Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


14 juillet : hommage aux victimes de la République

Publié par C. Saint Louis sur 13 Juillet 2018, 07:08am

Catégories : #Politique

Certaines voix politiques militent aujourd’hui pour la disparition du 14 juillet et de ses liesses populaires.
Entre 1789 et 1794*, celle qui a arbitrairement emprisonné 500.000 et massacré 100.000 innocents, dont environ 17.000 guillotinés, 30.000 fusillés (du règlement de compte personnel à l’éradication des opposants) n’a pas brillé par sa réputation.
Au fil des gouvernements, les élus ont vidé les caisses de la République pour propager sa devise pas toujours respectée.
La date du 14 juillet, éprise d’humanisme, de démocratie et finalement d’autorité, est devenue au fil du temps une démonstration de force militaire. Pourtant, lors de la prise de la Bastille, l’armée professionnelle n’y a joué aucun rôle.
Et puis, pour remettre l’Histoire à l’endroit,  le 14 juillet, ne fête pas  la prise de cette sinistre prison d’Etat - constituée de 7 prisonniers dont 4 faussaires - mais plutôt la  Fête de la Fédération célébrée le 14 juillet 1790** devant 300.000 parisiens et… le Roi Louis XVI.
A force de commémorer les révolutions, armistices, victoires, défaites… le peuple s’y perd, n’y regardant que l’aspect ludique et férié de l’événement. 
Dilemme politique : faut-il rétablir la vérité ou perpétuer une erreur historique, économisant ainsi tous les feux d’artifice de Navarre (400 millions €) ou flatter l’opinion de nos dernières trouvailles militaires ?
L’histoire de France est jonchée de cadavres et d’édiles amnésiques relayant des faussetés historiques, oubliant au passage les trois mauvais compagnons de la Révolution : Marat (assassiné) Danton et Robespierre (guillotinés)… pour service rendu !


 

Notes historiques

* 28,5 millions d'habitants

** En 1880, le député Benjamin Raspail propose l’adoption du 14 juillet comme fête de la République française. Au Sénat, de vives discussions ont lieu, car cette date est loin de faire l’unanimité. Pour la fête nationale française, le peuple veut un symbole de l’unité de la nation, de la naissance de la République.

La prise de la Bastille est un de ces symboles. Mais il est jugé trop douloureux et sanglant par les sénateurs. C’est donc le 14 juillet 1790, celui de la fête de la Fédération, qui sera préféré, n’ayant "coûté ni une goutte de sang ni une larme"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
L'erreur a été de remettre le pouvoir à des utopistes coincés entre idéaux et réalités. Chanter la marseillaise à la coupe du monde de foot est bien loin des sans culottes marchant vers Paris.
Votre maire racontant l'assaut des falaises du cap nègre chaque 15 août par les américains est tout aussi ridicule. Pauvres incultes un peu de dignité !!!!!
Répondre
C
CITOYENS ! LA REVOLUTION EN MARCHE DÉBARRASSERA LES MAIRIES DES NANTIS DU POUVOIR. RENDEZ-VOUS EN 2020 !
Répondre
K
comme koi l'histoire n'est pas identique d'un gouvernement à l'autre et on nous fait avaler n'importe quoi à l'école !!!!
Répondre
M
J'applaudis ce courageux article à contre-courant de ce que nous font croire les politiciens.
"O liberté, que de crimes on commet en ton nom !"
Cri de Manon Roland sur l'échafaud en se tournant vers la statue de la liberté qui ornait la place de la Révolution (rebaptisée place de la Concorde).
Répondre
K
Sans compter que de nombreux ripoublicains sont des notables bien installés dans le fromage accusant les opposants de les empêcher de nous voler en toute légalité. Vite une réforme de nos institutions monsieur le président !
Répondre
L
Tous se sont enrichis sur le dos de la République !!! Combien de Marat, Danton et Robespierre, respectivement surnommés le fou, le barbare et le cuistre dans nos collectivités ??? Ouvrez les yeux avant de voter pour des psychopathes !!!
Répondre
L
mais comment ferait le "petit roi", sans son défilé ? car lui en particulier adore parader, toutes les occasions sont bonnes ! quant à la signification du 14 juillet, les français y voient depuis bien bien longtemps un jour de congé (pas de bol pour cette année !!) c'est tout ! et pour finir le feu d'artifice que l'ont attendaient tous, avant, chaque année, est devenu dérisoire, grâce au ci-devant Bernardi qui en fait de plus en plus (histoire de creuser la dette du Lavandou) nos ancêtres ce sont révoltés par manque de pain (enfin si l'on doit croire ce que l'on nous a enseigné à l'école de la Répubilque ??) car j'en viens à douter de beaucoup, beaucoup de choses, car l'Histoire, la grande Histoire permet surtout de manipuler les masses !! et nous c'est pour quand ??
Répondre
N
L'HISTOIRE FAIT TOUJOURS MAL AUX ELUS. N'EST-CE PAS LA VÉRITÉ QUI ATTEND TRANQUILLEMENT MR BERNARDI AU BOUT DE SES QUATRE MANDATS ?
Répondre
@
une page blanche c'est facile à lire
H
rien de nouveau sous le crâne des français
1789 = mort à l'autrichienne
1940 = les noirs sont morts pour sauver la "république" blanche
2018 = mort aux migrants
du pain, du foot et des grèves... le temps passe, les cons sont toujours là !
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents