Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Un élu poussé vers la sortie au Lavandou

Publié par Patrick Richard sur 21 Septembre 2017, 23:33pm

Catégories : #Démocratie

Surprise générale d’un nouveau conseil municipal convoqué en catimini le 18 septembre, succédant à celui du 4 septembre 2017.
Profitant de la démission de Brigitte Vanborre ("La ville heureuse"), le maire du Lavandou a redistribué les strapontins de l’opposition dans 9 des 15 commissions municipales détenues par sa majorité.
A cette occasion, George Taillade, conseiller municipal sans étiquette, (démissionnaire "La ville heureuse" en 2015), s'est vu retirer toutes ses représentations. Deux ans après ! cela illustre l’intérêt du maire sur l’utilité de ces commissions consultatives.

Contrarié, l’exclus a exprimé son mécontentement sur la manœuvre perverse de son ex-chef de file écologiste et de l’exécuteur de droite, dans une ambiance... OK Corral ! puis a quitté la séance du conseil avant le vote. Le groupe d'opposition "Lavandou Cap 2020" s'est abstenu sur la réorganisation de certaines commissions.
Côté réconciliation, les restaurateurs vont se retrouver en concurrence avec les plagistes désormais autorisés à ouvrir toute l’année à condition de repasser par le tiroir-caisse municipal qui leur imposera sa propre "loi travail" : ne pas fermer plus de deux mois dans l’année et ouvrir plus de 3 jours par semaine entre le 1er novembre 2017 et le 30 mars 2018. A quand une horloge pointeuse publique dans le secteur privé ?
Séance tendue qui s'est terminée par la prudence calculée du maire sur la construction d'une caserne de pompiers et d'un centre technique municipal à Cavalière. Normal, après le revers financier sur la crèche (qui coûtera le double de son estimation), il est à la recherche d’un financement de… 520.000 €. Peut-être un nouvel emprunt ?

Un élu poussé vers la sortie au Lavandou
Var Matin 20/09/2017

Var Matin 20/09/2017

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Il serait honnête à Monsieur Talliade de laisser la place à une personne qui assurerait son mandat et non la gestion et la poursuite de ses petits intérêts personnels, d'ailleurs à son âge il est temps de profiter de sa retraite.
Répondre
M
Si Monsieur Taillade démissionne, qui va succéder à son départ ?
La liste "La ville heureuse se décompose doucement", bientôt "La ville malheureuse"!
La démocratie respire mal au Lavandou, ça reste un petit village de copains.
Répondre
C
C'est toujours très facile de défendre les opprimés surtant quand ils ont joué eux-même avec le feu. De clans, je n'ai pas l'impression qu'il y en ait vraiment, des postures sans doute....
Il y a celles et ceux qui attisent la haine et jouent sur l'émotion en rabâchant toujours les mêmes choses à chaque Conseil Municipal, histoire de faire le buzz médiatique comme sur LCI et puis les autres qui péniblement tentent de dérouler leur mandat. Quant à parler de ce qui se disait en Conseil Municipal depuis les Commissions, on voit que vous ne connaissez pas la manière dont les tuyaux sont contortionnés...Enfin loyauté, ce mot semble banni de vos post...n'est-il pas un homme politique qui avait dit "un ministre ça ferme ça gueule ou ça démissionne" ? Bientôt nous ferons aussi une souscription pour soutenir l'opprimé (lol). Dommage que Félizia ne nous dise pas pourquoi son colisitier a quitté le groupe si peu de temps après l'élection...
Répondre
@
Et bien vous en savez des choses...vous...pourquoi ne pas l'avoir dit plus tôt...En effet, il aurait du transmettre les résultats des commissions auxquelles il participait...mais c'était un peu le cas puisque en Conseil, cela était dit...
Alors vous soutenez bien le clan Bernardi/Félizia... vous avez raison sans doute car ces 2 là s'entendent si bien qu'on devrait déjà oublier tous les autres...Pauvre Lavandou...
Il est vrai qu'il faut être un lavandourain de souche pour prétendre proposer autre chose...Pourtant il me semblait que les voyages formant la jeunesse, aller ailleurs pouvait enrichir un ensemble...car franchement n'être jamais sorti de son petit village ne permet pas une vision très "ouverte"...
Heureusement maintenant au Lavandou, les VRAIS comme ils disent ne plus très nombreux..;à peine 10%.. le changement c'est pour bientot...
Répondre
L
Félizia a montré qu'il avait de l'autorité et il était temps que Taillade arrête d'aller aux commissions comme passager clandestin, pour sa seule pomme.
Répondre
T
On croit rêver à lire certains sur cette page...le "pauvre Monsieur Taillade", "la démocratie bafouée", "le droit à, le rôle de...."ce monsieur n'a même pas été capable d'honorer son mandat sur la liste qui la fait élire. Faut-il parler de loyauté ? se rêvant calife à la place du calife.
Répondre
B
Monsieur Taillade rendez-vous sur le site de l'Association Nationale des Élus Locaux d'Opposition (aélo) qui vous aidera à reprendre votre place dans les commissions municipales.. Ne vous laissez pas intimider par la forfaiture de certains élus. Pensez que les lavandourains sont excédés par les étiquettes politiques de droite, gauche, écolo, centre.... Ils veulent de l'efficacité et de la compétence. Comment Bernardi ou Félizia peuvent-ils être crédibles dans une manipulation aussi stupide. Babette Giordano
Répondre
L
HEP ! il y a bien quatre groupe au Lavandou
Lavandou Cap 2020
La Ville Heureuse
Regain
Sans étiquette
Depuis quand le dernier groupe serait passé à la trappe parce qu'il est seul ???
Le complot Bernardi Saussez Félizia est totalement surréaliste. Ce petit maire joue un jeu à la con en divisant ses opposants. Peu importe lequel a eu l'idée c'est illégal un point c'est tout. Mr Félizia qui affiche déjà deux démissions sur trois élus devrait se poser les bonnes questions sur son efficacité d'opposant dans ce conseil.
Quant à l'élu "sans étiquette c"'est à lui de lancer une procédure en nullité de cette décision cynique !
Répondre
J
Je voudrais réagir sur le titre et la première partie de l'article : la réorganisation des commissions.

M. Taillade n'a jamais été élu sur son nom.
Il faisait partie de la liste apolitique « La Ville Heureuse » qui avait défini un projet pour la ville.
Les seules personnes qui peuvent se targuer d'avoir été élues sur leur nom sont les trois têtes de listes représentées au conseil.
Si vous demandez à un électeur lavandourain pour qui il a voté, il vous répondra: soit personne, soit Bernardi, Félizia ou Saussez.
Lorsque les commissions ont été formées en début de mandature, ce n'est pas M. Taillade
en tant que tel qui a été nommé mais un colistier de la liste « Ville Heureuse »
qui se doit de donner des comptes-rendus à ses collègues (ceux qui travaillent avec...).

Ces comptes-rendus ne sont jamais parvenus au groupe.

Dans la mesure où M. Taillade, malgré son expertise et son travail effectué, a décidé
pour des raisons qui lui sont propres de quitter ce groupe, il aurait dû, par honnêteté
et pour ne pas pénaliser d'un tiers, la représentation des 866 électeurs qui ont voté pour cette liste, remettre son mandat au groupe. Il ne l'a pas fait et personne, dans ce groupe, n'a fait pression sur lui pour qu'il s'en aille.
C'est la loi électorale qui est ainsi faite, une personne, qui quitte une liste et qui ne représente qu'elle même peut continuer à siéger. Dura lex, Sed lex...

Pourquoi si tard ? Il a été décidé après les élections, au sein de la « Ville Heureuse »,
M. Taillade était présent à ce moment-là, que d'autres colistiers, en cours de mandat, siègeraient par roulement au Conseil. C'est ce qui s'est passé avec l'arrivée de Mme Viale en remplacement de Mme Vanborre.
Il fallait donc bien, les personnes n'ayant pas les mêmes compétences,
redistribuer les places dans les commissions et par la même occasion, redonner accès
à la Ville Heureuse aux commissions d'où elle était absente depuis le retrait de M. Taillade.

Cela a été décidé lors d'une réunion entre les trois têtes de liste :
M. le Maire, M. Félizia et M. Saussez...

Jyl Féru
Répondre
C
Vous avez raison, il n'a jamais élu sur son nom, il n'existe que par l'appartenance aux listes issues des urnes, il devrait plutôt démissionner de son mandat.
@
"Sans étiquette" est déjà un groupe dans notre pays. Votre explication est fausse et irrespectueuse de la démocratie car même si cette personne a été élue dans un groupe puis décide d'avoir son propre groupe elle exprime une minorité (ou une majorité) silencieuse. Des milliers candidats et élus sont "sans étiquette". c'est à dire hors des partis. En conclusion je retiens que les trois autres groupes se sont mis d'accord pour évincer le groupe "sans étiquette" de Mr Taillade Or la loi est claire: "dans les communes de plus de 3 500 habitants, la composition des commissions, y compris celle d’appel d’offres (CAO), doit respecter le principe de la représentation proportionnelle (art. L.2121-22 CGCT)". J'espère que Mr Taillade ira en justice pour remettre les pendules à l'heure au Lavandou,village de non droit.
M
cela démontre qu'en France sans l'aide d'un quelconque parti on est rien. Taillade aurait été plus malin de se rapprocher de la République en marche le maire aurait eu peur de le virer
Répondre
M
Ca y est les petits arrangements ça commencent
le maire renvoie bien l'ascenseur à celui qui vote toujours avec lui et va toujours dans son sens .....
il prend plaisir à se montrer blessant, surtout avec les élus minoritaires.
Répondre
Z
Trop drôle cette cour de récréation où les petits se font dérouiller par les gros bras municipaux
Répondre
N
DU BON PAIN POUR LE SIEUR BERNARDI QUI S'EST EMPRESSE DE RENDRE SERVICE A SON DAUPHIN ! G. TAILLADE NE DOIT PAS DÉMISSIONNE ET FAIRE UN RECOURS. SON COURANT SANS ÉTIQUETTE REPRÉSENTE AUSSI LES LAVANDOURAINS EN COLÈRE.
Répondre
G
Travailler plus pour gagner moins, une vieille recette qui a enrichi la droite réactionnaire. Que le prétentieux "expert" Bernardi foute la paix à ces plagistes avec ses astuces de petit comptable au lieu de préparer sa réélection improbable. L'urgence : que l’eau gratuitement mise à disposition du public par les plagistes soit subventionnée par la complaisante Saur qui se gave sur leur dos.
Répondre
G
Pourtant clair les plagistes doivent les douches, WC et accès à l'eau potable aux clients ou non clients c'est écrit comme obligation gratuite dans leur délégation de service publique. A votre avis qui paie les factures de la Saur ? les plagistes reçoivent des factures d'eau qui sont largement supérieure à leur consommation. Je vous invite à relire cet article
S
Je ne comprends pas votre intervention urgente.... "que l’eau gratuitement mise à disposition du public par les plagistes soit subventionnée par la complaisante Saur qui se gave sur leur dos."... Vous voulez dire quoi ?
M
Au lieu de faire travailler les plagistes à sa façon ferait mieux de faire travailler son personnel municipal.
Répondre
M
La mairie devient un hospice pour lavandourains en detresse dont le sport municipal est l'absentéisme.
Les 35 h hebdomadaires et même les 32 h sont virtuelles. La productivité des agents municipaux est ridiculement faible, protégés qu'ils sont par leur statut.
Cette politique d'enfumage permanent repose sur un talent incontestable, celui d'arranger la vérité à sa façon.
A
donc j'analyse que pendant deux ans Mr Félizia ne s'est pas intéressé à ces commissions ? bien gentil d'attendre si longtemps en la fermant. Ce remaniement doit bien arranger Bernardi qui sème avec délectation la zizanie dans l'opposition grandissante contre sa duplicité.
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents