Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Annick Napoléon défie la droite des petits arrangements

Publié par Paulette Touitou sur 8 Juin 2017, 23:26pm

Catégories : #Politique

Aujourd’hui, elle représente la droite républicaine dans la 4ème circonscription contre la candidate parachutée et investie par Les Républicains dans un jeu de billard à trois bandes.

Depuis 2012, Annick Napoléon est suppléante du Député Jean-Michel Couve sur les dossiers qu’il a en charge. Elle tient les permanences parlementaires dans les communes, rencontre les habitants, les élus, les professionnels, et le représente dans les réunions associatives, les cérémonies patriotiques. Bref, elle sillonne le 4ème circonscription dans tous ses secteurs.

Jean-Michel Couve, engagé dans cette campagne, la soutient en reconnaissance - avec celle de tous les habitants - de son travail incessant.
Loyale à son territoire, où elle vit et y travaille, l'ex maire de Cavalaire (2008-2014) est une élue de terrain, légitime et préparée à la fonction de députée. Ce que lui conteste une poignée d’élus locaux soucieux de protéger leurs intérêts personnels, par l’accumulation frénétique de mandats.

Réponse aux derniers documents publicitaires de Madame Dumont candidate aux législatives

Dans le but évident de s’attirer les faveurs des électeurs pour le 1er tour des législatives, ce dimanche 11 juin, Madame Françoise Dumont, élue exfiltrée et parachutée de Saint-Raphaël chez nous, a largement diffusé, au détour d’un énième document de propagande, des informations erronées visant sa concurrente Annick Napoléon ainsi que ses soutiens.

NON, Madame Dumont, Annick Napoléon et son mari Jean-Paul, n’ont pas été « exclus » des Républicains. Ils ont été « suspendus » à titre provisoire. Mesure quasi automatique dans les cas de dissidence. C’est d’ailleurs cette même sanction qui avait été appliquée à Vincent Morisse, maire de Sainte-Maxime, lorsqu’il s’était présenté contre moi aux législatives de 2012.

NON, Madame Dumont, les communications émises par Annick Napoléon ne peuvent en aucun cas, être considérées « en infraction », comme vous l’écrivez, du moment où, comme toute citoyenne candidate, elle ne se prévaut pas, comme vous le faites si abondamment, des mannes du parti « Les Républicains ».

Dans le but évident d’impressionner ces mêmes électeurs depuis le début de sa campagne, Madame Françoise Dumont, s’arroge des conquêtes imaginaires :

NON, Madame Dumont, vous n’avez pas sauvé la maternité du Pôle de Santé du Golfe de Saint-Tropez. Je suis bien placé pour le savoir.

NON, Madame Dumont, vous n’avez pas sauvé l’aéroport de la Môle. Vous n’en avez aucune compétence.

NON, Madame Dumont, vous ne pouvez pas vous approprier la promesse de construction par le Conseil Régional d’un Lycée-Collège dans le Centre Var. Les élus du Centre Var y ont pourvu bien avant votre arrivée sur notre territoire !

NON, Madame Dumont, vous n’êtes pas la « patronne » des Pompiers du Var. Vous n’êtes que la présidente du Service départemental d’incendie et de secours choisie à ce poste par le Président du Conseil départemental dont vous n’êtes que la déléguée.

Quant au « Patron » des pompiers. C’est le colonel Eric Martin, comme chacun le sait !

NON, Madame Dumont, ce n’est pas la candidature de votre concurrente Annick Napoléon qui favorise le FN. C’est le choix irréfléchi fait par quelques instances départementales, d’instaurer la zizanie interne dans notre 4e circonscription en vous désignant pour porter leurs couleurs sur notre territoire, alors que vous avez toujours été élue à Saint-Raphaël dans la 5e circonscription. Vous y êtes adjointe au maire et conseillère départementale de ce canton.

Vous auriez mieux fait de vous consacrer loyalement aux électeurs raphaëlois qui vous ont promue à ces postes plutôt que de débarquer en 2016 pour chercher un plan de carrière dans notre territoire. Celui-ci n’a pas besoin d’une colonisation raphaëloise.
Dans le but évident pour moi de respecter les électrices et les électeurs de chez nous et de les garantir d’une présence assidue et d’une écoute attentive, plus que jamais, je soutiens Annick Napoléon et son suppléant Bernard Mignucci.

 

Jean-Michel COUVE
Député du Var


Commentaires fermés pour raison électorale

Annick Napoléon défie la droite des petits arrangements
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Magnifique démonstration de collusion au Batailler et à Saint-Clair où le mis en examen pour détournement de fonds publics en sa mairie déverse une pluie d'aides sur la tête de frisette. Visiblement il a quelque chose à rembourser ou à se faire pardonner. L'argent du département est destiné au social et aux vieux et gens en détresse pas pour un jardin botanique.
Répondre
I
Frisette roule pour ses copains Hugolin et Gros Quinquin - celui qui picole des bouteilles à 80 euros et qui confond l'argent public et son compte perso- sans oublier la pistonnée Féedulogis qui couve les mandats... des autres !
N
BERNARDI DANS SES ŒUVRES N'A JAMAIS SAQUE COUVE. CECI EXPLIQUE CELA AVEC SES COMPÈRES QUI VOTENT FILLON SANS LE SOUTENIR SUR LE TERRAIN ALORS QUE NAPOLÉON MOUILLE SA CHEMISE TOUS LES JOURS. DE LA TAMBOUILLE POLITIQUE A METTRE A LA POUBELLE.
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents