Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Chaque été " l’overtourisme " ravage le littoral

Publié par Mireille Benitta sur 7 Octobre 2019, 09:33am

Catégories : #Tourisme

2,6 millions de touristes se sont entassés le week-end du 15 août 2019 sur notre littoral dont 110.000 au Lavandou. C’est trop !
Après un bilan environnemental, social et psychologique détestable, la facture à payer est là : frustration, mal-vivre, exode résidentiel, urbanisation débridée, pollution, rupture de services publics, arnaques, routes saturées, incivilités…
La faute aux maires du littoral qui pratiquent la surenchère estivale afin de remplir les caisses et se faire réélire sur un pseudo discours sécuritaire ou d'expert-comptable, avec son lot de béton et de vidéo surveillance.
Le C.R.T (
Comité Régional de Tourisme)
est bien décidé à maîtriser les 14 millions de vacanciers qui déferlent en juillet-août sur la Provence-Alpes-Côte-D’azur, en rééquilibrant leur flux vers les zones moins fréquentées mais tout aussi attractives. Mettre de la qualité plutôt que la quantité, c’est pérenniser 19 milliards € de recettes annuelles, soit 13% du PIB.
Son lucide président va faire appel à de nouveaux partenaires qui vont tenter d’y mettre de l’ordre dès 2020 :
- Airbnb, leader de la location saisonnière (8,3 millions de clients en France), qui pourrait réguler l’offre des loueurs selon les dates et les lieux
- Waze, assistant de conduite (13 millions d’utilisateurs en France) qui orienterait les parcours sur des dates et horaires différents, privilégiant d’autres sites à proximité en proposant l’alternative des transports en commun
- l’UMIH, syndicat groupant 200.000 entrepreneurs de l'hôtellerie restauration qui voudrait relever le niveau des services, mais aussi résoudre un déficit chronique de 43.000 emplois non pourvus sur le littoral.
C’est dans ce contexte que, jeudi 10 octobre 2019, l’intercommunalité M.P.M (Méditerranée Porte des Maures) sous l'égide du C.R.T, va réunir pour un bilan de saison les différents professionnels et acteurs du tourisme, dont le dissident Lavandou.
Son maire à la fois organisateur, animateur, président et grand argentier de l'EPIC de tourisme a déjà viré, pas moins de 4 directeurs de station, torpillé l’efficace Association Lavandou Tourisme sans en comprendre l'utilité et refusé par bravade républicaine la compétence tourisme de MPM après avoir manœuvré en vain à rejoindre celle de Saint-Tropez. Sa vision archaïque, dissimulée derrière d'invariables annonces de fréquentation à la hausse, démontre son inaptitude au nouveau tourisme.
Si "le tourisme, c’est notre pétrole" il faut aussi le maîtriser pour ne pas le transformer en marée noire, au risque de le faire partir vers d’autres destinations.

Plage du Lavandou 05-08-2019. Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Plage du Lavandou 05-08-2019. Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Gil Bernardi pourrait il s’il quittait la mairie envisager une reconversion positive ? La réponse est non, il en est conscient ce qui explique sa volonté inébranlable de se maintenir dans ce qui n’est rien d’autre qu’une sécurité d’emploi.
L’électeur a compris qu’un édile local voit le plus souvent son propre intérêt avant celui de ses concitoyens. Il a intégré que le pouvoir municipal, quasi absolu, est un de ses moteurs.
Comme le disent certains « vivre c’est être utile aux autres ». Un maire est censé servir l’intérêt de ses concitoyens avant de penser à lui ; que ce soit en terme d’image ou en fonction d’avantages personnels. N’oublions jamais qu’Il n’est pas propriétaire de sa fonction.
Pour résumer, notre ami Bernardi n’aurait il d’autre but dans sa vie que sa réélection qui est son gagne pain ?
Répondre
M
Pas d'accord sur la proposition d'indemnité de départ. Etre maire est une fonction pas un emploi et en général vous devez avoir un boulot. Trop de détournements de fonction ont dévalué le rôle du maire qui a confondu son pouvoir avec une autorisation de tirer des chèques en blanc endettant ses administrés et s'enrichissant au passage. Certes ce n'est pas la généralité des maires mais quand même il en reste beaucoup sous immunité qui s'accrochent pour ne pas aller en justice se faire condamner.
@
Ne pourrait-on pas dans ce cas lui verser une indemnité de fin de fonction ? Ou lui permettre de s'inscrire a Pôle Emploi ? Bernardi est si près de la retraite que le faite partir cest précariser sa situation et sa famille bien qu'il a dû en mettre de côté.
M
La réputation du lavandou est surfaite, trop décalée sur la réalité d'une station trop chère mal fréquentée par une populace ordinaire. Moins chère et culturellement intéressante Bormes mérite que l'on s'y attarde. La plus intacte est le Rayol-Canadel qui n'a pas cédée aux sirènes des promoteurs.
Répondre
L
il faut avouer que votre article est jouissif, en ce qui me concerne, en effet j'ai quitté, le Lavandou, ensuite Bormes et pour finir la Londe, et oui j'ai effectué des sauts de puce (qui m'ont coûté cher au niveau fiscal) en espérant échapper à ce tourisme révoltant, envahissant, dégradant ! bref j'ai mis "les voiles" pour d'autre cieux, où le tourisme est de qualité, où les maires ne font pas "copain/copain) avec les promoteurs! je reviens de temps en temps dans mon pays natal, hors saison, inutile de le préciser, et je constate à chaque fois, qu'il y a une nouvel immeuble, des nouveaux projets, des grues de partout ! pour les 3 communes, qui ont la même frénésie de béton !! alors j'attends les prochaines inondations, car en 2014, ma famille a été touchée..... car avec leur folie de tout bétonner "ils" créent des zones inondables qui n'existaient pas !! et ce qui me rend en colère c'est que tous les 3 sont nés dans leurs communes, il ne s'agit pas de "parisien" parachuté, que nenni "ils" sont bien au fait des zones inondables et ont connu tous les 3, vu leur âge, ces communes jolies, verdoyantes où il faisait bon vivre ! Messieurs les destructeurs, un jour il faudra rendre des comptes à la population, qui il faut bien l'avouer n'a pas su défendre son bien le plus précieux !
Répondre
K
OUI INSUPPORTABLE. LES HOMMES ADORENT LE DÉSORDRE CAR CRÉATIF SINON PAS DE GOOGLE APPLE AMAZON UBER TECLA TWITTER FACEBOOK... NOTRE VIEUX PAYS LUTTE CONTRE LA CRÉATIVITÉ DES AUTRES EN SE RÉFUGIANT TROP FACILEMENT DANS LE PASSE. AH ! C’ÉTAIT MIEUX AVANT. JE FÉLICITE DE CANSON DE POSER LES VRAIS PROBLÈMES DU TOURISME EN PACA ET FUSTIGE LES HYPOCRITES QUI RÉCLAMENT DES AIDES SANS SE REMETTRE EN CAUSE EN COUINANT DANS LES MÉDIAS DU PASSE.
Répondre
@
Les taxes sont l'imbécile réponse de nos médiocres élus en mal d'imagination !
@
nous préférons racketter la réussite des autres (gafa) ou imposer notre modèle social à tous avec son lot d'entrepreneurs en liquidation..
donc les élus ne se gênent pas à taxer lourdement le tourisme au delà de toute logique : "qui veut taxer loin ménage son bienfaiteur " (sic)
M
le lavandou a fait le choix du tourisme de masse "sac à dos" ce n'est pas le cas de Bormes qui mise à juste titre sur la "silver économie" ce qui permet à la commune de vivre toute l'année.
le var ne peut pas non plus devenir le mouroir de l’Europe.
Répondre
L
Cet été le Lavandou a frôlé l’overdose avec de graves manquements à la sécurité et fluides la municipalité ne maîtrise pas le tourisme s’empare des recettes et laisse les charges aux privés d’où le ras le bol et un manque généralisé de dynamisme économique y compris dans l’immobilier en chute libre
Répondre
@
Une taxe de séjour modulable ou supprimée selon la saison. Une surtaxe en pleine saison destinée à décourager. Un droit à l'entrée des villes trop fréquentées. La fiscalité reste le seul moyen de protéger qui est beau et rare mais cher. L'avantage est de faire le tri de la clientèle sauf que le niveau de certaines villes sont très loin du standard
J
Pourquoi sont-ils si bornés ces élus ???
Répondre
O
GROS BIDES - MÉDAILLES - PRIVILÈGES - INDEMNITÉS SANS CONTRÔLE - EMPLOI A VIE - BÉTONNEURS ... 63% DES FRANÇAIS RAVIS DE LEURS MAIRES EN PLACE ( SONDAGE ODOXA )
@
Les élus ne sont pas là pour faire gagner de l'argent. Ils fixent et font respecter un cadre d'organisation pour ne pas en perdre. Je reconnais que la fonction est largement détournée vers l'enrichissement personnel pour certains. Disons que la République est de moins en moins adaptée à l'évolution de la société. Elle craque de partout.
E
n'est pas beau mon disneyland ? en plus tu contestes mes services ! non mais quoi encore ! donne-ton pognon et rentre chez toi sans oublier tes poubelles !
Répondre
@
Disneyland est 100 fois mieux organisé et l'on connait le prix à payer sans surprises sur la qualité. Et puis on n'est pas obligé d'y aller.

Nous sommes sociaux !

Articles récents