Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Le "clanisme" en sursis au Lavandou

Publié par Cercle d'études Reyer sur 21 Février 2022, 06:14am

Catégories : #Démocratie

Après des années de prépotence, le "clanisme" perdrait-il pied au Lavandou ?
Souvenons-nous de sa fronde contre l’extension du périmètre du parc national de Port-Cros qui aurait empêché le bétonnage débridé de la commune. A cette occasion, le "clanisme" avait d’ailleurs expérimenté à son avantage un referendum populaire jamais réitéré.
Rappelons-nous aussi les contorsions du "clanisme" à ne pas rejoindre l’intercommunalité Méditerranée Porte des Maures, par ses oukases d’enfant turbulent.
Ou encore sa crise d’autorité sur les commerces du port sans faire mieux que les délogés.
Tout comme sa "fixette" sur les quelques opposants qui défendent les 47,54% de mécontents - largement majoritaires ce jour - sur une réélection à répétition.
Mais le temps qui passe provoque la corrosion du "clanisme" … déjà 5 mandats au compteur, une déroute économique reposant sur un tourisme rétréci à trois mois, une absence d’emplois pérennes, une dette interminable (malgré 3 millions € d’excédents budgétaires), des animations liquidées avant de commencer et une insécurité croissante.
Et comme "En démocratie, la politique est l'art de faire croire au peuple qu'il gouverne" * le "clanisme" reprend à son compte des idées populistes décalées: recenser les arbres rescapés de son urbanisation; élever des estacades contre la mer; expulser les pigeons (pas ceux de nos clapiers urbains); apparaitre enfin dans l’intercommunalité de tourisme; sauver son oeuvre majeure par des projections gratuites au Grand Bleu; s'opposer à la liberté syndicale du corps enseignant...
Bref, le "clanisme" tourne en rond en son "Eldorado", "Fantastique", sans Père Noël, ni sardinades ni feux d'artifices ... tentant de relancer le bon temps jadis.
C’est qu’en carriériste de la République le "clanisme" lavandourain a cassé toutes les initiatives qui pouvaient lui faire de l’ombre. Ce comportement féodal du " tout ou rien " a certainement couté à son maître des fonctions plus hautes – dont il avait largement capacité - masqué par des pirouettes verbales qui n’ont dupées personne. Ici, le "clanisme" s'est déjà attribué 9000 jours de pouvoir ininterrompu sans se soucier des 1000 jours restants.
Pendant ce temps, les communes voisines ont largement profitées de ce repli sur soi pour occuper la place laissée vacante faute d'ambition collective.
Mais comment peut-on encore rester crédible longtemps sans un grand dessein autre qu'une improbable baisse des impôts ?
De toute évidence, la République est obligée de reformer son organisation territoriale, au risque de sombrer si elle n'éradique pas ce "clanisme" local qui compromet l’avenir de notre grande nation portée par la Révolution.

Cercle d’études Reyer
Marie-Noelle Noble

*Louis Latzarus 1878-1942 journaliste, essayiste et biographe français

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Entre désir et réalité la fête du chocolat au lavandou s'est transformée en minable tarte à la crème j'attends la fête de la chaussette trouée. Merci qui ?
Répondre
L
DOMINATION D'UNE MINORITE AGITEE SUR UNE MAJORITE ENDORMIE. L'EAU QUI DORT EST LA PLUS IMPREVISIBLE. ATTENTION AU COUP DE PIED AU CUL !
Répondre
H
Je ne peux que vous donner raison. Trop de perversions et de pervertis dans ce jeu d'acteurs qui se partagent et changent de rôles à la vitesse des opportunités politiciennes. Je n'irai pas voter avant longtemps !
Répondre
T
Par définition le clanisme est un comportement d'individus qui recherchent l'intérêt de leur groupe sans tenir compte des règles sociales et des lois de la société, ce qui n'est pas vrai au lavandou qui ressemble plutôt à une organisation lucrative en bande désorganisée où chacun y trouve son compte autour des décisions d'un seul qui travaille et 28 autres qui regardent comment en récupérer les miettes y compris les opposants au titre de lampistes car le maire les tient tous au creux de la main. C'est cette partie d'influence que l'Etat doit réformer en favorisant le regroupement des plaignants, les contrôles financiers, autre que la poussive Cour des Comptes qui crie dans le désert, le contrôle systématique de la légalité, la révocation de l'élu en cas de soupçons sans que les citoyens soient obligé de guerroyer avec leur propre argent durant 10 ou 20 ans devant la justice bien laxiste à l'égard de ces individus au dessus des lois parce que bienfaiteurs de leurs partis (les noms et les cas sont archiconnus). Derniers points à obtenir la saisie des biens des ordonnateurs au titre du remboursement de la collectivité en cas de déroute et détournement et la suppression des indemnités de représentation qui ne riment à rien puisque les fonctions électives ne sont pas des emplois.
Répondre
B
Pourquoi cette municipalité ne fait aucun effort en direction du tourisme d'affaires ???
Répondre
L
Parce qu'elle ne sait pas ce que cela signifie et n'a jamais voulu le savoir...c'est pas faute d'avoir voulu essayer... mais on ne peut pas prétendre à vouloir faire évoleur une Société quand on vit en vase clos...c'est ainsi au Lavandou....
T
Oui il est temps de donner au lavandou un vrai projet social et non pas un burlesque amalgame de syndic de copropriétaires qui ne pensent qu’à leur petite vie de retraités maire en tête. Nos enfants sans boulot nos petits enfants sans avenir une station balnéaire internationale en panne méritent mieux que de se gratter le nombril sur nos plages. Cette vision-là est finie. Merci à cette observatrice sur notre pauvre comédie humaine. Alex Tomatis
Répondre
K
POUR MOI L'INTERCOMMUNALITÉ EST LA SEULE REPONSE AUX FÉODALITÉS LOCALES AVEC LA SUPPRESSION DES MAIRIES VECTRICES D'UNE FISCALITÉ DÉBRIDÉE..
Répondre
@
inexorablement ce système de gestion publique basée sur l'exclusion de ceux qui ne partagent pas l'opinion est voué à disparaitre
Répondre
L
Et bien il y a beaucoup de travail...et avec Bernardi, c'est pas gagné!!!....

Nous sommes sociaux !

Articles récents