Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


14 juillet : fête de la liberté et de l’égalité ?

Publié par J.M. sur 13 Juillet 2021, 01:49am

Catégories : #Démocratie

Certaines voix politiques demandent aujourd’hui la disparition du 14 juillet et de ses liesses populaires.

De 1789 à 1794, la France* a arbitrairement emprisonné 500.000 citoyens et massacré 100.000 innocents (dont 17.000 guillotinés, 30.000 fusillés). Accusée de règlements de compte personnel et d’éradication des opposants, notre histoire n’a pas une si bonne réputation.

Au fil des gouvernements, les faucons républicains ont vidés les caisses et propagés des idées pas toujours respectables (colonisation, coup d’Etat, sacre de Napoléon, guerres, Dreyfus, Vichy...)

Cette date du 14 juillet, drapeau humaniste, est devenue au fil du temps une démonstration de force militaire et finalement de pouvoir autoritaire. Pourtant, lors de la prise de la Bastille, l’armée professionnelle n’y a joué aucun rôle.

Et puis, pour remettre l’Histoire à l’endroit, le 14 juillet, ne fête pas la prise de cette sinistre prison d’Etat - constituée de 7 prisonniers dont 4 faussaires - mais plutôt la Fête de la Fédération célébrée le 14 juillet 1790** devant 300.000 parisiens et… le Roi Louis XVI.

A force de commémorer révolutions, armistices, victoires, défaites… le peuple s’y perd, n’y regardant que l’aspect férié des événements. 

Dilemme politique : faut-il rétablir la vérité ou perpétuer une erreur, économisant ainsi tous les feux d’artifice de Navarre (400 millions €), ou flatter l’opinion de nos dernières inventions militaires ?

L’histoire de France est jonchée de cadavres et d’édiles amnésiques relayant des faussetés historiques, taisant au passage les trois mauvais compagnons de la Révolution : Marat (assassiné) Danton et Robespierre, (guillotinés)… pour service rendu à la République !

En s’adressant à la nation le 12 juillet (non pas le 14), notre président marque un changement de posture de la République sur 230 ans de triomphalisme avec un message digne de la philosophie des Lumières fondé sur l’ordre, le travail, le partage et l’implication de chaque citoyen par ces mots : "À la rentrée, nous aurons rendez-vous avec notre avenir"
 

Notes historiques

* France 1790 = 28,5 millions d'habitants

** En 1880, le député Benjamin Raspail propose l’adoption du 14 juillet comme fête de la République française. Au Sénat, de vives discussions ont lieu, car cette date est loin de faire l’unanimité. Le peuple veut un symbole de l’unité de la nation et de la naissance de la République. La prise de la Bastille est un de ces symboles. Mais il est jugé trop douloureux et sanglant par les sénateurs. C’est donc le 14 juillet 1790, celui de la fête de la Fédération, qui sera préféré, n’ayant hypocritement "coûté ni une goutte de sang ni une larme".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
La belle affaire dont tout le monde se contrefout est bien dépassée.
Répondre
L
Bonjour.......où est ..mon message, en réponse a "GC" posté hier vers 14h .....????????
Répondre
L
Bonjour . Nous n'avons pas ce message . Le dernier provenant de votre IP est daté 13 juillet 2021, 19:55. Pouvez-vous nous le renvoyer. Merci. Le comité de rédaction
L
Le seul républicain authentique ! <br /> Dans cette conférence, Jean-Luc Mélenchon analyse le 14 juillet 1789 et la période révolutionnaire française avec le prisme de la théorie de l’ère du peuple et de la révolution citoyenne. Il explique en particulier comment le nombre humain, la concentration du peuple français dans des espaces urbains, sa dépendance à des réseaux collectifs notamment pour l’accès à la nourriture, ou encore des évènements climatiques sont autant d’éléments qui sont partie prenante de la Révolution de 1789<br /> Copier/coller https://youtu.be/CezuengmT-4
Répondre
K
JE PARTAGE. A QUOI RIME CET INUTILE DEBALLAGE MILITAIRE ?
Répondre
L
pour qui a vu l'excellente émission de Stéphane Berne hier soir sur la Révolution (France 2) aucun doute sur l'horrible guerre civile et ses saloperies que la république a soigneusement gommé des livres d'histoire et garder que la folklorique prise de la Bastille et la guillotine égalitaire n'exprime aucune fraternité (absente de la devise de l'époque). la vérité fait peur aux bidochons qui préfèrent le voyeurisme Facebook moins cruelle.
Répondre
@
Cher (chère ?) lucide83<br /> Le conte de fée c'est terminé. Les français sont responsables en gobant tous les mensonges amplifiés par les médias. L'histoire de France est belle dite vous mais qui écrit les manuels d'enseignement ? le ministère de l'éducation nationale et à chaque mandature cette histoire de France est adaptée en fonction de l'opinion. Oui la Terreur a été une guerre civile, un bain de sang commis par les petites gens embrigadés par les théoriciens du coup de balai. Pourtant la bourgeoisie est toujours là en 2021 elle a survécu à la liquidation. Qu'y pouvons-nous ? Les méfaits de l'Eglise sont surtout apparus après la séparation de l'Etat et de l'Église et qui manipulait l'opinion à cette époque ? N'allez pas me dire que vous vivez encore avec les contes de fées de votre enfance en mettant votre bulletin de vote dans l'urne ?<br /> Tiens faites ce test ! Notre président se félicite d'une croissance annoncée de +6% en 2021 mais oublie de préciser les -8,3% de chute en 2020 (-8,3 +6% = ???). L'histoire de France fonctionne de la même façon. Salutations. GC
Répondre
L
cher GC je n'ai jamais cru aux contes de fée, pour la raison que ma mère ne m'en lisait pas !! et lorsque je suis dans l'isoloir, je sais très bien pour qui voter, et j'élimine les malfaisants....qui malheureusement sont toujours là, avec leurs 10/11% et oui nos "chers" élus gouvernent, notre pays, nos régions, nos mairies, avec de tels pourcentages, c'est indécent, et presque anti-démocratique ! ils n'ont vraiment plus d'honneur! mais je tiens malgré tout, au risque de me répéter, à la belle histoire de France apprise en primaire, avec les "rois fainéants" qui nous amusaient tant, le beau Clovis, blond aux yeux bleus (et oui n'en déplaise a certaine!!) Roi des francs, que nos livres d'Histoire étaient beaux.....quel plaisir de s'y plonger dedans, et voyez en l'écrivant je les vis encore devant mes yeux, et cela PERSONNE ne pourra me l'enlever, mais je suis contente que mes mes maîtres, et maitresses, ne soient plus là, car cette France actuelle, leur ferait trop de mal...ils sont partis avant de voir le désastre total, la perte des valeurs qu'ils nous avaient inculquées !! et le sentiment d'être si fier d'être français !!
L
j'ai du mal à vous comprendre......quelle est cette manie de détruire systématiquement, ce qui nous a construit, nous les personnes nées dans les années 1950......notre belle histoire de France apprise en primaire par des instituteurs, dignes de ce nom, passionnés...ils nous ont rendus fiers d'être françaises ou français.....depuis plus de 40 et l'arrivée de la gauche,, j'avoue avoir eu du mal à le rester fière, , mais là depuis l'arrivée du petit locataire de l'Elsyée, nous touchons le fond....lui il l'a massacre notre histoire de France, un peu plus tous les jours son but ?? nous enlever nos dernières valeurs, à nous séniors, (qu'ils détestent) car il sait que la jeunesse inculte, ne connait pas du tout l'histoire de son pays, personne ne lui ayant appris !! alors si vous, vous vous y mettez aussi, je ne vous lirais plus, et surtout je ne comprend pas votre but, si c'est le même que lui, je vous plains ! nous savons que l'histoire de notre belle France a été embélie, Jeanne d'Arc a t-elle vraiment exister ? , la cruauté et la barbarie de l'église..très amenuisée, la révolution française que vous vilipendez ..a été faite CONTRE la bourgeoisie, qui génait trop.........nous ne sommes pas si crédules, nous avons lu, tout le long de notre vie, mais les structures de l'enfance restent très importantes, alors pourquoi les abîmer à plaisir, pourquoi ??
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents