Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


La délégation de service public du Mini-Golf

Publié par Lavandou Ensemble sur 31 Janvier 2013, 00:08am

Catégories : #Conseil Municipal

Suite du conseil municipal du 17-01-2013
Au  Lavandou, s’il existe un rapport déséquilibré, c’est bien celui des délégations de service public ! Il serait grand temps de légiférer sur ce statut pour modifier le comportement de certains maires qui considèrent les délégataires de service public  comme de simples exécutants, corvéables à merci , cochons de payants , contraints de se taire pour éviter la rétorsion et le rejet de leurs candidatures.
On s’étonnera que ce même statut puisse être envisagé pour de puissants  groupes financiers  en charge de l’assainissement ou du service des eaux,  financeurs discrets des campagnes électorales,  ( Saur, Veolia, , etc.) où  pour celui d’un petit plagiste qui n’aura pas à sa disposition l’armée de juristes et d’avocats pour le défendre en cas de litige. Les exigences de la commune à l’égard de ces derniers sont alors  sans limites. C’est le pot de fer contre le pot de terre . Marche  où crève ! 
Le travail,  les investissements,  le droit d’espérer gagner son pain, le service rendu à la commune sont accessoires et négligeables pour le maire qui n’hésitera pas, sous couvert de concurrence, à choisir le candidat qui lui convient. Ce qui laisse place à tous les favoritismes où destruction d’entreprises…( Pour mémoire, Vasse, Foixet  à Saint Clair, Alec Schwed - Ecole de voile du centre-ville, le golf,  le Mini port de Cavalière, etc…)  Des vies, des familles, sont brisées, en toute indifférence …
C’est dans ce contexte que se présente la prochaine mise en concurrence de la délégation de service public du mini-golf. A notre connaissance, l’exploitant actuel donne entière satisfaction. Par principe, nous sommes, dans ce cas, partisans du renouvellement systématique, quand les critères d’attribution sont respectés. Le montant du loyer proposé ne doit pas être le seul critère retenu. Surtout quand le montant de ce loyer nous parait déjà exorbitant…(40.000€/an  dans ce cas de figure…)  Là où nous ne sommes plus tout d’accord avec la gestion communale, c’est quand  la collectivité n’est pas en mesure de respecter ses engagements contractuels avec le délégataire :
De lourds travaux, (200.000€) à la charge de notre collectivité, propriétaire, doivent être engagés. Notre commune, si dépensière pour des futilités, n’a pas le sou pour les financer ! Notre patrimoine n’est pas entretenu ! Que sont devenus les loyers perçus depuis tant d’années ? Le maire, en flagrant délit d’incompétence ou de négligence, propose au conseil un bricolage juridique, tiré par les cheveux, ou le délégataire devrait assurer lui-même le coût des travaux contre un loyer réduit de moitié …C’est oublier que la délégation proposée ne porte que sur trois années et que l’amortissement comptable des travaux est impossible sur une si courte période…Sous réserve de légalité, Il faudrait donc allonger la période sur au moins 9 ans. Le maire nous fait la démonstration de son ignorance totale de la gestion d’une entreprise privée. Les banquiers sont plus regardants sur la gestion des entreprises  que Dexia sur  les emprunts communaux ! Pour conclure, la commune doit tenir ses engagements, entretenir son patrimoine, qui lui assure une rente immobilière, engager les travaux et respecter enfin les délégataires de service public. Qui ne sont pas ses vaches à lait.

Dernière heure : La maison du Super Lavandou , bd des pécheurs,  propriété communale,  n’est toujours pas vendue …(430.000 €). Les acheteurs n’ont pas obtenu de financement. ( Ah bon, Y'a une crise ? ) Elle reste à la vente, proposée  par une  agence de Solliès Pont ( !?...) Ce qui n’a pas empêché la commune  d’emprunter 400.000€  dans l’attente de cette vente …Vendue la peau de l’ours avant de l’avoir tué !.... La Rose des vents Quai Baptistin Pins: le local, est à nouveau en vente suite à la défection de l’acheteur …(droit au bail mini 80.000€ + 21.000€ de loyer annuel  (+ mini 200.000€ de travaux pour un bar/ restaurant …quoi d’autre - ? ( Var matin du 28.01.13 ) sans terrasse garantie…)
L’opposition méchante ou juste lucide ?  Profil bas,  Monsieur le maire !...

Lavandou-ensemble-640 Lavandou Ensemble  
Une nouvelle ambition pour le Lavandou 
Arnaud Parenty, Jacqueline Pilette, Marc Lamaziere
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
<br /> le coup de pied de la mule bernardi avant son entrée dans l'interco: signer un mariage tourisme avec l'isle sur la sorgue et chateuneuf du pape où il est benet ou il le fait exprès qui va<br /> bouffer l'autre ? encore une idée à la con d'hagopian et de l'ambitieuse miss tallone quelle misère ! je serai producteur de pinard local je leur ferai un scandale de ne pas soutenir ma<br /> production et la flotte ca va on a donné cette année mais qu'est ce qu'ils ont dans la tête ?<br />
Répondre
L
<br /> il reste encore le batiment de la mairie à vendre  - Bien placé, assez grand pour des logements sans compter le parking privé en face Bernardi pourrait<br /> en tirer entre 1 et 1,5 million d'euros et puis la privatisation des services municipaux ferait faire des économies aux contribuables !<br />
Répondre
G
<br /> Le lavandou tond le privé afin d'exister au lieu de le valoriser. Ce parasite doit disparaitre au profit d'une intercommunalité responsable.<br />
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents