Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Conseil municipal du Lavandou 06-07-2011

Publié par Lavandou Tribune sur 8 Juillet 2011, 14:26pm

Catégories : #Conseil Municipal

C’est, une fois de plus, un conseil municipal sans pré-conseil, qui s’est tenu ce mercredi 6 juillet.
Cela veut dire que les élus de l’opposition sont invités à s’exprimer, prendre position, et voter  les décisions municipales, sans le recul nécessaire à la réflexion, dans l’impossibilité de vérifier  l’information qui leur est apportée par le maire. Préalablement , en comité discrétionnaire, les élus de la majorité « Regain » ont été mis au parfum des lumières du commandeur en chef,  qu’il leur faudra suivre sans sourciller…Plus rien ne nous étonne de sa part dans son interprétation très personnelle de la gestion communale

1 ) Projet d’extension du Parc National de Port-Cros

Le maire lance sans attendre les débats, dont la première question porte sur Port-Cros, dans le brouhaha des élus qui s’installent…Nous n’entendons strictement rien du tout. Marc Lamaziere demande quelques précisions sur le sujet. Le maire, agacé,  ironise sur le dossier que nous sommes censés connaître par cœur… Sans pré-conseil, l’opposition ne peut être informée des éventuelles  évolutions du dossier ! Nous sommes avertis de beaucoup de choses par d’autres sources d’information, mais nous sommes toujours curieux d’entendre la version, aujourd’hui édulcorée, du  maire et sur sa position qui engage notre commune. Nous remarquons que le ton sur l’adhésion  au Parc National s’est adouci, que le maire n’insiste pas sur cet épineux dossier et nous invite très vite à voter le projet de modification du décret 2009-449 du 22 avril 2009, pris pour l’adaptation de la délimitation et de la réglementation du parc national de Port-Cros . Les modifications du décret de création portent sur trois points : définir les limites des différentes zones constitutives du nouveau parc : 1) Les espaces « cœurs » 2) L’aire potentielle d’adhésion, c'est-à-dire «le  territoire des communes ayant vocation à faire partie du Parc national en raison, notamment, de leur continuité géographique ou de leur solidarité écologique avec le cœur. 3) L’aire marine adjacente au(x)cœur(s)
Puis déterminer la composition du conseil d’administration. Enfin de mettre en conformité la réglementation spéciale du cœur du Parc avec les nouveaux espaces concernés.

L’opposition s'est  ABSTENUE - 3 abstentions

Notre commentaire : Il y a quelques mois, en conseil, le maire invitait, suppliait…, non sans humour, son conseil municipal de lui "interdire" de s’asseoir à la table des négociations  prochainement dressée par le conseil d’administration du Parc pour définir  la charte. ( 11 communes concernées, dont Hyères…) Il s’abriterait ainsi derrière ce véto municipal pour  justifier ce refus ! Aujourd’hui, en toute discrétion, le maire, en proposant ce vote au conseil, semble mettre fin à cette situation de blocage systématique. Il vient de perdre un précieux soutien en la personne de Jacques Politi, maire de Hyères, qui changean d’avis, rejoint le camp des "OUI" et va jusqu’à briguer la Présidence du Parc… Nous verrons dans un délai de quelques mois, étape indispensable  pour faire oublier le référendum, si la position municipale change radicalement !... Pour l’instant c’est toujours NON à la discussion!
 

2 ) Modification statutaire du Syndicat mixte Scot Provence Méditerranée

La commune a reçu notification des nouveaux statuts du Syndicat Mixte SCOT Provence Méditerranée. L’assemblée délibérante dispose de trois mois pour se prononcer sur cette modification statutaire qui a pour objet la création de la communauté de communes méditerranée Portes des Maures et l’adhésion de Bandol à la communauté de communes Sud Sainte Baume.

Unanimité  l’opposition vote : POUR

Notre commentaire : Les grandes manœuvres sont en cours  pour l’absorption de plusieurs communes par TPM. Le Lavandou s’y prépare … Pour ce faire, rejoindrons-nous logiquement l’intercommunalité « Les Portes des Maures » pour être plus forts et unis ou resterons- nous seuls et affaiblis? Mystère et boule de gomme ! Rien n’est dit… Patience…

 
CESSION DU DROIT AU BAIL, local « Rose des vents »  Quai Baptistin Pins  - Modalités  -

La commune est propriétaire d’un bâtiment quai Baptistin Pins, occupé auparavant par la Saur et l’association La Girelle. Il est envisagé de donner à bail ce local et de céder le droit au bail au terme d’une procédure de mise en concurrence que l’assemblée délibérante est invitée à définir.
Sur proposition du maire le droit au bail est proposé au mieux offrant sur une base  de minima 150.000€ pour 110 m² ( gros travaux à prévoir en sus ) et d’un loyer annuel d’à minima 21500€. Avec logique, l’adéquation avec la physionomie commerciale des lieux sera privilégiée dans le choix du postulant. Il sera donné préférence à un restaurateur, un bar, plutôt qu’à, par exemple, une «poissonnerie » ou une «mercerie»… l’investissement peut paraitre lourd, mais l’emplacement est N°1 .De plus , Un droit au bail ( 9 ans) donne la propriété commerciale qui peut être revendue…
Les postulants devront financièrement montrer patte blanche par une lettre de banque qui garantira le financement  de leur projet…

Unanimité : L’opposition vote POUR

Notre commentaire :Marc Lamaziere s’est étonné que la même procédure de mise en concurrence  n’ait pas été proposée pour les ex locaux de l’office de tourisme ( Palais des glaces et bar à vin/tapas) Le maire a botté en touche, en précisant qu’il n’y avait pas eu, à l’époque de candidatures crédibles, autres que celles choisies… On notera, sans procès d’intention de notre part, les excellentes relations amicales qu’entretient le maire avec ces 2 respectables  commerçants… et les terrasses  qui jouxtent leurs établissements en plein passage piétonnier… L’une d’entre elles interdit la pose d’un dais, pourtant présent dans le passé, pour accéder au restaurant du 1er étage, au grand dam de son exploitant.


RAPPORT D’ACTIVITES 2010/2011 de L’EPIC – Office de Tourisme

Conformément à l’article 7 des statuts de l’Epic office de tourisme, le rapport d’activités de l’exercice 2010 est présente au conseil municipal, par madame Annie Tallone . Information , non soumis au vote de l’assemblée délibérante.
Madame Tallone, adjointe au maire, en charge du tourisme entame la lecture fort instructive du rapport. Le maire lui coupe la parole pour l’inviter à accélérer…  Annie Tallone semble très agacée et, tente de finir sa lecture. Elle ne sera pas entendue. Le maire coupe court. C’est fort dommage et bien peu  respectueux de l’ investissement personnel  de cette élue dans la nouvelle stratégie de l’Office de tourisme. L’invitation au silence est , à nos yeux, toujours suspecte. Y a-t-il quelques informations gênantes qu’il faudrait taire à l’opposition pour justifier cette goujaterie ?

Notre commentaire : Notre rôle d’élus, fut-il d’opposition, n’est pas de "casser" le travail de l’Office de Tourisme, utile, voire indispensable, au tissu économique de notre station touristique. Dans un passé récent, nous sommes intervenus à plusieurs reprises pour exiger le respect de la législation, par l’association Lavandou Tourisme. A notre connaissance, sur le fond, la création de l’Epic va dans le bon sens. L’élue en charge du tourisme, le directeur et le personnel de l’office de tourisme font leur travail  avec de gros moyens. Sur la forme, nous pourrons toujours "pinailler" pour quelques publications, à notre avis très couteuses et trop «prestigieuses » diffusées avec parcimonie auprès des professionnels. Nous émettons par contre quelques doutes sur le succès de Lavandou Résa, système de réservation en ligne, dans sa capacité à générer des chiffres d’affaires conséquents, en faveur des hôteliers, et autres prestataires concernés. La perception d’un droit d’entrée au système ainsi qu’un pourcentage perçu par l’OT est irritante. Est-ce bien son rôle ? N’oublions pas que les hébergeurs
( hôtels, campings, loueurs…) sont les collecteurs de la taxe de séjour, sensée financer intégralement la prestation de l’office de Tourisme. Il y a favoritisme à commercialiser certains hôtels adhérents au système, plutôt que d’autres, réticents à verser cet indécent droit d’entrée  et reversement de pourcentage … L’ OT est devenue une entreprise commerciale en partie financée par le denier public. Le compte n’y est pas. Pour boucler son budget, l’Epic OT, commercialise d’autres produits, notamment de la publicité, en flagrante  concurrence déloyale vis-à-vis des entreprises privées…
C’est interdit par le législateur.
Les entreprises privées, lésées,  ne demandent que le respect de leur rôle dans le tissu économique local. Elles servent, elles aussi, les intérêts de la commune. Elles exigent pour l’avenir  plus de clarté dans les attributions d’appels d’offres.

EROSION DES PLAGES, Préparation du plan de lutte, demandes de subventions à l’Europe, la Région et le département

Afin de remédier aux problème  important d’érosion de la plage de Cavalière ( face Clos Ripert ), il est proposé à l’assemblée délibérante de définir un plan de lutte et solliciter des subventions auprès des partenaires institutionnels. Les travaux portant sur +/- 500.000€. La commune espère obtenir 50% de ce financement par les subventions sollicitées.

Unanimité : L’opposition vote POUR

Notre commentaire : prise de conscience bien tardive pour le maire, également président du Syndicat des communes du littoral. Depuis 1995, aucun projet d’envergure n’a été mis en place sur ce délicat sujet. Il est temps de prendre le problème  bras le corps ! Ce plan de lutte, géographiquement limité à la seule plage de Cavalière, est déjà programmé. Les élus n’ont pas reçu d’informations sur la technique retenue. Il s’agit de mettre en place un récif artificiel, (+ de 300m ) sous-marin, invisible et sans danger pour les baigneurs, à une dizaine de mètres du rivage, sans conséquences pour les herbiers de posidonie, qui participent  à freiner cette érosion exponentielle . Lutter contre les éléments et les lois de la nature n’est pas une mince affaire… L’Humanité appartient à la terre et pas le contraire. Tentons, malgré tout, de protéger nos rivages. Et ne perdons plus de temps…

Unanimité : l’opposition vote POUR


PETIT TRAIN DES PLAGES  Choix du (seul )candidat

La société TTIDF, représentée par Mme Cécile Ducrocq, 77940 VOULX gérera pour 3 années , le petit train des plages. Le loyer annuel  perçu est de 3588€. Les tarifs devraient rester les mêmes que l’ancien exploitant.

UNANIMITE L’opposition vote POUR

Notre commentaire : L’exploitant anglais du petit train s’en est allé, déclinant sa candidature au prétexte que la commune ne pouvait lui proposer une place de parking nocturne  en centre-ville pour son matériel. Devant le total insuccès qu’a connu « Le petit lac », lamentablement «volé », avec le soutien du maire, au créateur du Miniport (que tout le monde regrette…, il n’a pas non plus renouvelé sa candidature pour l’exploitation du bassin Beaumont, qui lui permettait d’y loger (illégalement…) et d’y garer son train. Les candidatures ayant fait défaut, et  pour ne pas assumer les conséquences d’une fermeture du site, le maire met à disposition pour 3 mois (la saison) le bassin Beaumont  à une famille de forains en leur promettant, si le cahier des charges est respecté, de leur accorder les lieux pour les trois prochaines années. Curieuse promesse intenable, puisque l’attribution sera soumise à appel d’offres et mise en concurrence… On sait qu’une promesse n’engage que celui qui la croit !
On sait aussi que le maire cherche ailleurs d’autres repreneurs…

Souhaitons "Bienvenue et Bonne saison" au nouveau petit train des plages, en espérant qu’un parking nocturne lui soit attribué comme promis, ainsi qu’un emplacement pour les caravanes de l’exploitant saisonnier… Le petit train des plages nous est utile. Donnons-lui les atouts pour exister.
Souhaitons "Bienvenue et Bonne saison" aux exploitants du bassin Beaumont, en les invitant à scrupuleusement respecter le cahier des charges, pour éviter toute désillusion…

Informations municipales : « Soirée Passage »

Le Front de mer du Lavandou sera piétonnier tous les samedis soir en saison .

Notre commentaire : La soirée «Passage»… ( Nous avions compris la soirée pas sage…)
La sacrosainte automobile ne sera pas bienvenue les samedis en soirée sur le Front de mer en saison!
Place aux piétons ! L’idée est séduisante. Le vœu du maire est une invitation à la promenade familiale sage et bien policée. Pas de débordements de la jeunesse au Lavandou. Pas de bruit.
Du calme!  Trop de calme ? Au Lavandou, on vous endort bien

Lavandou Ensemble Marc Lamaziere, jacqueline Pilette, Arnaud Parenty 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> <br /> tout à fait d accord avec les 4 commentaires d avant  le lavandou pour les jeunes c est nul  je suis arrivée il y a 20 ans au lavandou c était vivant  maintenant c est une<br /> ville de vieux ou meme nos touristes s emmerdent le soir donc ils partent à la faviere ville voisine ou il fait bon de vivre !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Très fidèle du site Lavandou Tribune et en admiration totale des interventions de Lavandou ensemble. Je veux réagir sur le manque de structure d' accueil de nos adolescents de 13 à 17 ans en<br /> période d' été. On en fait quoi de nos jeunes?. La ville voisine a tout prévu, au Lavandou on est à la traine. J' ai visité le site de la mairie du Lavandou qui est révélateur d' un manquement de<br /> compétence. J' ai visité le site de la ville voisine c' est autre chose. Plus le temps passe et plus j' ai honte de vivre ici.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
R
<br /> <br /> OUAIS pas bonne ambiance au Lavandou. Les touristes sont fauchés ils comptent leurs sous et tout est très cher au lavandou. Les plages ont fréquentées c'est tout ! le maire s'en moque lui<br /> ce qui l'intéresse c'est le parcmètre, les terrasses, les plagistes... parceque ca lui rapporte des taxes. Regain "la rengaine" est une bande de copains du maire faut rien attendre de génial<br /> d'eux ils aboient avec leur maitre. Si je peux me débarasser de ma boutique je décampe... <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
&
<br /> <br /> Le Lavandou vas très très mal, hors mis que nous n' ayons plus de gendarmerie plus de collège, à la rentrée une classe de maternelle et de primaire qui sont supprimées. En pleine saison et en<br /> plein centre ville des hôtels fermés des boutiques fermées, et je ne compte pas celles qui sont en travaux en pleine saison. Et l' autre là il fait quoi? il se pavane à sa place je ne serais pas<br /> fière<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> <br /> Dites à mr le Maire que l’école est finie. Votre conseil municipal relève plus de l’école maternelle que d’une assemblée responsable des deniers publics. Ce maire est incapable d’avoir une vision<br /> ambitieuse pour le Lavandou. Il est dans le siècle des illusions et manque sérieusement de charisme.Les meilleures blagues sont les plus courtes.Celle-ci dura quand même depuis seize ans.Encore<br /> un petit tour ?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> <br /> Franchement le rapport de l'Epic est de l'eau de rose destiné à parfumer son auteur. Le résultat de la somme considérable engagée par la commune n'est pas du tout à la hauteur. Elle  est le<br /> double de ce que Bernardi daignait donner à Thorn qui s'en sortait avec les honneurs en jouant à cache cache avec le banquier. La solution n'est pas si miraculeuse comme le prétendait le maire.<br /> Ma situation n'a pas changée avec l'Epic alors que la fiscalité de la commune s'est alourdie lestement. L'Epic est un machin inutile qui flatte l'égo de Bernardi. A supprimer dès que possible !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents