Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lavandou Tribune

Lavandou Tribune

L'info pas l'intox sur la tribune des citoyens opposés à la reconduction continue de la majorité municipale depuis 1995


Plages : le forcing des maires dépite les citoyens

Publié par Pascal Docquenies sur 13 Mai 2020, 00:36am

Catégories : #Plages, #Tourisme

Alors que le spectre d’un reconfinement se profile, 5401 km de plages s’impatientent des clients.
Depuis le 11 mai les préfets sont assiégés de demandes dérogatoires d’ouverture - avant le 2 juin - au grand dam des locaux, des écologistes et de la Direction générale de la santé. 
En théorie rien ne l’empêche si elles s'engagent à mettre en place des mesures strictes comme la limitation du nombre de personnes sur la plage, les horaires, la séparation des personnes sur le sable...
Dans le var, la préfecture reçoit depuis lundi les sollicitations de toutes les stations balnéaires pour une réouverture immédiate. Mais le gouvernement s’agace de cet empressement et doit lui transmettre un protocole sanitaire spécifique avant toute dérogation. Le préfet du Var espère quand même délivrer les premières autorisations avant ce weekend. "J'ai cette volonté, mais est-ce que je serai vraiment capable de le faire d'ici ce weekend ? C'est mon objectif en tout cas"
Car il préférerait les autoriser d’un coup, plutôt que l'une après l'autre, pour éviter un afflux vers les plages ouvertes. "Si une seule plage est autorisée, nous aurons un effet de concentration à éviter" précise-t-il. D’où l’obligation de composer avec les autres préfets concernés sur le littoral méditerranéen où les plages sont très différentes (petites, grandes, urbaines, sauvages…).
Toutefois ces dérogations ne précipiteront pas les touristes sur les rivages, découragés par la limite des 100 km, angoissés par les bruits sur le retour du virus invisible, effrayés par les dispositifs sanitaires.
Elles permettent simplement aux maires l’apparence d’une relance économique sans régler le problème d'un futur naufrage financier.

Les promesses municipales se ressemblent toutes (extraits) :
Bandol
"… un dossier qui donne toutes les garanties de sécurité sanitaire au préfet pour obtenir cette autorisation … Il est clair que si le préfet autorise cette réouverture, elle le sera avec des restrictions assez importantes..."
Hyères
" … la ville a proposé un protocole complet pour la réouverture rapide de ses plages "
Bormes les Mimosas
"… le maire propose une ouverture fortement encadrée comme un premier pas "
Le Lavandou
" … la ville avait déjà transmis un plan d’ouverture des plages, progressif et contrôlé, dans le respect des règles sanitaires "
Fréjus
"… cette réouverture ne pourra pas être totale et devra sans doute être limitée dans le temps et à certaines plages qui exclura les stationnements longs "  
Saint Raphaël
" … réouverture immédiate des plages surveillées de 9h00 à 18h00. Les autres plages ne seront ouvertes que pour les activités nautiques "
 
On comprend mieux pourquoi des nouveaux élus du 1er tour souhaitent démissionner avant de prendre leurs fonctions. 

 

Protestataires contre la réouverture des plages (Floride)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
et bien voilà, "ils" ont gagné ! vos chers touristes vont pouvoir venir sur nos plages, vous contaminer à loisir, tout cela, pourquoi ? et bien, pour que "ces chers" plagistes puissent encore s 'en mettre plein les poches, ainsi que leurs copains, les commerçants ! et bien nous, nous ferons comme chaque été, notre appartement, pied à terre, restera vide, nous fuyons tous les été déjà, mais là nous resterons à l'abri, confinés volontaires dans notre villa, bien loin de tout le troupeau qui arrive, avec ses malades, c'est obligé, alors je vous dit "bon courage"
Répondre
B
une fois les plages ouvertes faudra bien trouver une autre raison pour justifier l'absence des recettes
Répondre
K
TROP DRÔLE ALORS COMME CA D’UN COUP DE BAGUETTE MAGIQUE LE COVID A DISPARU AU LARGE DU LAVANDOU. DE QUI SE MOQUE-T-ON APRES DEUX MOIS DE "CONS-FINEMENT-ABUSES" ? L'INTÉRIMAIRE DOIT DÉCAMPER SON CDD EST FINI DEPUIS LE 15 MARS MINUIT !
Répondre
T
Que l’on ne s’y trompe pas ce sont les maires et non les citoyens qui forcent à la réouverture. Par simple calcul coincés entre les redevances des plages et le moral en berne des élus. Globalement les citoyens n’y sont pas favorables sauf sur la façade Atlantique et tout à fait contre sur la façade méditerranéenne. Alors ils promettent n’importe quoi d’irréalisable comme dans une campagne électorale. Ça les occupe d’agiter les médias à leur seul profit !
Répondre
L
L'inconscience et inconstance politique à la manoeuvre chez nos braves élus pauvre France !
Répondre
V
"Les maires du Golfe de Saint-Tropez veulent libérer les plages dès samedi grâce à des mesures de sécurité sanitaire strictes. Unanimes sur la nécessité impérieuse d’une réouverture au public dès ce week-end, ils font bloc pour obtenir du préfet la dérogation possible pour leurs communes... "
ET APRES ?
Répondre
M
Quelle contradiction cynique de la part de celui qui nous a collé un couvre-feu puis quelques jours plus tard milite au retour des touristes étrangers comme si le virus avait disparu du lavandou. Scandaleux de la part de l'hypocrite qui ne pense qu'à sa réélection et pas aux lavandourains.
Répondre

Nous sommes sociaux !

Articles récents