Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Conseil municipal extraordinaire du 19-12-2012

Publié par Lavandou Ensemble sur 27 Décembre 2012, 00:04am

Catégories : #Conseil Municipal

« Conséquences des inondations du 14 décembre 2012 »

Ce conseil, décidé dans l’urgence, a pour but de faire le point de la situation et de faire voter par le conseil municipal 3 délibérations autorisant le maire à : 
1) engager financièrement la commune pour des travaux d’urgence
2) Solliciter une aide de secours d’urgence et de solidarité nationale auprès des services de l’Etat.
3) engager la procédure de classement en catastrophe naturelle… 
Vote à l’unanimité
Le maire précise que selon un bureau d’étude spécialisé, la pluviométrie atteinte ce 14 décembre 2012 a été de 144mm entre 16h30 et 1h30 du matin à laquelle se sont cumulés 120mm supplémentaires, entre 1h30 et 2h30 du matin … Il s’agit donc d’un épisode de pluie "centennale" rarissime dans nos régions, qui n’a jamais été répertorié. Cet épisode rentre en similitude avec les critères retenus pour une tempête tropicale sur sol gorgé d’eau. L’épicentre s’est concentré sur le quartier de La Fouasse et La Fossette. Le maire remercie l’ensemble des intervenants pour leur compétence et leur engagement sans faille. ( protection civile, pompiers, gendarmerie, services techniques, particuliers…) Les pertes ne sont que matérielles et nous n’avons pas à déplorer de victimes…
Il est difficile de chiffrer précisément le cout des destructions constatées sur la commune… Le maire annonce un chiffre entre 3 et  millions d’euro, qui reste à confirmer, pour les structures communales. Les travaux d’urgence sont évalués à 680.000 €.
144 véhicules ont été endommagés et 17 boutiques envahies par la boue, sans compter les parkings souterrains… Quelques personnes ont été relogées dans l’urgence. 
Une permanence en mairie est mise en place pour le traitement des dossiers des particuliers.
La seule démolition  du centre de loisirs de l’Anglade ( qui ne sera pas reconstruit) coutera 90.000€.
le maire se félicite d’avoir engagé de gros travaux de curetage des rus et cours d’eau de la commune qui ont, selon lui,  limité les dégâts. Il est convaincu que les inondations que connait notre village ne sont pas dues à une urbanisation mal contrôlée, mais plutôt à des changements climatiques irréversibles qu’il faudra désormais prendre en compte.

Notre commentaire : Lavandou Ensemble n’aura pas l’indécence de critiquer la position du maire sur ce difficile problème. La solidarité s’impose devant l’épreuve. Nous aurons cependant l’occasion d’y revenir, après la trêve des confiseurs. Nous évoquerons la pertinence des actions engagées par le Syndicat intercommunal de prévention des inondations (SIPI), dont le maire est président, dont nous ne savons pas grand-chose, et le respect de l’application du Plan Prévention Risques inondation (PPRI).

Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes

Lavandou-ensemble-640 Lavandou Ensemble  
Une nouvelle ambition pour le Lavandou 
Arnaud Parenty, Jacqueline Pilette, Marc Lamaziere

2012-21-12-Var-Matin
2012-12-CAEX.jpg
2012-20-BLM.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

J'ignorai que Bernardi est aussi président du sipi. Cela n'a pas empêché l'irréparable donc cette association ne doit pas servir à grand chose et doit être supprimée. A la réflexion je ne sais
pas grand chose de ce personnage avant son arrivée au lavandou.Parait que c'est un secret de famille. Ne serions-nous pas sa famille?
Répondre
N





   


Je voterai contre Bernardi ! Il est largement dépassé et
incompétent, ensuite il a fourvoyé économiquement le Lavandou par de mauvaises décisions. Bien sûr il n’a pas tenu ses promesses électorales mais c’est normal au poker menteur. Surtout il a
appauvri le village en le modelant à sa main avec l’aide de ses amis bétonneurs surnommés « permis de construire tirelire» et autres petits bénéficiaires dits « autorisations
passe-droits ». Les dossiers casseroles sont à l’urbanisme et au port. Il n’a pas su profiter de la vague Sarkozy-Bruni  qui aurait pu faire envoler le Lavandou comme station de
la jetset. Il a dilapidé l’argent public s’est assis sur la dette payé des intérêts démesurés et laissé augmenter mécaniquement les impôts. Il s’est emparé perfidement du pouvoir en tirant
sur les commerçants, plagistes, hôteliers, bars, restaurateurs sans aucune intelligence. Il est toujours à batailler dans les tribunaux ou ses voisines afin d’imposer sa raison forcément
pas représentative d’une majorité d’électeurs. Ailleurs une bonne gestion se pratique en silence, sans fanfaronnade, à l’écoute de tout le monde. Il a tout simplement fait illusion et
trompé ses administrés par la surenchère, le superlatif et des attitudes excessives quasiment despotiques qui finalement symbolisent bien la genèse de la scission entre Bormes et le
Lavandou. Je rejoins le commentaire qui prêche « tout sauf Bernardi ». Cela vous rappelle certainement quelque chose ? J’attends maintenant le messie qui nous sortira de là. Chacun étant
libre vous ferez ce que vous voudrez moi mon choix est arrêté contre lui. Nicolas Saintonge (pseudo de commerçant connu et j’espère estimé



Répondre
R

Monsieur SIPI joue maintenant l'arroseur arrosé un peu tard. La gabegie du centenaire sera plus utile à réparer les dégats face aux pauvres lavandourains noyés de sa crétinerie.
Toujours à tendre la main à la nation en donnant des leçons aux autres. La troisième inondation sera électorale et l'empotera loin au large.
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents