Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Politesse et démocratie au vestiaire du Lavandou

Publié par Lavandou Tribune sur 27 Août 2009, 17:50pm

Catégories : #Le bêtisier du maire

19 août 2009. L'ADEBL, association de défense de l’environnement de Bormes et du Lavandou, présidente et adhérents, essaient de consulter, d’une façon tout à fait légale, différents documents publics, permis de construire, etc.  L’accès à ces documents leur est interdit malgré la loi ! C’est pourquoi, le 19 août dernier, Madame Lafontaine, Monsieur Rogovitz, ainsi qu’une dizaine d’adhérents de l’association se sont rendus au bureau de l’urbanisme pour obtenir ces informations. Mais l’employée municipale avait reçu consigne de ne rien communiquer et de les renvoyer sur l’adjoint à l’urbanisme qui les renvoie au maire qui les renvoie...au diable ! Et la Loi dans tout ça ?  Qui pour la faire respecter ?  Le préfet ? lire Var Matin

26 août 2009. L'opération "commando" de Madame Lafontaine a porté ses fruits. Monsieur le maire l'a enfin reçu pour lui affirmer qu'il n'était personnellement pour rien dans la rétention de ces documents - que tout un chacun peut consulter -, renvoyant, une fois de plus, la patate chaude sur ses collaborateurs... Un an d'attente donc pour consulter une quinzaine de dossiers d'urbanisme... Le jour prévu, alors qu'il était convenu que ces dossiers seraient visibles dans les bureaux de l'urbanisme, donc aux heures d'ouverture, notre philistin local avait donné l'ordre de les monter dans son bureau. Ce qui eut pour effet - volontaire - en son absence, de faire patienter Madame Lafontaine, venue sans rendez vous, pendant presque 2 heures. Madame Lafontaine ayant l'outrecuidance de lui faire remarquer, elle reçut une réponse cinglante du belliciste : "Je suis le maire, je fais ce que je veux !" Ben tiens ! Pourquoi se gêner...
Le Conseil d'Etat se penche sur l'urbanisation de la Plaine de Cavalière
Le Lavandou: le Conseil d'Etat revient sur l'application anticipée du POS
Le Conseil d'Etat examine une autorisation de travaux 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Depuis des années, la mairie n'a fait que diaboliser Mme Lafontaine et son asso ADEBL... C'est un peu facile. Après réflexion, cette personne honnête et têtue ne demande que la stricte application de la loi. C'est pourquoi elle gagne. Les victimes ne doivent pas lui en vouloir a elle, qui mène son combat avec détermination. Ils doivent s'adresser à la mairie qui, sans les prévenir, leur a donné des permis de construire contestables, ce que les services d'urbanisme de la mairie savaient parfaitement, tout comme les notaires d'ailleurs !...  
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents