Walt Disney - à l’horizon 2020 (veille des futures municipales).
Par simple défi, monsieur "on ne gère bien que de près" (Var Matin du 8 janvier 2018) veut marquer son mandat d’une "grandiose" réalisation, futur naufrage économique quel qu’en soit son mode d’exploitation ou de financement.
A l’origine, bail emphytéotique de 70 ans attribué à un promoteur marseillais qui jeta l’éponge fin 2017 (affaire en justice contre la mairie), voici le trait de génie du financement public, puisque le Lavandou serait le seul village du Var à dégager des excédents budgétaires. (Var Matin du 17 février 2018), à défaut d’un hypothétique partenariat public/privé (désormais banni par les collectivités).
Pourtant les besoins en projets structurants ne manquent pas au Lavandou : parking de délestage, pôle médical, poumon vert… ou tout simplement réduction de la dette. Mais le cinéma passionne notre auteur Bollywoodien qui s’étourdit d'un projet dont la sécurité publique n’est pas garantie par l’environnement.
Donc, piqué au vif par son opposition (CM du 10 juillet 2017), le provoquant maire s’accorde un nouveau permis de construire… dans l’urgence des élections de 2020 !
Après la déserte Villa Théo à 470.000 €, pas certain que les lavandourains en comprennent la nécessité face aux urgences du moment…

Partager cet article

Repost0
22 avril 2018 7 22 /04 /avril /2018 21:30

Pour cette nouvelle saison estivale, la mairie a concocté un hameçon imparable, inodore qui videra en douceur le budget vacances des touristes : le parcmètre !
Une invention très efficace, testée l'année dernière et qui se répand au fil de l'imagination municipale, puisque de toute façon il faut bien poser sa voiture au plus près de nos douze délicieuses plages ou des locations de vacances.
Ce racket prometteur permettra à notre commune de réaliser de nouveaux excédents budgétaires et à son ingénieux maire de le clamer partout dans la presse. 
Pourtant, c'est bien connu en comptabilité publique, u
n budget en excédent... est surtout la preuve - voire la caractéristique - du mauvais gestionnaire. N'oublions pas au Lavandou que 
l'impôt, comme ailleurs, est levé au niveau communal pour y faire des investissements, mais qui ne sont jamais réalisé en totalité ! (une facile cagnotte comptable, tout comme le lissage de la dette sur les générations futures)
Malgré ces excédents, le maire nous taxe à tour de bras et fanfaronne sans cesse de sa bonne gestion, alors qu'il pourrait baisser nos taxes locales de 2 ou 3 points dans un premier temps. Mais ce maire ne se creuse pas la tête, ne fait aucun effort intellectuel et n'a aucun projet visionnaire pour le Lavandou. Une mauvaise pioche électorale - faussement démocratique - depuis 1995…

Chers touristes ! profitez des 2 zones de vacances scolaires, pour inaugurer nos nouveaux parkings payants de la plage de Saint Clair qui, sans vous, sont tristement déserts. De nouveaux parkings mis en place sans l’avis du conseil municipal et par la seule décision du grand stratège du Lavandou.
Vous ne pouvez pas nous bouder ces nouvelles recettes espérées sur votre dos, même si un jour vous refuserez finalement d'être les vaches à lait de la commune. Alors là il sera vraiment trop tard pour le Lavandou car vous serez certainement en Espagne, au Portugal, en Tunisie... moins chers que chez nous.
D'ailleurs, les perspicaces Lavandourains, résidents à l’année, quittent Saint Clair et se dirigent sur la Fossette, Aiguebelle, Cavalière, Pramousquier où les parkings sont encore provisoirement gratuits, mais jusqu’à quand ?
Chers touristes, le maire du Lavandou vous a encore injustement frappé ! Lavandourains, lavandouraines ! dites NON en 2020 à un cinquième mandat, contre la détresse économique de nos commerces depuis 25 années.

 

Tourisme : opération "hameçonnage" au Lavandou
Tourisme : opération "hameçonnage" au Lavandou
Tourisme : opération "hameçonnage" au Lavandou
Tourisme : opération "hameçonnage" au Lavandou

Partager cet article

Repost0
7 avril 2018 6 07 /04 /avril /2018 07:50

Mais que se passe-t-il au conseil municipal du Lavandou ?

Une assemblée de plus en plus agressive entre élus, un maire narcissique qui se glorifie sans cesse de ses "excellents" résultats, narguant ses opposants sans raison (avec le vocabulaire fleuri que nous lui connaissons).
Aperçu municipal : un affidé qui se transforme en journaliste en lui posant d’obséquieuses questions ; un opposant de la Ville Heureuse qui fulmine contre cette mascarade ; le groupe Lavandou Cap2020 qui tape du poing sur la table contre l’irrespect permanent à son égard...
Le 4 avril 2018, dès l’ouverture de la séance, le ton monte car l’opposition refuse d’approuver le compte-rendu de la séance précédente non-représentatif des propos tenus par le maire... Superbe réplique de dédain : "Comment pouvez-vous en quelques lignes avoir la prétention de relater 2 heures et 1/2 de débat, obligatoirement vous censurez ! ".

Sans répit, l’opposition se fait admonester par un maire excité, même lorsque celle-ci vote avec sa majorité la non-augmentation des taxes sur la commune, lui reprochant son manque de cohérence au motif qu’elle n’a pas voté le budget primitif 2018…

Bref, un conseil laborieux, de moins en moins constructif, prélude d’une fin de règne laborieuse de la majorité municipale, en chute libre dans l’opinion lavandouraine.

Comme d’habitude, les autres sujets à l’ordre du jour sont expédiés de manière laconique, simple chambre d’enregistrement de décisions déjà prises en petit comité une heure avant le conseil.

En clôture : un "grand débat" sur Port-Cros et sur le parc national - vu la position géographique de notre commune aux portes du parc national - confirmant l’obstination du maire sur son rejet justifié par ses "qualités de visionnaire" !... Puis, le PLU attaqué au moins 23 fois au Tribunal Administratif, déni accessoire d’un maire qui avait pourtant affirmé qu’il y aurait des changements issus de la consultation publique.
Subtilement, notre village d’Astérix s’est converti en Tour de Babel au fil des années !

Partager cet article

Repost0
25 mars 2018 7 25 /03 /mars /2018 11:10

Fidèle à lui-même, le maire, rédacteur en chef de la Gazette du Lavandou n°135, a réécrit le texte de l’opposition, en violation de l'article L2121-27-1 du code général des collectivités territoriales qui laisse aux élus de l'opposition un espace de libre parole.
Le maire a notamment retiré de notre texte ses insultes et menaces intimidantes proférées contre nous lors du conseil municipal du 15 février 2018. Censure contre l’avis de sa directrice de communication bien plus au courant de l’infraction que lui.
De plus, l’insolent personnage sollicité par écrit d’une explication n’a jamais répondu à l’opposition sur son illégale audace.
Dans ces conditions, l’opposition exige qu’on lui remettre sous 48h les enregistrements de la dernière séance du conseil municipal (15/02/2018). Faute de quoi, ils seront réclamés par voie de droit pour révéler ses exploits verbaux aux 44,55 % des opposants à sa réélection.
Voici le texte intégral que vous auriez dû lire dans la Gazette du Lavandou n° 135

LA DEMOCRATIE VUE PAR LE MAIRE DU LAVANDOU

LORS DU DERNIER CONSEIL MUNICIPAL DU 15 FÉVRIER, NOTRE GROUPE N'A PU S'EXPRIMER SUR LE SUJET PRINCIPAL A SAVOIR LE DOB (Débat d'Orientation Budgétaire), LE MAIRE PRÉCISANT AVANT TOUTE INTERVENTION :

- JE N'ACCEPTERAI AUCUNE CRITIQUE
- JE N'AI RIEN A "FOUTRE" DE CE QUE VOUS PENSEZ
- JE M’EN "TAMPONNE LE COQUILLART"

NOUS TENONS A PRÉCISER ICI  NOTRE POINT DE VUE :

Cela n'aura surpris personne que nous n'ayons pas approuvé les orientations budgétaires proposées par le Maire du Lavandou et son groupe.
Non par principe ou opposition systématique, mais simplement par manque de visibilité sur les orientations de cette municipalité à bout de souffle.
Alors que la baisse des dotations de l’Etat continue, nous ne voyons pas dans ce projet une véritable politique pour augmenter les recettes, point noir de notre commune, pas plus que nous ne voyons une réelle volonté de faire quelques économies dans les budgets de dépenses de fonctionnement.

Le maire indique : "les dépenses du chapitre 011 devront être maîtrisées "... "L’enjeu consistera à contenir, et si possible, à diminuer autant que possible certaines charges...". Ce qui compte ici c’est le "si possible".
Pour les recettes, il est indiqué aussi: "la commune pourrait également bénéficier d’important produits de cession". Combien reste-t-il de terrains à céder pour boucler le mois ? Et où la mairie trouvera t’elle l’argent ensuite ?
Rien non plus dans le cadre d'une visibilité pour l'avenir de nos jeunes (à part le permis de conduire), sur l’innovation et l’emploi, le numérique … Alors que des communes plus petites que la nôtre s’engagent et innovent pour développer l’économie locale.
Au niveau de l’investissement revoilà le projet de cinéma que nous attendons tous depuis… 2011.
Projet avorté en 2017 et remis au gout du jour à l’entrée de la ville mais qui n’aura rien à voir avec le grand projet annoncé (Pôle médical, Hôtel deux, voire trois étoiles, salle de sport, restaurant, salle de cinéma (3 salles) dont une aménageable pour des spectacles, centre de tri postal, parking, résidence de tourisme, espace commercial et tertiaire etc…. Avec juste 3 salles nous serons loin du projet initial et à raison de 1,5M€ investis par année budgétaire pas de miracle… Et nous nous opposerons , le cas échéant, à la vente des terrains attenants pour les conserver dans le patrimoine communal tant ils sont stratégiques.
C’est la raison pour laquelle nous nous sommes abstenus.

MAIS, S'IL N'Y AVAIT QUE CELA... Les propositions pour les animations de la prochaine saison estivale - strictement identiques aux années précédentes : grande roue, soirées "pas sages", feux d'artifices chaque vendredi, ce "merveilleux 31 Juillet" car le Lavandou C'EST FOU ! Aucune imagination... pas une once de nouveauté !
Ce qui est moins fou - si vous "grattez un peu ailleurs" - c'est que jamais au Lavandou il n'y a eu autant de pauvres... que les cantines ne sont pas toujours réglées car des  familles ne peuvent pas payer... et que les jeunes majeurs vont vivre ailleurs.
C'est cela la vraie vie du Lavandou dont on ne parle jamais...car on ne pense qu’a épater la galerie.
ALORS SE RÉJOUIR COMME LE FAIT CE MAIRE DES FORMIDABLES SUCCÈS DE SA GESTION... A PART SON EGO, CELA SERT-IL AUX LAVANDOURAINS ? À vous de décider.

Thierry SAUSSEZ, Marie Jo BONNIER , Guy CAPPE
LAVANDOU CAP 2020

Var Matin 23/03/2018

Var Matin 23/03/2018

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2017 7 24 /12 /décembre /2017 23:37
Menu de Noël des lavandourains

Cocktail de joie et bouchées surprises,
Velouté d’amitié et tartines salées,
Filet d’amour à la sauce folie douce,
Bûche d’harmonie et mignardises 100% cactus.
Régalez-vous de l'inimitable cuisine municipale !

Partager cet article

Repost0
4 décembre 2017 1 04 /12 /décembre /2017 00:52

Le Père Noël n'aurait rien d'extraordinaire si on savait tout de lui... D'ailleurs le Père Noël est un peu magicien de la parole et la magie ça ne s'explique pas !

Vous savez déjà à quoi ressemble le Père Noël au Lavandou. Affublé d’un accoutrement rouge trop grand pour lui , qu’il traîne depuis l’été, et d’un bonnet - pas toujours d’âne - un peu bedonnant, la figure satisfaite, il vérifie les carnets de note des bons citoyens à inviter pour son barbant discours de Nouvel An.
Sa maison provisoire, place Reyer,  possède une mansarde où habitent ses lutins...  qui ont perdu la parole depuis si longtemps que l’on se demande si ce n’est pas de naissance.  
A l’étage, existe une salle secrète quasiment vide de projets. C'est là que le Père Noël entasse les "cadeaux" accordés par les banquiers, remboursés par les contribuables.

Si vous croyez que le Père Noël ne travaille qu'à Noël et qu'il a le temps de se distraire le reste de l'année, vous vous trompez ! Il répète sa cinquième tournée électorale dès le 31 juillet. C'est une tâche difficile et longue, aussi longue que… sa fausse barbe, mais payante.

A chaque conseil, devant ses muets lutins, il inscrit dans son grand livre ce qui reste à payer de la dette et des intérêts exigés par les rançonneurs de la finance. Parfois, il leur quémande une rallonge pour son traîneau municipal si lourd à tirer…

En décembre, le Père Noël choisit aussi les lutins qui l'accompagneront dans sa virée des colis "foie gras" et repas de Noël "dindons" auprès des vieux enfants du village, de plus en plus nombreux...  Il ne peut pas dire comment il s'y prend car cela doit rester secret...

Et si vous passez dans le village la nuit de Noël... vous verrez sa maison illuminée, une grande table couverte de bonnes choses à boire et à manger, et tard dans la nuit, vous entendrez résonner les rires et les chants des lutins qui réélisent leur bienfaiteur tous les six ans !

"le Bonheur est notre destin véritable" disait Brel. Alors joyeux Noel à tous ceux qui sont du bon côté du... plus beau village de France !

Partager cet article

Repost0
2 novembre 2017 4 02 /11 /novembre /2017 10:49

Se réfugiant malignement derrière la "volonté" de son atone conseil municipal, le maire du Lavandou fait avaler ses décisions arbitraires à ses administrés.
D’abord, sur le PLU, un serpent de mer qui a pris 4 ans en rebondissements et modifications avec un arrière-gout d’inachevé et de tensions inutiles.
Puis, l’arrêt en fanfare de nouvelles constructions de logements sociaux puisque "le Lavandou n’a pas vocation à accueillir une population mal logée ailleurs". Une singulière ambition affichée de contenir l’évolution de la population qui… disparaît perfidement chaque année.
Plus surprenante, la volonté tardive "de se mettre en conformité avec la loi Grenelle et de prendre en compte les risques naturels tels que les feux, les inondations…".
O
n croit rêver devant cette démarche de contrition face à ses coupables pêchés : un Ehpad en zone inondable, une longue procédure contre le SDIS, des permis à répétition sur les terrains de la Drôme, des emprunts en rengaine, un pont écroulé par négligence, un port privé sur le domaine maritime au Cap Nègre, un parc national rejeté par référendum…
Quant à la protection du patrimoine, dont la Villa Théo serait le fleuron, qu’en est-il de la destruction irréparable de la Villa Reyer dès son élection ? du bétonnage à gogo du "cœur de village", des larges subsides aux amis, de la crasse carbone des nombreux feux d’artifice…

Inévitablement, cette politique du "repli sur soi" concentre un paradis d’inactifs empêchant la jeune sève d’entrepreneurs de s’y installer. Tout doit rester figé, jusqu’au "Restanques de Saint-Clair", labourées à l’ancienne à la charrue chevaline.
Cacophonie d’"une ville qui bouge" où 20 parasols et 8 cabines de plage sont parfaitement ridicules en comparaison de la grande plage des années 20. A cette image d’Epinal manque le Casino, le Grand Hôtel, les tartanes, les filets de pêche et le personnel municipal travestis en pescadous. Le village d’Astérix en serait plus original que des voitures anarchiques, une grande roue hideuse et des trottoirs obstrués de passe-droits lucratifs.

Les trois coups du petit théâtre municipal sont frappés pour attirer l'attention des spectateurs sur l’originale pièce "Le Lavandou first" écrite à une main, au siècle dernier.

