Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Fin de l'Epic de tourisme au Lavandou ?

Publié par Paulette Touitou sur 12 Mai 2016, 23:58pm

Catégories : #Politique

Notre cicérone - intellectuel à sang froid qui espère bien négocier sa mauvaise administration contre une planque à l’Assemblée Nationale - vient à nouveau de frapper dans le dos de sa commune, en débarquant son directeur de l’office du tourisme

Dans la rubrique nécrologie, le petit rapporteur a versé sa petite larme maladroitement écrite par l’ancienne plume de la communication municipale qui sert toujours bien son maître !

Une main sur le cœur, le sicaire dans l'autre, cette éviction, effective le 30 avril 2016 fait preuve de fortes incohérences: imprudemment transcrites dans son article :

"Le tourisme joue un rôle majeur dans l’économie du Lavandou"

"La présidente de l’Office du tourisme, soulignait avec force le travail de l’équipe du Lavandou et de leur directeur pour arriver à une labellisation". (Le Label « Qualité tourisme » reconnu par le Ministère du tourisme a été décerné à la Commune du Lavandou il y a peu, par son travail)
"L’Office du tourisme conserve l’ambition de progresser à travers les modes de communication les plus modernes… "

"La projection d’un film promotionnel qui remporte l’unanimité du public…"

"Applaudissements, félicitations pour le travail accompli, cadeaux des directeurs d’offices du tourisme du Var " (dont ce directeur était le Président)

Le crucifié directeur de l’office du tourisme rejoint ainsi l’ex directeur du port et quelques autres discrets départs... "involontaires" !

Lavandou Tribune, vous révèle l’envers du décor sur ce qui se passe avec la plupart de ceux qui sont remerciés par le Maître :

Quand l’employé dépasse le Maître, il est tôt ou tard poliment congédié !

Quand l’employé - fusse-t-il directeur nommé par le Maître - prend trop d’initiative ne provenant pas de la pensée du Maitre, il lui est reproché au final que ça n’a rien apporté au Lavandou

Quand l’employé sort du "cadre virtuel" incité par le Maître qui l’a fait Prince, mais qu’il déplaît et dérange les "amis du Maître"son salut est de partir promptement

L’argument du maire pour justifier cette fin de mission est son interprétation de la Loi NOTRe par « de possibles fusions entre office du tourisme de six communes ».

Dans ce cas, pourquoi les cinq autres communes ne licencient pas à leur tour leurs directeurs ?

Dans la réalité, chaque office du tourisme continuera d’exister mais sera supervisé par un Directeur intercommunal au sein de « Méditerranée Porte des Maures »

Et pourquoi n’avoir pas proposé le révoqué à ce nouveau poste ? Élémentaire ! il pense trop et plus vite en lui faisant de l’ombre ! En clair, le directeur ne plaîsait plus au maire.

A l’heure des transferts de compétences vers l’intercommunalité, notre cicérone prépare l’avenir, du moins le SIEN, puisque le clan des écossais le pousse sur la voie royale des prochaines législatives après avoir joué le lampiste aux sénatoriales.
Une comédie républicaine pour l'amadouer et libérer le plancher municipal. Un coup de pied de l’âne contre le sortant et sa probable dauphine dissimulée, jamais trop loin du... "parisien".
A l'heure de "Marseille" sur Netflix, la contrefaçon "Lavandou" ne méritait pas vraiment ce regain de combinatione !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Carriérisme, magouilles et combines...Son intérêt pour Le Lavandou, c'est du bidon. Seul son propre intérêt compte. Pas prête à voter pour lui aux législatives.
Répondre
L
quand on voit l'accueil et le refus reçu, par la mairie du lavandou, de la part de ses homologues du golf quand Bernardi voulait rejoindre la communauté de St TROPEZ,
Il parait que VINCENT MORISSE,le maire de Ste MAXIME (soutenu à une époque par Bernardi contre Couve) est trop impopulaire…ce qui n'est pas le cas de notre grand homme politique local !...
Ce n'est pas de bonnes augures, Ca ne présage rien de bon
Répondre
L
Bernardi député ?

Parait il avec le soutien de Falco, le parrain politique du var, et surtout très important de son grand ami l'ex maire de Carqueiranne, la commune la plus endettée du var, président du Conseil Général du Département (voir Var Matin).
En fait, toujours les mêmes magouilles politiques…que le Var, comme la France ne supportent plus.
Derniere affirmation de Bernardi. Je suis le seul à pouvoir faire barrage au FN, dans notre circonscription.
Répondre
N
STOP CANDIDATURE BERNARDI. L'’ASSEMBLÉE NATIONALE N'A PAS BESOIN DE SES COMBINES DE GARÇON COIFFEUR !
Répondre
R
Député ? La bonne blague faudrait déjà qu'il soit un maire reconnu. Trop loin du compte. J.M Couve ne le laissera prendre sa place
Z
Toujours aussi tordu ce bernardi après les plages, le port, les commerçants, l'environnement, la messe, le copinage borméen voilà le tourisme dans son collimateur. C'est quand son départ ?
Répondre
L
Il est assez facile de deviner les auteurs des commentaires....
hélas comme à chaque fois, chacun manifeste ses rancœurs personnelles et forcément tout n'est pas objectif, même si certains points s'avèrent exacts...
pour répondre à "VueMer", certaines infos sont vraies notamment en ce qui concerne le traitement des collaborateurs par le Directeur de l'Epic.... sans doute ce Monsieur ne savait pas manager... en 6 ans ces fameux collaborateurs auraient pu se manifester auprès d'instances représentatives pour le dire...car il ne suffit pas de se plaindre, il faut si l'on se croit crédible, se défendre....
C'est vrai qu'au Lavandou la parole n'est pas le moyen de se faire entendre, parce qu'avec un Maire qui ne supporte pas la contradiction... c'est difficile... mais il y a d'autres moyens....
Par contre même si certains "pros" du tourisme jugeaient que les actions du Directeur n'étaient pas pertinentes...il fallait le dire et ne pas attendre son départ pour "hurler"....C'est un peu facile....
Quand à dire que l'opposition n'a rien dit ni rien fait, c'est juste une erreur, car participant au Comité de Direction de l'Office du Tourisme, je peux affirmer que certains membres des 2 groupes ont toujours soutenu l'action "moderne" de l'Epic sans forcément personnaliser cette action au seul Directeur...mais pas entendu....
Alors avant d'écrire et d'affirmer, renseignez- vous et ne vous contentez pas des "cancans", style de communication particulièrement favorite au Lavandou...
Répondre
L
Vous ne croyez pas que l'intérêt du lavandou est supérieur à celui du maire ? Je suis choquée de sa candidature dont il n'a aucunement les qualités. Je suis meurtrie de son comportement avec le personnel municipal. Ainsi M.Hagopian dépassait les directives du maire et à quoi servait Mme Tallone et le conseil d'administration de l'épic? J'ai souvent appris que le départ d'un collaborateur était l'échec de son patron. Cet échec n'est pas collectif mais signé de quelques pleurnichards qui perdent la main sur leur mandat. Le Lavandou n'a jamais su reconnaître l'excellence de ses employés car trop jaloux de leur savoir, jusqu'à les laisser filer à la concurrence. Ce sera le dernier mandat de Bernardi qu'il parte vite à Paris où il fera moins le malin qu'ici où nous avons besoin de réconcilier les habitants entre eux. Assez de dégâts, de démago... changeons de génération !
Répondre
T
Curieux, ce portrait d'un "Bernardi spécialiste des annonces tonitruantes qui font pschitt ...qui veut faire parler de lui c'est pathologique !!!" Le Lavandou n'en a-t-il pas pourtant déjà connu un autre, absolument similaire, il n'y a pas si longtemps ...disons avant les municipales 2014 ... ?
C
Bernardi est le spécialiste des annonces tonitruantes qui font PSCHITTT une fois l'émotion passée. C'est son talent de romancier pas de maire où il confond spectacle et efficacité. Souvenons-nous l'interdiction de la messe en plein air ou de l'interdiction de mourir au Lavandou ! Bernardi veut faire parler de lui c'est pathologique !!!
B
Et si on prenait cette annonce de candidature au second degré ? Si le siège occupé par l'actuel député s’avérera probablement à pourvoir, il parait non seulement prématuré aujourd'hui, mais de surcroît douteux d'annoncer comme si c'était fait, qui sera l'heureux bénéficiaire d'une investiture aussi politisée qu'elles le sont dans tous les camps. A moins qu'il ne s'agisse plutôt d'un coup d'intox, histoire de faire "ch..." le microcosme local !!! Auquel cas, c'est réussi
V
De mon point de vue personnel, le directeur du tourisme a été remercié pour un ensemble de motifs non officiels qui sont qu’un grand nombre de pros du tourisme de la commune ne l'appréciaient pas et le faisaient savoir (c’est pas un secret), que certaines actions décidées par lui n'étaient pas jugées pertinentes par les pros (elles sont d'ailleurs dans la liste d'un précédent article sur ce blog...),qu’il était de notoriété publique qu'il traitait ses employés comme des moins que rien alors que c'est eux qui faisait tourner l'office. Tout ça, c'est très très facile à vérifier.
Sa relation avec le maire, le fait qu’il y ait une rivalité, c’est en effet fort possible.
Il a été honoré et félicité pour son départ ? Un motif officiel arrangeant a été évoqué dans le cadre la loi Notre ? Tant mieux et c’est normal. Car, il ne sert à rien d'enfoncer quelqu'un qui va devoir se replacer ailleurs.
Le soutien que lui apportent actuellement des opposants au maire est d'ailleurs assez étonnant. Pendant des années, pas un de ces opposants n'a salué le travail qu'il a réalisé, pas un n’a publié un article pour le féliciter sur quoi que ce soit. Il faut qu'il soit remercié pour qu'on lui trouve toutes les qualités du monde…Ne l’oublions pas, c’était un employé pas un élu !! Et c’est quand il était en place qu’il aurait dû avoir le soutien de tous, des articles pour l’aider et l’encourager, de manière plus discrète une critique constructive sur ses défauts (son relationnel, son goût pour se mettre en lumière, le bling bling mal vécu de certaines actions…). C’est en cela que la politique est décidemment minable.
D’ailleurs, quand le prochain directeur sera désigné, n’en doutons pas, les 2 groupes d’opposants se feront au mieux silencieux au pire critique à son égard. Pour avoir le soutien officiel de l’opposition, il lui faudra attendre. Longtemps. D’être viré. Cela ne va pas dans le sens de l’intérêt général, mais bon, c’est la politique.
Répondre
@
Enfin quelqu'un qui ose dire ce que beaucoup pensaient tout bas. Bravo à vous pour cette analyse . Vous avez très bien cerné le problème.
B
Tout à fait raison concernant sa relation avec les employés. Rien que ce motif suffit pour ne pas pleurer sur lui. Il aurait certainement pu être attaqué au prud'homme avec tout ce qu'il a fait subir et a eu beaucoup de chance d'avoir des employé "modèle". Il a assez profité du logement, de la voiture de fonction et de sa paie. Pour quoi au final ?.. Rien de plus qu'avant...
@
Merci d'exprimer ce point de vue "personnel", que sûrement bien plus de gens que l'on ne le soupçonne partagent. La "dimension" professionnelle et le comportement de l'ancien responsable de l'EPIC sont vraisemblablement les résultantes de son départ forcé ! Choisir un poste en pensant dominer les élus locaux de la tête et des épaules par son seul profil aura été son erreur. Nul doute qu'il va retomber sur ses pieds car il dispose néanmoins d'un véritable bagage professionnel, et tant mieux pour lui. Quant au présumé "soutien" de certains opposants, vous avez également raison de vous étonner, mais seulement à proportion de ce qu'il vaut, puisque leur seul moteur consiste à exploiter chaque jour tout ce qui est susceptible de servir systématiquement à charger la barque de la municipalité, même quand celle-ci n'est pas forcément "condamnable" . C'est seulement maintenant que l'on va s'apercevoir de la diminution du coût de fonctionnement de l'EPIC, alors que cela crevait les yeux ... mais encore fallait-il a minima avoir le courage de lire les budgets, mais surtout de ne pas être trop c.. pour les comprendre. Mais le "bling bling" comme vous dites, chez les républicains, ça n'a pas de prix !...
J
j'approuve ce commentaire en rajoutant que le maire à une vision festive de la station dont la grande roue devient une signature. Le prochain directeur ? pas opportun vu le mandat qui reste à faire et les recettes de la taxe de séjour qui ne couvrent pas le fonctionnement.
N
Ferait miteux de s'occuper de sa mairie au lieu de courir après sa voisine !
Répondre
D
Les qualités d’un bon député
1 - Etre plutôt charmant et charmeur.
2 - Beaucoup sourire.
3 - Etre capable de beaucoup mentir et d'être hypocrite avec une superbe et un aplomb irréprochable.
4 - Promettre beaucoup et offrir pas mal d'avantages divers à ceux qui peuvent servir.
5 - Avoir la capacité de faire beaucoup de choses à la fois sans se tromper.
6 - Passer beaucoup dans les médias et bien parler si possible.
7 - Avoir de très bons assistants.
8 - Avoir suffisamment d'argent pour faire campagne.
9 - Donner en toute occasion l'impression de s'impliquer sur tous les sujets.
10 - Toujours parler de sa visite "dans une petite usine" de sa région "où les gens sont formidables avec un savoir-faire extraordinaire qu'il faut préserver
11.- Avoir un bon estomac et payer de sa personne pendant son mandat est un plus incontestable
A priori "bouclette" entre dans toutes les cases plus celle d’être soutenu par le "clan des écossais" comme souvent constaté. Soutiens qui s’y connaissent en détournements de fonds publics et marchés truqués qui lui fileront le financement...
Répondre
V
Mr Hagopian est resté bien silencieux pendant son enterrement de première classe. Un gros chèque lui aura cloué le bec. Avec tous les dossiers et les droits d'auteur il a le temps de retomber sur ses pattes. Un gros malin ce directeur ! Et maintenant ?
Répondre
P
Rassurez-vous le tourisme au Lavandou n'est pas mort malgré l'inertie municipale. Nos plages restent bien en place et notre trait de côte a si souvent modifié les limites de la commune.... Dommage pour ce énième directeur qui apprendra à ne pas dépasser les élus. Ce n'est pas une question d'intelligence mais de bon sens.
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents