Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Le maire du Lavandou compromis dans une campagne caniveau

Publié par Pascal Docquenies sur 21 Février 2014, 09:15am

Catégories : #Démocratie

Du jamais vu au Lavandou ! le maire sortant distribuant sur la voie publique un tract de dénigrement contre son adversaire Thierry Saussez. Ce document, édité par Regain sa protection rapprochée, est une contre-attaque à l’interview paru dans Var Matin intitulé « Thierry Saussez, le retour ». Les arguties, au ras des buses, n’apportent rien au programme soit disant « ambitieux » du sortant qui s’égare entre houspilles et satisfécits. Cet élu, qui pratique déjà la vindicte populiste depuis trois mandats, laissera l’électeur sur sa faim de démocratie. Le sortant oublie un peu vite les turpitudes, censures, obstructions et moqueries dont il a accablé ses trois conseillers municipaux d’opposition. Il escamote tout autant sa présidence du SIPI (prévention des inondations) dont les études sur la commune ont recommandé dès 2003 certains travaux urgents, jamais entrepris. Ce factum est indigne du premier magistrat du plus beau village de France. Au passage, il revendique son amitié avec Nicolas Sarkozy, qui partagerait son émotion. Cependant, nous ne connaissons de l’ex président qu’un signe de compassion avec celui que le sortant a jeté dans un traquenard la veille d’un certain référendum contre Port-Cros. Evidemment, le sortant est traumatisé par sa défaillance. C’est la première fois qu’un audacieux ose piétiner son pré carré et ouvre les yeux à la population, le verbe haut, sur ses 19 ans d’immobilisme. De cela, la majorité silencieuse en est ravie, car enfin la parole est libérée au Lavandou. Mais que veut au juste ce maire sortant ? La reconnaissance éternelle de son action, de sa vision chauvine et de sa perspicacité à se sortir d’un mauvais pas, par sa célèbre formule magique « ce n’est pas de ma faute » et la recherche d’un coupable. Il tente ainsi de s’octroyer le privilège du cœur accusant son concurrent de se réjouir des inondations et de faire campagne sur le malheur des gens. C’est omettre un peu vite que le maire c’est lui et que sa fonction l’oblige. La victimisation devient son credo de campagne et ce n’est pas très bon pour solliciter un quatrième mandat auprès d’un électorat décidé enfin à s’en débarrasser.

Tract Regain distribué sur la voie publique le 20 février 2014 
regain3.jpg 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V

 méthode de voyoucratie à condamner surtout de sa part !
Répondre
J

 J aime ma ville, j' y suis né, j' y ai grandi,  j' y ai travaillé, je m' y suis marié et maintenant j' y vieillis. C' est pourquoi maintenant je dis ça suffit les conneries de
Bernardi. Je ne voterai certainement pas pour Saussez qui malgré vouloir nous en mettre pleins les yeux n' a rien de concret.  Je n' ai pas envie que ce monsieur ambitieux pour lui même se
serve de ma ville pour en mettre pleins la vue à ses amis de Paris. Nous voterons tous pour Monsieur Félizia, seul candidat sérieux qui lui a de vrai projets pour maville. Je vous invite à faire
comme moi  en plus de ça c' est un jeune d' ici . Qui mieux que lui connait notre si beau Lavandou? certainement pas les autres agités bien plus vieux!
Répondre
J

Le méthode est puérile digne d'un autre époque. Hélas la panique de la défaite lui fait faire des imbécilités. Son mauvais génie va le faire perdre
Répondre
J

Gil Bernardi n'est déjà plus maire depuis le 19 janvier.La faillitte du système a été dénoncée par la Chambre régionale des comptes.Je n'en rajouterai pas.La commune doit tourner la page à une
conception surranée de la gestion municipale.
Répondre
C

Je soutiens Jean laurent Felizia, l'enfant du pays, seul lui peut apprter une nouvelle chance au Lavandou 
Répondre
R

Lui répondre c'est perdre son temps.Ne mérite pas un quatrième mandat après la merde mise pendant ses six dernières années.monsieur Bernardi le messie de la commune ne connait pas ses
limites.Laissons le tomber pensons à la relève. Saussez est brillant certes mais Félizia sera beaucoup mieux impliqué comme futur maire 
Répondre
N

DANS 40 JOURS L'AUTEUR DE CE TORCHON RENTRERA MEDITER SON ECHEC CHEZ LUI SI NOUS NOUS  Y METTONS TOUT NOTRE COEUR. LE LAVANDOU DOIT SORTIR DE CETTE SPIRALE MEDIOCRE ET OUVRIR SES BRAS AUX
NOUVEAUX CANDIDATS. NOS ENFANTS, NOS AÎNES, NOS COMMERCANTS ATTENDENT CELA. UNE GRANDE CHANCE COLLECTIVE. VOTEZ CONTRE BERNARDI.
Répondre
V

http://www.contribuables.org/argus-des-communes/
Répondre
P

je suis extremement déçue de ne lire que des propos de critique de part et d'autre.Monsieur Saussez, j'attends des propositions
concrètes de vôtre part pour remonter le Lavandou,des informations solides ,arrêtez tous de vous jeter des pierres, pensez aux gens du Lavandou, les querelles ils n'en veulent plus. Si ça
continue, je me demande si j'irai voter et croyez moi, ce serait bien la première fois! 


Je n'ai vu aucun programme à ce jour, il serait peut être temps d'y penser sérieusement Et surout pas de promesses en l'air,mais du
concret et réalisable!
Répondre
A

Le lavandou deviendra ce que vous jugerez qu'il devienne par vos votes des 23 et 30 mars...
Soyez donc tous un peu courageux....si vous voullez que cela change Votez Thierry Saussez ou Jean Laurent Felizia,  car eux seuls sont capables d'apporter un vrai changement à cette ville.
Sinon vous gardez encore votre despote qui continuera allègrement de dévaliser la ville, de favoriser ses amis, mais et surtout de ne rien faire pour la RENAISSANCE du LAVANDOU qui est en train
peu à peu de devenir un cimetière....
Répondre
E

et pendant ce temps la, que devient Le Lavandou ? Un programme ? des idées ? du concret ? ou juste deux coqs qui veulent garder le poulailler ?
Répondre
L

Comment accepter de tels propos à notre époque. Le maire Bernardi pète les plombs pourquoi ? Sa
mauvaise prestation et ce tract le disqualifient d’un autre mandat. Je n’accepte pas qu’il représente l’opinion des habitants du Lavandou. C’est un goujat qui ne montre pas le bon exemple aux
jeunes de notre village. Cet incivisme doit être sanctionné dans les urnes. Mr Saussez est plus lavandourain de cœur que le maire dont l’intérêt financier se lit sur son comportement
outrancier
Répondre
I

Je suis très choqué, comment peuvent t' ils l' un est l' autre se comporter ainsi ? Jeudi dernier c' était indécemment lamentable. Si ce n' était pas aussi grave, j aurai pu en rire. Comment la
liste Regain avec 2 personnes dont Mr Biget. Et Cap 2020 5 personnes réunies peuvent jouer ainsi . Des 2 côtés ça puait La haine, la méchanceté le racisme etc...Et aucun des deux ne m a tendu de
tracts. Pourtant je suis de nationalité française. J' ai  quant même pu lire leurs tracts. J' ai eu honte pour eux. Je n' ai pu lire que des médisances l' un envers l' autre et vis versa.
Messieurs vous qui vous dites aimer et surtout vouloir diriger Le Lavandou vous avez une façon étrangement dangereuse de le faire. Et votre programme Monsieur Bernardi et le votre Monsieur
Saussez ? je suis de droite mais là j' ai honte d' être UMP. Je voterai pour la liste sans étiquette de Monsieur Félizia, son programme, ses réunions, sa permanence et surtout son humanisme me
font croire que ce jeune homme est le prochain maire du Lavandou . Faites comme moi  soutenez Monsieur Jean-Laurent Félizia.
Répondre
B

Vous avez une parfaite illustration de la démocratie Bernardi.Ne supporte pas les gens d'un avis différent du sien.C'est la cause de sa chute au Lavandou.Le gentil gendre révèle sa vraie nature.
A suivre
Répondre
L

cela devient pitoyable ! et cela prouve s'il  en était besoin que la place et vraiment bonne! pas facile de s'imagineer un beau matin, redevenu simple citoyen "lambda", mais de grâce
que cette campagne, soit positive, et que le maire sortant nous annonce ce qu'il compte faire comme travaux, pour éviter que nos ainés soient à nouveau dans la peur dès qu'il commence à pleuvoir!
et oui  monsieur, la peur ! c'est le mot exact, et ce mot je l'entends depuis le 19 janvier, dix fois par jour "j'ai peur" "jai peur" dès que le ciel se couvre! allors au  lieu de
critiquer, soyez pour une fois  dans le concret et donnez les exempless de travaux intelligenst que vous comptez entreprendre, vite, car cela urge, vous ne pensez pas?
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents