Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Aide-moi, l'État t'aidera...

Publié par France Gallois sur 1 Avril 2020, 00:24am

Catégories : #Finances, #Municipales 2020, #Politique

Il est temps de changer de modèle économique au Lavandou. La crise du Coronavirus nous démontre magistralement la fragilité d’un système reposant exclusivement sur le tourisme saisonnier.
Cela fait 100 ans ! nous prenions nos distances avec Bormes, castel de la bourgeoisie tournant le dos à la mer. Un temps, l’arrivée du chemin de fer et des congés payés, nous a donné raison.
Durant cet "Eldorado" nous n’avons prêté aucune attention à la concurrence de nos voisines, ni à l’attirance low-cost du bassin méditerranéen, ni à la mutation sociétale, reléguant doucement notre "station balnéaire internationale" au rang de station de proximité. Au point de nous faire passer, en un siècle, de la chic villégiature 1913 au démodé Luna-park d’aujourd’hui.

Au fil des ans, la résistance municipale arc-boutée sur 7… 5 puis 3 mois d’overtourisme a inventé toutes sortes de ruses et de manipulations afin de compenser l’inexorable déclin de ses recettes touristiques toujours sur le dos des touristes.
En avril 2020, après deux mois de tornade sanitaire, le bateau Lavandou prend l’eau et le capitaine, inquiet pour sa cassette remplie d’or envisage de jeter du lest par-dessus les règles pour sauver ce qui reste à flots. Cependant, craignant une mutinerie à bord il décide tout seul, comme à son habitude, empêchant tout partage et adhésion des opposants à sa gouverne, sollicitant ses tuteurs dépassés de contribuer à sa cause.
Mais quid d’une réorientation économique permettant de générer de nouveaux revenus ? Car faire pousser des immeubles, multiplier les feux d’artifice, ouvrir un cinéma, jouer au Père Noël… n’a aucune pérennité pour attirer plus de vacanciers toute l'année ou mettre la commune à l’abri d’une nouvelle catastrophe économique, sanitaire ou écologique.
Cela doit faire l’objet à terme d’un débat de deuxième tour lorsque les rescapés du confinement auront posé leur sac et leur [in]différence.
Car demain rien ne sera plus comme hier au Lavandou !
Aide-toi, le Ciel t'aidera...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
hé oui !!! les élus ne veulent jamais partir et coulent avec leur bateau sans laisser une chance aux passagers de s'en sortir après moi le déluge qu'il disait l'autre ben voilà vous le vouliez ??? hé bien gardez-le !!!
Répondre
K
LA SEULE FAÇON DE RÉCUPÉRER SON ÉLECTORAT PERDU. DU PAIN BÉNI SEUL A BORD SANS CONSEIL MUNICIPAL ET SANS OPPOSITION
Répondre
V
je ne comprend pas !
vous êtes une commune riche votre maire affiche chaque année deux millions d'euros d'excédents et des recettes en forte hausse
vous n'avez pas besoin d'aides publiques ce qui n'est pas le cas de communes varoises pauvres
Répondre
@
Vous n'avez rien compris. Vive le clientélisme. Vive Bernardi !!!
L
et voilà nous y sommes ! il faut changer sa façon de vivre et sa façon de gagner sa vie ! il y a fort longtemps une usine voulait s'implanter entre Bormes et le Lavandou, donc du travail pour beaucoup de gens, et ben non, refus, car l'usine avait besoin de rails, pour pouvoir fabriquer et exporter, les 2 communes ont dit non !! trop compliqué.....je rappelle, qu'une maison à la Verrerie a été démolie, expropriée pour une soit-disante autoroute qui devait y passer ? comme l'Arlésienne personne n'a vu cette autoroute, en revanche, le propriétaire de la maison démolie en est mort (cancer fulgurant) ! donc des idées il y en a eu !! mais jamais concrétisées, et bien non, les touristes étaient là pour remplir les caisses, et faire vivre les commerçants ....juste un porte à pousser, et ledit commerçant ne disait même pas bonjour.......une autre sorte de touristes eux ont fait vivre des familles entières grâce au Village des Fouches, au Cap bénat, au Gaou bénat, tous les corps de métier pendant des décennies ont bien vécus et c'est normal, EUX travaillaient avec leurs bras, les autres ce sont contentés d'ouvrir des magasins, pour y vendre de la" merde" , très chère......il y a 30 ans encore les commerçants vendaient de la qualité. Mais c'est fini, donc les touristes classieux sont partis sous d'autres cieux, et voilà le résultat final ! alors OUI il faut faire autre chose, se remettre en question, créer des entreprises, des fabriques, il faut faire marcher les neurones, pour changer un peu ! bref se prendre en charge et arrêter de compter sur l'état pour tout solutionner (l'actuel en est in capable de toute façon!)
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents