Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Gil Bernardi, l'angoisse de la page blanche...

Publié par France GALLOIS sur 6 Avril 2014, 23:06pm

Catégories : #Politique

Par où commencer pour donner l’illusion à ses électeurs de bouger enfin depuis 3 mandats ? L’urgence du Batailler se précise avec l’éviction surprise d’Albert Vatinet, l’ennemi personnel, conseiller général bientôt révocable.  Se poser comme éligible à cette fonction alors que son ami Marc Giraud brigue la présidence du Conseil Général du Var et François De Canson la députation, serait bon plan pour un UMP qui n’a de parti que sa carte. A condition d’obtenir des résultats convaincants dans cette nouvelle mandature, en se rangeant sagement sur les bancs de ses collègues. Mais, ce qui va manquer le plus dans cette stratégie c’est l’argent,nez.jpeg car pour lancer de nouveaux emprunts sur le dos des administrés, via l’intercommunalité ou d’autres collectivités locales, sera bien plus difficile. De son côté, l’Etat fera la sourde oreille tout en approuvant l’urgence du moment. Pendant ce temps, l’Epic de tourisme prend du retard au Lavandou dans les éditions, la communication et les événements, faute d’avoir anticipé le victoire de Regain. Poussée par la morosité ambiante, la saison sera encore coincée sur les trois mois d’été dans une concurrence plus féroce. Difficile équation : comment faire en 6 ans ce que l’on a pas pu réaliser en 19 ans, sans perdre la main, sans augmentation d’impôts avec des dotations en chute libre, alors que l’on n’est pas du bon côté du pouvoir central ? La ruse est de prôner l’ouverture aux opposants, dans une union d’intérêt communal. Du jamais vu au Lavandou et totalement incrédible venant de son initiateur. Comment croire un seul instant qu’un homme ayant gouté au pouvoir absolu puisse un jour le partager ? La vérité est qu’il faudra vite trouver des boucs émissaires en cas d’échec du programme « ambitieux » à la sauce verte, impossible à tenir. Dans l’urgence, Gil Bernardi se jette dans les bras du nouveau maire de Bormes et ceux du président de l’intercommunalité à grand renfort d’annonce et d’allégeance. C’est que le message des urnes est clair, le peuple veut des résultats tout de suite, pas dans six ans ! Elu OUI, impopulaire NON.  La mise en partition des belles paroles électorales ne peut attendre des jours meilleurs. C’est l’arroseur arrosé qui par dépit (ou peur de la défaite) a placé la barre un peu trop haute. Faire croire aux administrés qu’il a changé c’est faire croire au Père Noël le 31 juillet...un artifice déjà usé qui ne trompe plus personne !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
<br /> A M. TESTA. je voulais juste faire remarquer que ces 2 messieurs cités se revendiquant comme des lavandourains de souche, ne donnent pas une image très positive en terme d'éducation et de<br /> langage...moi aussi je suis lavandourain depuis plus de 40 ans, et je ne me permettrais jamais de parler comme ces 2 personnages qui imposent donc une très vilaine image de leurs origines...C'est<br /> juste sur ce point que je voulais insister et jamais il n'a été dans mes intentions de faire disparaitre les vrais Lavandourains...car il y en a de corrects, heureusement mais comme ces 2 là sont<br /> des élus, ils pourraient juste avoir un peu de tenue.... on ne leur en demande pas davantage...<br />
Répondre
T
<br /> ma chère aghate ou mon cher on ne sait pas trop car on n'a pas assez de courage pour mettre son nom, bizzare quand même car quelqu'un qui n'est pas du lavandou doit avoir cette qualité,<br /> attendre que les vrais lavandourains disparaissent pour vivre mieux cela va être difficile car il en reste quelques un qui ne sont pas pret de vouloir partir, alors je ne sais pas d'ou vous<br /> arrivé(e) mais ce que je sais c'est qu'il faut vite y retourner vous devez surement leur manquer avec tout votre savoir.<br />
Répondre
A
<br /> Je crois que le Sieur bernardi lit ou se fait transmettre les commentaires de lavandou Tribune...<br /> Si tel est le cas il serait souhaitable qu'il demande à son merveilleux Adjoint Charrier et son nouveau Conseiller municipal Isaia de moduler leurs remarques d'une vulgarié et d'un niveau de<br /> caniveau....Il faut assister  conseil Municipal pour constater les remarques totalement déplacées de ces 2 messieurs...et sachez surtout que ces 2 là sont de vrais Lavandourains et le<br /> revendiquent.... comme quoi sortir un peu du Lavandou permet d'acquérir un minimum de culture et de savoir vivre... et ça n'est pas leur cas....quand on sait que des lavandourains pure souche il<br /> y en a à peine 10%... ouf tant mieux dans quelques années on ne les entendra plus....Peut être qu'enfin le Lavandou évoluera....<br />
Répondre
G
<br /> Cher amis ne soyez pas dupes !! Belles propositions, beaux engagements ,et intercommunalité soudainement découverte, tout cela n est que poudre aux yeux,ce que il na pas fait en trois<br /> mandat,il ne le fera pas pendant le quatrième !!!!.bonne journée.<br />
Répondre
D
<br /> il découvre la jeunesse sans emploi, il a changé ... et voila que le Sipi se réveille depuis qu'un nouveau maire est arrivé, tel le Messie , à Bormes. ca veut donc dire qu'il n'a rien fait en<br /> intercommunalité pour les inondations parce que son ennemi vatinet était assis à la mairie de Bormes. et que seul un probleme de personnes nous a laissé sans défense face aux inondations.<br /> Impardonnable monsieur bernardi.<br />
Répondre
H
<br /> L'ordre du jour du conseil municipal au Lavandou du 9 avril est impressionnant et me fait comprendre que la France est sur le mauvais chemin institutionnel / la<br /> moitié des commissions et fonctions sont inutiles et représentent un grand gaspillage d'argent et de talents plus utiles ailleurs. Nos élus perpétuent une conception napoléoniène de la<br /> république.Nous sommes déjà dans le mur HT<br />
Répondre
P
<br /> G.Bernardi est taillé à rissister dans cette mauvaises situation. certes rien ne sera comme avant et doit surveiller son opposition rapide à la polémique qui ne pourrait faire mieux. Laissons lui<br /> du temps !<br />
Répondre
L
<br /> Bormes n'a pas envie de payer les travaux de Bernardi. En rappel je dirai que les borméens habitent sur les hauteurs pas au ras de la mer. C'est un choix ancestral et seuls les<br /> lavandourains sont responsables à double titre de leur situation. Ils ont choisis d'habiter dans la plaine et le long de la mer lorqu'ils sont arrivés à la rame; ils ont demandés leur<br /> indépendance en 1913 pour s'enrichir sur le dos de Bormes. Il est mal venu aujourd'hui de nous présenter la facture du Batailler. Le SIPI ne les a pas estimé si urgents que cela. Une crue<br /> centennale n'arrive que tous les 100 ans non ?<br />
Répondre
L
<br /> oh que c'est bien dit, et bien résumé!  et oui je l'attends très très vite dans les travaux de batailler, afin d'éviter une nouvelle fois l'inondation de nos aînés, et de la crêche (qui doit<br /> partir ?) et les personnes vulnérables c'est prévu pour quand ? allez au boulot! mais avec la langue c'est facile, pour faire du concret c'est moins aisé, et oui le nerf de la guerre "l'argent"<br /> où le trouver ah ah ah...la question est là, les lavandourains qui ont voté pour lui, devraient ouvrir une souscrition à cet effet "à votre bon coeur m'sieurs dames"  en attendant les amis<br /> bien remerciés (avant les élections) sont sur leurs terrasses et attendent les touristes !<br />
Répondre
N
<br /> L'URGENCE EST DE RELANCER L'ACTIVITE ECONOMIQUE DANS NOTRE VILLAGE SINISTRE.<br />
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents