Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Bernardi peut-il tenir jusqu’en 2020 ?

Publié par Paulette Touitou sur 21 Octobre 2017, 18:23pm

Catégories : #Démocratie

Le pari est ouvert sur la situation difficile d’un maire dans le déni du réel, alors que la confusion règne parmi ses fidèles, prêts à prendre la poudre d’escampette, pour mieux pousser une nouvelle génération de représentants du peuple.
L’acrobatique contrainte budgétaire de 2018 à 2020 pèsera lourd sur son avenir d’élu. Une navigation à vue entre baisse de la dotation globale de fonctionnement, augmentation de la CSG sur les retraités (1/4 des résidents), suppression des emplois aidés, amputation de la taxe d’habitation, surenchérissement du transport vers un village enclavé et baisse constante de la population (-1,8% de 2009 à 2014) au profit des villages voisins...
A cette conjonction s’ajoute une saison de plus en plus chaotique et une moindre attractivité du Lavandou que le maire (malgré ses arlequinades saisonnières et ses statistiques bidons) ne peut plus ignorer.
Le vin est tiré et il lui faudra le boire amer face au désertique Lavandou (8 mois sur 12), écarté de l’intercommunalité, défaillant d’entrepreneurs et d’initiatives privées (2009 = 126 créations d’entreprises contre 78 en 2016), arc-bouté sur un modèle de pensée du XIX ème siècle.
Au Lavandou, la relève est urgente, les prétendants encore inconnus (à part J.L Félizia). Pourtant, une ligne Maginot se préparerait en douce chez les "Regain" en fuite.
Mais, comment reconstruire un dessein, à partir des ratés de quatre mandatures, qui ne pourra convaincre l’opinion bien décidée à le faire tomber. La pire : celle de la majorité silencieuse !
Quelques marges de fiscalité locales sont toujours possibles pour sauver les meubles : taxer davantage le malheureux touriste et augmenter, sur le dos de l'intercommunalité, la fiscalité des lavandourains déjà fortement endettés.
Au maire reste l'illusion d’une "ville qui bouge" du haut de ses certitudes du passé. Chimère dont le verbeux excelle parfois devant un parterre clairsemé de gaulois.
Laborieuse fin de règne, sous la grande roue du temps, qui illustre bien une "ville qui tourne en rond". 
Et si le village d'Astérix existait vraiment ?

illustration tirée de la Gazette du Lavandou N°133

illustration tirée de la Gazette du Lavandou N°133

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Vous vous inquiétez pou rien. Tout va très bien. Les caisses sont pleines, l'emploi en superforme, les élus trop gentils, l'animation déborde d'enthousiasme, la ville grouille de touristes. .. mais ça c'était avant Bernardi !
Répondre
@
@JYL FERU@Camille <br /> Les groupes de tout bord politique ne s'entendent jamais, JLF devrait l'avoir compris......<br /> TAILLADE membre LR démission <br /> VANBORRE membre du PS demission<br /> Combien de temps va rester  VIALE  ??<br /> Oui les plages du lavandou grain de sable après grain de sable, furent ainsi formées. Ensuite Dieu créa la femme. Alors Dieu endormit Adam et créa une femme (qu'il appela plus tard Ève) à partir d'une côte d'Adam. Bla bla bla et Bla bla bla.....<br /> Camille, vous le comparer à Éric PIOLLE,  l'écologiste Grenoblois Celui qui est contre les caméras de vidéo surveillance,  contre les policiers armés,  pour la légalisation du canabis. ..<br /> Celui qui ne peut tenir ses conseils municipaux que sous la protection des forces de l’ordre ? <br /> C'est ça que vous souhaitez pour le Lavandou ?. JLF est l'homme de GB celui qui est toujours d'accord et vote tout comme son maître .
Répondre
8
Monsieur Bernardi<br /> Où sont les touristes de la Toussaint ?<br /> Un restaurateur
Répondre
D
Son étoile est au déclin et ne fait plus vendre un exemplaire à Var Matin trop de salamalecs autour de son nom perte de confiance sur sa parole. ce n'est plus le profil que les jnouveaux électeurs attendent.
Répondre
N
VOTRE MAIRE COÛTE 100.000 € PAR AN AUX COLLECTIVITES. BIEN SUPERIEUR A UN PATRON QUI AURAIT 200 SALARIES A FAIRE TRAVAILLER TOUS LES MATINS EN CHERCHANT DES CONTRATS. A CELA S'AJOUTE UN SECRETARIAT , UN DIRECTEUR DE CABINET, UNE DIRECTRICE DE COMMUNICATION, DES VOYAGES ET DIVERS FRAIS GENERAUX. LES HONNEURS PETITS AVANTAGES ET INVITATIONS EN BONUS. CONNAISSEZ-VOUS UN MEILLEUR JOB AU LAVANDOU ET PAS DE CANDIDAT ? LE PROCHAIN ELU DEVRA RENONCER A TOUT CE TRALALA POUR RESTER CREDIBLE A MES YEUX.
Répondre
L
On voit bien que le maire et son conseil perdent pied sur la réalité du village impossible pour eux de se représenter la prochaine fois derrière le maire actuel dont le bilan global est critiqué de partout.C'est vrai quelques uns veulent quitter le conseil avant l'échéance estimant qu'ils ne servent à rien.
Répondre
M
Rare sont les grands hommes qui ont laissé à leur départ leur empire en bonne santé. Notre premier magistrat fait parti de cette catégorie de monarque qui, pour ajouter de la gloire à leur gloire, en firent tant et plus qu’à la fin ils partirent haïs de tous en laissant leur village exsangue, suite à une succession de mandats le plus souvent inutiles et tellement dévastateurs pour la population. Trop de mandats, d’années de trop à la tête du village pour que son image la plus glorieuse résiste à la postérité. <br /> Tout le monde n’aura pas la chance de Jules César, partir au faîte de sa gloire !<br /> Ses amis ou plutôt ses « obligés » en font trop. Les « troubadours » de l'équipe "Regain" réécrivent maladroitement l’histoire; pour la plupart, ils chantent faux, et leur voix ne couvre pas le bruissement des multiples frondeurs et demain déserteurs.<br /> Marion
Répondre
@
J'en connais qui se vendront à une équipe nouvelle plus moderne, rajeunie, rassembleuse capable de dépasser le cloche-merle lavandourain. Pas de place aux renégats dont le seul but est de sauver leurs petits intérêts. Je ne parle au nom d'aucun parti et d'ailleurs je m'en fiche un peu car mon vote sera TOUT SAUF BERNARDI.
M
Article réaliste, jusqu'à maintenant les villageois sont plutôt laxistes avec la municipalité<br /> ca va forcément changer sur les finances . Qui gagne quoi ? combien d'employés ? les revenus directs et indirects de GB ? quels gains de productivité depuis les observations de la cour des comptes ? qui sont les acteurs qui profitent de notre situation ? (banques, Saur, travaux publics, promoteurs...) Que tirons-nous de l'intercommunalité ? Où faire des économies ?<br /> Les bonnes questions vont sortir quand le maire annoncera un jour ou l'autre qu'il faut tondre davantage les lavandourains.
Répondre
T
Se regrouper oui obligatoire. ... comment voulez qu'une commune comme le Lavandou s'en sorte avec plus de 220 municipaux, (1 employé pour 27 habitants), 80 véhicules dans le parc automobile et tous les moralistes de la mairie qui se versent sur notre dos des salaires et avantages énormes....<br /> Cela ne dure qu'un temps.
Répondre
L
A vrai dire le sieur court à sa perte moins de militants, moins d''électeurs, plus d'insatisfaits d'ailleurs regardez tous ceux qui ferment, mettent à la vente, se détournent vers les autres communes mieux gérées<br /> côté successeur je ne vois pas le sieur Félizia écologiste sur le papier , de gauche dans les salons je ne comprends pas sa complicité municipale <br /> je ne sais pas s'il sera le dauphin dans la tête des lavandourains très ancrés à droite<br /> d'ici 2020 les municipalités petites comme la notre auront moins d’intérêt et devront se regrouper <br /> ou disparaître<br /> De Canson l'a compris avant les autres qui ne sont que des suiveurs
Répondre
J
De quelle complicité municipale parlez-vous ? Pensez-vous que retourner la table avec fracas à chaque décision du Maire et de la majorité en place puisse faire avancer les choses ? Celà fait du bruit (ça s'appelle le buzz aujourd'hui) sur le moment mais après plus rien... L'opposition du groupe « La Ville Heureuse » (malgré les allégations de certains sur ce site, il existe toujours) s'est toujours voulue constructive et non pas destructrice... Ce qui est fait est fait, on ne pourra pas le gommer d'un simple cri. L'opposition se fait au sein des commissions municipales en essayant d'amender certaines décisions, dans les couloirs de la mairie et dans les rues de la ville en discutant avec des élus majoritaires et les citoyens. Rien de bien spectaculaire, ni de bien bruyant, je vous l'accorde... Les pyramides et les cathédrales ont été érigées pierre après pierre, les plages du Lavandou se sont formées grain de sable après grain de sable...<br /> Quant au soit-disant dauphin Félizia, que vous voyez « écologiste sur le papier », « de gauche dans les salons », il fait parti localement d'un groupe « La Ville Heureuse » qui est déjà au travail pour proposer aux Lavandourains un projet pour la prochaine mandature. Ce groupe est composé d'habitants du Lavandou de tout bord politique, qui désirent débattre et oeuvrer pour le bien-vivre au Lavandou.<br /> Si vous voulez les rejoindre, bienvenus...
C
Jean-Laurent Felizia est la personnalité politique du Lavandou la mieux placée pour prendre la suite et peut tout à fait incarner le renouveau dont à besoin la ville. Vous le dites "écologiste sur le papier'' car vous manquez cruellement d'arguments pour le critiquer sur le fond. Pourquoi pas l'Eric Piole du Lavandou!

Nous sommes sociaux !

Articles récents