Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Cette insolente majorité qui sait tout…

Publié par Paulette TOUITOU sur 20 Novembre 2013, 00:11am

Catégories : #Politique

L'art du strapontin réservé aux opposants fait le rejet de l’élu dépassé dans sa conception de la cité. Sur le papier, la modernité démocratique est la représentativité proportionnelle. Dans la réalité la majorité gouvernante, de l’Assemblée Nationale à la mairie, offre à l'opposition un petit placard à balai bien isolé afin de ne point ouïr ce qu’elle ne veut pas entendre. Or, cette vision du "vivre ensemble" n’est plus du tout celle attendue par les administrés de France ou du Lavandou. Résultats: des clivages au lieu de l’harmonie et le désaveu de leurs auteurs par les citoyens agacés.  De quelle autorité supérieure l’élu détient-il sa science infuse ? Celle des urnes n’est qu’un artifice obtenu à coup de clientélisme qui ressemble à un règlement de compte clanique. Nicolas Sarkozy l’avait bien compris, ouvrant son gouvernement à ses opposants d’hier tout en restant le patron. Mais la France, longtemps dominée par les romains, adore  les jeux de l’arène pour voir mourir les valeureux gladiateurs opposés à César. maires.jpgAprès, elle peut râler sur la trop grande autocratie d’une mafia légale qui fait régner la pensée unique et l’égare dans des argumentations contraires à ses fondamentaux. Ainsi, la démocratie ne peut survivre au paradoxe de l'électeur qui secrètement rêve de changement et publiquement le combat. Avec ou sans isoloir, le poids des habitudes, la peur de ne plus maitriser le jeu, font que l’on vote finalement contre l’intérêt collectif pour protéger son intérêt privé. Rajoutez à ce comportement pavlovien un manque patent d’éducation patriotique et vous obtenez une société sclérosée. A la moindre alerte, elle se noie et défile sous les fenêtres de l’élu pour le démettre. Ce dialogue de sourds perdure depuis trop longtemps entre ceux qui parlent le pathos du pouvoir et ceux qui n’entendent plus rien. Tels ces doctrinaires discours du Nouvel An récompensés par le buffet gratuit, seule motivation de l'auditoire. Le scrutin tente de corriger cette fausse démocratie que font régner la plupart les maires en embuscade de désobéissance civile sur les lois de la République (mariage pour tous, rythme scolaire,  baisse des dotations, non cumul des mandats…). Tout cela, pour flatter leur inculte électorat et conserver leur mandat. A Paris, le congrès des maires est la parfaite incarnation des modestes opposants bâillonnés sur leur strapontin municipal, dont les mandats sont inutiles à la collectivité. Dans les assemblées, le mépris des oppositions est le véritable camouflet à la respiration démocratique. Menée par le maitre des lieux, elle sert de raillerie à la majorité ricanante. Autrefois, une fois l’an, le carnaval parodiait le maître et ses excès... Au Lavandou et ailleurs c’est carnaval tous les jours !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J

notre lavandou crève de cette manière de diriger les affaires de la commune ! après la péripétie Saussez qui sont les volontaires aux municipales?
Répondre
V

maire du lavandou ou autre quelle importance? il est temps de faire une réforme fondamentale de nos institutions avant de devenir des esclaves redevables de la situation des princes. Mr Bernardi
se pavanne avec de beaux discours et boit du champagne pendant que je trime à payer son train de vie.
Répondre
A

Ras le bol fiscal et train de vie des élus. Les electeurs ne croient plus les politiques. Carriérisme, promesses non tenues, endettement, rentes de situation, clientelisme, favoritisme, abus
de pouvoirs, sous couvert d'angélisme au soit disant service de la collectivité. La coupe est pleine. Nous attendons une plus grande transparence de la part de nos élus à qui nous confions notre
destinée communale. Bernardi ne mérite plus cette CONFIANCE aveugle. Les petits barons du Var sont trop surs d'eux. IL FAUT LES CHASSSER.  Jo
Répondre
J

Les maires reçoivent le dédain qu’ils méritent à force de piétiner les opposants. Trop
rares sont les maires intégrant l’opposition dans les décisions sans la priver de parole dans les éditions municipales payées par TOUS les contribuables.
Répondre
F

Je vous ferai remarquer votre écriture pathos aussi parfois je me demande si ce n'est pas Gil Bernardi qui ecrit sur Tribune ??
Répondre
N

Mr BERNARDI SERAIT BIEN AVISE DE MEDITER SUR CET ARTICLE. RESPECTER SES ADVERSAIRES C'EST S'ENRICHIR MAIS MÔSIEUR PREFERE NETTEMENT LES VALETS A SA PORTEE
Répondre
H

Bernardi vend du reve. L'opposition vend du réalisme. que choisit le client ? La realité ne sera que plus douloureuse quand Le Lavandou se réveillera enfin et dégagera l'hypnotiseur qui lui a
fait faire n'importe quoi. Jo
Répondre
M

Cruelle réalité politique.Vous avez raison de crier ce comprtement imbécile de notre maire dont le principal plaisir sadique est de tacler ses trois opposants.Cela le rend détestable aux yeux de
nombreux citoyens
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents