Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bizarrement en observant l’affligeant spectacle des élections américaines je me suis revu au Lavandou ce soir du 28 juin 2020 où les braillements de victoire du camp Regain et les propos indignes du vainqueur (contre ces déloyaux opposants) sur le parvis de la mairie, me questionnent sur la République.
Pourquoi toute cette animosité ? L’avidité du pouvoir par la domination de l’autre passe-t-elle par la case humiliation au point d'oublier que nous sommes tous dans le même bateau ? Ici et ailleurs, cette parodie d'une "démocratie lavandouraine" par 153 petites voix d’écart, ni recomptées, ni contestées, n’a pas honoré son auteur. Pas plus que celle d’un entêté président refusant la réalité des urnes avant la fin du dépouillement pour le même motif.
Parfois, je me demande ce qui pousse ainsi les hommes à accumuler autant d’insolences à diriger leurs populations comme des dictateurs détenteurs de la vérité. Leurs postures relèvent de la psychiatrie.
Mais à y regarder de plus près l’organisation politique des hommes, fondée sur la force et non pas la sagesse, le ressort du pouvoir est toujours le même : l’Ego. Pourtant l’histoire est parsemée de naufrages économiques, sociaux et parfois humains par les mauvais choix des urnes. Mais comme l’homme a une mémoire de serin le chant des sirènes le bercera toujours jusque dans le prétoire.

 

 

Tag(s) : #Démocratie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :