Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Des élus varois anti-corruption, réalisme ou utopie?

Publié par Erik Tamburi sur 19 Octobre 2015, 23:10pm

Catégories : #Finances

Conseillers municipaux d’opposition ouest-Varois, Erik Tamburi et Oliver Thomas entendent former d’autres élus à la défense des deniers publics.

Qu'ils jugent ou non leur travail constructif, même les maires avec lesquels ils siègent en conseil municipal ne peuvent pas leur enlever ça: ces deux-là sont du genre coriace.

La paperasse et les procédures ne leur font pas peur. A présent, ils rêvent de voir leurs méthodes appliquées par le plus grand nombre d'élus locaux, si possible au service d'une noble cause.

Erik Tamburi (Six-Fours) et Olivier Thomas (Sanary) animent donc ensemble les premières formations contre le gaspillage et la corruption.

A La Seyne: quinze élus de toutes sensibilités (PS, UDI, LR, DLF, SE) et de différentes villes (Roquebrune, Carqueiranne, Saint-Raphaël...) ont participés, alors que certains maires ont refusé que des conseillers de leur commune y participent.

"Pourtant, la loi dispose que la formation des élus est un droit personnel. De quoi ont peur ces maires? Je ne manquerai pas de les dénoncer au préfet" dixit l’animateur

Les deux « incorruptibles » assurent pourtant que cette initiative "inédite en France" se veut "totalement apolitique": "Il est important de former les élus, qu'ils soient de la majorité ou de l'opposition,
Détecter, et prévenir la corruption et le gaspillage.
La corruption est un fléau et son prix est toujours supporté par le contribuable

"La corruption dans les collectivités locales coûte chaque année environ 10 milliards € aux contribuables français. Si on ajoute à cela le gaspillage, on atteint des sommes astronomiques, qui engendrent forcément trop d'impôts et trop de dette".

Pouvoir accéder sans peine aux informations.
On e souviendra qu’au Lavandou, Bandol, Sanary, Fréjus… les élus d’opposition ont dû faire appel à la CADA (Commission d’Accès aux Documents Administratifs) pour les obtenir.

Donc, "parce que l'Etat n'a pas les moyens d'exercer un véritable contrôle sur la gestion des deniers publics", ils proposent aux élus locaux de devenir "des contrôleurs et des élus au service des contribuables".

L'élu est au cœur du dispositif communal, départemental ou régional. Cette position peut lui permettre d'être informé le premier de l'engagement d'une dépense par sa collectivité. Il est prévenu bien avant le contrôle de légalité et plusieurs mois avant la chambre régionale des comptes. Cette formation vise notamment à lui permettre d'accéder sans peine à ces informations, de les exploiter et, le cas échéant, de lancer une alerte aux services de l'Etat"..

Les apprentis "chasseurs d'abus" recevront aussi une mise en garde: "On ne veut pas fabriquer des porteurs de scandales ou des inquisiteurs. La diffamation, ça existe. Nous voulons avant tout former des élus de collaboration"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
vu le nombre de dossiers au tribunal administratif introduits par les unes contre les autres normal que ça se règle autrement - trop d'enjeux, trop de fric le var est pourri !
Répondre
@
Ouais le plus difficile est de passer a l'action le problème des blablateurs municipaux
Répondre
D
La route d'un élu est pavée de bonnes intentions pour les autres...pas pour lui ? Exemple: vous avez une arme sous les yeux et votre morale condamne son utilité; puis un jour vous appuyez sur la gâchette juste pour voir et l'autre est juste un peu mort par votre cupidité. Le pouvoir n'a pas de morale sauf celle de rester au pouvoir quel qu'en soit le prix. 70% des élus ne méritent pas le suffrage universel. Nous aimons les paradoxes !
Répondre
M
Excellent mais inapplicable dans le Var des élus mauvais exemples, indociles et prompts à crier au scandale, à faire des reférendums ou pétitions et agiter leurs carnet d'adresses politiques. Rien ne changera la France est figée dans son organisation. Les maires sont devenus des roitelets intouchables sous la protection du parti !
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents