Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan, réélu par 153 voix d'écart, expriment leur opposition dans cette tribune.
Ensemble, refusons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995.
Ensemble,
 rassemblons le Lavandou de demain !


*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
*Jean-Laurent Félizia.
 
Stéphanie Boccard. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Bertrand Carletti. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Regain pour le Lavandou :
*Gil Bernardi maire

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

L'économie française ne pourra pas supporter un 3ème confinement (HP)

Variant britannique plus contagieux +70% et plus mortel +30% (BJ)

L'utilisation des portables déconseillée dans les transports publics en France (FI)

Pfizer réduit ses livraisons à la France qui conseille 6 doses par flacon au lieu de 5 (FB)

Test PCR obligatoire pour tous les européens entrant en France (AFP)

Deux repas par jour à 1€ pour sauver les étudiants de la misère (Elysée)

FBI. Prime de 75.000 $ pour retrouver le poseur de bombes du Capitole (CNN)

Un décret ministériel va mettre fin aux masques artisanaux et ... municipaux (FI)

Vaccins partiellement efficaces aux 3 variants Covid qui se propagent (VM)

Troisième reconfinement probable en mars malgré la chute économique française (F24)

+25,5 milliards € sur le livret A agace Bercy qui cherche comment les faire ressortir (BDF)

Ecologie. Le retour des USA dans les accords de Paris est signé (Fox)

QR code en projet pour ouvrir les portes des commerces et tracer les "cas contact" (FI)

Vaccin Covid . les files d'attente s'allongent faute de doses en France (HP)

Eurostar filiale à 55% de la SNCF pourrait déposer le bilan après -82% de son CA (ES)

Après la liberté d'informer, la liberté associative attaquée par un projet de loi (FI)

Le Conseil d'Etat interdit la surveillance par drones policiers des manifestations (LCI)

Loi "sécurité globale" les français en colère protestent dans la rue (HP)

Electricité nouvelle augmentation des tarifs +2% début février (Gouv)

Urgence faillites un numéro Vert 0.800.94.25.64 mis en place par Bercy (TC)

Le cannabis récréatif déjà autorisé en 2019 pourrait être légalisé en France (CJE)

Le passeport vaccinal toujours à l'étude sur sa légalité par le Conseil d'Etat (CC)

L'inceste pratique répandue dans notre pays "n'est pas une infraction pénale" (Sénat)

Cinéma. 1/3 des salles ferment après des pertes de 70% en fréquentation (CNC)

L'Etat français n'a plus d'argent pour imposer un 3ème confinement (FB)

Tous les vélos devront avoir une identification contre le vol au 1er juillet 2021 (APIC)

300.000 français en abandon social absolu et 3,6 millions de SDF (PFDP)

Plainte au pénal "pour mise en danger d'autrui" contre 400.000 "dos d'âne" illégaux (LF)

France la pauvreté progresse de +37% avec 10 millions de pauvres en France (WK)

5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 21:55

Alerte mai 2015
Un cafouillage de plus au Lavandou dans le choix tardif du délégataire de service public du petit train des plages ! Alors que le délégataire sortant donnait entière satisfaction, le maire a préféré choisir un autre candidat, porteur d'une offre légèrement plus élevée financièrement... Résultat des courses, le nouveau délégataire ne dispose toujours pas, à ce jour, de train ! ... La commission de délégation de service public avait pourtant tout pouvoir de vérifier la solidité et la crédibilité des offres présentées... Tout le monde sait que le mieux est l'ennemi du bien, sauf pour le maire à la recherche du moindre centime supplémentaire qu'il dépensera sans compter pour quelques feux d'artifice et autres anchoïades. Selon toute vraisemblance, il y a peu de chance qu'une solution soit trouvée,... Il n'y aura peut-être pas de petit train des plages cette saison dans notre station balnéaire de réputation internationale...Après le bassin Beaumont et les problèmes qu'ont rencontré les plagistes, le roman noir des délégations de service public (DSP) continue au détriment de la commune... !
 

Alerte avril 2015
Les Républicains de la 4ème circonscription du Var

La prochaine réunion UMP - pardon des Républicains - de la 4ème circonscription se tiendra à Bormes le 16 avril, le maire du Lavandou ne souhaitant pas  l’accueillir en sa commune, malgré l’accord de sa première adjointe. Cela pose quelques questions sur la surprenante investiture UMP de Gil Bernardi à la place de Thierry Saussez lors des dernières municipales ou sur la déficience de l’UMP sur la commune aux élections départementales. Repérée par l’entourage de Marc Giraud  (tête de liste) avec le score singulier du Front National au premier tour (62 voix d’écart avec l'UMP).  L’inimitié entre Gil Bernardi et le député UMP Jean Michel Couve ne fait aucun doute, depuis son soutien à Vincent Morisse aux législatives. Du coup, les délégués du canton n’ont pu tracter auprès des commerçants et du marché du Lavandou... et aucune mobilisation n’a été entreprise pour le parti.. foi d’écossais ! La transformation de l’UMP le 30 mai 2015 sera l’occasion de clarifier la situation entre les faux militants, les opportunistes et ceux qui ne paient pas leur cotisation depuis des années. 
 

Alerte février 2015
Rebondissement au port du Lavandou En quelques jours : le capitaine et maître de Port du Lavandou vient de donner sa démission et le directeur du port du Lavandou vient d’être licencié par Mr. le Maire. A part ça tout va bien Madame la marquise… entre les plagistes et le port, la saison s’annonce sous les meilleurs hospices ! De la manipulation municipale à l'exception de vérité citoyenne, il n’y a pas de fumée sans feu. A suivre…

 

Alerte janvier 2015
Depuis le 3 janvier, le téléphone n’arrête pas de sonner dans les foyers du Lavandou. En effet ,le système  « Alarmes inondation » (automate d’appel réservé aux urgences : inondations, tempêtes, tsunami et autres tremblements de terre... ) invite les Lavandourains à venir écouter lundi 5 janvier les vœux du maire. Un mailing téléphonique, aux frais du contribuable, qui nous rappelle que ce système Alerte n’avait pas fonctionné lors de la dernière inondation.  Il s’agit certainement d’un exercice annuel obligatoire comme les sirènes qui rugissent tous les mois pour en vérifier  la bonne marche. Un astucieux détournement promotionnel qui remplace le moribond Var Matin ?

 

Alerte décembre 2014

Le 16 décembre l'élu Jean-Laurent Félizia a quitté le conseil municipal en claquant la porte suite à une altercation avec Charlotte Bouvard, première adjointe, conseillère communautaire et présidente de la commission environnement et du développement durable. Objet de la discorde ? l’usage d’un produit hautement toxique et interdit dans certains pays européens (l’Emamectine-benzoate) pour éradiquer définitivement le charançon rouge des palmiers de la commune. Déjà que les résidents fuient notre lavandou pour fiscalité abusive et tapage diurne (en été)… voici venir le remède miracle qui va nous débarrasser par inhalation de notre population locale en surnombre. Ségolène Royal a été saisie et ne va certainement pas rater l'occasion de se venger d’une certaine motion votée par ce même conseil municipal contre la recherche en eau profonde au large du… Levant pour risque sur l'environnement. Moralité de l'histoire: ne fais pas à autrui ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse... L'écologie a pourtant été un gros baratin électoral de la liste Regain, pillant au passage les bonnes idées de Jean-Laurent Félizia.


Magnifique SOLIDARITE  entre voisins !!!
Quartier du Batailler. Les copropriétaires de la Résidence "le Domaine d'Azur" (située rues du batailler et Touze) viennent de changer le code d'accès à leur parking. Ceci, afin d'empêcher aux quelques habitants à l'année de ces 2 rues, de mettre leurs voitures à l'abri, sur ce parking situé à 1m60 au-dessus des rues - donc non inondable - Ce qui représente en moyenne une petite dizaine de voitures et laisse encore plus du triple de places disponibles - disponibles pour qui ???? puisque cette Résidence ne vit que l'été - Quelle honte !!!!! Mesdames et Messieurs du Conseil Syndical. Ce parking (même privé) devrait être réquisitionné d'office par la Mairie, tous les hivers, et mis à disposition des habitants du quartier.

Alerte novembre 2014
Pathétique ! La mairie du Lavandou pratique l’emailing pour vanter ses activités festives. Mise en page approximative, programme inintéressant, non respect de la réglementation  informatique & libertés. Bref de l’information « petit bras » qui n’est pas du niveau de Bormes doté d’un service de communication externe. L’amateurisme internet municipal se confirme d’année en année. Nous suggérons au maire de remplacer le foie gras de Noël pour financer de vrais professionnels face au virage annoncé de Var Matin.

Alertes octobre 2014
Pas de fumée sans feu ! Le patron des pompiers du Var face aux restrictions budgétaires :  " La seule caserne qui devrait fermer à terme est celle du Lavandou, qui est située à 300 m de celle de Bormes. Cela se fait en accord avec la mairie du Lavandou. On y travaille depuis dix ans.". Diplomatie ou esprit de revanche ? le maire du Lavandou avait entrepris dès 2001 une longue procédure en contestation des factures du SDIS. Selon le Rapport d’observations de la Chambre Régionale des Comptes du 28-11-2010, l’affaire SDIS repose sur des chiffres erronés transmis par le maire du Lavandou.
ndlr : lire l'historique du dossier sur Lavandou Tribune

La mairie du Lavandou aurait refait son site internet. Du travail de suiveur comme d’habitude oubliant l’essentiel : les citoyens, l’opposition, les dossiers qui fâchent, la dette... Aucune importance du moment que ça donne l’illusion de bouger du côté de la place Reyer. Mr le maire inspirez-vous de ce que font Bormes, Hyères, Saint-Tropez avant de jeter l’argent du contribuable par les fenêtres. Et puis pourquoi remplacer le vrai blason du Lavandou de votre prédécesseur Marius Dorie ? A l'occasion allez donc sur le site internet de votre port international... une honte !

Alors que depuis de nombreuses années les usagers de la voie routière communale St Clair vers Le Lavandou centre et sens inverse par le tunnel du port réclament une signalétique pour prévenir la sortie du chantier du carénage du port, le Maire du Lavandou a décidé  de prendre l’affaire en main. (il n’y a que lui qui fait bien ..). Notre premier magistrat, égal à lui-même, en bon gestionnaire a fait installer dernièrement deux panneaux lumineux (un dans chaque sens de circulation). Tenez-vous bien pour le prix de 5.390, 92 € (compte rendu de la réunion du CLUPP du 2/10/2014). Et encore plus fort, facture payée par les plaisanciers sur la caisse de la régie du port. Comme si ces derniers étaient maintenant en charge de la signalétique routière ! Les caisses de la ville du Lavandou sont donc au plus mal, attendons-nous au pire !
 

Alerte septembre 2014
Le triathlon du Lavandou s’est transformé en marathon pour les piétons à Cavalière une bonne partie de la journée du 27 septembre. Un véhicule de la police municipale s’était installé sur le terre-plein central au milieu du passage piéton qui mène au Bassin Beaumont obligeant les spectateurs à marcher sur la chaussée. L'exemplarité fout le camp au Lavandou ! 

Lundi 22 sept. 2014 après midi, il n’y avait pas besoin d’être dans les locaux de la capitainerie du Lavandou pour entendre (toutes portes ouvertes) que la température montait dans les locaux ; chaude ambiance ! Monsieur le Maire et des adjoints faces aux employés du port s’invectivaient et s’envoyaient des injures respectives concernant les conditions de travail, contrats de travail….. au port du Lavandou. Il était moins une que tous n’en viennent aux mains (décidément, une habitude cet été sur le port). C’est dans le bureau du 1er magistrat du Lavandou que, Directeur du port, Maître du port, convoqués tous les deux ont dû s’expliquer. Que se sont il dit ? À suivre...

Alerte juin 2014
La vie du Lavandou est gérée par le maire et ses adjoints. Si on fait une analyse typologique que voit-on ?
Un Maire, Gil Bernardi, qui par sa fonction, est tout puissant et n’hésite pas à montrer qu’il est le chef quasi absolu. C’est pour lui une consécration qui permet à son égo de s’exprimer sans retenue.
Des adjoints ou conseillers municipaux qui sont d’origine variée, tant par leur profession que par leur niveau intellectuel. Leur attitude vis à vis du maire, dont ils portent les couleurs, est pour la plupart d’entre eux déférente, voire obséquieuse. "Leur Chef a toujours raison" et lorsqu’ils ne le pensent pas, ils se gardent bien de le manifester par peur de déplaire.
Ce "melting-pot", j’emploie ce mot prétentieux pour singer le maire qui utilise un latin ,médiocre pour impressionner son auditoire, est intéressant au point de vue sociologique.
C’est pourquoi, régulièrement, je m’autoriserai pour l’avenir de mettre régulièrement en avant ce que certains, bien sûr mal intentionnés, appellent magouilles, et que d’autres nomment turpitudes.
Ces remarques fondées sur des bruits de couloir, mais aussi sur des faits irréfutables seront à votre disposition pour en juger.
A bientôt chers concitoyens, la suite au prochain numéro...

Partager cet article

Repost0
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 23:15

Déjà supérieur à la moyenne nationale (10,4%), le chômage au Lavandou se démarque avec 18,7% contre 11,8 % dans le Var. Normal ! car le Lavandou tributaire de la saison touristique ne travaille qu’avec des emplois saisonniers ou précaires.
En 20 ans, la commune n’a jamais innové ni cherché de solutions alternatives à ses ressources, se contentant de tirer l’échelle lors des longs mois hors saison. Cela ne l’empêche pas de rallonger, par décision municipale, ses dates d’ouverture, mais les touristes ne sont pas obéissants. Alors, la seule solution est d’amplifier sur 3 mois son pic touristique à coups de feux d’artifices, fêtes foraines et petites réjouissances banlieusardes. Les grands événements sont abandonnés aux voisins Saint-Tropez, Hyères, La Londe, Toulon… à l’exclusion toutefois de la Saint Sylvestre le 31 juillet, nostalgique de l’hiver…
Au Lavandou, les touristes doivent donc s‘allonger sur l’immaculé sable et vider leurs poches sans rechigner. Une glace, un tour de grande roue à 4 euros, une location de matelas à 20 euros, un stationnement à coups de PV scélérats… les incitent à poser leurs serviettes sur l’espace public et tirer un casse-croûte de leurs musettes. C'est que le grand ordonnateur doit payer son Luna-Park et ses 220 employés, anticipant sa comptée annuelle en taxes de séjour, d’amarrage, de terrasses, de parcmètres et autres bontés municipales..Heureusement, le petit rapporteur, toujours à l’affut des bonnes idées du maire, lui donne un coup de main. Dans le recueil 2015 : le pas très légal raccompagnement nocturne des éthyliques sur le compte des professionnels de la nuit. Cela maintient la morale et le moral des "jamais contents". Sauf que le bateau municipal prend l’eau, surtout au port qui écope son déficit ou bien les travaux "imminents" du Batailler avec les promesses du nouveau président du Conseil départemental (élu par les écossais !). Ne parlons pas des saisonniers qui attrapent des petits boulots sans savoir où dormir. La disette budgétaire est de mise au Lavandou et il faut vite rentrer de l’argent dans une saison de pêche trop courte et une concurrence trop rude…
Progressivement, le piège s’est ainsi refermé sur le Lavandou (et certaines communes du littoral) qui n’a pas anticipé le danger d’un retournement touristique. L’individualisme d’un surnombre d’habitants du troisième et du quatrième âge entrave désormais sa renaissance, figeant électoralement la mairie dans un immobilisme béat. Aucun projet structurant, animations d’un autre temps, port parking à bateaux, investissements rongés par la dette, fiscalité déraisonnable, promesses électorales jamais tenues… La jolie carte postale est devenue une douce fin de vie "entre soi". Jeunes s’abstenir !
Or, l’emploi c’est affaire d’initiative, de dynamisme, d’entraide générationnelle, de curiosité, de risque et d’optimisme. Au lieu de faire constater par sa police les locaux vides, de nier la grande filouterie administrative du Nouveau Port, de régenter par l’invective et les tribunaux la vie de la cité, de s’opposer aux inventifs (office de tourisme inclus) , le maire ne s’est jamais posé la bonne question du pourquoi du comment ? Pourquoi un chômage si haut dans sa commune ? Pourquoi autant de places à céder dans son port ? Pourquoi tant de logements vacants toute l’année ? Pourquoi ce surstock immobilier ? Pourquoi un Grand Jardin désertique ? Pourquoi le Front National aux portes de sa mairie ? etc. Evidemment, monsieur "ce n’est pas de ma faute" a l’excuse de tous les maires plantés par la baisse des dotations de l’Etat et contrariés par ses opposants connus et inconnus. A part son image de gentil gendre, le reste ne l’intéresse pas vraiment. Il cumule les mandats, les casquettes et jongle avec l’argent des autres… depuis si longtemps ! Une réalité partagée dans le silence des pantoufles ! Les vrais journalistes adorent les cas d'école !

Partager cet article

Repost0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 00:51
Des élus travestis en écossais au Lavandou !

Pour une fois, monsieur " ce n’est pas de ma faute " a raison. La météo lui a joué un bien vilain tour dimanche après-midi et il n’y a guère que le petit rapporteur qui a trouvé le corso du Lavandou réussi, jusque dans les moindres détails, pluie et vent compris… mais réduit à sa plus simple expression ! Il n’a pas relevé la gaffe du maire déguisé en "pur écossais" pour illustrer sa fête "So British". Soit, notre édile manque sérieusement de culture, soit il l’a fait exprès. Notre caméléon - tantôt échevin, Prieur, gentil gendre, Père Noel...- aurait pu se renseigner auprès de sa secrétaire Wikipédia pour mesurer l’incompatibilité politique qui dure depuis 700 ans entre l’Ecosse et la Grande Bretagne. Bref ! les rares spectateurs n’ont pas compris le maintien, et non le report, d’un corso coûteux qui n’a pas aidé les caisses des commerçants mais bien vidé celle de la commune. Le commentaire du maire juste avant le coup d’envoi prête à sourire : " On ne peut pas reporter, et on ne va quand même pas laisser les chars dans les hangars. Et puis, il pleut à peine. On ira boire un thé ou un whisky après, pour se réchauffer ! ". Normal, le Corso était surtout une vitrine électorale pour son ami Giraud aux élections départementales qui s’est déguisé en candidat subliminal. Cela devient une habitude au Lavandou de se servir des festivités afin d’influencer quelques bulletins de vote (souvenons-nous des sinistrés-invités-primés du corso 2014 juste avant les municipales). Côté dépenses la coupe est pleine : de 2.500 à 4.500 € à chacun des 15 chars, services municipaux en heure supplémentaire, publicité, bouches à nourrir … tout cela pour un défilé plié à 15h30. Sans compter les autocaristes piégés par l'improvisation qui réclament le remboursement. Côté recettes, il suffit d’écouter les restaurateurs et de regarder les tribunes vides... Les rescapés, organisateurs et gens présents, se sont réchauffés au Cosec avec un thé géant... sans cornemuse. Le Lavandou c'est fou ! Pathétique !

Partager cet article

Repost0
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 00:05

Reprise d'une publication de la Ville Heureuse -Jean Laurent Felizia
 

"Usager du port du Lavandou depuis de nombreuses années et lecteur régulier de vos chroniques, je me suis longtemps posé la question de savoir pourquoi ni les élus ni la population ne s’inquiétaient de la vie du port.

La lecture de cette chronique me donne enfin l’occasion de m’exprimer, et peut-être d’exprimer ce que ressentent ceux qui comme moi, usagers occasionnels réguliers ou non, ou amodiataires ne peuvent exprimer à visage découvert.
J’évoque bien évidemment ce que sont les nuits sur le nouveau port en Juillet et Août, et souvent le week-end pendant les mois qui précèdent ou suivent la saison estivale.
Nuits Blanches bien sûr ! Avec leur cortège de désagréments et d’ennuis. Nuits blanches, offertes par le Maire en sus des prestations si bien décrites dans les dépliants édités et distribués par votre municipalité et l’office du Tourisme.
Alors même que la lutte contre le bruit est une cause nationale, tout usager de ce port verra sa nuit transformée en enfer !
Les 4 ou 5 établissements de restauration ou bars qui jouxtent les quais, tous munis d’une autorisation d’ouverture tardive (3 heures du matin) confondent à l’envi ouverture tardive et ouverture de leurs portes et fenêtres, quand leurs soirées, ne se déroulent pas directement sur les quais !
La nuit leur appartient, les quais aussi, ou la petite placette située derrière le magasin d’accastillage, qui chaque soir se voit transformée en boite de nuit à ciel ouvert avec DJ, table de mixage et sono installés à l’extérieur.
Les usagers de passage, stupéfaits, n’ont d’autre recours, pour ceux qui se décident à franchir le pas, que de laisser de timides messages sur le livre d’or de la capitainerie.
Peu d’entre eux alertent la police municipale.
Au mieux celle-ci, si bien évidemment elle n’est pas occupée à d’autres opérations plus importantes, interviendra, auprès des tenanciers de ces établissements tout en sachant par avance l’inutilité de son action.
A titre d’exemple, dans la nuit du 14 au 15 août 2014 une pizzeria à l’ouverture récente a organisé un karaoké jusqu’à 3 heures du matin, dont tous les bateaux présents ont pu profiter jusqu’à la panne d’accueil ou la digue tant le niveau sonore était important.
10 minutes après le premier passage de la Police Municipale, la fête avait repris de plus belle. Le policier municipal de permanence, contacté une fois de plus, dira découragé à ses collègues “ C’est reparti à la G …”.
Quel dévouement ! Mais aussi quel sentiment d’inutilité. Quelle lassitude d’être ridiculisé et sans soutien !
Ne vous plaignez pas non plus à la capitainerie. Les employés de bureau présents ne sont pas informés de quelconques nuisances liées au bruit sur le port ! Omerta quand tu nous tiens…que ne ferait-on pas en ton nom !
Et le 15 Août, ne perdons pas les bonnes habitudes, une soirée DJ sera organisée par un des bars, directement sur le quai et la contre-allée desservant le parking, soirée dont le niveau sonore maintiendra à l’extérieur, sur les quais ou dans les cockpits la totalité des équipages des bateaux présents dans le port cette nuit-là.
L’office du tourisme avisé, nous indiquera signaler ces incidents en fin de saison au Directeur des services. Même réponse auprès du secrétariat du Maire…
Sans parler de la sécurité publique. Régulièrement vers 3 ou 4 heures du matin, les habitués de ces établissements, généralement ivres au dernier degré, se bousculent et se jettent dans les eaux du port, ou viennent faire leurs besoins sur les bateaux, occupés ou non, brisant au passage quelques bouteilles, de préférence sur les ponts  !
De toutes jeunes filles, sans pudeur aucune, que leur ivresse rend incapable de vérifier l’absence de tiers à proximité, se soulagent directement sur les quais…. Quelle tristesse !
Tout ceci est naturellement su et connu des autorités municipales pour avoir été dénoncé maintes fois par les uns ou les autres. Insuffisamment en tous cas. Une pétition a paraît-il circulé il y a quelques années. Aussitôt victime du classement « poubelle ».
Mais votre maire se souviendra certainement du CD qui lui a été adressé il y a deux ans, et comportant une vidéo du port avec en fond sonore le CIRKUS filmé à 2 heures 30 du matin.
Tout ceci n’existe que par la complicité passive des autorités municipales du Lavandou.
Elle en devient active par la volonté affirmée de ne pas agir.
Ne vous payez pas de mots ! Traînez sur les quais du nouveau port. Ayez du courage et faites-le à 2 heures du matin au mois d’août.
Les bateaux de passage ne repassent pas, sauf impossibilité manifeste ou nécessité familiale ce qui est mon cas. En cas de coup de vent, les ports environnants sont leurs préférés mais les places sont chères. Alors ils finissent par chercher refuge au Lavandou. Et repartent dès qu’ils le peuvent… Hébétés et plus fatigués qu’à leur arrivée !
Le Lavandou est une ville magnifique, mais il se dit sur les quais que son maire n’aime pas la mer. Dommage pour une ville qui se veut une station balnéaire de réputation, d’avoir un port si dramatiquement délaissé, ou en tout cas, dédié au seul profit, sans règle ou contrainte aucune, de 4 ou 5 tenanciers de bars.
La ville du Lavandou aurait-elle, par une délégation de service public d’un nouveau genre, délégué la salubrité et la sécurité publiques sur le Port, à ces personnes ?
Aux autorités municipales de répondre avant que les autorités préfectorales ou judiciaires ne le fasse dans des circonstances dramatiques ou malheureuses.
En tous cas le personnel du port sans distinction aucune est incontestablement dévoué au service des plaisanciers. Mais ceci ne compense pas cela.
Vous avez ouvert la voie en publiant cet extrait des délibérations du conseil municipal et les commentaires qu’elle suscite.
Ne la refermez pas et faites en sorte qu’il soit mis fin à ce que certains dans le livre d’or ont qualifié d’état de non-droit !
Les plaisanciers usagers du port du Lavandou vous confient la tranquillité et la sérénité de leurs nuits. Respectez-les ! Et faites-les respecter !
C’était une photo souvenir du Port du Lavandou. Faites-en bon usage. Les usagers du port souffrent et sont las d’être trompés.
Monsieur le Maire, cessez de les mépriser ! "

 

NDLR. Les commentaires sont fermés sur cette page

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 00:12

4 décembre 2014. Conférence de presse de F. de Canson, président de Méditerranée-Porte des Maures (MPM), Maire de la Londe sur les inondations. Tout le monde est là, sauf UN... le maire du Lavandou !...
A chacun ses problèmes ! (peut-on lire dans Var Matin du 5 décembre 2014). Alors que la ville de La Londe (nos voisins) pleure ses sinistrés, porte le deuil de ses morts et recherche toujours une victime disparue, François de Canson cherche à faire bouger le gouvernement sur une réforme des procédures trop longues pour faire les travaux de sauvegarde de la population…
Au Lavandou, nous préparons le corso fleuri « So British », les chars rouleront-ils à droite ou à gauche, notre cher maire portera-t-il le kilt ? Entre-t-il toujours dedans ? Bref à chacun son problème. Quelle indécence !
A l'occasion de cette conférence de presse en Mairie de La Londe Les Maures, François de Canson  a insisté sur les efforts à mener au niveau du gouvernement et de la représentation nationale pour que la question de l'humain soit replacée au centre des procédures d'urgence en cas de catastrophe climatique et que ces procédures soient allégées pour protéger les populations. Le Maire de La Londe a tout d'abord tenu à remercier l'ensemble des secours, des bénévoles et des collectivités dont bien sûr l'Etat, qui ont apporté leur aide dès les premières heures des intempéries, avant de rentrer dans le vif du sujet.
"Ces sinistres répétés, deux fois en un an, portent de grands coups au moral des habitants, aux chiffres d'affaires de nos commerçants et à nos économies locales. Les dégâts matériels sont lourds aussi pour les collectivités locales qui doivent affronter les problèmes de sécurisation de sites, de la voirie et des ouvrages d'art détruits que les assurances ne rembourseront pas intégralement" a-t-il tout d'abord expliqué se félicitant malgré tout de la rapidité du classement en catastrophe naturelle qui a été publié… "Ce combat part de La Londe. Nos élus prennent le relais pour le porter au niveau national. Je suis persuadé que tous unis, nous aboutirons ! "

Lire l'arrêté de catastrophe naturelle suite aux inondations et coulées de boue des 25 au 27 novembre 2014 publié ce jeudi 4 décembre

François De Canson, président de Méditerranée-Porte des Maures, Maire de la Londe aux côtés de Jean-Pierre Veran, Président de l'association des Maires du Var, de Christiane Hummel, Sénatrice-Maire de La Valette du Var, de Jean-Pierre Giran, Député-Maire de Hyères, de Joël Canapa, vice-Président du Conseil Régional, de Gilbert Perugini, Maire de Cuers et de François Arrizi, Maire de Bormes,

Dans la famille MPM... je voudrai le maire du Lavandou ?

Partager cet article

Repost0
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 00:10

En 100 ans le Lavandou n'a jamais connu une telle régression économique. Commerces fermés, hôtels à la vente, tourisme en berne, fiscalité en hausse, surstock immobilier, encéphalogramme plat… La consanguinité électorale fait des ravages depuis 1995 où chaque scrutin reconduit à la mairie les mêmes incompétences sans se soucier de l’endettement, du futur de la commune, de nos jeunes, du mieux-vivre ensemble. Par copinage, habitude, flatterie, intérêt personnel et vagues promesses jamais tenues. La dernière campagne municipale a montré les limites de la manipulation, surfant sur la distribution de logements sociaux, de primes aux sinistrés, de foie gras aux aines, de découpage foncier, d’utilisation abusive des services municipaux et de tracts persifleurs. Banal clientélisme qui masque une commune en souffrance dont la comptabilité publique est taillée à la mesure d’un électeur réfractaire au changement. Pour surmonter cette impasse le Lavandou a besoin de croissance, d’entreprises en santé, d’initiatives privées, de bonnes relations de voisinage, d'un vrai projet partagé. Discours inacceptable pour une mairie dont la seule réponse est de réfléchir à coups de commissions municipales avec pour seul rapporteur... le maire qui voit tout, sait tout, décide tout. En atrophiant ainsi la renaissance du Lavandou le conseil municipal est coupable de l’assèchement économique et de l’évasion de ses administrés. Le maire a beau rechercher l’originalité et afficher un comportement rebelle, la logique finie par le rattraper en douceur. L’obligation de rallier l’intercommunalité et bientôt le Parc National de Port-Cros est la seule issue à court terme. Cela, malgré l'appel à la résistance qu’il tente de semer chez ses voisines via le syndicat SCLV, par règlement de comptes et pure spéculation immobilière. Il y va de l’avenir de la commune, mais aussi de sa survie politique personnelle car, malgré sa déclaration d’amour pour le Lavandou, il est plus proche de la sortie qu’il n’y pense. Il a atteint ses limites dans la tête des administrés qui n’ont pas encore trouvé son successeur parmi les derniers candidats. Question de temps et de génération. Dans l’histoire de la commune, ses prédécesseurs en ont fait plus que lui en moins de mandats. Pour exemple, le maire n’a pas encore compris, en 21 ans, que le tourisme du sable est terminé et que l’offre touristique s’est nettement élevé en Europe. Prétendre être "le plus beau village du monde" est un concept simplet qui n’attrape plus les gogos filant en low-cost à des milliers de km. Il n’aura jamais eu la psychologie pour s’imposer auprès des acteurs économiques du Lavandou et partager avec eux une stratégie conquérante. Il est resté seul avec ses erreurs et ce n’est pas l’Epic, à sa botte et sans moyens, qui changera la donne. Dans cette confusion entre ambition et destin - à défaut d’une grande réalisation structurante - il ne restera bientôt de l’actuel maire qu’une plaque de rue en souvenir d’un long interlude qui a surtout profité à ses voisines. En 2020 (ou avant) le Lavandou aura alors tourné la page de la pensée unique !

Partager cet article

Repost0
30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 23:09

Toto & Toto sont dans un bateau Toto tombe à l'eau qui reste-t-il dans le bateau ? les gogos ! L’information parue dans Var Matin le 28 mai 2014, sous la plume du dévoué C.M. (ex élu et 1er prix de rédaction scolaire) est ravageuse. Ainsi pendant qu'on les croit au travail, les élus du Lavandou et de Bormes pratiquent "la croisière s’amuse". Motif : découvrir les beautés du littoral. On croit rêver de la part de celui qui cumule 20 ans d’inaction municipale et traine derrière lui une dette de 20 millions €. Passe encore pour le nouveau maire de Bormes en formation ou les opposants en stage d’envoûtement, mais tous se font mener en bateau par le gentil organisateur pendant que les lavandourains et les borméens, à peine sortis des inondations, souffrent de leur mauvaise économie locale. D’autant que l’on peut lire avec amusement "…aujourd’hui c’est une première, et certainement pas la dernière ensemble…le but de cette sortie est d’avoir une vision intercommunale du littoral…". Notion quelque peu sélective à l’heure de l'intercommunalité Méditerranée - Porte des Maures.  Aucun doute, les maires de ces deux communes ont besoin de réviser sérieusement leur communication et surtout de se mettre au boulot (ou du moins faire semblant). Prochaines étapes : tour de grande roue, défilé de la Saint Sylvestre, sardinades et feux d’artifice. Pas belle la vie d’élus ?


Var Matin 28 mai 2014 

croisiere.jpg

Partager cet article

Repost0
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 23:07

Comme à son habitude le site internet de la mairie du Lavandou n’est pas actualisé. Manque la liste totale des élus et le compte rendu du conseil municipal du 9 avril 2014, dont on apprendra, via le porte-parole Var Matin, la reconduction de l’ancienne garde Regain. 1er adjoint: Charlotte Bouvard: environnement et développement durable, vie associative. 2ème adjoint: Claude Maupeu: finances, port. 3ème adjoint: Annie Tallone : tourisme et commerce. 4ème adjoint: Pierre Charrier: sports, sécurité. 5ème adjoint: Raymonde Statius : affaires sociales, logement, solidarité. 6ème adjoint: Bruno Capezzone: urbanisme. 7ème adjoint : Frédérique Cervantes: enfance, jeunesse, affaires scolaires. 8ème adjoint : Patrick Le Sage : quartiers…
Pourtant l’ordre du jour de cette réunion publique était la parfaite illustration du "mille-feuille" dont les français ne veulent plus. Jugez-en la liste :
– Administration générale Détermination du nombre des commissions d'instruction ; constitution et désignation des membres. Constitutions des commissions d'appel' d'offres, de délégation de service public, et des commissions administratives de révision des Listes électorales. Désignations des représentants de la commune auprès du Sivom Bormes-La Londe-Le Lavandou, auprès du syndicat mixte départemental d'électricité du Var, auprès du syndicat des communes du littoral varois, auprès du syndicat intercommunal varois d'aide aux achats divers, auprès du syndicat intercommunal de danse et de musique de la corniche des Maures, auprès du syndicat intercommunal d'assainissement Le Lavandou - Le Rayol (SIA), auprès du syndicat intercommunal de prévention des inondations Bormes-Le Lavandou, auprès du syndicat intercommunal d'alimentation en eau des communes de La Seyne et de la région Est de Toulon. auprès du syndicat intercommunal pour le développement des vacances rurales et familiales, auprès du syndicat mixte du massif des Maures, des délégués de la commune au conseil d'exploitation de la régie du port, des représentants de la commune au sein du conseil portuaire. Des délégués de la. commune au sein du conseil d'administration du CCAS, auprès du comité de la caisse  des écoles. Auprès du comité de direction.de l'Epic, office de. tourisme, des délégués de la ville au sein du conseil d'administration du. Comité de jumelage, des représentants du Sipi. I‘association des communes forestières du Var, membres de la commission communale d’accessibilité pour handicapés. Fixation des indemnités de représentation du maire. Informations sur les  décisions municipales prises par le maire
Finances. Budgets annexes du service de l'eau, du service de l'assainissement: adoptions du compte de gestion de l'année 2013, du compte administratif de l'année 2013, et du budget primitif 2014. Régie du Port :adoptions du compte de gestion-de l'année 2013, du compte administratif de I ‘année 2013, et du budget primitif de l'année 2014. Heures supplémentaires du personnel municipal: complément, recette corso fleuri 2014. Attribution d'une subvention complémentaire au centre communal d'action sociale.
 Personnel Tableau des effectifs au 1er janvier 2014. Création de postes pour besoins saisonniers, pour l'accueil de loisirs, et d'un poste d'attaché aux affaires culturelles.
Que d’énergie perdue ! En fait, rien n’a changé, ni sur le fonds, ni sur la forme dans cette municipalité saison 4 qui voulait pourtant rayer de son vocabulaire le mot "opposition". De ce point de vue, le maire a tenu parole en les rayant carrément du site municipal, oubliant de ce fait les 44,55 % des lavandourains réclamant le changement d'équipe.

Partager cet article

Repost0
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 10:50

Petite mise au point révélatrice sur la gestion préventive des inondations du Lavandou par le maire sortant… Certains y trouveront quelque esprit de vengeance  personnelle. Il n’en est rien car il y a longtemps que j’ai fait le deuil de mon éviction lamentable du Bassin Beaumont, de la casse de 7 années de travail pour créer le Mini Port de Cavalière et ses petits bateaux électriques…
A plusieurs reprises, entre 2000 et 2006, j’avais connu les affres des inondations sur le site.
J’étais locataire du garage de la maison du régisseur Ricard (aujourd’hui détruit ) pour entreposer le matériel. En 2004, ces locaux avaient été inondés jusqu’à 40 cm. L’Hubac, qui descend des collines, était freiné dans sa descente vers la mer par 2 buses longues d’une cinquantaine de mètres, trop étroites pour recevoir les eaux du torrent, chargé d’embâcles, alors sorti de son lit, dévastant tout sur son passage. Mon entreprise subissait de lourdes pertes d’exploitation dans l’indifférence générale. J’avais rencontré le maire à l’époque, accompagné de Patrick Lesage, adjoint aux écarts,  pour lui faire part de la situation. Il m’avait semblé sensible à mes explications et félicité de l’avoir prévenu…Bassin-Beaumont.jpg
Malgré les belles promesses,  rien n’a été fait, et j’ai dû, seul, contraint et forcé, remettre les lieux en état, sans la belle solidarité municipale dont le maire nous ressasse aujourd’hui.
Candidat au renouvellement de délégation au 1er janvier 2007 (3 ans), et resté sans réponse, j’ai rencontré le maire le 8 février 2007, à 8h 30, pour tenter d’obtenir une réponse. Afin d’éviter les désagrément des inondations trop fréquentes sur le site, je lui ai demandé, avec diplomatie, d’assurer l’entretien du cours d’eau, qui traverse cette  propriété communale, conformément au code des collectivités territoriales. La réponse fut catégoriquement « NON ». Restant calme, j’ai dû endurer une colère noire du maire, à la limite de l’hystérie, pour me faire virer de son bureau sans aucun ménagement… Le 4 avril 2007, (l’ouverture étant prévue le 8 avril…) un courrier laconique, me félicitant hypocritement pour la qualité de mon travail, m’ annonçait que ma candidature n’était pas retenue, le maire ayant préféré un autre candidat aux mêmes conditions, me volant au passage mon travail, ma clientèle et mes installations…On connait la suite et l’erreur de casting, qui fit perdre à Cavalière un petit parc de loisirs très apprécié par une clientèle régionale et estivale…
IM000304.JPGL’entreprise Piersanti, propriétaire du terrain mitoyen, dans l’attente d’un permis de construire, a démonté récemment (fin 2013)  ces deux buses sur toute leur longueur. La mairie procède (enfin !)  au remplacement du petit pont de l’impasse de l’Absinthe. Le torrent  qui se crée par fortes pluies s’écoule désormais sans aucune gêne vers la mer. Il n’y a plus d’inondations dans le bas de Cavalière.
Le maire assurait, la bouche en cœur, qu’il ne savait pas que Cavalière pouvait être inondé avant 2008, date de la première inondation "centennale"…qui sera suivie d’une autre toute aussi destructrice fin 2012… Un gros mensonge de plus. Ces deux catastrophes à Cavalière auraient pu être évitées si le maire s’était attaché à résoudre le problème dès 2004.
Cette désinvolture, qui vaut pour tous les cours d’eau du village, est impardonnable…Voilà qui méritait d’être dit.
C’est l’effet boomerang.  La vérité finit toujours à s’imposer…  

Arnaud Parenty, conseiller municipal.

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 00:50

Revue municipale 2009 du Lavandou:
...Après une semaine de pluies continues de rare intensité… une poignée d’heures, dans la nuit du 15 au 16 décembre [ndlr : 2008], aura fait basculer une bonne partie de la cité des dauphins en cité lacustre. Des précipitations diluviennes … d’une telle force que de mémoire d’homme, aucune ne surgit de pareille catastrophe.
…Après les réparations d’urgence, la remise en état du littoral, et les travaux immédiats d’infrastructures, une étude a été menée par la SOGREAH, à la demande de la commune et du SIPI [ndlr : maire et président ne font qu’un] avec analyse in situ (mesure de la section d’écoulement des eaux pendant la crue), une analyse hydrologique destinée à déterminer l’intensité de cet événement pluvieux pour mieux gérer demain. Pour cela, même avec les beaux jours revenus, ne laissons pas le temps éroder notre mémoire. Que la compréhension des phénomènes météorologiques et hydrologiques soient des gages d’une gestion prospective alimentée par la mémoire des erreurs plus anciennes. Il nous faut donc avoir une vision globale sur un phénomène complexe pour faire en sorte que des intempéries similaires aient des effets limités, si elles se reproduisaient dans un avenir plus ou moins lointain…
…Une réunion d’information publique qui s’est tenue le vendredi 12 juin [ndlr : 2009] en mairie a pu en donner les grandes lignes, dans une concertation animée par le maire Gil Bernardi :
cigale.gif « Nous ne devons pas avoir pour référence la durée d’un mandat, mais adopter une vision bien au-delà, dans l’optique de pluies centennales. Il nous faudra, bien sûr, tenir compte de l’urbanisation, de la nature, de l’évolution cyclique, des manifestations orageuses, du mouvement des terrains… en nous appuyant sur un « monde global » qui manifeste sa douleur. Il nous faut avoir à cœur de protéger la beauté de notre cadre de vie exceptionnel au sein d’une planète qui n’est pas épargnée par les changements climatiques que présagent de nombreux scientifiques. Une tâche immense que nous devons aux générations futures en prévoyant une feuille de route des décennies à venir sur la connaissance et le vécu de nos aînés avec des dates repères de crues et tempêtes. Des événements au fl du siècle passé avec la date calamiteuse de 2008 pour être un creuset de riches enseignements destinés à nous adapter aux modèles de prévisions, aux schémas flexibles de « catastrophes naturelles » dans une logique de durée »
Avec nous, revisitez les belles paroles du maire sortant...

Partager cet article

Repost0