Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


De la Rochefoucauld (1613-1680) à Bernardi (1995-2020)

Publié par Paulette Touitou sur 18 Avril 2016, 23:10pm

Catégories : #Le bêtisier du maire

"L’intérêt parle toutes sortes de langues, et joue toutes sortes de personnages, même celui de désintéressé".
Voilà la bonne réplique de la Rochefoucauld à la mauvaise réfute du maire du Lavandou contre son opposant Thierry Saussez. A force de manipuler les citations loin du propos, notre cicérone s’égare sur les chemins de son obscur roman Toxic
"Festina lente". Cette formule grecque antique - hâtez-vous lentement pour être efficace - veut laisser croire à de l’érudition. Elle ne saurait concerner ce personnage local qui a été élu il y a trop longtemps.
Celui-ci a eu le toupet de s'inviter dans la "tribune libre", seul espace municipal de l’opposition, pour agresser Lavandou Cap 2020. C’est pratique, même si c’est illégal et qu’il n’a peut-être rien lu de la Rochefoucauld ou de Thierry Saussez; ou, à tout le moins, rien compris. Cela permet de faire l’intelligent.
Pour en revenir à la lenteur, qui engendrerait la finition d’un bon travail, cela ne peut s’appliquer au Lavandou, qui depuis une vingtaine d’années, en dehors de l’aspect ornemental du centre-ville, n’a jamais entendu que des promesses.
Que penser d’un pseudo intellectuel qui se gratte le nombril par des formules d'un autre temps dans la presse municipale ou locale au détriment de toute action réelle ?
Dans plusieurs de ses discours interminables, certains n’hésitent d’ailleurs pas à se moquer du creux de ses "paroles verbales".
Louis Faedda, son prédécesseur, a fait bien plus que lui en moins de mandats, moins de verbiage et plus d’humilité. Quant à suivre la suggestion de rebaptiser le port du nom de cette illustre personnalité, encore faudrait-il que la réputation de cet équipement soit à la hauteur !

Extrait de la Gazette du Lavandou N°123

Extrait de la Gazette du Lavandou N°123

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
"On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l'ont engendré" (Albert Einstein). Conclusion: aucun des belligérants de cette amusante cour de récréation ne sont utiles à la collectivité. Dans 20 ans aucun d'eux ne sera encore de ce monde.
Répondre
N
si on en foutait quelques unes en prison y aurait moins de touristes et d'oisifs dans les mairies
Répondre
L
Puisque nous sommes dans l’ère des citations,
Ca change un peu de la Rochefoucauld

M le maire du 4ème mandat, celle-ci, elle est pour vous :
De Sir Georges Bernard Shaw (prix Nobel de littérature 1925.)
« Les hommes politiques et les couches doivent être souvent changés
souvent - - - - - et pour les mêmes raisons.»
Répondre
M
Ne confiez jamais votre argent à un littéraire, un artiste, un chanteur, un comédien....Tout le monde a sa place dans notre société mais ceux-là sont à part. Ils vous ruineront en vous entraînant dans des chimères sans suite. Souvenez-vous que les courtisanes dans le milieu l'artistique flattaient la cupidité des hommes puissants pour mieux les plumer ou les précipiter dans la dépression. Le côté féminin de nos élus politiques en témoigne chaque jour.
Répondre
E
Je le voyais plus malin. Là je suis déçue. E.M
Répondre
L
Faut se rendre à l’évidence ce mandat est celui de trop. On le voit dans sa réponse à ses opposants, le maire tente de s’auto persuader de sa réussite. Mr Gil Bernardi n’a pas réussi à unir les habitants avec sa politique de vision clanique. Sa gestion devient risible : d’un côté il fustige les baisses de dotations de l’Etat, de l’autre Mr Gil Bernardi annonce des records de résultats sans restriction parmi le personnel, les investissements, les frais généraux et aucune augmentation d’impôts… a moins de fabriquer les billets… ou de jongler avec le bilan financier je ne vois pas la crédibilité de sa gestion. L’article précédent sur Carqueiranne éveille quelques soupçons sur la mayonnaise comptable et la poudre aux yeux médiatique. Si je reprends les revues municipales sur les 21 ans de ses mandats, elles sont truffées d’erreurs sur la présentation des comptes municipaux . J’ai peur que 2020 soit un moment de vérité sur les finances si habilement manipulées ce qui n’étonnerait personne ici. La question est de savoir à quoi sert l’argent public entre charge des emprunts et fonctionnement des municipaux ?
Répondre
@
commentaire partagé les habitants sont méfiants de la manipulation bernardienne depuis son allégeance à Bormes
N
VITE ! LAVANDOU CAP 2020 DÉBARRASSEZ-NOUS DES INCAPABLES AVANT DE TOUCHER LE FONDS !
Répondre
N
FAUT JUSTEMENT PAS COMPTER SUR DES INCOMPETENTS PRETENTIEUX, MEME QUAND ILS REVENDIQUENT LE TITRE DE SEULE ET UNIQUE SOLUTION. CA CONDUIT DES CONNARDS AU POUVOIR ET ON EN A DEJA FAIT LARGEMENT LES FRAIS. C'EST PAS LA VACHE QUI MEUGLE LE PLUS FORT QUI PRODUIT LE PLUS DE LAIT
V
Avec T.Saussez le rédac chef va tomber sur un OS ! Sa gazette est l'ombre de l'action municipale: NULLE et COÛTEUSE !!!
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents