Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Le maire sortant dépense sans compter l’argent qu’il n’a pas

Publié par Lavandou Cap 2026 sur 17 Octobre 2019, 07:51am

Catégories : #Le bêtisier du maire

Le maire sortant dépense sans compter l’argent qu’il n’a pas

Quelle est donc cette frénésie de dépenses qui a saisi le maire sortant jusqu’à en oublier ses leçons habituelles de bonne gestion ?
Il y a d’abord les petites bricoles : survêtements à offrir, cabines de plages ( jolies mais fermées ! ) et les chaises sur la plage ( comme toujours uniquement dans le centre ) qui effectivement égaient le paysage. Seule note discutable, tout cela, frais de fonctionnement compris ( chaque jour le personnel doit regrouper et attacher ) doit bien avoisiner les 100.000 €.
Puis on passe à du lourd: l’école de danse et de musique.
Prévue initialement avec un co-financement de Bormes variant suivant les réunions de 1,2 à 1,6 million d’euros ( 600 ou  800.000 € pour chaque commune ) le budget a grimpé rapidement. Bormes en effet, face à un projet ficelé dans son coin par Mr Bernardi a préféré jeté l’éponge. La facture est passée à 2 M€ puis à 2,6 M€ et se terminera sans doute plus près de 3M€ pour une construction en bois et non climatisée. La mairie en effet ne respecte aucun de ses budgets prévisionnels de travaux.
Enfin voici le cinéma qui affole les compteurs.
Vous vous souvenez du projet initial, il y a 3 ans, voté à l’unanimité par le conseil municipal : confier à un opérateur privé la réalisation du cinéma et d’équipements complémentaires via un bail à construction ( mise à disposition des terrains sans financement direct par les contribuables et au contraire un retour d’argent régulier pour la commune ). Dans des conditions obscures le maire sortant a finalement refusé le permis de construire au promoteur qu’il avait lui-même choisi ! Et bien sûr ils sont en procès !
Alors n’écoutant que sa volonté infinie de faire semblant de tenir la promesse qu’il fait depuis des décennies au Lavandou Mr Bernardi a décidé de faire son cinéma tout seul, en construisant 3 salles de cinéma au milieu des terrains de la Baou, sans avoir d’exploitant ni de budget de fonctionnement. À partir d’une étude de marché qui est un leurre. Pour 4,3 M€ annoncés qui passeront inévitablement à 5 M€. Tout cela avec votre argent. Car la promesse de 3 M€ de subventions est aléatoire et les 2 M€ qui resteraient à la charge de la commune seraient couverts par des ventes de terrains ( la mairie préfère parler de cessions d’actifs mais ce sont bien nos bijoux de famille ).
Face à cette avalanche de dépenses la maintenance de nos équipements n’est plus assurée. Les tennis couverts fuient de partout. Le COSEC est dans un triste état. Le Grand Jardin est à l’abandon etc...
La leçon de cette histoire est double : 
Il est dommageable pour nos finances locales de ne pas faire vivre la coopération avec nos voisins à commencer par Bormes.
Nous sommes favorables à la réalisation d’un cinéma pour l’animation du Lavandou toute l’année. Mais pas dans ces conditions bricolées à la hâte au mépris d’une gestion sérieuse.

Thierry Saussez, Marie-Jo Bonnier, Guy Cappe pour Lavandou Cap 2026

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Il est savoureux d'entendre des membres de l'équipe de la majorité pas bien discrets s'exprimer en "off". Ce n'est pas un secret, de nombreux adjoints ne repartent pas aux prochaines élections. Les seconds couteaux sont en embuscades. On se met à fantasmer sur la possibilité de monter en grade. Et pour avoir le poste, on balance du lourd ! Leur méthode ? vomir sur les adjoints actuels (du même groupe !!), peut-être pour convaincre le grand manitou qu'on fera mieux. Pour baver sur les autres, ça y va. Pour faire mieux, on peut sérieusement en douter ! Car il faut un minimum de compétences. Et nous arrivons là au coeur du problème : le niveau de compétence affligeant de ces seconds couteaux. Car après les avoir écoutés baver sur ceux qui sont dans la même équipe qu'eux, leurs actions, les opposants bien sûr, les employés aussi, il y a encore plus drôle : Les écouter sur des sujets liés à la délégation qu'ils aimeraient obtenir ! Certain(e)s n'auraient même pas la moyenne à une interrogation de culture générale de niveau collège.<br /> Dans le monde de l'entreprise, aucun - je dis bien aucun - de ces seconds couteaux ne serait recruté pour une fonction équivalente à laquelle ils / elles aspirent à la mairie en tant qu'élus. C'est peut-être cette médiocrité qui les incite à baver sur les autres.
Répondre
K
CONSEIL MUNICIPAL DU 17 OCTOBRE. QUI PEUT POSTER OU ENREGISTRER LE CM ? MERCI
Répondre
@
Film dans la boite. cdt MP
@
J'le ferai récup pirouette sur messenger cdt MP
M
c'est surtout l'ami Marc qui fait les fins de mois car en réalité le budget est déficitaire si vous lisez bien entre les lignes budgétaires. par quelle magie une commune qui subit les baisses de dotations, n'augmente pas ses impôts avec une masse salariale en hausse pourrait en plus faire des excédents budgétaires ?
Répondre
P
La vérité si je mens ! depuis des années l'astuce municipale est simple :<br /> 1/ je programme des dépenses<br /> 2/ je n'engage pas les dépenses<br /> 3/ je les remets en excédent budgétaire au crédit de l'année suivante<br /> 4/ je convoque la presse et m'autoproclame le plus vertueux maire du var<br /> depuis des années les administrés se font enfumer par cette méthode comptable<br /> Qu'on se le dise !
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents