Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • Lavandou Tribune. Contre-pouvoir citoyen
  • : Tribune officielle des citoyens indignés par la gestion municipale du Lavandou depuis 1995. La liberté d’expression est un droit fondamental défendu par la Cour européenne des droits de l'homme (CDEH). Les lanceurs d’alerte sont protégés par la loi 2016-1691 relative à la transparence.de la vie publique.
  • Contact

Debout le Lavandou !

La Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité en place pour "gestion approximative des fonds publics, vente du patrimoine, augmentation des impôts, emprunts, absentéisme du personnel, privilèges injustifiés…". Les 44,55 % d'électeurs indignés font entendre leur opposition dans cette tribune pour éveiller les consciences, lutter contre l'ambition et le fanatisme clanique qui ruine notre commune depuis quatre mandats. Donnons un nouveau souffle au Lavandou.

Recherche

Conseil municipal 2014-2020

Regain 2014-2020 : Gil BERNARDI maire
Adjoint(e)s: *Charlotte BOUVARD. *Claude MAUPEU. *Annie TALLONE. Pierre CHARRIER Bruno CAPEZZONE. Frédérique CERVANTES. Raymonde STATIUS. Patrick LE SAGE. 
Délégué(e)s: Corinne TILLARD. Denis CAVATORE. 
Conseiller(e)s:
Laurence CRETELLA. Beatrice FLORENTY. Philippe GRANDVEAUD. Nadine EMERIC. Patrick MARTINI. Jean-Pierre BIGEY. Monique CARLETTI. Jean-François ISAIA. Nathalie CHRISTIEN. Jacques BOMPAS. Laurence TOUZE. Patrick CANTIE.  
*Conseiller(e)s communautaires 

Le Lavandou Cap 2020 : Thierry SAUSSEZMarie-Jo BONNIER., Guy CAPPE.

La Ville Heureuse : Jean-Laurent FELIZIA, Andrée VIALE.

Sans étiquette : Georges TAILLADE.

Vite lu

Fiscalité. L'Assemblée vote la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Elle sera progressivement supprimée jusqu’en 2020 (BFMTV)

Harcèlement sexuel. La parole des femmes se libère en France. Le mot-dièse "balance ton porc" en est un symbole. Il  génère des milliers de témoignages sur Twitter contre des élus et petits chefs (Libération)

La Crau. Trois élus du Front National, quittent leur parti mais continuent à siéger sans étiquette dans l’opposition au conseil municipal par respect envers leurs électeurs (Facebook)

Var changement climatique: sécheresse record, température jamais vue depuis 60 ans. "Il faut arrêter d’urbaniser le littoral" avant une catastrophe naturelle majeure (LPO Paca)

L'ex sénateur-maire de Toulon aurait reçu plus de 8.000 € d’argent public chaque trimestre détourné du Sénat. Selon les avocats des sénateurs déjà mis en examen dans cette affaire, ces derniers n'auraient rien fait d'illégal (Var Matin)

117 sénateurs de droite (LR, UMP, RPR) sont soupçonnés d'avoir détourné 8 millions d'euros en 12 ans (Le Point)

Fréjus. La justice doit se prononcer mi-novembre sur l'ancien maire François Léotard, accusé de faux témoignage dans l'affaire Karachi (Twitter)

Autriche. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est en vigueur. Le texte concerne la burqa, le niqab, les masques de mascarade (clown, Père Noël) cagoules et écharpes trop hautes contre le froid (Spunik)

Allemagne. 94 députés néo-nazis (AfD) entrent au Bundestag pour la première fois depuis 70 ans avec cet avertissement aux autres partis : "Nous allons vous traquer. On va pourchasser Madame Merkel et on va récupérer notre pays et notre peuple" (l’Express)

Trop de rues en France portent encore les noms de négriers, alors que l’esclavagisme est un crime contre l’humanité depuis 2001. En revanche aucune protestation contre les squares, boulevards, rues... qui honorent les élus qui ont ruiné leurs villes (Libération)

Hyères. La directrice de cabinet, fille du maire, démissionne pour cause d’interdiction des emplois familiaux, votée par l’Assemblée Nationale le 8 septembre (Twitter)

Lavandou. Pas moins de 6 tonnes de papier utilisées pour diffuser 14 photos du maire et un autosatisfecit  de sa gestion dans la revue municipale 2017 (Facebook)

11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 08:47

Paraffine, déchets et sédiments sur les plages, hydrocarbures, rejet d’égouts à quelques mètres du rivage, odeur insupportable et eau noire ou marron, pics colibacilles (E-Coli) et d'entérocoques. Les pollutions sur la côte varoise sont discrètement ignorées par tous. Tourisme oblige ! il ne faut pas faire fuir les vacanciers. Le trop discret Syndicat des Communes du Littoral Varois (SCLV: 30 communes sous la présidence de Gil Bernardi et la présidence d’honneur du ministre Frédéric Cuvillier) se lamente sur la pêche ou le trait de côte, comptabilisant chaque centimètre de sable perdu. dscn0444Rien sur la pollution, l’exploration hydrocarbure au large des côtes varoises, la qualité de l’eau sur la côte méditerranéenne. Il est vrai que lutter contre ce bouleversement écologique, alors que le président de ce syndicat ne peut anticiper les inondations dans sa propre commune, n’est pas la première préoccupation des élus absorbés par leur réélection..Rien à voir avec les actions du Conseil Général du Var qui se décarcasse pour le littoral avec le Contrat de Baie rassemblant collectivités, socioprofessionnels, administrations de l'Etat sur le projet commun de reconquête de la qualité des eaux, une garantie fondamentale pour les différentes activités liées à la mer. Mais, le périmètre du Contrat ne s'étend que sur 50 km auquel correspond un bassin versant de 180 km². Il recouvre 14 communes de la rade de Toulon : Evenos, La Garde, Ollioules, le Pradet, Le Revest les Eaux, La Seyne sur Mer, Saint Mandrier, Six-Fours, Toulon, La Valette, Solliès-Ville, la Farlède, La Crau et Carqueiranne (367 000 habitants environ). Pour le reste, à ce jour, il n’y a que de courageux écologistes pour dénoncer les décharges illégales et nettoyer les plages ou les fonds marins. Le prétexte du "tout tourisme" ne permet plus de faire n’importe quoi : creuser des ports, déplacer du sable, bétonner le littoral, pêcher jusqu’à l’extinction, lutter contre le Conservatoire du littoral...comme le pratiquent certains élus de passage.  
Face à la gravité de la situation, les passives associations ou syndicats, qui se grattent le nombril à grands coups de bulle de champagne, n’ont pas leur place dans le défi écologique et doivent disparaitre devant leur inutilité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Henri Davinoff - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

@rené lagat 12/09/2013 15:44


Comment expliquer autrement les 700.000 euros de sable balançés devant l'hôtel de Cavalière

rené legat;;; 12/09/2013 13:25


le syndicat dont vous parlez est bizarrement domicilié à la mairie du lavandou c'est une bonne méthode de capturer des subventions en les actionnant sur une cause commune c'est tout simplement un
syndicat de complaisance à la main de bernardi qui est reconduit d'année en année sans concurrent car le sujet n'intéresse que lui exactement commeles petits syndicats et associations à but
politique ou cause bidon qui vident les caisses de l'Etat

NON AU QUATRIEME MANDAT 11/09/2013 13:22


CE MAIRE S'ENFONCE DANS SES ERREURS ET SA VISION DEPASSEE DU MONDE.

Dodette 11/09/2013 11:33


l'inefficacité de Gil Bernardi au Lavandou gagne du terrain dans le Var