Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


L’œuf et la poule... au Lavandou

Publié par Mireille Benitta sur 25 Avril 2020, 06:06am

Catégories : #Le bêtisier du maire

Beaucoup de communes du littoral varois, dont le Lavandou, s'interrogent sur la réouverture des plages.
Comment relancer plages, restaurants, campings et hôtels dans des conditions sanitaires strictes ? Comment protéger la baignade alors que l’on pressent l’absence des CRS sauveteurs dont la présence est jugée "trop chère" et détournée des "fonctions régaliennes" par la Cour des comptes ?
Les élus sont partagés : 
Pour certains "si tout est bien fait, il n’y a pas de raison que ce ne soit pas possible, comme assurer les distances sanitaires sur le sable. Et même sur les terrasses des cafés, les tables peuvent être espacées de deux mètres".
Pour d’autres "Comment garantir les distances de sécurité dans l'eau, sur la plage ? Et quand il faut faire un bouche-à-bouche ?"… sans maîtres-nageurs-sauveteurs, policiers municipaux, vigiles, contrôleurs sanitaires… c’est impossible.
La mauvaise surprise vient aussi de l’A.M.F (Associations des Maires de France) hostile à la réouverture des plages dans les zones urbaines ou très fréquentées comme le Var.
L‘idée de contingenter l’accès aux plages fait néanmoins son chemin. Tout y passe : carte d’accès magnétique, taxe Covid-plage pour rémunérer secours et surveillance, temporisation horaire 30 minutes de trempette, géolocalisation numérique, drones, interdiction de poser serviettes et parasols, prise de température avant et après la plage, douche obligatoire, port du masque et même autorisation du … burkini !

Qui peut imaginer une station balnéaire sans plages dont dépend toute l’activité économique ? Déjà privée de rassemblements sportifs, feux d’artifices, sardinades, festivals, fête de la musique …  autant partir en vacances derrière un écran que de supporter autant d’interdits sur le littoral varois. Et quid du Réveillon du 31 juillet au Lavandou ?

 

Souvenirs de l'été 2019

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Pour la plupart des locaux, ils regrettent moins la liberté de circuler sur la plage que les profits que l'on pouvait en tirer.
Ne vous trompez pas chers Lavandourains ou Borméens, lorsque vous rendrez l'usage des plages,n'oubliez pas que ce qui a attiré une génération dans votre jolie région ressemblait plus à l'amour de la liberté plutôt qu' à une société de consommation banlieusarde que sont devenues vos stations balnéaires.
Répondre
G
Le bon sens est a chaqu un car on ne peut fermer les plages du lavandou et bormes et autres c eft le gagne pain de nombreux commercants saisonniers que vont ils devenir pas de plages pas de touristes je pense qu il faut mettre sur les plages plusieurs cabanes de secouristes a eux de gerer pour cette année la securite
Répondre
T
Quel gaspillage collectif ! Vive la France !
Répondre
D
Alors, qu'on ouvre les grandes surfaces de bricolage qui ne vendent pas de produits de première nécessité ne choque personne, alors qu'on est en période de confinement. En revanche, réouvrir les plages sous conditions en période de deconfinement semble poser problème... du bon sens et que chacun prenne ses responsabilités.
Répondre
V
bah ! vous inquiétez pas la mairie du lavandou a planqué deux millions d'euros d'excédents dans ses comptes depuis trois exercices.
Répondre
E
C'est l'angoisse j'ai mis toutes mes économies dans un établissement de plages lors des appels d'offres. Je ne pourrai pas payer la redevance de 12000 euros et je pense pas que les touristes viennent sur les plages cet été. Je n'ai engagé aucun saisonnier si ça redémarre. EDM.
Répondre
T
Je ne vois pas comment,faire pour empecher les gens d aller à la plage. Cela sera tout le monde ou personne.distance de sécurité dans l eau???????.
Seul les gens censés prendrons la decision d aller à la plage ou pas.car comment sécuriser les 12 plages du lavandou
Répondre
K
PAS RAISONNABLE D'ÉCOUTER LES ÉLUS RÉCLAMANT LA RÉOUVERTURE DES LE DÉCONFINEMENT UNIQUEMENT POUR LEUR TIROIR-CAISSE OU FAIRE PLAISIR AUX ÉLECTEURS.. TROP DE RISQUES ET D'INCERTITUDE MÉDICALES AVEC L'INCIVISME DES TOURISTES.
Répondre
L
notre petit maire fait le siège du préfet avec sa grosse casquette SCLV qui doit lui tomber sur les yeux. Que va-t-il obtenir ? mystère et boule de gomme puisque les décisions viennent de Paris. Mais qui connait-il à Paris ? à part Saussez évidemment ! Son 'idée fixe est d'ouvrir les plages restaurants bars comme si rien ne s'était passé et après ? faut-il accepter l'image de 2019 sur nos plages uniquement pour le pognon ?
Répondre
L
Contraste saisissant ! 2019 on chope la courante, herpès, verrues, coups de soleil, otite, conjonctivite... 2020 on ajoute le Covid en prime de fidélité ! Vite fuyons ces bouillons de culture
Répondre
P
"Prohiber l'accès aux plages cet été, c'est un peu difficile à imaginer et à concevoir. Et si cela était conçu, il serait difficile à le faire respecter." Jean-Luc Videlaine
Répondre
L
le lavandou sans les plages ce n'est plus le lavandou
que pouvons-nous faire ? développer l'arrière pays avec l'intercommunalité n'en déplaise à sa Majesté
l'intérêt des vignobles, le massif des maures, Bormes, l'histoire du pays...
pourquoi tourner notre regard vers les plages alors que tant de belles choses sont à découvrir bien plus intéressantes que les barres de béton dont nous afflige la mairie
Répondre
L
ah non merci ! qu'ils restent chez eux, mais dans l'arrière pays, nous n'en voulons pas, le Lavandou s'est spécialisé dans le tourisme de masse, genre "bidochons" qu'il les garde, très peu pour nous ! et les feux, vous y pensez ? les lâcher dans nos belles forêts des maures, c'est le feu assuré !!

Nous sommes sociaux !

Articles récents