Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Le maire sortant du Lavandou vit sur une autre planète

Publié par Lavandou Cap 2026 sur 9 Janvier 2020, 07:45am

Catégories : #Lavandou Cap 2026, #Municipales 2020

Le discours de vœux du maire sortant, lundi 6 janvier 2020, a été un curieux mélange de surréalisme, d’enfumage et de déconnexion totale de la réalité locale.
- Il met en avant la situation financière exceptionnelle de la commune avec ces 2 millions €  d’autofinancement qu’il recycle chaque année en oubliant de dire qu’il est incapable d’augmenter les ressources financières de la commune pour la mettre à l’abri de déconvenues notamment sur les dotations de l’Etat. Cela nécessiterait d’avoir une politique économique pour développer l’activité des acteurs économiques et donc les recettes fiscales sans augmentation des impôts. Avant de promettre une baisse mineure des impôts locaux il conviendra d’attendre les résultats de l’audit financier de la commune afin de mesurer sa situation réelle.
- Il se gargarise de la magnifique saison touristique avec la progression des taxes de séjour et des droits de mutation en oubliant de dire qu’elle est essentiellement due à la surdensification du nouveau quartier. C’est l’arbre qui cache la forêt, masque la déception de tant de commerçants, le nombre de ceux qui ferment boutique l’hiver ou même s’apprêtent à partir, la tristesse d’une fin d’année sinistre, sans lumières.
- Il est temps d’arrêter la pitrerie du père Noël le 31 juillet et de le remettre à sa place avec un Lavandou illuminé, un village de Noël, de vraies animations, le 25 décembre.

- Il en fait une tonne sur les quelques bébés supplémentaires attendus cette année (4 à 6 de + seulement) et y voit le gage d’une démographie rayonnante. Sauf que les décès sont 2 fois plus nombreux.
- Il passe vite sur son projet bâclé à la hâte de centre d’hébergement pour le personnel temporaire en réponse à celui que nous avons sorti et qui correspond beaucoup mieux à l’attente des professionnels.
- Et curieusement, encore plus vite, sur le cinéma, un dossier qui tient de l’aventure financière et du risque sismique quand à son exploitation. Un dossier qu’il faudra remettre à jour car nous sommes favorables à un cinéma pour l’animation de notre commune toute l’année.

Oui ! nous aimons le Lavandou. Oui ! nous avons conscience de vivre dans un endroit d’exception. Oui ! nous pensons même que le maire sortant a réalisé des choses positives. Franchement en 25 ans c’est heureux ! Mais, nous aimons les hommes et les femmes qui en constituent la communauté et donc nous les respectons. Et, donc nous voulons garder ce qu’il y a de meilleur ici. Mais nous refusons de mettre la poussière sous le tapis.
- Qui peut croire une seconde que tout est parfait ici, qu’il n’y a plus rien à faire, que notre ville est si heureuse, sans misère, sans cambriolages, sans trafic de drogue, etc. Qui peut croire que les élections municipales des 15 et 22 mars sont une pièce de théâtre sur le thème "circulez y’a rien à voir"  dont le comédien principal suggère d’en reprendre pour 25 ans !
- Le maire sortant a fait son (long) temps. Vous n’avez plus besoin de ce joueur de pipeau, de cette autosatisfaction, de cette ignorance crasse de ce qui manque à notre Lavandou pas seulement pour développer l'économie locale, créer des emplois, donner un avenir à sa jeunesse, donner réellement corps à la transition écologique. Mais aussi pour permettre à ses habitants de partager ces petits bonheurs qui font la vie plus douce, ateliers participatifs, lieux d’échanges artistiques, culturels, philosophiques, musique, danse, entraide intergénérationnelle sur le numérique, le bricolage, la couture... Pour un Lavandou plus bienveillant.

Thierry Saussez

Rencontrons-nous le 
10 janvier de 11 à 13h à notre permanence mobile sur le parking du Cosec (Av Jules Ferry - centre ville)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Un maire présentant sa candidature pour la 5ème fois, est la preuve que nous vivons dans une fausse démocratie, façon droit divin.
En effet un candidat qui a passé 25 ans d’autorité d’une manière quasi absolue, bénéficie de la prime au sortant pour se maintenir. De plus il peut utiliser, en cati mini, les armes qu’utilise un maire en place afin de poursuivre ce qui est une profession pour ne pas dire une sorte de droit divin. Ce qui est indécent, c’est comme dans la plupart des communes françaises, la personne en place depuis de longues années, veuille se maintenir à tout prix alors qu’il n’a plus la créativité nécessaire pour gouverner et réellement satisfaire les habitants de sa commune.
En plus du pouvoir dont il se gargarise cette sorte d’emploi, serait il financièrement assez lucratif pour expliquer la volonté de se maintenir à tout prix ?
Il est tout de même curieux que de nouveaux travaux, chez nous comme dans de très nombreuses communes, attendent tant d’années pour voir le jour, cela à quelques mois des élections. Y aurait il une relation directe ?
Vous avez dit bizarre !!!
Enfin, je récuse les quelques mots dont les malveillants se servent pour nuire , à savoir: Menteur et manipulateur.
Répondre
B
Comme beaucoup mr le maire se croit indispensable à son village.
Malheureusement cet avis est peu partagé au lavandou en dehors des fidèles venus faire la claque.
Sa candidature est de tirer jusqu'à la retraite avant de se partir bien loin du lavandou là où il construit sa nouvelle résidence.
Parmi les maires présents il se murmurait que son départ serait une bénédiction pour l'intercommunalité et la renaissance du village.
Répondre
L
Le Maire du Lavandou est-il candidat aux Municipales ?
Lors de la présentation de ses vœux lundi soir dernier à la population du Lavandou, le maire sortant a entretenu une certaine ambiguïté avec une phrase loin d'être claire sur sa position et sa candidature pour Mars 2020 :
" Je ne me présenterai pas en mars prochain, mais je souhaite vous représenter aux élections municipales" a-t-il déclaré à la fin de son discours.
Dès lors, on peut tout de même se poser un certain nombre de questions avec une formulation aussi alambiquée...
- Est-il candidat "oui" ou "non" au poste de maire après un quart de siècle de mandat ?
- Y aura-t-il une liste REGAIN "5ème édition" et qui la conduira en tant que tête de liste ?
- Sachant qu'il était candidat aux élections sénatoriales en 2014 en cinquième position et que l'actuelle Sénatrice Christine Lanfranchi-Dorgal devant lui sur la même liste, se présentera aux prochaines municipales à Saint-Maximin, Gil Bernardi pourrait être amené à choisir entre le Lavandou et le Palais du Luxembourg jusqu'aux prochaines élections sénatoriales prévues en Septembre prochain...
Autant de questions qui ne sont pas sans conséquence sur l'avenir du Lavandou compte tenu que notre cité a besoin d'un premier magistrat à temps plein.
Une cérémonie aux couleurs électorales qui nous amène également à relever l'épineuse question des frais de buffet dont on ignore s'ils incombent finalement à la collectivité ou au prétendu candidat...
La Ville Heureuse. Jean-Laurent Félizia
Répondre
A
Mr Bernardi est candidat à sa succession car nul ne peut arriver à son excellence. Mr Bernardi n'en a rien à foutre des règles électorales et sait très bien d'où sort l'argent de sa campagne. Mr Bernardi est candidat d'un seul parti : L'EGO. Les lavandourains sont outrés de ce comportement hypocrite.
J
Petit calcul sur notre salarié depuis 25 ans :
Salaire : 900.000 euros
Charges : 350.000 euros
Argent de poche : 300.000 euros
Frais de représentation : 450.000 euros
Pas moins de 2 millions d'euros. Quelle entreprise pourrait offrir un tel job en or sans exiger des résultats ?
Répondre
B
Ausmic où avez vous qu il avait critiqué les loyers modérés j'ai beau lire et relire j ai l l'impression qu on ne lit pas le même article et soit dit en passant la jalousie sur son lieu de résidence c'est petit
Répondre
A
Vous critiquez le PAE et les loyers modérés, mais on peut pas tous acheter comme vous dans les beaux quartiers ou avoir des résidences secondaires pour passer 2 semaines au soleil dans l'année.
Répondre
@
Avions nous besoins d'un PAE aussi moche pour loger nos Lavandourains à la peine ?
Aurions pu faire plus estétique et moins dense.
Mais cela aurait moins rapporté... Choix du Maire.
@
tout le monde n'habite pas au super lavandou comme le maire sortant qui voyage toute l'année aux frais de la princesse. A.T.
B
Vous avez raison personne ne veux habiter les clapiers Bernardi de son PAE village hors de prix et mal construits. Sa politique attire les banlieusards qui n'arrivent à la rechreche d'un dortoir et surtout pas les lavandourains.
Répondre
M
Un buffet grandiose sur le dos des contribuables. A notre époque c'est super décalé. Que la commune aide les familles en détresse au lieu de copier le Club Med !
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents