Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Les bons comptes font-ils les bons amis ?

Publié par Lavandou Tribune sur 11 Mai 2014, 23:05pm

Catégories : #Démocratie

"La liste de la Ville Heureuse que j’ai eu plaisir d’animer pendant plusieurs semaines et dont j’ai porté la candidature au grand jour dès Janvier 2013 a été financée exclusivement sur mes fonds personnels et grâce à des dons de personnes physiques.
CHIFFRES CLÉS :
Recettes : Apports personnels : 33.042,34 €. Dons : 3.450,- €
Dépenses : Collaboratrice de campagne : 15.692.82 €. Communication : 14.989,52 €. Organisation/réunions publiques : 1.570,- €. Frais administratifs : 790,- €
Dans les communes de moins de 9.000 habitants, les frais de campagne ne sont remboursés que pour les besoins des supports conventionnels de communication relatifs à l’affiche officielle, aux bulletins de vote et aux professions de foi. Les autres frais sont à la charge du candidat. Cette information qui me paraissait nécessaire est au diapason de la campagne que j’ai menée, respectueuse, transparente, avec pour buts essentiels, servir l’intérêt général, partager les projets pour le plus grand nombre avec probité et sincérité" Jean-Laurent Félizia


Commentaire de France Gallois

La Ville Heureuse n’était pas dans l’obligation de publier les comptes de sa campagne. Cette information est toute à son honneur. Du côté de ses concurrents ce n’est pas la même transparence. L’obscure association Regain, dont on ne trouve aucune trace légale a fait la tournée de ses obligés (ceux que l’on retrouvent dans la revue municipale annuelle). Quant aux dépense de campagne, pas mieux ! mystère et boule de gomme puisque aucune loi n’empêche l’opacité des comptes de campagne sur les très petites communes (moins de 9000 habitants). Mais, quand on y regarde de plus près, la dépense de la Ville Heureuse est de 6,45 € par électeur inscrit, 8,95 € par électeur exprimé, 38,15 € par votant pour sa liste. C'est-à-dire que le cumul de dépenses des trois listes - que l’on peut estimer identique - atteint le record de 19,35 € par électeur inscrit. Un scandale pour une fonction très secondaire de la vie politique à l’heure de l’intercommunalité, alors que l’Etat plafonne la dépense électorale à 2,00 € par électeur inscrit dès 10.000 habitants (pour deux tours). Lorsque l’on rajoute les petits subterfuges en pleine campagne (colis de Noël, courrier HLM, chèque d'aide aux inondés, tribune du Corso aux sinistrés…) la dépense devient franchement outrancière pour conquérir les seulement 1994 voix (sur 5113 inscrits), soit 39% du corps électoral, qui a consacré le maire du Lavandou. De bas en haut la France doit être réformée au risque de perdre ses valeurs fondamentales et de plonger les électeurs dans l'indifférence définitive. 

NDLR. Suite à protestation de Mr Félizia sur les commentaires déposés sur ses articles, nous fermons cette possibilité d'expression démocratique et citoyenne concernant La Ville Heureuse 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents