Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Conseil municipal du Lavandou 23-09-2013

Publié par Lavandou Tribune sur 4 Octobre 2013, 09:23am

Catégories : #Conseil Municipal

Le maire est pressé !  Pressé d’en terminer avec un conseil municipal, devenu une véritable corvée, au point de le démarrer avant l’heure, en l’absence de public ou du journaliste de Var Matin, en précisant qu’ainsi nous pourrons plus vite regagner nos pénates… Fin de règne pressenti ?  Thierry Saussez, candidat à la mairie du Lavandou, arrive à l’heure prévue dans un conseil commencé depuis 10  minutes ! Lire son commentaire de séance

La fréquentation touristique
.
Le monologue d’autosatisfaction permanente du maire sortant fait état d’une excellente fréquentation touristique. Comme la consommation d’eau accuse une baisse importante (- 5% en août ) et qu’il ne peut y trouver une explication logique, il propose le tonnage des ordures ménagères... Ce qui lui permet d’affirmer une hausse de +1% en juin, une baisse de -1% en juillet et une stabilité au mois d’Aout…des déchets ! Tout cela grâce à la politique d’animation. Le 31 juillet, 7 soirées "pas sages" et les escales des grandes croisières ont fait bondir la fréquentation du Lavandou…Le maire signale aussi le grand succès du centenaire de la commune, du Romérage et du Forum des Associations. Les glaciers, cafetiers, restaurateurs …tout le monde est content. Evidemment la vilaine opposition n’entend pas le même son de cloche. Elle était aveugle, la voilà maintenant sourde !... 

Sur le  PLU
 

Le maire donne une information partielle (et partiale) sur la position inchangée de la Préfecture. Les deux parcs photovoltaïques sont contestés, ainsi que 25 parcelles privées (19 à Saint Clair,  3 à Aiguebelle et 3 à Cavalière ) Nous n’en saurons pas plus !... "Monsieur je sais tout et j'invente le reste" précise qu’il a anticipé les grandes déclarations du Parti Socialiste sur la transition énergétique et les énergies renouvelables (Le ministre Frédéric Cuvillier en est très satisfait). D’ailleurs, le plan d’équipement de la commune, en véhicules électriques et hangar photovoltaïque, présente à ses yeux une belle adaptation de la politique du gouvernement.
Sur les quelques parcelles contestées (qui lui paraissent mineures par rapport aux nombreuses zones agréées), sa mission est de défendre collectivement les zonages, dont l’annulation partielle en 2003 n’est plus à l’ordre du jour après l’adoption du Scot et l’évolution jurisprudentielle… La physionomie générale du PLU ne serait donc pas remise en cause ? 
Rien ne sera dit sur la station d’épuration de Cavalière  (SIA) – Motus et bouche cousue… pourtant, suite aux deux pluies du 8 et 15 septembre derniers, le déversoir d’orage s’est avéré efficace. Malheureusement, après 19 ans d’attente ! …


Engagement d’une délégation de service public
 pour l’exploitation du Théâtre de Verdure
« En vertu d’un contrat de bail conclu en 1997 ( !) La commune du Lavandou a confié à un tiers l’exploitation des installations du théâtre de verdure du grand jardin. Le contrat susvisé étant arrivé à échéance (?) il convient d’engager une procédure de délégation de service public en vue de la dévolution de cette mission. ... le délégataire devra assurer l’exploitation du Théâtre de verdure pendant une durée de 5 ans et devra verser à la collectivité une redevance annuelle d’un montant minimum de 5.000€ »   Vote POUR à l’unanimité .

Notre commentaire. L’opposition ne peut que se satisfaire du respect de la légalité, galvaudée depuis plus de 15 années. Comment cette situation a-t-telle pu perdurer si longtemps ? Le loyer attendu, versé  ( minimum 5.000 € ) nous parait faible, comparé à celui versé par le mini-golf tout proche (40.000 € /an ) et la durée de la délégation nous parait curieuse… Pourquoi 5 ans ?


Délégation donnée à L’Epic Office de Tourisme pour l’organisation d’événementiels touristiques.
Le conseil municipal décide de donner une délégation pour lui permettre d’exercer l’organisation d’évènementiels touristiques. Il est précisé que cette mission sera spécifiquement "professionnelle" (congrès, symposiums,…) et n’interfèrera pas avec le programme des évènements de la ville. L’opposition vote CONTRE. 

Notre commentaire. Malgré la bonne volonté du personnel, nous doutons que l’Epic Office de Tourisme puisse accomplir sereinement cette nouvelle mission. Sa gestion délicate, par son mode de financement aléatoire et la désinvolture de la commune à lui restituer la taxe de séjour à temps lui multipliera les problèmes. La mission de L’Epic est d’abord le tourisme. Cette nouvelle mission est une invitation aux dilutions comptables sur le partage des couts réels et un fusible électoral entre le maire et son office de tourisme.


Rapport d’activités 2012 du Syndicat des Communes du Littoral Varois (SCLV). 
Depuis 1995, ce type d’association parasite ne sert à rien d’autre que de s’accorder quelques cumuls de confort et d’influence. La pauvreté du rapport (1 page) en fait preuve. Après réclamation , l’opposition obtient quelques chiffres consternants sur ce syndicat présidé par le maire et domicilié à… la mairie du Lavandou.
Recettes 2012: 52 598,50€ (29 communes y participent selon leur nombre d'habitants).
Dépenses 2012: 59 209,71€, ( Publications : 4 784 € + voyages et déplacements : 10 461,73€ + missions : 7 934,05 € + réceptions :  6 918,23 € + indemnités : 21 610,07 € + fournitures : 133,76€ + personnel extérieur : 6 568,67 €  + cotisation retraite 799,20 €…). 
Recettes d'investissement 2012: néant. Dépenses d'investissement 2012: néant. 
Quel constat s'impose ? Côté dépenses de fonctionnement, le syndicat est très actif et consomme à grands frais les recettes. Publications : pour quoi faire ? Voyages déplacements : qui en profite ? Réceptions : toujours les mêmes devant l'assiette ?
Parmi les dépenses excessives reste l'indemnité :  21 610, 07 €  (1800 € / mois) pour présider 5 réunions syndicales par an ! Ce syndicat ripaille sous couvert de réflexions fumeuses sur l'avenir des plages, des plagistes, du milieu marin, des baleines, de Natura 2000 en mer, de l'érosion côtière ou sur l'extension du Parc National de Port Cros... Les financeurs de ce SCLV feraient mieux de rejoindre d’autres organisations plus compétentes.
Question au Président : quelle est l’entreprise qui a fourni des barrages flottants et son apporteur d’affaires…?


Prise en charge par la commune de la formation Bafa
"Afin d’aider les jeunes lavandourains à passer le BAFA et ainsi leur permettre de travailler par la suite au centre de loisirs de notre commune, l’assemblée délibérante décide de renouveler l’opération …." Vote POUR à l’unanimité


Prise en charge partielle par la commune du BNSSA
« Afin d’aider les jeunes lavandourains à passer le BNSSA et ainsi à leur permettre de travailler par la suite en qualité de surveillant de baignade sur les plages de notre commune…» Vote POUR à l’unanimité
Notre commentaire : Les élections approchent. Le maire prend conscience que certains jeunes lavandourains tentent de survivre dans le plus beau village du monde. Pour info, la participation de la commune au coût du permis de conduire a concerné une dizaine de jeunes lavandourains. Aucune information ne nous est donnée sur le suivi de cette initiative.

Arnaud Parenty, Jacqueline Pilette, Marc Lamaziere. Conseillers municipaux du Lavandou


Lavandou-ensemble-640 Lavandou Ensemble
Le Lavandou Cap 2020
Redevenons des vainqueurs

 

Mise à jour 07/10/2013
Pour le cabinet Protourisme, qui fait référence dans les études touristiques, la saison estivale n'y est pas. Il évoque pour sa part un bilan maussade, en raison notamment de la crise qui a pesé sur les budgets et les départs en vacances des Français. "Je ne vois pas comment on peut trouver une hausse dans l'hôtellerie de plein air en juillet, alors que 8 campings sur 10 ont subi une baisse. Cela relève de la méthode Coué !" déclare son patron. L'étude réalisée par ce cabinet auprès des hébergeurs (représentant 2 millions de lits en campings, résidences de tourismes, hôtels, gîtes, villages de vacances...) conclut à une baisse de -3,5% des nuitées marchandes sur juillet-août. Malgré une météorologie exceptionnelle» et la progression de +3% des nuitées de la clientèle étrangère, l'ensemble des hébergements touristiques marchands finit en baisse sur juillet-août de -2% pour les villages de vacances, -3% pour les campings et les résidences de tourisme, -5% pour l'hôtellerie saisonnière et -6% pour les hébergements. 54% des professionnels constatent une baisse de fréquentation. Pour l'Umih (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie), la restauration accuse une baisse de -5 à -15%. Il est vrai que cette étude ne prend pas en compte les critères peu sérieux de la mairie du Lavandou: augmentation du volume d’ordures ménagères, mais diminution de la consommation d’eau (-5%) - qui est un mauvais tour de la Saur - lui justifierait une belle progression touristique. Explication plus logique :davantage de mangeurs de sandwichs remplissant les poubelles du Lavandou et renoncant aux douches sur les plages…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
<br /> Savez-vous pourquoi gil va perdre ? stress et trahison <br />
Répondre
V
<br /> vous êtes sur la bonne voie de la victoire<br />
Répondre
R
<br /> Ce maire est atypique dans le var et veut toujours avoir raison. Comment justifiera-t-il sa défaite en mars? incompréhension, victimisation, traquenard? incompétence sera le mot le plus<br /> juste.<br />
Répondre
L
<br /> Hep !!! vous avez zappé le nouvel emprunt voté à la demande Bernardi ???<br />
Répondre
N
<br /> SE DOUTAIT CERTAINEMENT QUE SAUSSEZ VIENDRAIT. BON COUP DE PUB NE PAS LE LACHER !<br />
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents