Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Le virus "économique" frappe le Lavandou avant l'heure !

Publié par Mireille Benitta sur 13 Mars 2020, 11:10am

Catégories : #Le bêtisier du maire

Mais que se passe-t-il depuis 4 mois au Lavandou ?
Hôtels et restaurants vides, boutiques fermées, fonds de commerces à la vente, cession de baux, panne immobilière, fréquentation en berne… le Lavandou a prolongé l'hiver avec l'annulation du Corso "Eldorado" le 8 mars 2020 et plongé les habitants dans le stress du Covid-19 (Var: seulement 124 cas sous contrôle sur 1,1 million d'habitants).
Perte de chiffres d'affaires, emplois reportés, ville déserte... pourquoi cet excès de zèle municipal alors que nos voisins ont maintenu tranquillement leurs animations pré-estivales et ne changent en rien leur programmation ?
Sous couvert préfectoral, notre Molière a voulu anticiper un scoop médiatique et attirer les votes des spectateurs âgés, craintifs, privilégiés du Corso, à la recherche d'un messie rassurant.
Mais son calcul a fait long feu, entraînant un désastre économique annoncé. Les professionnels sont "vent-debout" contre le sortant et vont lui demander des comptes.
Car rien n’a été proposé comme alternative de cette imprévisible annulation forcée et ses dommages collatéraux... Ici tout s'est arrêté, sauf la dépense publique : 45% en charges de personnel. Bilan : les professionnels tardent à ouvrir faute de clients et de stratégie municipale… 
Alors que les caisses sont vides, "par la faute des autres",  le candidat à un 5ème  mandat promet toujours le changement... depuis 13 ans, avec son cinéma mort-né (entrées en chute -25% chaque mois).
Au Lavandou que va devenir la saison touristique avec un Brexit qui raréfie les anglais, une "quarantaine" qui boucle les italiens, une consigne aux américains de ne plus voyager en Europe, des avions qui restent au sol faute de clients ? (tourisme européen = 1 milliard € de perte chaque mois - source CEE). 
Comment sortir l'immobilier de l'impasse, relancer les commerces... sans se préoccuper de l'essentiel : redonner du courage et une méthode aux lavandourains.
Il est encore temps de conjurer le "mauvais œil" et d'unir nos différences les 15 et 22 mars sur une seule promesse: celle du changement de cap au Lavandou !

 

Le virus "économique" frappe le Lavandou avant l'heure !
Le virus "économique" frappe le Lavandou avant l'heure !
Le virus "économique" frappe le Lavandou avant l'heure !
Le virus "économique" frappe le Lavandou avant l'heure !
Le virus "économique" frappe le Lavandou avant l'heure !
Le virus "économique" frappe le Lavandou avant l'heure !
Le virus "économique" frappe le Lavandou avant l'heure !
Le virus "économique" frappe le Lavandou avant l'heure !
Le virus "économique" frappe le Lavandou avant l'heure !
Le virus "économique" frappe le Lavandou avant l'heure !
Le virus "économique" frappe le Lavandou avant l'heure !
Le virus "économique" frappe le Lavandou avant l'heure !
Le virus "économique" frappe le Lavandou avant l'heure !
Le virus "économique" frappe le Lavandou avant l'heure !
Le virus "économique" frappe le Lavandou avant l'heure !
Le virus "économique" frappe le Lavandou avant l'heure !
Le virus "économique" frappe le Lavandou avant l'heure !
Le virus "économique" frappe le Lavandou avant l'heure !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
rien de changé pour ces pauvres résidents, depuis le début ils ont été mis le plus loin possible du centre ville, en zone inondable....loin de toute activité, des commerces, donc le confinement ils connaissent bien, merci au sieur Bernardi et ses acolytes de l'ancienne EHPAD
Répondre
V
Plus de 80 résidents d'un Ehpad du Lavandou confinés pour éviter le risque de contamination par le coronavirus.
Répondre
V
les commerçants ont raison le propriétaire du lavandou doit les indemniser
j'ai aucune compassion sur cet élu égocentrique qui fait semblant d'être du côté du peuple
Répondre
H
Effectivement grossière erreur d'avoir cédé à la morosité ambiante. Le maire doit être sanctionné d'avoir achevé moralement ses habitants sans concertation avec son conseil municipal, ses opposants et de n'avoir rien proposé. D'ailleurs où est-il en ce moment ? en campagne pardi !!! fier d'avoir précipité sa ville dans le mur à la mode italienne !!!
Répondre
A
les commerçants qui sont ses sujets subissent les sautes d'humeur du roitelet Bernardi oubliant un peu vite le salon de coiffure familial qui aurait pu lui apprendre un vrai métier. Atos
Répondre
R
Ne nous laissons pas intimider par Var Matin qui parle d'un maire face à une salle comble.
La salle de l'espace culturel contient environ 400 personnes (plus qu'une salle du nv cinéma), même si nous ajoutons 100 personnes debout ce qui porte à 500 personnes dans la salle, moins les invités des autres communes et les curieux des communes voisines.
C'est donc seulement 8% des électeurs inscrits qui étaient présents lundi soir. Sur les 8% présents, tous ne voterons pas pour vous Mr le Maire.
Il en reste plus de 92% à convaincre... Comme dirait l'autre :"c'est pas gagné..."
Alors que les opposants ne se laissent pas intimider...
Répondre
L
il a osé !! donc cet homme est à plaindre, car il est gravement malade, les signes sont les suivants :
- il est sourd (n'entend pas le Lavandou pleurer )
- il est aveugle (il ne voit pas le Lavandou détruit par lui-même)
- il ne connait pas l'empathie.....même pour nos pauvres vieux qu'il a failli faire se noyer à
l'HEPAD
- il n'a aucune mémoire,
- mais pour notre malheur il n'est pas muet !
Donc vous savez ce qu'il vous reste à faire, afin de lui laisser tout le temps de sa retraite afin qu'il se soigne, et surtout qu'il ne nuise plus à notre cher Lavandou
Répondre
F
Lu l'article du jour de Var menteur sur les vœux du maire sortant... La mention légale" publi-reportage" devrait pourtant s'imposer !...Elle n'y figure pas ! ...
Répondre
B
CHASSEZ L'EGO IL REVIENT TOUT NATURELLEMENT :
"... Pour toutes ces raisons, pour toute cette passion et parce que je vous ressemble, je ne ME présenterai pas en Mars prochain mais je souhaite VOUS représenter aux élections municipales..."
VOEUX 2020 G. B
Répondre
@
Mes chers soutiens ne changeons rien nous sommes sur la bonne voie. Vive le passé ! Le candidat de l'immobilisme.
L
Article intéressant. Les boutiques ferment et rouvrent magiquement après 4 à 6 mois de fermeture. Deux explications 1/ les commerçants gagnent trop d'argent en matraquant leurs tarifs et partent en vacances au soleil 2/ leurs affaires sont mauvaises ou mal gérées et ils déposent leur bilan. Les gagnants sont les propriétaires des murs qui empochent un lucratif loyer sans se poser de question. Côté mairie elle fait semblant d'aider les commerçants et effectivement en tant qu'intermédiaire miroiter des fonds FISAC dont les critères d'attribution ruinent au final le demandeur. Le maire n'est pas innocent de cette supercherie qui arrangeait bien son image en son temps.
Répondre
C
bernardi a perdu son âme dans les méandres du paraître sans séduire personne d'autre que lui-même
Répondre
K
ENFIN LES LANGUES SE DÉLIENT SUR CE BLOG.!!! POURQUOI CROYEZ-VOUS QU'UNE PERSONNE SE DÉVOUE CINQ FOIS DE SUITE A UNE COLLECTIVITÉ S'IL N'Y VOIT PAS SON INTÉRÊT ??? UN COMMERÇANT EST PLUS SINCÈRE QU'UN ÉLU. IL DIT POURQUOI IL OUVRE SA BOUTIQUE !!!
Répondre
C
Il est apparu ces six dernières années une forme de résignation chez les commerçants du Village.
Sans les blâmer mais sans les soutenir, si nous relevons cette carence de dynamisme et d'ambition c'est parce qu'il me semble qu'ils ont une certaine responsabilité dans le déclin du Village.
Partir en vacance est légitime mais votre présence est plus que souhaitable lors des périodes de vacances scolaires ... Le clientélisme et le laxisme du Maire a laissé se dégrader la situation et le seul fait d'écrire ces mots passera comme une atteinte à la liberté d'entreprendre.
En face de chaque droit, il existe un devoir moral ...
Cercle des amis du village Bormes les Mimosas
Répondre
L
Le maire nous traitent d'emmerdeurs lui qui n'a jamais travaillé dans le privé ne supporte pas nos demandes. Nous voulons une nouvelle équipe à l'écoute pas un sourd muet à la mairie !!!!
Répondre
@
entreprendre au lavandou est quasiment impossible: loyers excessifs saison incertaine diktat municipal qui n'hésite pas à vous mettre des bâtons administratifs dans le fonctionnement racket fiscal et cerise sur le gâteau les fameuses DSP - délégations de service public - une organisation proche de pratiques prohibées - mais nous sommes dans le var ! qui vous pille votre commerce en le refilant aux copains plus conciliants... et je ne parle pas des petites enveloppes à la mode électorale et les nervis bien téléguidés par l'amour municipal qui se servent en premier.
avant d'y aller faites le tour de vos appuis ça pourra vous servir
L
Désolée, mais je ne suis pas de votre avis, les commerçants sont aussi, responsables de ce fiasco !
dans les années fastes(1970/1989) les restaurateurs avaient pratiquement tous un autre commerce de bouche dans les stations de ski, ils se portaient très bien, partaient dans les îles, jusqu'à Pâques (et oui l'éducation nationale n'avait pas encore 15j de vacances, pour un mois...enfin si on veut d'activité) le tourisme d'été était de qualité, donc lesdits commerçants vendaient de la qualité, mais ils en ont voulu, toujours plus, toujours plus de marge, donc ils ont commencé à vendre de la m.....e, fabriquée très loin, pour pas cher, et devinez les touristes de qualité sont partis ailleurs, le sieur Bernardi, à suivi, a précédé, dur de le dire à ce jour !! le mouvement, la médiocrité s''est installée au Lavandou, j'avais suggéré il y a quelques années, pourquoi ne pas remettre les joutes sur l'eau que j'adorais voir enfant, du haut de mes 4/5 ans, personne n'a entendu dans cette mairie retranchée, et les commerçants pour y revenir, pendant trop longtemps ont ciré les pompes de ce maire là, ils ont cru pouvoir encore ouvrir 3/4 mois l'été et en vivre tout le reste de l'année, que nenni , c'est fini depuis longtemps, mais EUX viennent de le comprendre depuis peu il me semble, ceux de Bormes ne valent pas mieux, j'ai vu de mes yeux le 31 août dernier, (en 2019) un magasin rue Carnot, fermé, avec une pancarte " à bientôt, nous on est dans l'avion !" ahurissant non ? fermer fin août, je l'avais pas encore vu (2 autres magasins étaient à la même enseigne) et je me suis souvenue que l'un des anciens maires Mr Henri Delon avait dit, dans les années 1970 "mon rêve serait de fermer Bormes jusqu'à Pâques" entendu lors d'une réunion, et bien c'est fait, tout le monde doit être content, et avoir suffisamment gagné "son pain blanc" pour fermer boutiques, les responsabilités sont partagées, il est trop tard pour pleurer. encore un petit mot, la France se remet au travail ce jour, 6 janvier 2020, impossible ces jours derniers d'avoir quiconque au téléphone dans un bureau, acheter une voiture (et oui concessionnaires fermés, vendredi, samedi derniers !!! nos communes sont le pâle reflet de la fainéantise nationale, et le bouquet revient à un restaurant sur le port de Hyères qui nous a refusé à 4 personnes, le 1er janvier, car il était 14h !!! vu le réveillon de la veille, les gens ne mangent pas à 12h! alors je les plaindrais dès que j'aurais un instant !
Répondre
M
Ce n'est pas la faute des commerçants. L'UIL (union des commerçants du lavandou) a été tué par qui vous savez faute d'un soutien adapté et au motif que les commerçants sont toujours en train de râler alors qu'ils gagnent très bien leur vie grâce aux touristes attirés par la perspicacité de qui vous savez (bis repetita)
Répondre
A
L' UIL ( Union des commerçants ) a été réveillée en 2006 par le maire, uniquement pour toucher les fonds FIsac qui ont permis la rénovation d'une partie du quai Gabriel Péri. Une fois les fonds obtenus, tout a été fait, sous contrôle municipal, pour l'anesthésier puis la faire mourir dans l'indifférence générale... les commerçants avaient compris depuis longtemps qu'il n'y avait rien à y attendre ...

Nous sommes sociaux !

Articles récents