Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Les 24 eurodéputés FN contre Bruxelles !

Publié par Liliane Guiomard sur 27 Mai 2014, 07:31am

Catégories : #Politique

Le débat politique devient franchement désespérant en France. Que pèsent 24 députés d’extrême droite dans un hémicycle de 751 membres ? (750 députés et 1 président). Les grands partis pro-européens restent largement majoritaires. Le Parti populaire européen (PPE) qui rassemble les partis démocrates-chrétiens, de centre droit ainsi que l'UMP française dispose de 213 sièges. Les socialistes et sociaux-démocrates 190 sièges et, à l’autre extrémité, le Front national français rejoint les 41 élus non-inscrits (NI). Encore plus extrêmes, les 64 élus dits de la "droite extrême et europhobe" sont classés dans la catégorie "Autres" - notamment les Grecs d'Aube dorée ou les Hongrois ultranationalistes du Jobbik. L'addition des Non-inscrits et Autres s'élève à 105 élus après le nouveau scrutin (sur 751). Et encore leur faudrait-il former une coalition entre eux. Donc la fermeture des frontières, le retour au franc, la suppression de l’espace Schengen et toutes les sornettes gobées par les 4,7 millions de français portant l’extrême droite française à Bruxelles n’est franchement pas préoccupante, puisque rien ne changera. europe.jpgCe qui est change c’est la France : la progression des idées FN dans la tête des électeurs.(de 0.28% en 2008 à 24,95% en 2014). Les abstentionnistes ont favorisé un différentiel mathématique à l’avantage du FN dont les voix, au cumul, ne représentent que 10% du corps électoral. Cette élection a été un effet d’aubaine pour exprimer, une seconde fois, son mécontentement contre F.Hollande (dans le sens de la campagne UMP donnant raison aux arguments du FN). La limite de l’UMP, sans patron charismatique, est atteinte, coulée par des révélations successives de fraude et détournements (dont la dernière Bygmalion), vont coûter cher en militants, déjà exaspérés par la collecte sauvetage suite au rejet des comptes de campagne présidentielle. L’UMP ne peut trouver qu’une alliance avec les centristes pour sauver les meubles. Lesquels se déchirent la présidence vacante de JL Borloo. Au final, le FN n’est toujours pas le premier parti de France malgré la méthode Coué appliquée par ses sympathisants. En nombre d’élus, l’avantage reste aux élus PS et UMP. Il manquera toujours au FN la légitimité des élites, intellectuels, entrepreneurs, grands patrons. Il rassemble surtout ceux qui souffrent (les jeunes, les classes populaires, les chômeurs, le monde rural) qui sont prêts à tout pour sortir de leur condition. L’état-major lui-même manque d’argent pour partir aux prochaines présidentielles. Que les partis traditionnels soient désagréablement surpris de cette trahison populiste est une bonne chose pour accélérer leur restructuration et du coup la réforme structurelle de l’Etat et des collectivités. C’est principalement ce mille-feuille culturel qui handicape la France comme au Lavandou qui vient de voter à 36,12 % pour le FN (un record) contre 32,74 % pour la droite. C’est aussi l’expression populaire d’un ras le bol contre un maire UMP accroché vainement au pouvoir depuis 1995.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

en mars j'ai voté Bernardi à contrecoeur en mai j'ai voté front car son parti n'a rien entrepris dans l'opposition au PS et ici il fait la danse du ventre avec bormes c'est tout
Répondre
M

C'est la France qui est malade pas l'Europe. Marie Laure
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents