Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Site officiel d'expression politique, économique et sociale sur l’actualité municipale au Lavandou. Les citoyens indignés, - face au clanisme en place depuis 22 ans - demandent l'interdiction du cumul et de la répétition des mandats nuisibles à la démocratie locale.
  • Contact

Recherche

Vite lu

Le témoignage de l'ancien directeur de la communication du Modem a entraîné l'ouverture d'une enquête préliminaire pour "abus de confiance et recel de ce délit" (Le Point)

Des démarchages frauduleux, afin d’obtenir de l’argent se présentant au nom de la mairie de Gassin sont  signalés à la gendarmerie (Facebook)

Pic de pollution à l'ozone. La préfecture du Var décide de réduire la vitesse autorisée de 20 km/h (France Bleu)

Démission Bayrou, De Sarnez, Goulard. LREM n'a plus besoin du MoDem pour gouverner. Avec ses 308 députés, La République en marche dispose désormais de la majorité absolue à l'Assemblée nationale

Le nouveau gouvernement d’Edouard Philippe, annoncé mercredi, compte trente membres, respecte une parité stricte et laisse la part belle à la société civile.(Le Monde)

Le département du Var placé en vigilance sécheresse depuis le 18 juin (Préfecture)

Députés élus dans le Var. 1ère circonscription. Geneviève Levy (LR). 2ème circonscription Cécile Muschotti (En marche). 3ème circonscription Jean-Louis Masson (LR). 4ème circonscription Sereine Mauborgne (En marche). 5ème circonscription Philippe Michel-Kleisbauer (Modem). 6ème circonscription Valérie Gomez-Bassac (En marche). 7ème circonscription Emilie Guerel (En marche). 8ème circonscription Fabien Matras (En marche). (Ministère)

Bormes-les-Mimosas. Des riverains lancent une pétition contre des antennes relais à proximité d’une école (Twitter)

Un migrant de 17 ans, originaire du Bangladesh, isolé, dormant dans la rue depuis 1 mois et sans ressources, a fait condamner le département des Bouches-du-Rhône - pour grave atteinte à une liberté fondamentale - qui est désormais obligé de le prendre en charge (AFP)

La Cour d'Appel de Lyon confirme les "graves irrégularités" commises par la municipalité Tuvéri dans le dossier des logements des Lices et de l'ancien hôpital. Le promoteur écarté réclame 54,5 millions € à la commune de Saint-Tropez (Twitter)

Les plages de Hyères : l'Almanarre, Estagnets et de la Capte vont devenir accessibles aux handicapés permettant d’être la première commune varoise à obtenir le label Tourisme et Handicap. (Google)

Contrôle renforcé des enseignes et publicités au Lavandou. Le maire (certainement non-voyant depuis 1995 ?) se dit "choqué" par le fleurissement de la pollution visuelle sur sa commune. (Facebook)

A Lagneville (Oise) un arrêté municipal interdit de décéder chez soi pour protester contre le manque de médecins. Ce n'est qu’une pâle contrefaçon de l’arrêté du Lavandou de 2000 "il est interdit à toute personne ne disposant pas de caveau de décéder sur le territoire de la commune" ridiculisant planétairement son auteur (Facebook)

La monarchie républicaine fête son 2208 ème milliard € de déficit contre 1833 milliards € en 2012 et 1211 milliards en 2007 dans l’indifférence générale des partis politiques (Twitter)

Le Conseil d’Etat pourrait annuler l’arrêté qui ferme l’aéroport de Saint-Tropez La Mole aux vols internationaux. C’est le sens des conclusions présentées par le rapporteur public (Twitter)

30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 00:09

n certain B… vit un jour un village
Dont le Maire était le notable
Las et usé par un certain pouvoir.

B... qui n’était rien et au QI médiocre
A Ras mottes devait son surnom.
Roquet insignifiant, c
aractériel avide
Était envieux de tout, de tout ce qui rutile
Et que certains quidams appellent le pouvoi

Il s’étend, promet tout, s’enfle et s’encanaille
Son but : se statufier ;
Disant "regardez-moi, car je suis le plus beau
Intelligent, cultivé, orateur et racé"

Tout était bon pour nuire et pour se faire aimer

Les ragots inventés, le fiel partout versé…
Ayant très peu d’amis, il promit et flatta
Se servit de la 
crainte et du mépris de l’autre

Il Gagna.

Puis tout fier, alors se pavana
M’y 
voici, m’y voilà.

Le décor fut planté, restait l’enraciner.

Courtisans et flatteurs sont un fonds de commerce
Tous les barbons locaux admirent sa faconde
Ignorant son mépris pour les têtes chenues
Paraître au lieu d’agir tell
e fut sa devise
Les agapes données flattèrent son ego.

L’illusion est passée

Mytho et mégalo mais faible dans sa tête
Ras mottes, du paon n’a plu
s que le croupion

S’il est encore ici, son règne est en déclin

L’illusion professée s’efface avec le temps
La grogne qui s’étend cou
ve sous le volcan

L’illusion est passée. Cortiqué faiblement,
Mytho et mégalo, nabot est démasqué.

Il est assez de sots, prétentieux comme lui
Qui se parent souvent des dépouilles d’autrui
Et que l’on nomme plagiaires.

Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages

Tout gredin veut passer pour un ambassadeur
Ressembler au géant, tout nabo
t veut prétendre.

Mais je me tais enfin, car tout est ici leurre:
Encenseurs d'aujourd’hui seront censeurs demain !!!

A la manière de…

Pas decommentaire autorisé sur cette page

Repost 0
Published by d'Artagnan - dans Municipales 2014
commenter cet article
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 23:05

"La liste de la Ville Heureuse que j’ai eu plaisir d’animer pendant plusieurs semaines et dont j’ai porté la candidature au grand jour dès Janvier 2013 a été financée exclusivement sur mes fonds personnels et grâce à des dons de personnes physiques.
CHIFFRES CLÉS :
Recettes : Apports personnels : 33.042,34 €. Dons : 3.450,- €
Dépenses : Collaboratrice de campagne : 15.692.82 €. Communication : 14.989,52 €. Organisation/réunions publiques : 1.570,- €. Frais administratifs : 790,- €
Dans les communes de moins de 9.000 habitants, les frais de campagne ne sont remboursés que pour les besoins des supports conventionnels de communication relatifs à l’affiche officielle, aux bulletins de vote et aux professions de foi. Les autres frais sont à la charge du candidat. Cette information qui me paraissait nécessaire est au diapason de la campagne que j’ai menée, respectueuse, transparente, avec pour buts essentiels, servir l’intérêt général, partager les projets pour le plus grand nombre avec probité et sincérité" Jean-Laurent Félizia


Commentaire de France Gallois

La Ville Heureuse n’était pas dans l’obligation de publier les comptes de sa campagne. Cette information est toute à son honneur. Du côté de ses concurrents ce n’est pas la même transparence. L’obscure association Regain, dont on ne trouve aucune trace légale a fait la tournée de ses obligés (ceux que l’on retrouvent dans la revue municipale annuelle). Quant aux dépense de campagne, pas mieux ! mystère et boule de gomme puisque aucune loi n’empêche l’opacité des comptes de campagne sur les très petites communes (moins de 9000 habitants). Mais, quand on y regarde de plus près, la dépense de la Ville Heureuse est de 6,45 € par électeur inscrit, 8,95 € par électeur exprimé, 38,15 € par votant pour sa liste. C'est-à-dire que le cumul de dépenses des trois listes - que l’on peut estimer identique - atteint le record de 19,35 € par électeur inscrit. Un scandale pour une fonction très secondaire de la vie politique à l’heure de l’intercommunalité, alors que l’Etat plafonne la dépense électorale à 2,00 € par électeur inscrit dès 10.000 habitants (pour deux tours). Lorsque l’on rajoute les petits subterfuges en pleine campagne (colis de Noël, courrier HLM, chèque d'aide aux inondés, tribune du Corso aux sinistrés…) la dépense devient franchement outrancière pour conquérir les seulement 1994 voix (sur 5113 inscrits), soit 39% du corps électoral, qui a consacré le maire du Lavandou. De bas en haut la France doit être réformée au risque de perdre ses valeurs fondamentales et de plonger les électeurs dans l'indifférence définitive. 

NDLR. Suite à protestation de Mr Félizia sur les commentaires déposés sur ses articles, nous fermons cette possibilité d'expression démocratique et citoyenne concernant La Ville Heureuse 

Repost 0
Published by Lavandou Tribune - dans Municipales 2014
commenter cet article
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 10:41

Un mois s’est écoulé depuis l’annonce des résultats de l’élection municipale au Lavandou. Un premier tour et les trois listes en lice se sont vus répartir leurs sièges en fonction des scores enregistrés. La Ville Heureuse avec trois sièges a pris place au Conseil Municipal qui a réélu Gil Bernardi, Maire du Lavandou lors de la séance inaugurale du 29 Mars ainsi que les adjoints et adjointes dans leurs attributions et délégations respectives. Nous avons surmonté notre déception et nous sommes mis au travail. Dans un prochain billet, nous vous ferons part des commissions et autres groupes de travail auxquels Jean-Laurent Félizia, Brigitte Vanborre et Georges Taillade ont souhaité participer. Qu’il soit clair que notre position « d’opposants » se veut constructive et participative. Nous voulons croire que notre présence pourra œuvrer en faveur de notre collectivité et qu’il sera possible d’apporter notre pierre à l’édifice communal pendant ces six ans de mandat. Pour cela, dès les premiers jours, nous avons fait montre d’une collaboration et d’un fair-play à la liste majoritaire et aux services communaux. L’année 2014, transition et charnière entre deux mandatures devrait nous apporter rapidement les rudiments de fonctionnement de l’institution communale. Quoi qu’il en soit, par cette attitude républicaine, mais pas dupe des rouages du système du pouvoir, nous prolongerons notre démarche initiée pendant la campagne électorale à savoir bâtir des projets sur le respect mutuel des parties engagées dans le débat contradictoire, car, pour nous, c’est ce qui fait le ciment et la cohésion sociale au-delà des querelles partisanes et des intérêts particuliers.
Jean-Laurent Félizia

NDLR. Suite à protestation de Mr Félizia sur les commentaires déposés sur ses articles, nous fermons cette possibilité d'expression démocratique et citoyenne concernant le groupe La Ville Heureuse 

Repost 0
Published by La Ville Heureuse - dans Municipales 2014
commenter cet article
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 18:22

Mes Chers Collègues, Mmes et Mrs,
Avant le succès d'un Maire, qui serait, à ce qu'il paraît, le premier au Lavandou à remporter 4 élections municipales successives, c'est de la victoire de l'Equipe Regain, dont il s'agit aujourd'hui. Bien avant celle de l'élection à la tête de notre Commune, dont vous m'honorez, et pour laquelle je vous remercie.
Permettez-moi, tout d'abord, de remercier les quelques 2000 électrices et électeurs, qui se sont prononcés en faveur de la liste Regain ; et qui lui ont permis, dès le premier tour de scrutin, d'obtenir 55,45% des suffrages.
Au-delà de l'émotion, j'éprouve une grande satisfaction de mesurer combien le sens de l'intérêt général, de la disponibilité, de la proximité, de l'efficacité, du travail accompli, de la compétence de toute une équipe, autant que sa passion pour Le Lavandou, ont généré cette belle adhésion, à un bilan reconnu et à un projet partagé.
Une nouvelle mandature s'amorce, avec un nouveau Maire et un état d'esprit nouveau. Celui de gérer ensemble, de partager les idées et les ardeurs. Ce ne sont pas là des propos de principe ou de circonstance, mais le sentiment d'un réel besoin d'ouverture, qui permettra à chacune et à chacun d'apporter sa petite pierre à l'édifice. Aussi, les commissions et les groupes de travail seront-ils largement ouverts aux représentants élus des autres listes, que je n'appellerai plus, dorénavant, d'opposition. Car je suis persuadé que leur sens de l'intérêt commun les inclinera à constituer des axes de propositions, et je l'espère, d'adhésion.
Ce climat apaisé et constructif sera également celui d'une intercommunalité renforcée avec la Commune soeur de Bormes. avec laquelle tout nous réunit. Dès les premiers jours suivant le scrutin du 29 mars, j'ai rencontré Mr. François Arrizzi, son nouveau Maire, et nous  avons convenu d'un rapprochement dans tous les domaines, dans un excellent état d'esprit et une volonté réelle d'unir nos énergies autour de projets communs. Sans perdre un seul jour, dès la semaine prochaine, nous nous attellerons à la mission prioritaire que constitue la prévention des inondations, afin de développer notre programme de travaux intercommunaux. Et à parité. Nous partageons une réelle ambition de parfaire nos aménagements, et de développer une batterie de parades qui complétera le travail accompli depuis cinq ans. De façon résolue, et avec d'autant plus d'optimisme que l'Etat vient enfin de nous en donner l'accord. Cette vision d'une communauté de destin se manifestera sur tous les sujets, en commençant par développer ce qui existe, tout en recherchant la mise en commun des potentiels communaux comme la complémentarité de nos projets, et nous avons pris l'engagement mutuel d'une concertation permanente.
Les axes du programme Regain vont être déclinés méthodologiquement ; et je tiens à vous réaffirmer toute ma détermination à mettre en œuvre la totalité de nos engagements. Ce qui a été proposé à nos concitoyens, sera réalisé. Tant pour ce qui attrait à notre position vis-à-vis du refus d'adhérer au périmètre du Parc National de Port-Cros, pour lequel nous avons pris des engagements nets, que pour les projets et les réalisations qui compléteront les atouts de notre Commune.
Au premier rang de ceux-ci, il est bien difficile de rajouter à l'éventail complet des interventions de notre Commune en direction de l'enfance et de nos Aînés; mais je tiens à développer une panoplie d'actions communales en faveur de cette jeunesse adulte, qui a pris une part active dans la campagne électorale et qui a manifesté tout son intérêt pour la Chose Publique et son attachement au Lavandou. Cette jeunesse-là, force de proposition, qui aspire à s'investir dans tous les pans de responsabilité, fourmille d'excellentes idées. Ces dernières semaines, cette jeunesse, notre jeunesse, m'a beaucoup appris. Tant sur l'adhésion aux projets que sur la justesse et la mesure de ses aspirations. Aussi, les premières mesures que je vous inviterai à prendre, mes chers collègues, seront-elles en direction de ses attentes.
Car toutes les idées sont les bienvenues, dans une Mairie qui se veut au contact et à l'écoute de ses concitoyens. Ouvrons ensemble des perspectives. C'est pourquoi j'invite la jeunesse qui veut bâtir Le Lavandou de demain avec l'Equipe Regain et les autres formations à constituer des forces de propositions et de construction, au sein des Commissions ou elles seront représentées et écoutées. Sans exception. Ainsi que lors de réunions mensuelles d'échanges et de suivi de notre travail commun.
Nos convictions, nous les défendrons. Nos propositions, nous saurons les faire rayonner. Et les convergences de vues se manifesteront sur l'essentiel : Le Lavandou.
Avec l'écoute, la proximité de terrain, l'esprit de dialogue, le sens du service public et de l'intérêt supérieur du Lavandou, ce sont de beaux jours, de beaux espaces d'échanges et de superbes perspectives qui s'offrent à nous.
Alors, pas un instant à perdre, mettons-nous au travail, et ne ménageons aucun effort pour conduire Le Lavandou vers des horizons radieux. Vive Le Lavandou.
29/03/2014 

Repost 0
Published by Gil Bernardi - dans Municipales 2014
commenter cet article
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 08:31

"Samedi 29 mars s'est réuni le nouveau conseil municipal pour élire le maire et les adjoints. Les 3 élus de Lavandou Cap 2020 étaient présents, Thierry Saussez, Marie-Jo Bonnier et Bernard Beaugois. Sans surprise Gil Bernardi l'a emporté sur Jean-Laurent Félizia qui, avec 6 voix, a fait le plein de l'opposition. Dans son discours, le maire a appelé a l'ouverture, au travail en commun avec les 2 autres listes qu'il ne veut plus appeler "opposition". Il a mis en avant 2 priorités : la jeunesse et l'intercommunalité  avec " la ville sœur de Bormes". Ce sont 2 de nos priorités de campagne. Nous ne pouvons donc que nous réjouir de ce discours qui tranche singulièrement avec le passé récent. Il y 3 semaines à peine Mr Bernardi déclarait, au centre culturel, ne pas attendre grand-chose et même se méfier de l'intercommunalité. Nous jugerons évidemment sur les actes. Nous approuverons, bien sûr, toutes les actions qui concrétisent ces 2 priorités. Nous proposerons des solutions. Nous informerons la population de nos convergences et de nos divergences avec l'équipe municipale. Nous chercherons sans cesse a être constructif, dans le sens de l'intérêt général , mais toujours en revendiquant la transparence, l'accès a toutes les données, en faisant respecter les droits de l'opposition, une minorité de près de la moitié des électeurs du Lavandou". Le Lavandou Cap 2020

Repost 0
Published by Thierry Saussez - dans Municipales 2014
commenter cet article
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 07:29

C’est  donc avec 55.45% de suffrages exprimés que le maire du Lavandou rempile pour un quatrième mandat.  Malgré l’usure du pouvoir et l’absence totale d’ambition pour sa commune, le conservatisme de nos ainés et le copinage de quelques affidés redevables de petits ou grands services personnels, ont permis cette réélection dès le premier tour. Le Lavandou l’a voulu ! Le Lavandou l’a eu !  C’est au détriment de la créativité, de l’enthousiasme et d’une certaine "hygiène démocratique". Et cela n’augure pas des jours meilleurs pour le tissu économique local qui s’enfonce, saison après saison,  dans le marasme et la désillusion.
Pas de quoi pavoiser pour Gil Bernardi qui perd 20% des voix par rapport aux élections de 2008 et se sait fragilisé par la défiance de ses 6 opposants ( 3 Lavandou Cap 2020 Thierry Saussez – 3  La Ville Heureuse Jean Laurent Felizia ). Adepte du « diviser pour mieux régner » il aura tenté l’impensable  – heureusement sans succès - de proposer à Jean-Laurent Félizia, de rejoindre les bancs de la majorité, lui promettant un poste à l’environnement qu’il a refusé avec l’intégrité qu’on lui connait.
55.45% des voix , c’est  1994 voix  pour la liste Regain et, cumulées, 1602 voix pour l’opposition.
soit une différence de 392 voix. Il aura donc manqué 196 voix + 1 pour  s’engager dans un second tour qui paraissait inévitable et sans doute fatal à l’équipe Regain…  Où sont ces voix ?
Les agissements du maire sortant, vieux briscard clientéliste, les a soudoyées par d’astucieuses manipulations. Comment ? En voici quelques exemples :
- De nombreux lavandourains se sont étonnés que les premiers travaux entamés au lendemain des inondations ont porté sur la réfection du terrain de boules qui n’en avait pas souffert ! Priorité donc au boulistes subventionnés qui ne manqueront pas de s’en souvenir devant l’urne !
- L’impasse privée du vallon de Saint-Clair, qui se développe sur un kilomètre environ à l’intérieur du vallon, curieusement rattachée, voilà peu, au domaine communal ! La collectivité - vous, moi -qui n’avons aucune raison de nous y rendre, règlerons donc la facture de ce gentil cadeau fait aux nombreux résidents (+ de 150 ) de ce chemin à peine carrossable, qui, faute d’entretien, sera entièrement goudronné puis éclairé, sans bourse délier … Merci Monsieur le maire ! La collectivité mise au service des intérêts particuliers… Ça vaut bien quelques bulletins de vote…
- Les deux courriers, envoyés aux frais de la mairie, en pleine campagne électorale… 
Le premier destiné aux 300 personnes, évidemment  inscrites sur les listes électorales, en attente d’un logement social, qui annonçait opportunément  un dossier d’attribution favorable pour une entrée dans les lieux en octobre prochain !..  
Le second à 182 foyers lavandourains sinistrés, toujours inscrits sur les listes électorales,  leur annonçant l’invitation de retirer un chèque de 150 euros, via le CCAS. Un détournement de destination des dons à des fins électoralistes dont le maire n’a pas raison d’être très fier, lui qui n’a même pas proposé d’y participer, sur sa cassette personnelle de frais de bouche… ( 12.000€ par an depuis 19 ans !) …La encore, cela vaut bien quelques remerciements d’affection dans l’isoloir…
la Préfecture n’a rien trouvé à redire… Etonnant. Mais nous sommes dans le Var … Cette même préfecture qui a classé arbitrairement  la liste sans étiquette de Jean Laurent Felizia en Divers Gauche, alors qu’elle était animée par des citoyens de toutes sensibilités, UMP, UDI, EELV, PS, sauf les extrêmes. Réclamation faite, la Préfecture a reconnu son erreur de classement, sans corriger les listings... Curieux.
- N’oublions pas le traitement de faveur accordé au maire sortant par le quotidien local (à l’agonie), qui évoquait sur une page entière "la leçon de politique locale" donnée par Gil Bernardi !...
- Un petit détour par le Corso dont la date a été sournoisement avancée à la veille des élections, alors que programmée initialement après… avec les sinistrés invités à la tribune d’honneur aux côtés du sauveur qui les avait noyés sous les eaux, faute de travaux indispensables.
Les élections sont passées. je n’y reviendrai  pas. Les intérêts particuliers ont dépassé l’esprit collectif.  Les lavandourains sont seuls responsables. C’est  "mon jeu de boules", "ma rue qui fait peau neuve à l’œil !", "mon logement social !, "mon chèque de 150€ ! ", etc. , etc. 
Le nouveau maire n’a fait que jouer avec l’air du temps : l’égoïsme et l’intérêt personnel. C’est pourtant ce qui fâche la France contre la politique. Je n’ai pas envie de refaire le monde. Juste déplorer la bêtise humaine quand elle est si crasse et facile à manipuler ! … Mais, la rééducation démocratique ne fait que commencer pour lui : 1 lavandourain sur 2 contre sa réélection, 6 conseillers municipaux aguerris, Anticor à l'affût, la Chambre régionale des comptes en vigilance. Tout cela avec une dette abyssale, sans augmentation d’impôts… 6 ans de purgatoire !

Repost 0
Published by Arnaud Parenty - dans Municipales 2014
commenter cet article
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 23:07

Bien gentil l'interlude électoral, mais la saison touristique arrive vite et il ne faudrait pas qu’elle se limite du 15 juin au 15 septembre comme d’habitude. Les "anciens nouveaux" élus Regain ne sont pas là pour faire figuration et céder aux ordres de qui vous savez. Que le maire commence par rencontrer ses homologues voisins et répare les dégâts causés par les inondations "supra centennales" Les adjoints feront le reste pour une fois. Les commerçants, restaurateurs, plagistes, hôteliers et prestataires de services attendent que la municipalité fasse le boulot d’élargir la saison touristique avec des animations plus prestigieuses et qu’elle coordonne ses actions avec l’intercommunalité. Cela évitera la dispersion de l’argent public et l'éparpillement des touristes. vieux.jpgPuis, surtout qu’elle s’abstienne de faire des combinaisons fumeuses avec Boulogne sur Mer, Châteauneuf du pape, Valberg ou d’autres "pique assiettes" et qu’elle se pose les bonnes questions sur ce que nous sommes réellement. La concurrence est à la fois au coin de la commune et autour du bassin méditerranéen. La clientèle aisée est beaucoup plus loin qu’en l’Europe. La logique voudrait que l’on ajuste notre offre à la demande. Qui s’en chargera ? l’Epic ? mais il lui faudrait plus de moyens, l’adhésion de tous les professionnels et faire évoluer à minima les mentalités. Ce n’est pas en s’affichant centenaire, quatre fleurs ou cité des baleines que les touristes accourent. Faisons évoluer le parc locatif, l’hôtellerie, la malbouffe, l’animation nocturne, l’architecture. Imaginons les transports, la culture, le tourisme vert…et pourquoi pas l’humanitaire. Barricader notre village, empêcher l’initiative privée, chasser les talents pour faire la part belle au Baletti et repas au champagne-foie gras, s’accaparer les idées des autres…est d’une grande cupidité clientéliste. A l’heure où les chinois débarquent par millions en Europe, nous avons 20 ans de retard sur le tourisme moderne qui décide au dernier moment, voyage "low-cost", loge "all inclusive" et papillonne entre différentes villégiatures à la mode sans poser la valise. Même nos retraités partent plus facilement s’installer en Thaïlande, Portugal, Maroc qu’au Lavandou. Il manque à notre antique Regain la représentativité, la soif de comprendre, de découvrir et de séduire. Ce clan n'a rien entrepris de 1995 à 2014. Porter une écharpe tricolore ne veut pas dire que l’on détient la science infuse par décret. La preuve, presque la moitié des lavandourains n’ont pas voté pour le sortant. Bref ! tournons la page et construisons l’avenir ensemble, riches de nos différences. Il parait que le mot "opposition" sera rayé du vocabulaire majoritaire…à voir !

Repost 0
Published by France GALLOIS - dans Municipales 2014
commenter cet article
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 15:05

Pas tout à fait ! Avec quasiment un électeur sur deux contre sa candidature, le nouveau maire devra faire la preuve qu’il a changé. Or, sa liste n’est pas celle de l’ouverture, mais plutôt celle de la continuité de figurants qui raisonnent avec leur clan, pas avec leur raison. Le nouveau maire est faible sur l’écologie, le tourisme, les relations de voisinage, le port, l’urbanisme…il n’a pas su s’entourer des compétences indispensables, plus fortes que son égo. Au contraire, il s’en est débarrassé et s’est accaparé tous les rouages de la commune en plaçant des factionnaires à sa main. indifference.jpgEn 20 ans, il a creusé le déficit économique que l’on connait, repliant le Lavandou sur lui-même.  Mais, on doit lui reconnaitre sa constance sur le terrain. Il est vrai qu’un territoire de 3000 hectares composé à près de 40 % de personnes âgées qui ne veulent rien entreprendre,  ce n’est pas grand-chose à maitriser. Cependant, la donne change pour lui, avec l’intercommunalité qui va lui imposer quelques règles multilatérales d'un bon fonctionnement, et une nouvelle opposition qui semble vouloir s’installer dans un rôle sans compromis. Lorsque l’on examine en détail son catalogue de promesses – qui n’a pas été lu par la plupart de ses électeurs – rien de bien excitant. Une ritournelle, digne d’un syndic de copropriété, qui renouvelle son contrat sans grand enthousiasme. Nul besoin de 220 employés municipaux pour le mettre en œuvre. Quant au tourisme, l’auto satisfaction d’un Epic bien en main municipale prête à sourire. Il aurait pu économiser les tracts "caniveaux" contre ses concurrents qui apportaient une certaine vérité à sa gestion. Finalement, il est peu probable qu’il soit le vainqueur de cette élection municipale. L’erreur des opposants a été de sous-estimer le particularisme du corps électoral abusé par la bienfaisance calculée du maire sortant sur les 12 derniers mois. Un festival de petites attentions mêlé de paternalisme. En d’autres lieux appelé clientélisme, une recette aussi vieille que le monde.  

Repost 0
Published by Pascale N. - dans Municipales 2014
commenter cet article
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 09:04

Le score brut de la droite au Lavandou progresse légèrement ,puisque les 20,5 % de Thierry Saussez ne sont qu’une croupière dans les 75 % de Bernardi  de 2008. Sans ce candidat (divers droite) le score fut le même, malgré les "affaires" et les casseroles du sortant. La chance de Gil Bernardi a été d’échapper au FN qu’il a su attirer à sa cause par antériorité sans doute ou attitude radicale peut être. La structure électorale composée majoritairement de retraités et de « fin de vie » explique un vote de logique. « Pour ce qui me reste à vivre j’aspire à la tranquillité et à l’expérience d’un élu qui ne fera pas la révolution » est un verbatim remonté des enquêtes sur le terrain. Aspiration précisément exploitée par le nouvel élu, dont l’annexe municipale est davantage du côté du Fougaou que de la permanence de l’UMP. Il faut dans notre pays des lieux en dehors du temps, loin des turbulences des métropoles. C’est pourquoi les touristes viennent se ressourcer, dans la cité des dauphins et des baleines, entre feux d’artifices, folklore et sardinades. L’inconvénient est de ressembler à la Costa Brava trois mois de l’année et à la Sibérie le reste du temps suspendu aux pétarades des quads et fêtes votives. Entre le tumulte estival et l’hivernage, reste à ouvrir des écoles en langue provençale et ateliers de poteries pour faire tourner l’économie locale. Avant, le bon docteur, l’instituteur, le curé ou le notaire guidaient les fidèles. Aujourd’hui, c’est davantage les syndics et les majordomes, costumés en parti politique, qui gèrent la maison. Pas toujours intègres. Tous les six ans, de vagues promesses suffisent à l’oral, puisque personne ne veut lire, ni compter, dans les communes. Faire réfléchir les administrés sur leur avenir ou celui de leur prochain est temps perdu. A quoi bon se casser la tête pour mon voisin qui vit mieux que moi et ne fait rien pour moi ? Ainsi, la France est au bout d’un système de gestion publique et la montée d’une certaine Marine dénote la prise de conscience d’un nouvel électorat qui produira subrepticement un virage dans le temps. A part quelques échéances électorales sans désir, dont le vote blanc n'est pas reconnu, que reste-t-il aux citoyens ?... l'abstention !

Repost 0
Published by France GALLOIS - dans Municipales 2014
commenter cet article
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 09:49

Sans ambiguïté, M. Gil Bernardi a été réélu Maire du Lavandou avec 55,45% des voix (1.994 voix) contre 20,47% à la liste Cap 2020 conduite par M. Thierry Saussez (736 voix) et 24.08% (866 voix) à la Ville Heureuse. Ce score sans appel offre une voie dégagée au maire sortant pour un quatrième mandat et 6 ans supplémentaires de gestion municipale. Malgré un campagne débutée très tôt (Juillet 2013) nos efforts, notre travail en profondeur, un projet prometteur, n’auront pas suscité un engouement à la hauteur de nos attentes. Avec mon équipe, je tiens à remercier les électrices et les électeurs qui, par leurs suffrages, nous ont apporté la confiance que pouvait susciter notre projet. Nous avons voulu mener une campagne digne sans attaque personnelle, basée sur les projets, l’identité d’un territoire que nous avions chevillé au corps. Nos trois élu(e)s siégeront au Conseil Municipal avec la même détermination avec laquelle nous avons bâti les fondations d’une Ville Heureuse, simplement, sincèrement et en toute citoyenneté. Merci pour vos marques de sympathie, et de soutien qui n’auront jamais cessé de jalonner ce chemin électoral. Le suffrage universel a parlé, toutes nos félicitations aux vainqueurs. A présent, nous exercerons notre mandat d’opposant dans des conditions profitables pour Le Lavandou et dans le prolongement de notre candidature et de notre posture politique.

Jean-Laurent Félizia. La Ville Heureuse 

 

NDLR. Suite à protestation de Mr Félizia sur les commentaires déposés sur ses articles, nous fermons cette possibilité d'expression démocratique et citoyenne concernant La Ville Heureuse

Repost 0
Published by Jean-Laurent Félizia - dans Municipales 2014
commenter cet article