Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. L'info citoyenne, pas l'intox !
  • : Suivez l'actualité du Lavandou sur la tribune officielle des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale sortante. Pour rappel : la liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH) et les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique
  • Contact

Rassemblons Le Lavandou !

Les administrés* indignés par un cinquième mandat du même clan font entendre leur opposition dans cette tribune. Ensemble, combattons l'incompétence et le clientélisme qui ruinent notre commune depuis 1995. En 2020-2026 rassemblons le Lavandou de demain !

*47,54 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2020

*44,55 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2014
*25,15 % de votes contre la liste Regain aux municipales 2008

Recherche

Conseil municipal 2020-2026

Lavandou Rassemblement : 
*Jean-Laurent Félizia.
 
Stéphanie Boccard. Franck Giorgi. Gwenaëlle Charrier. Bertrand CarlettiI. Valérie Pasturel. Gilles Collin

 

Regain pour le Lavandou :
*Gil Bernardi maire

Adjoint(e)s: *Charlotte Bouvard. Bruno Capezzone. Laurence Cretella. Roland Berger. Nathalie Janet. Denis Cavatore. Frédérique Cervantes. Patrick Le Sage 
Délégué(e)s: Corinne Tillard. Philippe Grandveaud. Nathalie Christien 
Conseiller(e)s:
Cédric Roux. Carole Mamain. Jean-François Isaïa. Nicole Gerbe. Johann Koch. Laurence Touze-Roux. Nicolas Coll. Julie Roig. Jacques Bompas. Sandra Bianchi 

*Conseiller(e)s communautaires 

Vite lu

Var Covid-19 les rassemblements + de 10 personnes sont à déclarer (Préfet)

Var Covid-19 interdiction de tous les rassemblements + de 30 personnes (Préfet)

Sont élus sénateurs pour le Var : M. Bonnus, F. Dumont, Jean Bacci et André Guiol (Sénat)

Vatican malversations financières = démission d’un cardinal très en vue (RIA)  

BNP Paribas accusée de crimes contre l'humanité et blanchiment au Soudan (FIDH)

Une co-infection au Covid-19 et à la grippe = 2 fois plus de chances de succomber (HP)

Aix Marseille zone alerte maximale Covid : fermeture 15 jours des bars et restaurants (FI)

L'ex ministre de l'économie J.Cahuzac ne porte plus de bracelet électronique (FI)

Les enquêtes sur les fraudes bancaires sont des "crimes" contre les USA (Trump) 

2000 milliards $ "d'argent sale" blanchis par HSBC, JP Morgan, Deutsche Bank (CNN)

Var tornades sur Toulon, Hyères, Pradet. Etat de catastrophe naturelle en cours (VM)

La France toujours championne européenne des impôts : 46,1% du PIB ponctionnés (TC)

Anticor saisit la justice contre StopCovid qui coûte 300.000 €/mois aux contribuables (AC)

Législation. Il n'est plus nécessaire de payer l'amende stationnement pour la contester (CC)

Abus de confiance l'ex-trésorier du CE détourne 40.000 € d'une filiale Pizzorno (FB)

Drogue Coup de filet dans le grand banditisme varois et italien. 30 arrestations (HP)

Les salles de cinéma ferment désertées à 70% depuis mars en France malgré les aides (Actu)

Brexit. Londres déchire son accord avec l'UE et s'achemine vers un "no deal" (FI)

9,3 millions de français vivent en dessous du seuil de pauvreté (Insee)

Le moral des français au plus bas, l'épargne de précaution au plus haut (Insee)

Sanary. Le maire condamné pour prise illégale d'intérêts, favoritisme... reste maire (HP) 

Amende forfaitaire de 200 € pour les consommateurs de stupéfiants (AFP) 

8 français sur 10 inquiets sur l'avenir économique et leur sécurité (odoxa)

Faute de candidat éligible en 2022 la droite L.R.tente un accord avec Macron (LFI)

Net regain des braquages avec masque dans les commerces et sur la voie publique (LP)

La Saur aurait "offert" 2 œuvres d'art à l'ex-maire d’Annonay contre un contrat d'eau (HP)

Le Lavandou classé 76 sur 100 communes du littoral méditerranéen où il fait bon vivre (V&V)

L'Iran émet un mandat d'arrêt international contre Trump après la mort de Soleimani (HP)

Carqueiranne "Monsieur X" doit rendre à la mairie 124.634 € détournés en 2012 (CEC)

24 août 2020 1 24 /08 /août /2020 06:26

Le Covid-19 masque la mauvaise santé économique du Lavandou. Mais comme rien n’a été anticipé, comment faire tenir tranquille la population en cette période de disette ?
1°/ Annoncer avec force les énormes efforts financiers concédés par la mairie aux professionnels : 1,2 million € - simple perte de recettes municipales à ne pas confondre avec une compensation financière.
2°/ Menacer les désobéissants à l’ordre public ou les lucides (selon) d’un nouveau confinement imminent.
3°/ Supprimer toutes les activités estivales, histoire de décourager la fréquentation " incontrôlable ".

Evidemment " l’ancien nouveau " maire toujours à la recherche des médias ne se pose aucune question et perpétue l’usage du scoop... Déjà durement frappé par le manque d’animations depuis mars, son récent arrêté municipal impose le port obligatoire du masque dans les rues du Lavandou jusqu’au 6 septembre afin de rester à la Une. Après cette date les "asymptomatiques " seront loin.
C’est cette posture de suiveur qui consolide depuis 25 ans (et demain 30 ans) l’immobilisme bourgeois au pouvoir municipal où tout est bon pour s'accrocher : clientélisme, mystification, manipulation, chasse aux sorcières, mépris des opposants et désormais vigie médicale…
Au Lavandou c’est la voie royale "Regain" ! Plus personne n’a "démocratiquement" les moyens de contester la courte majorité de 153 voix qui rafle tout, malgré les rappels au respect des droits de l’opposition depuis des lustres à l’Assemblée Nationale.
Les mauvais chiffres s’accumulent donc dans l’indifférence générale et impacteront fortement le budget 2021.
La vente des derniers bijoux de famille, la charité publique, les recettes du cinéma… n’y suffiront pas ! Restera bientôt que hausse d’impôts, réduction des effectifs municipaux, vente de privilèges et... suppression des indemnités municipales.
Décidément le mode de vie et de pensée d'un élu occidental est toujours l’obsession dominatrice, l’agitation pathologique, l'ego, le besoin exacerbé du pouvoir et du prestige, la terreur accrue devant la maladie, la vieillesse, la mort. Et surtout un comportement infantile qui le pousse à rechercher les solutions essentielles à l'extérieur de soi-même, espérant des recettes, des formules, des systèmes politiques, économiques et sociaux venant des autres.
Au Lavandou faudra-t-il mourir stupide en apparente bonne santé ou idéalement heureux mais malade ?
Pourtant il faudra bien s’en sortir autrement que par l’overtourisme, les Assedic, le Pôle Emploi, les " banksters " ou pire... le Chemin du Repos.
A croire que nous préférons, à la tête de nos institutions, des comédiens inassouvis du pouvoir que d’élus vertueux.
Ainsi font, font, font les petites marionnettes,

Ainsi font, font, font trois p'tits tours et puis s'en vont…

Partager cet article

Repost0
31 juillet 2020 5 31 /07 /juillet /2020 05:52

Cette année le Père Noel s’est enfui du Lavandou avec maître Regain dans sa hotte devant le Covid-19, privant l’économie locale d’une manne d’argent à défaut de cadeaux fiscaux.
Cela devient une habitude depuis l’abandon du Corso au risible thème "Eldorado", des feux d’artifice, des sardinades, des soirées "Pas Sages", des concerts… les festivités locales sont réduites au pain sec et aux risques des professionnels… des fois que le méchant virus montrerait son nez !
D’un autre côté, cela décourage l’envahissant tourisme de masse qui s’invite bruyamment sur nos plages avec son lot de dégradations et d’incivilités. Seule la grande roue qui tourne dans le vide fait illusion.
Bref ! il ne reste plus que quelques semaines pour tirer les statistiques (forcément à la hausse vu de la place Reyer) de cette "saison blanche" et demander des comptes à l’improvisation municipale, à l’inverse des animations sur Bormes ou la Londe qui multiplient les initiatives et concerts gratuits afin de maintenir leur économie touristique.
Mais, rassurez-vous, maître Regain à plus d’un tour dans son sac et nous fera croire que son "plan de relance" de 1,5 million € a sauvé les meubles avec une bonne fréquentation grâce au cinéma… en plein air (pas l’autre tas de béton !).
Nous profitons de cette tribune pour remettre le calendrier chrétien à l’endroit. Le 31 juillet célèbre Saint Ignace de Loyola (1491-1556), fondateur de la Compagnie de Jésus et non pas la Saint Sylvestre dernier jour de l'année du calendrier grégorien.
Au Lavandou nous adorons les contradictions !
Saint Regain pincez-moi ! les élections sont pourtant bien terminées ?

Partager cet article

Repost0
16 juin 2020 2 16 /06 /juin /2020 06:05

Inquiétante baisse de fréquentation au Lavandou malgré les injonctions de notre élu "bisounours" qui décrète les dates estivales, les horodateurs, réglemente les plagistes et fait sa petite loi sur l’espace public... 

Les chaises vides au Lavandou

Au Lavandou, la jolie carte postale se fendille. Le plus beau village de France fardé par devant montre ses carences par derrière. Le pic 15 juillet-15 août est le dernier carré d'une rente annuelle pendant que d'autres parlent "d’ailes de saison" le maire sortant  reste les deux pieds dans le même sabot.
S’allonger sur le sable, boire un petit rosé, buller sur son matelas, s’offrir un resto… serait devenu un problème "Covid-19" ! 
Le malaise est bien plus profond et vient de loin.
D’abord, le pouvoir d’achat après pandémie qui freine les vacances, complique les déplacements, réduit la durée des séjours et boude l'hébergement et la restauration.
Ensuite, la destruction de l’environnement où le touriste se perd entre nouvelles rues, immeubles champignons et cherche souvent son chemin… vers la mer !
Et puis le sable ne fait plus rêver les familles qui préfèrent filer vers des lieux plus festifs, moins ordinaires. Car, comment occuper ses vacances au Lavandou sans déranger une collectivité qui ne regarde que son escarcelle ? Faut-il toujours bronzer idiot sur la plage, s’ennuyer les jours de mauvais temps et supporter les lamentables animations de patronage de la commune... ?
Les pigeons voyageurs préfèrent les remuantes St Tropez, Ibiza, Djerba ou les nouvelles rives de l'Union Européenne, si faciles à atteindre en low-cost.
La question n’est plus d’aller chercher les touristes mais comment les retenir face à la malbouffe, le loueur retord, le parking jackpot, la mer douteuse, l’internet capricieux, l’incivilité partout.
C’est la fin du touriste ordinaire. Désormais, le père de famille veut l'exceptionnel, compter ses sous, comparer la qualité sur les forums, le petit Futé, Trip Advisor, Booking, Facebook... qui ne font pas de cadeaux aux plaquettes publicitaires vantant l’appartement témoin des milliers de clapiers proposés au tourisme de masse qui abandonne les villages mythomanes.

Futurs élus, il vous faudra inventer un nouveau tourisme, celui que l’on nomme "responsable", avec des valeurs plus proches de l’environnement, développé ailleurs par les programmes Prometea, Itinera, Sistina, Smartic ou Stratus…
Le passage d’une stratégie quantitative à qualitative est désormais la tendance de fond constatée dans le tourisme méditerranéen.
"Ce que les touristes cherchent, n’est pas seulement une stratégie marketing mais l’éducation afin de préserver les cultures et les territoires"
Or, éduquer les touristes c’est aussi rebattre les cartes municipales afin de rééduquer l'élu assis Place Reyer sur trop de certitudes depuis 25 ans.

Lavandou Rassemblement : un tourisme responsable toute l'année !

Grande plage du Lavandou été 2019


.

Partager cet article

Repost0
14 juin 2020 7 14 /06 /juin /2020 06:00

Les mensonges du maire du Lavandou sur le tourisme... en 2017 !
La vérité sur les chiffres de la saison estivale est opportunément rapportée par l’Office de Tourisme de Bormes.
Rien à voir avec l’enfumage du maire du Lavandou qui affiche de son côté une feinte satisfaction contrariée par d’autres statistiques en baisse sur l’eau et les déchets.

Ainsi, nous apprenons dans le Var Matin du 24 octobre 2017 la véritable fréquentation touristique sur le périmètre Bormes-Le Lavandou comparée à 2016 :  -20% en avril, -16% en mai, -22% en juin, -7% en juillet…  et quelques précisions : 80 % des touristes sont français, 20% étrangers (allemands, belges, anglais, hollandais); les incendies n'ont pas découragés les habitués; le Fort de Brégançon a enregistré 24.000 visites. La directrice de l’OT borméen confirme que "cette tendance se répète depuis plusieurs années"
Fâcheuse dissonance entre Bormes et Le Lavandou : saison mitigée d'un côté contre bonne fréquentation de l'autre !
Cette grossière manipulation des chiffres (spécialité du maire sortant du Lavandou), validée par la commission extra-municipale "tourisme" du 03 octobre 2017, a été médiatiquement instrumentalisée par le maire et l'Epic de tourisme devant "une trentaine" de professionnels sympathisants (sur les 1200 immatriculés sur la commune). Vraisemblablement dans le but de justifier la scélérate dérogation au transfert obligatoire de la compétence tourisme à l'
intercommunalité "Méditerranée. Portes des Maures" votée sans débat quelques jours avant l'échéance par un conseil municipal spécial le 22 décembre 2016.
Les lecteurs de Var Matin discerneront la différence de contenu entre B.K. (V.M du 24 octobre) et F.B. (V.M du 06 octobre) : celle d'écrire l'information ou l'opinion, selon sa carte de presse.

Avec Lavandou Rassemblement STOP à la manipulation des chiffres ! 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Var Matin 06-10-2017

Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Var Matin 06-10-2017

Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Var Matin 24-10-2017

Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Var Matin 24-10-2017

Partager cet article

Repost0
1 juin 2020 1 01 /06 /juin /2020 06:00

Alors qu’ils sont confinés depuis 9 semaines à la charge de l’Etat-providence, les français prépareraient dans l’insouciance leurs congés d’été...
Pourtant, sans argent et souvent sans emploi, frontières fermées, harcelés de publicités racoleuses, baratinés par BFM... beaucoup hésitent à vider leur Livret A.
C’est que céder à un gouvernement aux abois qui vous ordonne de voyager en France, passer chez Renault, télétravailler, voter le 28 juin et télécharger un logiciel espion sur votre smartphone - sous des apparences patriotiques - cela nous questionne sur le libre arbitre !
Et puis quel serait le plaisir d’aller sur les plages méditerranéennes affublé d’un masque en plein cagnard ou d’apprécier une dorade d’importation dans un décor post Covid-19 d’une station où toute réjouissance populaire est suspecte… Bel album de vacances !
Flairant l’infortunée saison, les offices de tourisme redoublent de ruses allouant des chèques vacances, bons d’essence, exemption de taxes, parkings gratuits, visites guidées, repas…  sauf au Lavandou où la certitude du retour des "pigeons voyageurs" en est à l’agrandissement des terrasses sur l’espace public et même l’extension des plages privées… Autant offrir des places de cinéma (de la Baou) à la Saint-Glinglin !
Cette grande braderie du tourisme - dans une relance moribonde faute de clients fauchés par le dérapage incontrôlé de l’économie - est indécente. Comment faire croire que l’ennemi N°1 a subitement trépassé avec le soleil sur prescription des médias gouvernementaux ? Les français ont certes facilement avalé la couleuvre Tchernobyl et son nuage - un peu moins gobé l’avion de nos premiers rapatriés Covid-19 - mais 6 millions de familles qui renoncent aux vacances d’été est quand même un mauvais signal sur les canulars d’Etat.
France "first" ? Gaulois d’abord !

 

Partager cet article

Repost0
13 mai 2020 3 13 /05 /mai /2020 00:36

Alors que le spectre d’un reconfinement se profile, 5401 km de plages s’impatientent des clients.
Depuis le 11 mai les préfets sont assiégés de demandes dérogatoires d’ouverture - avant le 2 juin - au grand dam des locaux, des écologistes et de la Direction générale de la santé. 
En théorie rien ne l’empêche si elles s'engagent à mettre en place des mesures strictes comme la limitation du nombre de personnes sur la plage, les horaires, la séparation des personnes sur le sable...
Dans le var, la préfecture reçoit depuis lundi les sollicitations de toutes les stations balnéaires pour une réouverture immédiate. Mais le gouvernement s’agace de cet empressement et doit lui transmettre un protocole sanitaire spécifique avant toute dérogation. Le préfet du Var espère quand même délivrer les premières autorisations avant ce weekend. "J'ai cette volonté, mais est-ce que je serai vraiment capable de le faire d'ici ce weekend ? C'est mon objectif en tout cas"
Car il préférerait les autoriser d’un coup, plutôt que l'une après l'autre, pour éviter un afflux vers les plages ouvertes. "Si une seule plage est autorisée, nous aurons un effet de concentration à éviter" précise-t-il. D’où l’obligation de composer avec les autres préfets concernés sur le littoral méditerranéen où les plages sont très différentes (petites, grandes, urbaines, sauvages…).
Toutefois ces dérogations ne précipiteront pas les touristes sur les rivages, découragés par la limite des 100 km, angoissés par les bruits sur le retour du virus invisible, effrayés par les dispositifs sanitaires.
Elles permettent simplement aux maires l’apparence d’une relance économique sans régler le problème d'un futur naufrage financier.

Les promesses municipales se ressemblent toutes (extraits) :
Bandol
"… un dossier qui donne toutes les garanties de sécurité sanitaire au préfet pour obtenir cette autorisation … Il est clair que si le préfet autorise cette réouverture, elle le sera avec des restrictions assez importantes..."
Hyères
" … la ville a proposé un protocole complet pour la réouverture rapide de ses plages "
Bormes les Mimosas
"… le maire propose une ouverture fortement encadrée comme un premier pas "
Le Lavandou
" … la ville avait déjà transmis un plan d’ouverture des plages, progressif et contrôlé, dans le respect des règles sanitaires "
Fréjus
"… cette réouverture ne pourra pas être totale et devra sans doute être limitée dans le temps et à certaines plages qui exclura les stationnements longs "  
Saint Raphaël
" … réouverture immédiate des plages surveillées de 9h00 à 18h00. Les autres plages ne seront ouvertes que pour les activités nautiques "
 
On comprend mieux pourquoi des nouveaux élus du 1er tour souhaitent démissionner avant de prendre leurs fonctions. 

 

Protestataires contre la réouverture des plages (Floride)

 

Partager cet article

Repost0
9 mai 2020 6 09 /05 /mai /2020 07:42

L’empressé président du Syndicat des Communes du Littoral Varois* s’entend très bien avec le préfet - dont il occupe l’antichambre depuis avril – au point d’annoncer à sa place que " les plages vont rouvrir dans les jours qui viennent " (Source : Var Matin du 08 mai  - Ph Courtois)
Sauf que le préfet, assailli de demandes similaires de toutes les stations balnéaires, dépend du Premier ministre et du ministre chargé de la santé qui prônent la fermeture des plages jusqu’à fin juin.
Position cohérente quand on observe que chaque année la population d’une commune de 6000 habitants, comme le Lavandou, passe allègrement le cap des 80 à 120.000 personnes en juillet et août.
Les insolites "arrangements" du président proposés au préfet "très favorable" seront difficiles à faire avaler à ses collègues du syndicat.
A commencer par le "numerus clausus" : sorte d’enclos de plage "ne laissant entrer qu’un nombre raisonnable de personnes" qui subiront en plus les mesures barrières proposées par le maire par intérim : "nous installerons des pédiluves, nous distribuerons des gels hydroalcoolique et des masques". Le tout encadré par l’office de tourisme et surveillé par la police municipale. Le préfet exigerait aussi l'interdiction de la bronzette afin de fluidifier l’accès à l’eau…
Dans ces conditions la plage "post-Covid" va transmettre un autre virus : celui de l’angoisse aux locaux et téméraires accourus dans la limite des 100 km.
Pas mieux côté port où le préfet maritime réglemente l'escale, le mouillage et limite la circulation des navires de plaisance de pavillon français à 54 milles marins (100 km) et 10 personnes à bord.

La course aux plages est donc l’enjeu de l’été où chaque ouverture - avant d’être une victoire - sera d'abord une dépense municipale à prendre sur le maigre butin de la saison touristique.
Beaucoup de communes du littoral vivaient grand pied avec des rassemblements musicaux, sportifs, traditionnels, nautiques, concerts sur plage… bien au-delà de la règle des 5000 personnes.
Un sondage Odoxa révèle sans surprise que les français n’ont pas du tout envie de se retrouver confinés dans une deuxième vague Covid-19. Quitte pour 60% à ne pas partir en vacances cet été... une première depuis 1936 !

*Le Syndicat des Communes du Littoral Varois regroupe 28 communes depuis 1922.

(Mise à jour 10/05/2020)
Le maire sortant prend les Lavandourains… et le Préfet du Var pour des naïfs
La lecture de Var Matin du 8 mai mérite le détour.
Il évoque "un plan de réouverture des plages élaboré avec le Préfet". En fait de plan élaboré ensemble le Préfet indique avoir reçu 2 courriers du maire… avec des propositions "tout à fait dignes d’intérêt" (comprenez par-là : c’est moi qui décide ).
En attendant le Préfet a pris un arrêté pour interdire l’accès aux plages jusqu’au 1er juin. Il lèvera cette interdiction au cas par cas en fonction des demandes des maires. Et ce n’est que lundi prochain (11 mai) que le Lavandou fera sa demande.
Le maire sortant préconise, tenez-vous bien, une barrière à l’entrée de la plage publique pour ne laisser entrer qu’un nombre raisonnable de personnes, l’installation de pédiluves, la distribution de gel et de masques, l’intervention de l’office du tourisme en cas de tension et de la police municipale si nécessaire.
Inutile de dire que ce plan baroque peut s’imaginer à Jean-Blanc, au Layet, peut-être à Aiguebelle ou à Pramousquier mais en aucun cas sur les plages du centre-ville, de Saint-Clair ou de Cavalière. Le barrièrage et les contrôles nécessiteraient, sur de telles distances, des moyens techniques et humains hors de portée. Par ailleurs prendre le risque d’envoyer l’office du tourisme au front est irresponsable.
Enfin il ne faut pas oublier les plages privées si importantes pour l’animation et l’économie de notre commune. Pourront-elles rouvrir aussi ? Dans quelles conditions ?

Espérons que ces improvisations n’empêcheront pas le Préfet d’autoriser vite l’ouverture de toutes les plages de notre Lavandou.

L’équipe de Lavandou Cap 2026

Var Matin du 08-05-2020. Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Var Matin du 08-05-2020. Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2019 1 07 /10 /octobre /2019 09:33

2,6 millions de touristes se sont entassés le week-end du 15 août 2019 sur notre littoral dont 110.000 au Lavandou. C’est trop !
Après un bilan environnemental, social et psychologique détestable, la facture à payer est là : frustration, mal-vivre, exode résidentiel, urbanisation débridée, pollution, rupture de services publics, arnaques, routes saturées, incivilités…
La faute aux maires du littoral qui pratiquent la surenchère estivale afin de remplir les caisses et se faire réélire sur un pseudo discours sécuritaire ou d'expert-comptable, avec son lot de béton et de vidéo surveillance.
Le C.R.T (
Comité Régional de Tourisme)
est bien décidé à maîtriser les 14 millions de vacanciers qui déferlent en juillet-août sur la Provence-Alpes-Côte-D’azur, en rééquilibrant leur flux vers les zones moins fréquentées mais tout aussi attractives. Mettre de la qualité plutôt que la quantité, c’est pérenniser 19 milliards € de recettes annuelles, soit 13% du PIB.
Son lucide président va faire appel à de nouveaux partenaires qui vont tenter d’y mettre de l’ordre dès 2020 :
- Airbnb, leader de la location saisonnière (8,3 millions de clients en France), qui pourrait réguler l’offre des loueurs selon les dates et les lieux
- Waze, assistant de conduite (13 millions d’utilisateurs en France) qui orienterait les parcours sur des dates et horaires différents, privilégiant d’autres sites à proximité en proposant l’alternative des transports en commun
- l’UMIH, syndicat groupant 200.000 entrepreneurs de l'hôtellerie restauration qui voudrait relever le niveau des services, mais aussi résoudre un déficit chronique de 43.000 emplois non pourvus sur le littoral.
C’est dans ce contexte que, jeudi 10 octobre 2019, l’intercommunalité M.P.M (Méditerranée Porte des Maures) sous l'égide du C.R.T, va réunir pour un bilan de saison les différents professionnels et acteurs du tourisme, dont le dissident Lavandou.
Son maire à la fois organisateur, animateur, président et grand argentier de l'EPIC de tourisme a déjà viré, pas moins de 4 directeurs de station, torpillé l’efficace Association Lavandou Tourisme sans en comprendre l'utilité et refusé par bravade républicaine la compétence tourisme de MPM après avoir manœuvré en vain à rejoindre celle de Saint-Tropez. Sa vision archaïque, dissimulée derrière d'invariables annonces de fréquentation à la hausse, démontre son inaptitude au nouveau tourisme.
Si "le tourisme, c’est notre pétrole" il faut aussi le maîtriser pour ne pas le transformer en marée noire, au risque de le faire partir vers d’autres destinations.

Plage du Lavandou 05-08-2019. Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Plage du Lavandou 05-08-2019. Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Partager cet article

Repost0
24 août 2019 6 24 /08 /août /2019 17:50
Le Lavandou n’aime pas les camping-caristes

Depuis quelques années, au Lavandou, des panneaux excluent les camping-cars pour risque… d'inondation. Un  camping-cariste raconte :
"Je voulais vous faire part de ma découverte au Lavandou. Au cours de mes dernières vacances dans cette station balnéaire, j'ai pu constater l'implantation de nombreux panneaux qui me paraissent pour le moins insolites...
Pourquoi les voitures peuvent-elles stationner alors qu'on refuse les camping-cars pour des risques d'inondation ? Une voiture est-elle amphibie ? Ce panneau est-il réglementaire ? "

La position Camping.Car Magazine :
Il va sans dire qu'à la lecture du code de la route, le panneau fantaisiste que vous avez photographié n'a aucune existence légale. Habituellement, les communes qui ne désirent pas de camping-cars sur leur territoire publie un arrêté d'interdiction de stationner et installent des panneaux d'interdiction de stationner surmontant un panonceau sur lequel figure un camping-car. Cette signalétique verticale n'est également pas reconnue par le code de la route.
Dans le cas du Lavandou, nous atteignons avec ces panneaux mettant en garde les seuls camping-caristes de risque d'inondation, un très haut niveau de sottise.
L’opinion des riverains
Effectivement, des panneaux interdisent le stationnement des camping-cars sur toute l’avenue Vincent Auriol , permettant de verbaliser les contrevenants… Car il est courant d’avoir jusqu’à 90 camping-cars pendant plusieurs semaines des deux côtés sur cette avenue. Certains oublient même en partant de nettoyer ou vidangent dans les haies des copropriétés voisines.
Cependant, la mairie du Lavandou n’a jamais aménagé d’emplacements alors qu’elle dispose de terrains possibles. Elle préfère ne pas respecter les lois n° 2000-614  et n° 2018-957 que de se faire envahir par les gens du voyage ou des vacanciers nomades qui ne rapportent rien au commerce local.
Quant au motif "inondation" c’est parfaitement risible avec le nombre de constructions réalisées en zone inondable sur cette commune. Même remarque sur l’irrégulier panneau d’information municipal qui devrait bien sûr concerner TOUS les véhicules !

Partager cet article

Repost0
11 juin 2019 2 11 /06 /juin /2019 07:43

Pendant que l'inutile Syndicat des Communes du Littoral Varois (SCLV) reste aux abonnés absents, le signal d’alarme est tiré par les associations internationales sur la mer Méditerranée qui cumule plus d'un million de fragments de plastique au km².
La France est désormais le plus gros producteur de déchets plastiques des 22 pays riverains de la Méditerranée. Selon le rapport officiel, le plastique non collecté représente 80.000 tonnes dans la nature. Sur cette masse considérable de déchets, 11.200 tonnes vont directement dans la Méditerranée. Toutefois, chaque année, ce sont 600.000 tonnes de plastique déversées par l’ensemble des riverains dans la Méditerranée, détruisant inexorablement les écosystèmes sous-marins.
Une statistique accablante pour notre pays qui produit 66 kg de plastique par habitant. .
Les principales failles concernent un système de collecte moins performant dans les départements méditerranéens et l'impact du tourisme de masse et des activités de bord de mer*
À l'échelle européenne, un texte a déjà été adopté par le Parlement sur les plastiques. Il prévoit l'interdiction des cotons-tiges, des pailles, des couverts et des touillettes à café en 2021.
L’invisible taxe de recyclage appliquée actuellement les emballages pastique disculpe les gestes citoyens. Le gouvernement veut donc mettre en place - comme aux Etats Unis – sa restitution automatique sur les bouteilles en plastique, les canettes et les piles aux consommateurs vertueux.
Quelles sont donc les initiatives des 28 communes du Syndicat des Communes du Littoral Varois (SCLV) depuis… 1922, contre les plastiques qui jonchent leurs plages ?

Photo CC0 Domaine Public

*200 millions de touristes chaque été sur le pourtour méditerranéen augmente de + 40% la pollution de la mer, qui concentre déjà 7% de tous les micro-plastiques à l'échelle du globe.

Partager cet article

Repost0