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 23:28

Ignorants les statuts du Comité de jumelage Le Lavandou-Kronberg  (Identification R.N.A. W832000926), le conseil municipal du Lavandou et les partisans "Regain" s'accaparent les commandes.
Nous laissons à votre réflexion la nouvelle composition de son conseil d’administration, publiée le 5 février 2017 dans Var Matin et Pressreader :

Bureau :
Président : Gérard CAVATORE (mari de l’ex élue Regain, Christine LEYDER)
Vice-Présidente : Michèle LEGOUHY
Vice-Président : Luc VIEIL (employé de la ville, cousin du maire)
Trésorière : Monique LESAGE - (épouse de l’adjoint Patrick LESAGE, également administrateur)
Trésorière Adjointe : Monique CAVATORE
Secrétaire : Christel DUMONT (très proche de LESAGE)

Secrétaire Adjointe : Monique ISAIA (épouse de l’élu Regain ; Jean Francois ISAIA)

Autres membres du Conseil d’Administration
Jacques BOMPAS (conseiller municipal)
Emmanuel BOURGADEL dit "Manu" (employé municipal)
Myriam CIANO (ex adjointe) 
.../...
Commissaire aux comptes : Monique CARLETTI (élue au Conseil Municipal)

5 élus sont donc issus du conseil municipal:

Patrick LESAGE, Laurence CRETELLA, Nathalie CHRISTIEN (récupérée in extrémis), Patrick CANTIÉ, Jacques BOMPAS.
Pourtant, selon les statuts, seuls 4 élus du Lavandou doivent être désignés par le Conseil Municipal.

Avec 5 élus municipaux du Lavandou, la nouvelle composition de cette association est donc illégale.

Mais à quoi bon respecter la loi puisque de toute façon c’est la municipalité qui subventionne largement ce Comité ?
Sauf, qu’après l’UIL, L’EPIC, le Port... et les "désignations" aux complaisantes associations subventionnées, cela commence à faire beaucoup d’annexes municipales.
Ce qui ressemblerait, de plus en plus, à une organisation dont les membres, unis par des préoccupations et des intérêts communs, sont solidaires jusqu'à se soutenir mutuellement par toutes sortes de moyens...
Voilà pourquoi, entre autres exemples, l’espace privé lutte contre l’hégémonie municipale dont la voracité semble sans limite.

 

 

Partager cet article

Repost0
6 septembre 2017 3 06 /09 /septembre /2017 00:04

04 septembre 2017. Le conseil municipal du Lavandou concernait essentiellement la révision du PLU, suite au rapport préalable du Commissaire enquêteur, remis début août au maire.  
Plan Local d'Urbanisme (PLU) marathon voté en mai… 2013 ! modifié en 2014 par les lois sur l’Environnement, le SCOT et ALUR, puis retoqué partiellement par le Tribunal Administratif en 2016 sur saisines de particuliers. C'est un dossier à rebondissements.
Comme à son habitude, le maire ne supportant plus du tout la critique, a brillé entre mystification et pugilat.

Pourquoi n'approuvons-nous pas le Plan Local d'Urbanisme ?

Bien évidemment des points positifs existent dans la révision du PLU, notamment au niveau de la protection de l'environnement. C'est pourquoi nous ne voterons pas contre.

Mais sur l’aspect central de l'urbanisme, nous sommes en total désaccord.

Cela pour 4 raisons monsieur le maire :

  1. le PLU est toujours marqué par des zigzags incertains qui pénalisent, on ne sait pourquoi, certains propriétaires individuels.
  2. il y a donc un manque d'équité entre ce que vous imposez aux propriétaires individuels et la liberté que vous prenez d'en faire à votre aise dans le centre
  3. en effet, dans le même temps, la mairie surdensifie le centre-ville. On pouvait comprendre et approuver la construction de nouveaux logements. Mais trop c'est trop !
    Il faut arrêter les constructions dans l'Eco quartier et faire respirer cet entassement de béton  
  4. cela n'est plus conforme à votre promesse de préserver le village, son intégrité, son identité. C'est notre rôle de vous rappeler ce nécessaire équilibre urbain.

J'ajoute, si je me réfère à notre débat en commission, que vous ne semblez pas décidé à tirer les conclusions, en matière d'aménagement, notamment agricole et viticole, des récents incendies.

Nous savons tous, depuis que vous avez affiché votre autocratie sur une TV nationale, que vous n'aimez pas parler des inondations et donc pas plus des incendies. Ce serait soi-disant pour ne pas faire fuir les touristes...
Mais avant de deviser sur une question d'image, votre fonction est d’assurer la sécurité publique !

Thierry Saussez, Marie-Jo Bonnier, Guy Cappe pour Lavandou Cap 2020

Partager cet article

Repost0