Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Nouvelle forfanterie du maire du Lavandou

Publié par Lavandou Ccap 2020 sur 25 Mars 2018, 11:10am

Catégories : #Le bêtisier du maire

Fidèle à lui-même, le maire, rédacteur en chef de la Gazette du Lavandou n°135, a réécrit le texte de l’opposition, en violation de l'article L2121-27-1 du code général des collectivités territoriales qui laisse aux élus de l'opposition un espace de libre parole.
Le maire a notamment retiré de notre texte ses insultes et menaces intimidantes proférées contre nous lors du conseil municipal du 15 février 2018. Censure contre l’avis de sa directrice de communication bien plus au courant de l’infraction que lui.
De plus, l’insolent personnage sollicité par écrit d’une explication n’a jamais répondu à l’opposition sur son illégale audace.
Dans ces conditions, l’opposition exige qu’on lui remettre sous 48h les enregistrements de la dernière séance du conseil municipal (15/02/2018). Faute de quoi, ils seront réclamés par voie de droit pour révéler ses exploits verbaux aux 44,55 % des opposants à sa réélection.
Voici le texte intégral que vous auriez dû lire dans la Gazette du Lavandou n° 135

LA DEMOCRATIE VUE PAR LE MAIRE DU LAVANDOU

LORS DU DERNIER CONSEIL MUNICIPAL DU 15 FÉVRIER, NOTRE GROUPE N'A PU S'EXPRIMER SUR LE SUJET PRINCIPAL A SAVOIR LE DOB (Débat d'Orientation Budgétaire), LE MAIRE PRÉCISANT AVANT TOUTE INTERVENTION :

- JE N'ACCEPTERAI AUCUNE CRITIQUE
- JE N'AI RIEN A "FOUTRE" DE CE QUE VOUS PENSEZ
- JE M’EN "TAMPONNE LE COQUILLART"

NOUS TENONS A PRÉCISER ICI  NOTRE POINT DE VUE :

Cela n'aura surpris personne que nous n'ayons pas approuvé les orientations budgétaires proposées par le Maire du Lavandou et son groupe.
Non par principe ou opposition systématique, mais simplement par manque de visibilité sur les orientations de cette municipalité à bout de souffle.
Alors que la baisse des dotations de l’Etat continue, nous ne voyons pas dans ce projet une véritable politique pour augmenter les recettes, point noir de notre commune, pas plus que nous ne voyons une réelle volonté de faire quelques économies dans les budgets de dépenses de fonctionnement.

Le maire indique : "les dépenses du chapitre 011 devront être maîtrisées "... "L’enjeu consistera à contenir, et si possible, à diminuer autant que possible certaines charges...". Ce qui compte ici c’est le "si possible".
Pour les recettes, il est indiqué aussi: "la commune pourrait également bénéficier d’important produits de cession". Combien reste-t-il de terrains à céder pour boucler le mois ? Et où la mairie trouvera t’elle l’argent ensuite ?
Rien non plus dans le cadre d'une visibilité pour l'avenir de nos jeunes (à part le permis de conduire), sur l’innovation et l’emploi, le numérique … Alors que des communes plus petites que la nôtre s’engagent et innovent pour développer l’économie locale.
Au niveau de l’investissement revoilà le projet de cinéma que nous attendons tous depuis… 2011.
Projet avorté en 2017 et remis au gout du jour à l’entrée de la ville mais qui n’aura rien à voir avec le grand projet annoncé (Pôle médical, Hôtel deux, voire trois étoiles, salle de sport, restaurant, salle de cinéma (3 salles) dont une aménageable pour des spectacles, centre de tri postal, parking, résidence de tourisme, espace commercial et tertiaire etc…. Avec juste 3 salles nous serons loin du projet initial et à raison de 1,5M€ investis par année budgétaire pas de miracle… Et nous nous opposerons , le cas échéant, à la vente des terrains attenants pour les conserver dans le patrimoine communal tant ils sont stratégiques.
C’est la raison pour laquelle nous nous sommes abstenus.

MAIS, S'IL N'Y AVAIT QUE CELA... Les propositions pour les animations de la prochaine saison estivale - strictement identiques aux années précédentes : grande roue, soirées "pas sages", feux d'artifices chaque vendredi, ce "merveilleux 31 Juillet" car le Lavandou C'EST FOU ! Aucune imagination... pas une once de nouveauté !
Ce qui est moins fou - si vous "grattez un peu ailleurs" - c'est que jamais au Lavandou il n'y a eu autant de pauvres... que les cantines ne sont pas toujours réglées car des  familles ne peuvent pas payer... et que les jeunes majeurs vont vivre ailleurs.
C'est cela la vraie vie du Lavandou dont on ne parle jamais...car on ne pense qu’a épater la galerie.
ALORS SE RÉJOUIR COMME LE FAIT CE MAIRE DES FORMIDABLES SUCCÈS DE SA GESTION... A PART SON EGO, CELA SERT-IL AUX LAVANDOURAINS ? À vous de décider.

Thierry SAUSSEZ, Marie Jo BONNIER , Guy CAPPE
LAVANDOU CAP 2020

Var Matin 23/03/2018

Var Matin 23/03/2018

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
l’imbécillité d'un seul entache la réputation de tous. Souhaitons au Lavandou un éclair de lucidité des citoyens aux prochaines élections. Bravo à la Tribune d'offrir cet espace d'expression..Je garde l'anonymat. Votre voisin élu républicain
Répondre
G
la solution serait de faire comme à Cavalaire, Brignoles... la diffusion vidéo des séances municipales en direct sur internet mais le maire peut s'y opposer s'il a quelque chose à cacher lol
Répondre
B
Leçon de compatibilité publique "passe-passe" mode d'emploi :<br /> 1/ Je provisionne des investissements importants sous les vivats de mes conseillers municipaux<br /> 2/ Je n'engage qu'une partie de cette provision en cours d'exercice pour différentes raisons (mofification du cahier des charges, défaillance du soumissionnaire, non respect des délais, inflation du budget initial, non conformité d’exécution...)<br /> 3/ Je reprends les investissements non réalisés ou je les affectent à d'autres opérations ou tout simplement je les annule<br /> 4/ Je me retrouve alors en excédent par rapport au budget voté en début d'exercice<br /> 5/ Je pousse un gros cocorico sur ma gestion excédentaire sous les vivats de mes conseillers municipaux (des ânes) et convoque la presse pour qu'elle informa mes administrés de mon excellence<br /> 6/ Je fais passer mes adversaires pour des incultes de la gestion publique<br /> 7/ Chaque année je recommence jusqu'à ma prochaine réélection
Répondre
@
OUI c'est archiconnu sauf des lavandourains qui encensent à longueur de temps l'intelligence du bernardi un savant bricoleur de la finance protégé par son conseil municipal jamais curieux de cette magie !
B
HEP ! Le lavandou pourquoi voter puisque c'est le même qui vous roule dans la farine depuis quatre mandats ?
Répondre
2
Faute de grive nous avons mis un "coucou" dans notre nid. Maintenant personne n'a la solution pour le sortir ? Félizia Georgi Lamazière Saussez Parenty... unissez-vous que diable !
Répondre
F
rien à redire c'est une honte ! on connait son goût salace et son vocabulaire scolaire. A presque vingt cinq ans de pantouflage public n'aura jamais la classe de son voisin de la londe
Répondre
N
CE MALADE EST UN IRRESPECTUEUX CHRONIQUE DES GENS. UN "ELU" QUI REPRESENTE A PEINE LA MOITIE DES LAVANDOURAINS QUI DETRUIT SON ENTOURAGE AGRESSANT STUPIDEMENT SES ADVERSAIRES. C'EST PLUS FORT QUE LUI. S'EN SEPARER SERA UN ACTE CITOYEN AUX PROCHAINES ELECTIONS.
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents