Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Certains anniversaires ne se fêtent pas...

Publié par Arnaud Parenty sur 31 Mars 2015, 23:12pm

Catégories : #Lavandou Ensemble

Un an déjà ! Lavandou Ensemble, opposition de la précédente mandature n’a pas été réélu. La démocratie perd ainsi trois élus sentinelles et lanceurs d’alertes sur la gestion municipale imposée depuis 18 ans – et pour cinq ans encore - par le maire . Marc Lamaziere, Arnaud Parenty, et Jacqueline Pilette, ne siègent désormais plus au conseil municipal. Ils restent pourtant attentifs à ce qui se passe et, toujours soucieux de l’intérêt du Lavandou ne s’interdiseat pas d’intervenir pour commenter l’actualité politique de la commune …
Quelle analyse en cette date anniversaire ? Tout d’abord , il faut bien reconnaître les talents du maire ! … Sans mettre en cause son investissement personnel au service de la commune - certes largement récompensé - il pratique l’art de la manipulation ( Inondations, Parc National de Port Cros, etc.), les promesses non tenues, du clientélisme le plus retors ( sinistrés, emplois municipaux, HLM, PLU, réfection des rues et impasses privées, etc…). Il sait baratiner son public avec l’habile toupet de dire et faire le contraire de ce qu’il annonçait la veille… ( intercommunalité, etc…)
Pas de quoi pavoiser donc, avec un score de 55% ( contre 75% en 2008 ), en utilisant toutes les vieilles ficelles, usées mais toujours solides, à la disposition d’un maire sortant : repas des personnes âgées, lettres mailing (aux frais de la commune) pour les sinistrés des inondations, détournement de finalité des dons reçus à des fins électorales, commissions d’attribution des logements sociaux, sollicitation des amis du réseau, réciproquement redevables du renvoi d’ascenseur … La liste est longue mais n’a pas été relevée par la Préfecture, ni son bureau de la légalité qui a laissé faire, dans le silence assourdissant d’une indifférence qui pourrait paraître complice où bienveillante…
La seule bonne nouvelle de ce nouveau mandat, c’est le rapprochement avec le village frère siamois qu’est Bormes. L’intercommunalité est en marche, enfin ! On ne manquera pas de s’étonner de ce retournement de veste, après la fumisterie d’une « mission exploratoire vers le golfe de Saint Tropez !... » Il est flagrant désormais que ce retard de mise en place de l’intercommunalité naturelle vers Bormes et la Londe, qui nous a faire perdre quelques millions d’euros, n’était dû à l’époque qu’a des problèmes de personnes entre notre premier édile et le maire de Bormes, Albert Vatinet…
Aujourd’hui c’est l’enthousiasme et la grande réconciliation avec mémoire sélective et mauvaise foi !
Le SIPI s’est enfin réveillé et promet la résolution des inondations, contre quelques millions d’euros chez Monsieur Crédit…
Deux groupes d’opposition distincts se sont proposés au suffrage : Celui de Jean Laurent Felizia, annonçant une liste « La ville heureuse » , sans étiquette et celle de Thierry Saussez , le communiquant parisien, grand stratège qui présentait la liste Lavandou Cap 2020.
Lavandou Ensemble et ses 3 élus sortants, séduits par le personnage, avait rapidement rejoint cette liste en toute confiance. Hélas, Monsieur Saussez, vexé de n’avoir obtenu l’investiture UMP que lui avait promis Nicolas, Hubert, Jean Michel, Vincent , François Paul et les autres - qu’il claironnait partout entre 2 haussements d’épaule pour marquer l’évidence - s’est retiré sans délicatesse, se fendant d’un mail laconique qui n’expliquait rien, en laissant ses colistiers dans la panade … Libérés de tout engagement et victimes de cette esquive bien mal élevée, nos trois élus ont tenté de mettre sur pied une nouvelle liste. Quelques co listiers, proche du communiquant ont essayé aussi de créer la leur, dans une ambiance délétère, voire agressive vis-à-vis de Lavandou Ensemble et de ses élus, considérés comme des sans grade, des petits, des minus…. Vous allez voir ce que vous allez voir ! Ca va changer !... Les candidats d’opposition ne sont pas légion, dans un village ou règne les menaces de rétorsion à leur encontre… Dans cette ambiance et devant tant d’impolitesse, d’atermoiements et d’indécision, Lavandou Ensemble a répondu présent à l’appel amical de Jean Laurent Felizia, devenu seul candidat déclaré, prêt à affronter la liste Regain de Gil Bernardi. Jean Laurent Felizia désirait s’entourer de leurs compétences et de leur connaissance des rouages du conseil municipal. Une fois les violons accordés, ils ont pu convenir d’une liste sans étiquette, colorée de plusieurs sensibilités, hormis les extrêmes…
On connait l’engagement écolo de gauche de Jean Laurent Félizia.
Hélas, derrière l’étiquette restait la colle !... Les lavandourains n’ont pas suivi… mais le score fut loin d’être ridicule… contrarié par le retour en fanfare de Thierry Saussez, le monsieur virtuel de la TV, réapparu tel le Messie marchant sur les eaux, après les inondations catastrophiques de Janvier 2014. La valse-hésitation du peu modeste trublion ne l’empêche pas de tirer à boulets rouges sur le maire, responsable à ses yeux de la situation… A nos yeux, erreur tactique, Monsieur Saussez, pourtant conseiller en communication politique, n’était plus en position pour dénoncer cette vérité après son retrait si peu glorieux … Ces attaques ont « victimisé » le sortant, agacé les lavandourains qui n’aiment pas les girouettes… « C’est quand même pas la faute de Gil s’il pleut ! »… Les carottes sont cuites !...
On connait la suite… Le maire sortant est repassé au premier tour , certes affaibli d’un score moindre qu’en 2008 et deux groupes d’opposition distincts, de 3 élus chacun, sont sortis des urnes. Les élus de Lavandou Ensemble ont été remerciés. Circulez ! Ya rien à voir !
Voilà donc, parait-il, 6 Elus d’opposition remontés à bloc, pour contrer la politique municipale, enracinée depuis 19 ans, adoubée par un conseil municipal atone et godillot devant les diktats d’un maire, mielleux d’hypocrisie devant la nouvelle donne. Ce dernier affiche de belles intentions à l’égard de cette nouvelle opposition qu’il souhaite constructive, à qui il promet respect, écoute et transparence … Evidence : quelques semaines suffiront pour en connaître les limites.
Hélas, trop de divergences politiques interdisent à ces deux groupes d’opposition de s’entendre.
Il n’y aura pas de front républicain. Jean Laurent Félizia et ses 2 élus préfèrent s’installer dans une opposition à leur avis moins conflictuelle, choisissant le dialogue et la concertation. Ils ont cru au vœu du maire - chassez le naturel, il revient au galop – mais ont très vite déchanté…
La liste de Jean Laurent Felizia était sans doute mal verrouillée. Un de ses élus manifeste son désaccord sur un sujet clé – le Parc National de Port Cros – et vote favorablement pour le rejet de l’adhésion. Une dissension fâcheuse, soldée par une séparation amiable de l’élu qui se présente désormais comme une opposition indépendant…
Du côté de Lavandou cap 2020, Thierry Saussez brille par son absence au conseil . D’autres impératifs
plus médiatiques, le retiennent à Paris. Ce qui ne manque pas d’agacer à plusieurs reprises un de ces élus, qui se désole d’avoir à tenir au conseil un rôle qu’il n’attendait pas. Là encore, démission et prise d’indépendance, ce qui est légal, mais surtout règlement de compte en règle à l’encontre de cet élu, qui reste meurtri par cette soudaine agressivité de la part de ses ex- co listiers. Selon eux, il aurait dû démissionner et laisser sa place au suivant sur la liste… Nous pensons la même chose, mais pas pour les mêmes raisons … C’est la déception qui l’a contraint à ce qu’ils appellent trahison. Se sont-ils posé la question du pourquoi ? Si la prise d’indépendance d’un élu, qui reste opposant, coûte autant de sarcasmes, il nous parait urgent de jeter l’éponge pour retrouver la sérénité d’une retraite bien méritée …

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Ce Monsieur Parenty a sans doute une revanche à prendre sur les 2 listes d'opposition existantes... mais qu'il ne se trompe pas de cible....c'est contre Regain qu'il faut continuer de se "battre" et non pas justifier les actions du Maire et les départs des pauvres colistiers incapables de respecter leurs engagements... tout ce galimatias ne va pas dans le sens positif..inutile de reparler du passé... ce qui est fait est fait... pensons à l'avenir de ce pauvre Lavandou bien mal en point....
Répondre
L
Tout le monde a raison mais le grand gagnant de ce désordre reste Bernardi. Lavandou Ensemble avait des défauts mais ne faisait qu'un bloc. Aujourd'hui l'opposition est dispersée entre un "groupe" pratiquant l'allégeance et un "groupe" en opposition frontale. Les deux ne s'entendent pas car le malin Bernardi sait parler à l’oreille de l'un et botter le cul de l'autre au bout d'un an. Que restera t-il de l'opposition dans cinq ans ? Le maître du jeu est bien Bernardi.
M
Cher Arnaud, Après plusieurs lectures de ce magnifique écrit, je ne peux que constater que tu tiens un discours totalement revanchard...mais c'est ton droit... Par contre je te ferai remarquer qu'il y a beaucoup d'interprétations ..et notamment concernant votre adhésion à "La ville heureuse"....inutile de revenir sur les raisons qui vous ont poussées à rejoindre cette liste, on ne peut que respecter cette décision.... mais encore une fois que d'interprétations sur les différents épisodes....J'y étais je te le rappelle... que certains propos et certaines attitudes aient pu déplaire,je le conçois, je te rappelle juste que nous sommes tous des êtres humains avec nos qualités et surtout nos défauts....et nos vies si différentes....
A te lire, on a vraiment l'impression que Lavandou Ensemble a été totalement lâché et que ces 3 membres ont été maltraités...J'ai toujours reconnu votre travail en tant qu'opposants si difficile face à une municipalité méprisante...je sais aujourd'hui ce que vous avez pu vivre...Mais l'abandon n'est pas venu de nous... je crois inutile de commenter cela tu comprends parfaitement...Et de là, je peux aussi comprendre tes regrets...
Franchement, je te rejoins en disant que cet anniversaire n'est absolument pas à souhaiter... beaucoup de choses restent à faire et c'est ce qui compte....
Mais, Lavandou Tribune permettant l'expression, c'est parfait....
Répondre
Z
Petit bonhomme prétentieux. N'est pas historien qui veut.
Répondre
A
N'est pas courageux qui veut ! Un nom, Monsieur Zorro, l'anonyme ?
C
Lavandou ensemble reste dans mon coeur. Rendez-vous en 2020...Lavandou Tribune ma lecture instructive au quotidien. Merci
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents