Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Jean-Laurent Félizia jette l’éponge contre TOUS

Publié par J.M. sur 21 Juin 2021, 17:03pm

Catégories : #Politique

Vous l’aurez remarqué la médiocre classe politique a tout fait pour décourager le maintien de Jean-Laurent Félizia au second tour des régionales en Paca.
Pour eux, le Rassemblement écologique et social, minoritaire n’est pas invité aux débats d’une région déjà abimée par l’inconséquence des élus locaux. L’urgence est ailleurs : empêcher le Rassemblement National d’exister. Cependant, nul ne savait pourquoi Jean-Laurent Félizia n’aurait eu pas la capacité de diriger cette région de France mieux que le contesté sortant ?
Jean-Laurent Félizia avait toutes les chances d’être l’homme du rassemblement qui mettrait les deux autres à genoux. Le plus sincère représentant d’une large partie de l’opinion silencieuse, des associations citoyennes en survie, aux entrepreneurs à peine écoutés, vaches à lait du système politique actuel.
Combien ont compris ou lu son projet ? remettre à niveau et accessibles les transports publics ; garantir un logement digne ; préserver les terres agricoles ; renforcer la consultation citoyenne ; développer la sécurité; s’engager résolument dans la transition écologique ; aider les jeunes… étaient quelques-unes des 109 intentions de bon sens de ce mouvement dont souffrent les 5 millions d’habitants en Paca :
Ce rival sacrifié sur la rhétorique « du front républicain »  pouvait convaincre les abstentionnistes à revenir dans les isoloirs et leur faire prendre conscience de relever les manches ensemble.
Pour autant, ne fermons pas les yeux sur notre mal-vivre par les directives jacobines et la stupide censure partisane où l’allié TFI, dimanche soir, s’est autorisé à couper la déclaration d’un parti qui ne plait pas au pouvoir.
La démocratie c’est entendre tout le monde, sans tomber dans le déni où 153 voix ont plombé l’avenir du Lavandou - aux municipales - pour les six prochaines années sous une chappe de béton et de silence. Cela, malgré une autre alliance d'opposition au sortant vite dénigrée par le réseau LR, usant de toutes les combines pour « sauver ses fesses ».
Les fausses promesses des partis réversibles – renonçant à leur représentation depuis 2015 sur l’autel de la petite escroquerie du « Front républicain » - a fait tomber l’homme de cœur et de raison, vite abandonné par ses « amis » d’hier.
Nous verrons dimanche si ce retrait signe la fin d’une opportunité ou un refus définitif au changement de mentalité politique, dont les magouilles vident les bureaux de vote et la démocratie de leur sens le plus noble.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Avec Felizia nous sommes cocus pour la 2 ème fois ça suffit !
Répondre
O
Jean-Laurent Félizia n’a pas tout dit. J’ai revisionné plusieurs fois sa conférence de presse. Ce n’était pas son discours qu’il ânonnait comme s’il avait l’effroi de sa reddition en public. Trop différent de la veille où il portait haut et fort sa conviction de maintien devant les télévisions nationales. Que s’est-il passé en quelques heures ? La veille il défiait la mafia politique, le lendemain visiblement il en avait peur. La fin fut pathétique où il a avalé son chapeau en appelant à voter Renaud Muselier. Ce n’est pas de lui il est courageux mais je pense qu’il a été menacé et forcé à désister. Il nous doit la vérité !
Répondre
T
Grossière erreur de débutant qui ne lui permettra d’aller plus loin en politique 1/ la droite n’a jamais été reconnaissante du retrait de la gauche qui a permis au tandem Estrosi-Muselier d’emporter la région 2/ les électeurs trahis de sa liste sont furieux de sa volte-face alors qu’il déclarait partout se maintenir mordicus 3/ Au final il ne défend pas sa région protégeant des élus dont le bilan est affligeant 4/ Devait laisser ses électeurs choisir au deuxième tour au lieu de faire un maladroit appel à voter Muselier. Un comble ! Je n’appelle pas cela du courage mais de la bêtise à court terme. Il a servi de dindon et il est cramé pour longtemps. Qui l’a conseillé ?
Répondre
L
FELIZIA (PARAIT-IL DE GAUCHE ? ) APPELANT A VOTER POUR LA DROITE NE SERA JAMAIS PARDONNE PAR LES MILITANTS DEGOUTES DE SA PARODIE LARMOYANTE DEVANT LES MEDIAS
Répondre
D
Le retrait soudain de Félizia a plusieurs explications :
Dans sa vie politique ce candidat est hanté par l’échec qu’il a croisé dans tous ses combats (le dernier au Lavandou qu’il a perdu de 153 voix contre un candidat LR)
Aux régionales il a gagné en notoriété qui l’a projeté dans un tourbillon médiatique. Normal il représentait le retour des écologistes et de la gauche absents depuis 6 ans et roulés dans la farine en 2015 par le retrait calculé de Castaner
Ce coup-ci les sondages le donnait gagnant pour la simple raison que Muselier n’est pas dans le coeur des électeurs (instrumentalisé comme poulain par Macron) et Mariani avait fait le plein sans réserve de voix
Mais Paris a toujours un tour d’avance et Jacob à la manœuvre a su attiser le front républicain une vaste mascarade qui enlève aux électeurs toute envie d’une autre politique. Les ambitieux états-majors parisiens n’ont rien à faire d’une régionale en Paca et se sont alignés sur un enjeu plus intéressant : la présidentielle.
Félizia a donc gobé l’idée (sournoisement acté à Paris) qu’il allait endosser l’intrusion du RN en Paca alors qu’en réalité c’est lui qui gagnait le retour d’un parti absent depuis 2015. Il lui a manqué une dose de lucidité, un bon directeur de campagne et un peu de recul face à la mafia politique. De plus son appel à voter Muselier a été mal perçu par sa base qui estime avoir été floué une deuxième fois par la droite.
Moralité de l’affaire : il est politiquement mort sauf peut-être au Lavandou bien que la gauche là-bas n’a jamais fait rêver personne !
Répondre
@
Votre commentaire est intéressant sauf sur 1 point Félizia au Lavandou siège peu et quand par hasard il vient c'est pour voter des deux mains les directives du maire LR . Impossible Félizia ne sera jamais maire du lavandou car il n'appartient pas au sérail de la droite affairiste. M.A
M
c'est clair je voterai contre Renaud Muselier ca suffit maintenant les plaintes et les complaintes d'un mec qui n'a rien branlé pendant six ans et qui maintenant magouille le retrait des concurrents sous prétexte d'ouverture
Répondre
B
Muselier devrait demander à Mariani de retirer sa candidature comme cela il n'aurait plus d'opposant
Répondre
L
je viens de recevoir par mail.....une proposition de PIERsoHOME pour acheter....devinez quoi, et bien des appartements à venir à St Clair !! 32 au total.......est ce que le terrain ou les terrains vendus à cet organisme appartiennent à l'un des 153 qui ont favorisé le maintien du sieur Bernardi ?? je suis preneuse pour une réponse.......!! St Clair, dernier bastion de la beauté du Lavandou, est aussi attaqué par les promoteurs.......donc, Monsieur Félizia, m'a déçue en se laissant intimider, par ceux d'en face, qui ne veulent pas du tout perdre leurs ENORMES privilèges, car nous ne leurrons pas, il n'y a que CELA qui les intéresse, nous leur servons juste a aller dans l'isoloir, après "ils" nous oublient pendant leurs mandats ! donc dimanche , je pense aller en balade en famille,sans passer par la case bureau de vote.... et nous, nous demandons avec des amis, si nous n'allons pas renvoyer nos cartes d'électeurs à la préfecture ! écoeurés nous le sommes à jamais...! cette soupe de couleuvres du WE est indigeste...
Répondre
@
demandez donc à Piersanti , l'homme aux multiples mandats, grand ami du maire comment il a fait basculer l'élection à st clair en sa faveur au nez des opposants d'opérette JK
S
vous êtes bien gentils avec JLF mais vous êtes vous posé la bonne question du pourquoi de ce retrait et surtout contre quoi ? spécialité du troc politicard les LR savent faire peur aux électeurs. rappelez vous qu'en 2015 Estrosi remporte l'élection puis cède le fauteuil parce qu'il se rend contre que les 10 cumuls de mandats au compteur ca commence à faire beaucoup. Et puis le coup de pouce de Castaner qui jette lui aussi l'éponge avant le 2ème tour a facilité l'arrivée d'une équipe qui s'est bien servie en passant (rapport de la Cour des Comptes). Résultat 6 ans d'absence de la gauche et de l'écologie en Paca. Ca commence à faire bcp de couleuvres à avaler !!! NON ???
Répondre
M
je salue cette décision difficile et courageuse, et j'espère vraiment que le résultat attendu sera atteint dimanche soir. Merci M Félizia.
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents